AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


Nouvelle étape pour une nouvelle vie

avatar

On m'appelle Calyth Montivelle


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vuulte
MON AGE : 25 ans
Féminin
MESSAGES : 809
AGE : 46
INSCRIT LE : 29/08/2011
PSEUDO HABITUEL : /
Joyaux : 0
http://www.ile-joyaux.com/t555-calyth-montivelle#13156 http://www.ile-joyaux.com/t212-calyth-montivelle-pilote
Posté dans Nouvelle étape pour une nouvelle vie   - Mer 18 Jan 2012 - 8:35

Suite du RP "Le crash"

Calyth Montivelle (Milicienne)


Une auberge ? Quelle bonne idée ! Un brin de toilette ne serait pas du luxe ! Et elle n'a encore jamais survolé les villes de Korrul, ses missions la cantonnant toujours au Désert et à la recherche des bandes de Forbans. Sa curiosité éveillée, ils réintègrent le Speeder, et en profitent pour se changer, pas question d'attirer l'attention, le Forban, tout comme la Milicienne, tiennent à se fondre dans la masse des Korruliens. Sa peau dorée, ses longs cheveux bruns, qu'elle libère pour en chasser le sable, concourront à la faire passer pour une autochtone. Et son compagnon, ... Et bien il sera dans son élément ...

De retour aux commandes de son bel oiseau d'acier, Calyth est galvanisée par le plaisir et l'envie de voler comme à chaque fois qu'elle monte dans son Speeder, les blessures, la fatigue sont repoussées dans un tout petit coin de son esprit, et elle se concentre sur la délicate manoeuvre de décollage. Le moteur est quelque peu récalcitrant, entre le sable ocre qui s'infiltre partout et les restes du faucon, mais il finit par ronronner comme une horloge, et elle dégage précautionneusement l'aile encore ensablée et le vaisseau s'élance à l'assaut des nuages cotonneux.

Au fur et à mesure, elle explique tous ses gestes à Promor qui se tient tout près d'elle observant chacune de ses actions, écoutant avidement ses explications. Lorsqu'ils ont pris assez d'altitude, pour ne pas affoler les villages autour du Col, Calyth se laisse emmener par Promor, au dessus du Volcan majestueux. Direction Ofägar !

- Première leçon, mon cher Forban ! La prochaine fois, je te guiderai aux commandes !
lui dit-elle, heureuse de partager avec lui sa passion, blottie contre lui. Regarde, on va survoler le Volcan, c'est un splendide spectacle, je l'ai déjà fait plusieurs fois, bien que ça ne soit pas conseillé, ni même autorisé par nos supérieurs ... Mais c'est tellement beau ... Elle se tait, admirant le tableau d'une beauté rude et mystérieuse.

Au loin, l'horizon brûlant ondule, se brouille, unissant l'ocre du Désert au bleu gris du ciel. Ils piquent droit au Sud, vers la ville d'Ofägar, et traversent une vaste étendue de dunes désertiques et arides, secouées par de petits nuages de sable, résidus des tempêtes. Le vent reste fort malgré tout et Calyth est très vigilante, se méfiant des rafales mêlées au sable, la nature ne semble pas en avoir terminé avec les violentes tornades qui ont sévi ces derniers jours.

- Tu connais mieux la ville que moi, trésor,où penses-tu  qu'on peut se poser ? Au Spatioport ça me semble risqué ... Pour l'Ithylium, ça peut attendre ... Je dois avoir assez de galons, pour l'auberge, mais vaut mieux que ce soit toi qui les prennes ... On distingue les domaines des Cultivateurs, encore quelques minutes et nous serons arrivés. Dégotons un endroit tranquille pour se poser ...

De ses yeux dorés, elle scrute le paysage pour trouver une cache assez grande pour abriter son oiseau d'acier. Et c'est Promor qui lui indique l'endroit idéal,  derrière un amas de roches, sous des arbres desséchés, vestiges d'un verger abandonné depuis des lustres. En douceur cette fois, le vaisseau se pose, et le Forban n'a plus qu'à l'arrimer au tronc le plus solide qu'il dénichera, pendant que la Milicienne stabilise l'appareil en lévitation.
Emmitouflés, encapuchonnés dans de grands manteaux sombres, main dans la main, les deux amoureux rejoignent Ofägar, se mêlant à la masse des autres voyageurs, ils franchissent discrètement la porte de la ville, découvrant les habitations si différentes de celles de Matroos ... Promor la guide vers l'auberge, accélérant le pas au fur et à mesure qu'un vent sec et chaud se lève, faisant voleter le sable ocre autour d'eux, annonciateur d'une nouvelle tempête ?

Suite à l'Auberge du Chaudron de Ruyn


Angélyne Montaigu, Hors la loi /Janalya Hermontrick, Maître armurier/ Ylaria Desnolancès, Cultivatrice

Kit par Thélou, merci !
avatar
Citoyen

On m'appelle Promor le Facétieux


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vuulte
MON AGE : 25 ans
Masculin
MESSAGES : 711
AGE : 46
INSCRIT LE : 28/08/2011
PSEUDO HABITUEL : Yannick Saule, Raffaella Palder, Tibor Keiron, Janos Leawen
Joyaux : 0
Posté dans Re: Nouvelle étape pour une nouvelle vie   - Jeu 19 Juil 2012 - 5:11

Promor (Milicien)



Plus tard, à la nuit tombante. ( suite du Hammam de la Blanche Ezealle )


Les appréhensions de la belle milicienne sont légitimes, et le Facétieux est rapidement convaincu que rejoindre les forbans n'est pas la meilleure idée qui soit. Leurs réactions sont imprévisibles, et souvent brutales. Ils ont plus de biceps que de jugeote. Ils n'ont guère fait de commentaires à l'auberge, parmi la foule des clients et des badauds, mais à l'écart du village, à l'abri des dunes, ils sont capables des pires turpitudes envers une Matroscienne qu'ils risquent de considérer comme une ennemie, même si elle est sa compagne et qu'elle pourrait leur apporter sa science du pilotage et sa connaissance parfaite de Matroos. Leurs esprits bornés et rétrogrades peuvent en décider tout autrement. Promor se détache d'ailleurs insensiblement du clan depuis de longues semaines, car il n'a plus qu'une confiance limitée envers ses chefs, et il ne se prive pas de le leur faire sentir. Dès lors, ils pourraient profiter de cette occasion pour se venger de lui en agressant sauvagement Calyth. Bref, l'heure est venue de faire le bon choix, de prendre la meilleure option, celle qui leur permettra de ne plus se quitter et de vivre en paix. Promor fait part de toutes ces réflexions à la milicienne, et il poursuit.

Regagnons vite le Speeder, ma chérie, nous y seront plus tranquilles pour envisager notre avenir. Comme je te l'ai dit, mes origines sont à Matroos, tout comme les tiennes. J'ai fui pour les sombres raisons que je t'ai expliquées, pour le meurtre d'une odieuse crapule qui brutalisait ma mère et abusait de mes sœurs. Je n'avais que douze ans à l'époque. Je n'étais qu'un morveux, j'étais malingre et beaucoup moins basané, et surtout je portais un autre nom, et aujourd'hui je gage que plus personne ne se soucie de moi. Tout le monde doit me croire mort depuis des lustres. Je ne risque donc plus d'être identifié par qui que ce soit. Si je te dis tout ça, ma chérie, c'est pour que tu saches que si tu envisageais de rentrer à Vuulte, je peux t'y accompagner sans crainte. Il suffit que nous imaginions une histoire crédible pour ta réapparition et pour le fait que tu aies désormais un compagnon ...

Durant cette longue tirade, la milicienne et le Facétieux ont rapidement traversé les rues tièdes et sombres d'Ofägar, évitant par prudence une Tour de garde occupée par un petit groupe de veilleurs pourpres. Voici qu'ils parviennent déjà face à l'impressionnant amas rocheux qui dissimule le Speeder. Malgré l'obscurité naissante qui grignote les contours de la végétation et estompe le paysage environnant, ils retrouvent sans mal leur appareil, solidement arrimé à un tronc vigoureux. Cette parcelle presque abandonnée du domaine des cultivateurs respire la sérénité et le calme le plus absolu. Seuls leurs pas résonnent dans la nuit tombante. Personne ne viendra déranger leurs réflexions.

Calyth forme le code d'accès, et la porte amovible coulisse pour leur livrer passage. Ils s'installent sur une banquette de skaï, face à face, les yeux dans les yeux, les doigts emmêlés. Leurs tendres ablutions au Hammam de la Blanche Ezealle ont métamorphosé la milicienne, elle est une autre femme désormais, détendue et ravissante. Sa femme. Les vêtements empruntés à l'enquiquineuse mettent en valeur sa peau halée, et les voiles diaphanes, un peu étroits, semblent avoir renoncé à emprisonner totalement ses rondeurs exquises. Comment a t-il pu être idiot au point d'envisager que Calyth puisse cohabiter avec des brutes rustaudes et mal dégrossies ? Jamais la belle n'aurait pu s'adapter à une telle existence, même par amour pour lui. Il se penche vers elle et l'embrasse tendrement, ses mains s'insinuant doucement sous les losanges de soie vaporeuse. Alors, mon ange, que décidons-nous ? ... lui demande t-il en lui caressant le creux du dos de ses paumes câlines, la bouche immobilisée à un souffle de la sienne.




Sign par Thélou, merci !
avatar

On m'appelle Calyth Montivelle


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vuulte
MON AGE : 25 ans
Féminin
MESSAGES : 809
AGE : 46
INSCRIT LE : 29/08/2011
PSEUDO HABITUEL : /
Joyaux : 0
http://www.ile-joyaux.com/t555-calyth-montivelle#13156 http://www.ile-joyaux.com/t212-calyth-montivelle-pilote
Posté dans Re: Nouvelle étape pour une nouvelle vie   - Dim 22 Juil 2012 - 9:09

Cette discussion à coeur ouvert, pendant leur retour au Speeder, a quelque peu rasséréné Calyth. L'ambiance tendue entre les trois hommes ne lui avait pas échappée, mais elle attendait d'être seule avec Promor pour en parler tranquillement. Cette décision qu'ils doivent prendre, changera radicalement leur vie à tous les deux, qu'ils restent à Korrul ou qu'ils aillent à Matroos. Ils sont deux à présent, indissociables et amoureux, ils vont devoir préparer leurs arguments pour les jumeaux irascibles ou pour la Milice, des arguments indestructibles, de façon à se faire accepter sans condition. La Matroscienne qu'elle est, aura du mal à s'acclimater aux moeurs des Forbans, mais pour Promor, elle est prête à tous les sacrifices, enfin, sauf livrer, clés en main, son bel oiseau d'acier ...

Une nuit sombre et tiède enveloppe peu à peu Ofagär, bientôt la fraîcheur nocturne envahira les rues et les chemins. Le couple enlacé tendrement se déplace discrètement. Ombres fantômes, ils regagnent leur vaisseau, et grimpent à bord, refermant sur eux la porte métallique. En s'installant face à face, les deux jeunes gens prennent le temps de se restaurer avant d'entamer une discussion déterminante pour leur avenir. Les rations déshydratées du bord sont vite dévorées, alors que les mains de Promor se glissent sous les doux voiles du caraco seyant qu'elle a emprunté à la peste du Hammam. Elle frissonne à leur contact, le baiser passionné qui suit la laisse quelque peu confuse, l'esprit embrumé par les souvenirs du Hammam, et les sentiments étonnants et profonds qu'elle porte à cet homme. Alors quand il lui demande ce qu'ils vont faire, elle garde le silence quelques minutes le regard perdu dans les prunelles d'ébène qui la dévisagent amoureusement. Quand enfin elle se décide à parler, ses yeux d'or toujours plantés dans les iris fuligineux de son compagnon, sa voix est encore rauque d'émotion contenue :

- Par Vama, Promor, que faisons nous ? Les Forbans ne m'accepteront jamais à part entière, n'est-ce-pas ? Jamais les deux frères ne toléreront qu'une femme, matroscienne de surcroît, en sache plus qu'eux sur le pilotage. Pour toi, je peux supporter cette inimitié permanente, et sûrement la haine des autres membres du clan, hommes ou femmes, j'espère juste ne pas me faire assassiner pendant mon sommeil ... commence-t-elle avec un sourire contrit, et à son tour, elle l'embrasse tendrement, pour se donner du courage, pour lui prouver combien elle lui est irrémédiablement attachée. Si nous retournons à Vuulte, nous devrons nous expliquer sur cette longue absence, je devrai aussi justifier ta présence auprès de moi, et convaincre mes supérieurs que tu peux continuer à voler avec moi, que ta connaissance du Désert, nous est indispensable, que tu n'es pas un traître à la solde des Forbans ou de Korrul ... Je ne veux pas que nous soyons séparés ... ou emprisonnés ... J'espère que mes états de service nous éviteront d'être incriminés ... Elle réfléchit un instant, et soudain un sourire éclaire son visage hâlé par les rayons ardents du soleil du Désert.

- C'est la période du Festival de Bonne Entente, non ? Si nous arrivons à Vuulte maintenant, la plupart des officiers seront là-bas, avec le stratège Abyss Ac’trian, le bras droit du général Vadyn qui est retenu ailleurs. Seule une garde restreinte sera à la caserne ... Ce sera plus facile pour nous d'y entrer ... Et puis il y a mes blessures ... Je ne sais pas ... Il faut vraiment que notre histoire soit sans faille ... Et toi, qu'est-ce-que tu veux faire, trésor ? Où serons-nous le plus en sécurité pour vivre et nous aimer sans crainte ? Je veux tout partager avec toi, que ce soit une grotte ou une casemate chez les Forbans ou ma maison à Vuulte, peu importe du moment que nous y sommes tous les deux ... Je t'aime, Promor, mon Facétieux ... termine-t-elle, dans un sourire espiègle, caressant sa joue, puis elle se blottit contre lui, attendant ses réflexions et ses arguments, prête à tout pour rester à ses côtés ...


Angélyne Montaigu, Hors la loi /Janalya Hermontrick, Maître armurier/ Ylaria Desnolancès, Cultivatrice

Kit par Thélou, merci !
avatar
Citoyen

On m'appelle Promor le Facétieux


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vuulte
MON AGE : 25 ans
Masculin
MESSAGES : 711
AGE : 46
INSCRIT LE : 28/08/2011
PSEUDO HABITUEL : Yannick Saule, Raffaella Palder, Tibor Keiron, Janos Leawen
Joyaux : 0
Posté dans Re: Nouvelle étape pour une nouvelle vie   - Mar 24 Juil 2012 - 6:55


Calyth a réfléchi longuement, et il l'écoute à présent, avec beaucoup d'attention, absorbant chacun de ses propos, tandis que la nuit cristalline dévore lentement les dunes, là-bas, de l'autre côté du hublot, ces dunes que Promor distingue peut-être pour la dernière fois. Car en l'occurrence, la vie ne leur laisse qu'un choix restreint. Korrul ou Matroos ? Matroos ou Korrul ? Ces deux possibilités résument la situation. Le Facétieux demeure silencieux pendant que Calyth énumère et soupèse avantages et inconvénients respectifs. Promor a fait part de ses préférences, il a largement expliqué les craintes qu'il ressent à s'établir sous le volcan, parmi les forbans, mais il a l'intention de laisser la décision finale à la belle milicienne. D'ailleurs, en définitive, c'est la voix de la raison qui s'impose. Leurs avis convergent. Il sera moins périlleux pour eux de rejoindre Vuulte que de s'acoquiner avec des forbans au comportement primitif, qu'ils soient ou non Gargans.

Bien-sûr, à Matroos, Calyth devra se disculper en cas de soupçons quant aux raisons de sa disparition, mais le Facétieux ne craint pas trop l'attitude des supérieurs de la pilote. Le Speeder garde des séquelles de son atterrissage en catastrophe, et la tempête furieuse qui l'a immobilisé dans le désert a probablement secoué les cités matrosciennes également, et les explications que donnera sa compagne seront parfaitement cohérentes, surtout si la plupart des gradés sont occupés ailleurs. Elle porte en outre des traces de leur combat avec le redoutable scorpion géant qui a bien failli les consommer comme petit déjeuner, et les marques de ses blessures seront des arguments imparables qui consolideront sa défense, en cas de besoin.

En fait, c'est son retour à Matroos qui le préoccupe davantage. Voilà ce qui pourrait poser problème. Admettra t-on dans les hautes sphères de la milice qu'un zigoto surgi de nulle part, sans identité, sans passé, accompagne ainsi sa belle dans ses surveillances aériennes et ses missions les plus diverses ? Soit ! Inutile d'envisager le pire. Ils n'auront la réponse à cette question qu'en la posant à qui de droit et en utilisant la meilleure argumentation possible. Milicienne et Facétieux ont suffisamment d'imagination pour s'en tirer.

Je pense que nos désirs coïncident, mon ange. Nous aurons certes des difficultés à nous faire entendre à Vuulte, à la milice, mais là tu es quelqu'un, tu existes, tu as un métier que tu aimes, et grâce à ton aide je me débrouillerai pour devenir quelqu'un aussi. Ici nous ne sommes rien, nous ne vivons pas, nous survivons dans un monde hostile. N'hésitons plus, ma douce. Laissons s'enfuir la nuit, et peut-être trouverons-nous d'autres détails pour crédibiliser encore davantage notre aventure ...

Il lui caresse doucement la joue, puis s'installe le plus confortablement possible sur la banquette de skaï, et lui ouvre les bras pour qu'elle s'y réfugie ... Viens là, ma chérie, la nuit est déjà bien avancée, nous discutons depuis un long moment, et nous devons nous reposer avant d'effectuer ce voyage. Dans quelques jours, si tout se passe comme nous le souhaitons, je t'appellerai mon commandant, mais aujourd'hui tu m'appartiens encore ! Il la serre dans ses bras en souriant, et pose délicatement la joue de Calyth contre son épaule de débardeur. Il lui soutient le dos d'une main, sans quitter son regard, et l'autre se glisse sous ses voiles transparents pour la câliner tendrement. Moi aussi je t'aime, ma milicienne, et j'ai hâte de partager ta vie et ton monde. Tu m'aideras, hein ? ... lui demande t-il, soudain inquiet d'affronter le chambardement géant dans son existence qui l'attend là-bas. Une lueur fugace de trouble et d'embarras est venue se tapir au fond de ses yeux noirs. Fichtre, il ne le lui a pas dit, mais le nom de cette ville dont il avait volontairement tout oublié, l'aspect, les rues, le décor, le nom de cette ville dont Calyth vient de réveiller le souvenir, lui revient au visage comme une gifle douloureuse. Vuulte, c'est là qu'il est né ! Certes, il le lui dira, mais il se laisse le temps d'assimiler le choc. Et soudain des enfants jouent devant ses yeux. Des fillettes malingres et sales se succèdent sur le trottoir, se poursuivant en riant, sans s'apercevoir de leur misère et de la médiocrité de leur vie, n'ayant jamais connu autre chose. Que sont-elles devenues ? Ses sœurs ...




Sign par Thélou, merci !
avatar

On m'appelle Calyth Montivelle


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vuulte
MON AGE : 25 ans
Féminin
MESSAGES : 809
AGE : 46
INSCRIT LE : 29/08/2011
PSEUDO HABITUEL : /
Joyaux : 0
http://www.ile-joyaux.com/t555-calyth-montivelle#13156 http://www.ile-joyaux.com/t212-calyth-montivelle-pilote
Posté dans Re: Nouvelle étape pour une nouvelle vie   - Lun 13 Aoû 2012 - 4:00

Est-ce leur bain voluptueux au Hammam, les tensions palpables de leur rencontre avec les Forbans, le soulagement de voir coïncider leur désir de quitter le Désert, ou tout simplement la somme de tous les évènements incroyables de ces derniers jours, toujours est-il qu'une vague d'épuisement déferle sur la Milicienne, engloutissant le peu d'énergie qui lui restait. Blottie contre Promor, ses yeux d'or noyés dans les prunelles sombres et envoûtantes, Calyth veut croire en leur avenir. Si ses supérieurs sont logiques, il fera un éclaireur redoutable pour la Milice, et le meilleur des compagnons de vol, car tout comme elle, il a la passion du ciel vissée au corps, et il apprendra vite à manoeuvrer le Speeder sous sa houlette. Elle se débrouillera pour superviser son intégration, pour l'aider à retrouver sa place à Matroos. Poursuivant le cours de ses pensées, elle se demande soudain s'il lui reste de la famille, et surtout de quelle ville il est originaire, mais sans doute lui en parlera-t-il quand il le jugera bon. Après tout ils se connaissent depuis si peu de temps, qu'il leur reste beaucoup à apprendre l'un de l'autre. Elle sent son trouble, ses appréhensions légitimes et ne veut pas en rajouter en le questionnant sur ses racines. D'une voix tendre, elle le rassure, glissant ses bras autour de la taille du jeune homme :

- Nous y arriverons, trésor, je t'aiderai à trouver ta place, je serai à tes côtés. Tu n'as pas à avoir honte de ce que tu as vécu dans le Désert, tu n'as fait que survivre dans un milieu inhospitalier et violent. Cette expérience te sera utile pour voler avec moi ... Ma maison est désormais la tienne, c'est très simple, tu sais, ne t'attends pas au luxe des maisons Marchandes ... Ce temps-là est révolu pour moi .... J'ai aussi une chambre au Q.G. quand les missions s'enchaînent trop vite ...
Peu à peu les mots se font murmures, Calyth baille à s'en décrocher la mâchoire, elle a de la peine à garder ses yeux ouverts. Elle se sent divinement bien et resserre son étreinte pour se caler contre son compagnon. Une douce torpeur l'envahit alors que les caresses apaisantes et câlines de Promor font leur oeuvre, dessinant inlassablement les mêmes tracés hypnotiques, elles emportent bientôt la jeune femme au pays des rêves. La lune argentée nacre le cockpit et l'intérieur du Speeder d'une lueur opalescente, veillant sur le couple assoupi, amoureusement enlacé.

****
Le soleil naît dans une débauche de rouges et de pourpres qui embrase le Désert jusqu'à l'horizon. Les rayons rougeoyants effleurent l'oiseau d'acier endormi, le cajolent de leurs lueurs orangées, ils dansent joyeusement sur le fuselage. Puis ils s'invitent sans vergogne, à l'intérieur du poste de pilotage, qu'ils investissent hardiment chassant les dernières ombres de la nuit. Ils jouent sur les silhouettes étroitement enlacées, les caressent lascivement, les taquinent, s'infiltrent sous les paupières déclenchant de comiques grimaces et des grognements réprobateurs. Calyth finit par ouvrir les yeux sur le spectaculaire lever de l'astre du jour, s'assurant que Promor dort encore, elle se dégage doucement de sa tendre étreinte et se lève pour aller admirer la scène à l'extérieur. La chaleur se lève avec le soleil, il leur faudra bientôt partir, mais pour l'instant elle contemple avec fascination la beauté sauvage et indomptable de la nature, s'étirant voluptueusement comme une Ezealle sous les rayons ardents.


Angélyne Montaigu, Hors la loi /Janalya Hermontrick, Maître armurier/ Ylaria Desnolancès, Cultivatrice

Kit par Thélou, merci !
avatar
Citoyen

On m'appelle Promor le Facétieux


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vuulte
MON AGE : 25 ans
Masculin
MESSAGES : 711
AGE : 46
INSCRIT LE : 28/08/2011
PSEUDO HABITUEL : Yannick Saule, Raffaella Palder, Tibor Keiron, Janos Leawen
Joyaux : 0
Posté dans Re: Nouvelle étape pour une nouvelle vie   - Mar 14 Aoû 2012 - 12:05


Le douloureux retour en arrière de Promor, cette traversée des trottoirs de Vuulte où se répondent mille rires d'enfants espiègles et joyeux, s'évanouit dans le sourire de Calyth, dans l'évocation de leurs perspectives d'avenir, résolument optimistes, et dans ce sommeil qui les rattrape rapidement pour les isoler du monde. Captive des bras de son compagnon, la milicienne est la première à s'abandonner à la nuit, à sa sérénité, à son noir manteau qui recouvre l'ocre pâle du désert. La lune est désormais la seule oasis de lumière, elle colle son museau blafard au hublot du Speeder, mais le Facétieux l'observe à peine, car il n'a d'yeux que pour sa belle endormie, pour son visage pur et limpide, dévoré par quelques mèches rebelles et soyeuses. Les mains blotties sous ses voiles diaphanes, il la berce doucement, revivant chaque étape de leur brève histoire, jusqu'à leurs étreintes voluptueuses au hammam de la Blanche Ezealle, où ils purent s'aimer sans réserve, mais aussi jusqu'à leur ultime décision de renoncer à l'aride Korrul.

Que de chemin parcouru en une poignée de jours. Dans le calme et la sécurité de leur appareil, il décompresse totalement, rassuré par les propos de la pilote, et une profonde lassitude s'empare également de lui. Il ne cherche pas à y résister, il ferme les yeux, sachant qu'il va retrouver Calyth de l'autre côté de ses paupières. Et bientôt seuls leurs souffles réguliers rythment tendrement la nuit, jusqu'au petit matin.

Lorsque le Facétieux émerge du sommeil, la milicienne est déjà levée. Elle n'est pas loin, il la distingue par la portière du Speeder, restée entrouverte. Les yeux levés vers le ciel, elle s'étire comme un félin repu, allongeant les bras vers l'azur, comme pour empoigner le soleil de ses doigts tendus. Ce geste ample et gracieux soulève, sans qu'elle s'en aperçoive, les voiles diaphanes, les dentelles éthérées et les fanfreluches chatoyantes dont elle est vêtue, et découvre généreusement ses hanches et le bas de son dos. En quatre enjambées rapides, Promor est derrière elle, le sable fin et blanc étouffant le bruit de ses pas. Il l'enlace, la faisant sursauter brièvement, puis lui embrasse la nuque en riant. Hé bien, commandant Montivelle, est-ce là une tenue pour réintégrer la milice, toutes ces broderies et ces falbalas ? Je pense que je vais vous coller un rapport et vous mettre aux arrêts pour quelques semaines ! Je ne vois qu'un moyen d'y échapper : un baiser ! ... ajoute t-il d'un air malicieux, lui tendant ses lèvres.

Et après ces quelques formalités, mon ange, disons vite adieu à ces dunes ! J'ai très envie de voir la tronche de tes supérieurs de Matroos quand ils verront que tu ramènes un miraculé du désert ! Et j'ai très envie de visiter ta maison de Vuulte, ça va nous changer des nuits sur la banquette du Speeder. Tu sais, mon cœur, je connais un peu cette ville, mais nous la redécouvrirons ensemble si tu le veux bien. Promor est tenté d'en dire plus, mais la cicatrice laissée par ce passé affligeant est à nouveau béante, les visages de ses sœurs apparaissent au-dessus des rochers comme autant de mirages, et il se tourne résolument vers l'appareil, pour dissimuler son trouble et son anxiété. Je te laisse préparer le décollage, ma douce, je vais libérer le Speeder que j'avais solidement arrimé à ce tronc solide, là-bas. Ensuite je serai à tes ordres, mon joli colonel ... ajoute t-il, cherchant à masquer les craintes qu'il ressent pour sa famille, et à ne montrer que gaieté et fanfaronnades.




Sign par Thélou, merci !
avatar

On m'appelle Calyth Montivelle


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vuulte
MON AGE : 25 ans
Féminin
MESSAGES : 809
AGE : 46
INSCRIT LE : 29/08/2011
PSEUDO HABITUEL : /
Joyaux : 0
http://www.ile-joyaux.com/t555-calyth-montivelle#13156 http://www.ile-joyaux.com/t212-calyth-montivelle-pilote
Posté dans Re: Nouvelle étape pour une nouvelle vie   - Mer 22 Aoû 2012 - 10:05

Cette douce parenthèse de quelques jours dans sa vie de Milicienne, et de pilote dévouée entièrement à son travail, va prendre fin. Calyth espère de tout cœur qu'ils font le bon choix. Plongée dans ses pensées elle sursaute lorsque Promor la rejoint, et elle l'embrasse longuement, puis s'appuie contre lui. Elle resterait bien là une journée de plus, oubliant ce qui les attend au retour. Cependant repousser l'échéance ne la fera pas disparaître, alors autant décoller le plus vite possible, et ce malgré leurs inquiétudes. Une lueur d'anxiété, fugitive mais bien réelle, assombrit les yeux d'encre de son compagnon, lorsqu'il se détourne pour libérer l'oiseau de métal. Ses fanfaronnades aussi sonnent faux, quelque chose dans ce retour à Vuulte le trouble c'est certain. Mais quoi ? Craint-il qu'elle se détourne de lui une fois qu'elle aura retrouver son univers ? Est-ce son passé qui le rattrape et le trouble ? Calyth ne sait que penser, et ce n'est guère le temps de l'introspection, elle profitera du voyage pour en savoir plus, pour le rassurer, et elle grimpe à bord du vaisseau.

Mais avant de partir, Promor a raison, elle doit revêtir les restes de son uniforme, quitte à améliorer avec ce qui est à bord. Adieu les coquets voiles Korruliens aussi légers que la brise qui les fait voleter gracieusement autour d'elle, retour aux vêtements de travail, stricts et unisexes de la Milice, elle le regretterait presque, alors qu'elle n'y a jusqu'à présent jamais attaché d'importance. Les événements de ces derniers jours ont bousculé toutes ses certitudes et ses convictions. Elle va devoir affronter le scepticisme et la défiance de ses supérieurs. Mais point positif, elle va enfin recevoir des soins plus appropriés à ses blessures et qui la débarrasseront enfin des douleurs qui subsistent, insidieuses … Et en quelques secondes le délicieux vêtement de la peste du Hammam de la Blanche Ezealle termine sa course sur le sable ocre, retournant au Désert, pendant que Promor s'occupe de larguer les amarres du Speeder. Inutile d'avoir à s'expliquer sur la présence à bord de vêtements korruliens.
Et elle enfile la chemise qu'elle portait pour aller à l'auberge, laissant de côté pour l'instant, sa veste maculée de sang et en partie déchiquetée par le scorpion géant,

- Allons-y, Promor ! Paré au décollage ! annonce-t-elle quand il remonte à bord. Viens près de moi, mon cœur, il faut que nous discutions de ce qu'on va révéler à la Milice, et surtout qu'on se tienne à notre version … J'ai abandonné les vêtements de notre petite peste. Me voilà redevenue pilote d'élite de la Milice, mais je ne suis pas vraiment prête à me battre contre toi, cette fois, le taquine-t-elle alors que le Speeder décolle gracieusement. - Prêt à retrouver Matroos, trésor ? Pas de regret ? Je me doute que ce sera un sacré changement pour toi, et je vois bien que ça te tracasse, mais je serai à tes côtés, n'en doute jamais ! Si tout se déroule bien, nous pourrons bientôt nous promener dans les rues de Vuulte, je te ferai découvrir mes coins préférés et toi tu me montreras les endroits que tu connaissais …

Ses yeux d'or naviguent entre les écrans de contrôle, et l'horizon parfaitement dégagé. Calyth amorce un large virage pour se caler sur la direction du Quartier Général de la Milice. Sa radio a été endommagée pendant le crash, elle ne peut donc prévenir le Spatioport de son arrivée. Elle devra utiliser les balises de détresse, petits clignotants lumineux qui indiqueront qu'elle n'est pas un intrus, mais un Speeder en panne. Ils ont quelques heures devant eux, elle enclenche le pilote automatique et se tourne vers Promor, prenant ses mains brunes dans les siennes, elle se penche vers lui, l'embrasse tendrement, puis plonge son regard d'ambre liquide dans les sombres prunelles d'ébène :

- Voilà, nous avons un moment pour nous mettre d'accord, on commence par le crash causé par un oiseau de proie, tu es venu à mon secours quand tu as vu le Speeder tomber, tu étais en train de chasser, nous avons été obligés d'abandonner le vaisseau quand la tempête de sable est arrivée, pour nous mettre à l'abri dans une grotte. Nous avons été attaqués par un ver des sables, un astiver ? C'est ça ? Nous l'avons tué et quand nous avons voulu rejoindre le Speeder, c'est un scorpion géant qui nous a barré la route et qui m'a blessée sérieusement. Tu m'as soignée dans le vaisseau, où nous sommes restés, jusqu'à ce que je sois en état d'examiner les dégâts et réparer. Et nous voilà de retour ...
Surtout sois vigilant, on risque de te poser plusieurs fois les mêmes questions, en détournant ce que tu as dit précédemment, reste calme et respectueux envers les Miliciens, il te sera plus facile de te faire accepter ensuite. Dès notre arrivée nous nous rendrons à l'infirmerie, un médecin examinera mes blessures, ensuite nous serons interrogés … Je n'ai rien oublié ? Si, comment va-t-on expliquer ta présence dans le Désert depuis si longtemps ?
demande-t-elle soudain en se redressant pour contrôler que le vol se poursuit sans embûche. On a négligé ce détail hier …


Angélyne Montaigu, Hors la loi /Janalya Hermontrick, Maître armurier/ Ylaria Desnolancès, Cultivatrice

Kit par Thélou, merci !
avatar
Citoyen

On m'appelle Promor le Facétieux


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vuulte
MON AGE : 25 ans
Masculin
MESSAGES : 711
AGE : 46
INSCRIT LE : 28/08/2011
PSEUDO HABITUEL : Yannick Saule, Raffaella Palder, Tibor Keiron, Janos Leawen
Joyaux : 0
Posté dans Re: Nouvelle étape pour une nouvelle vie   - Ven 24 Aoû 2012 - 4:03


Dans les nuages, entre Korrul et le QG de la Milice.


Paradoxalement, le survol des immensités désertiques et de sa douce palette de tons jaunes, allant du soufre pâle au mimosa le plus éclatant, n'accroît pas la hantise de Promor. Une sorte d'étrange résignation naît en lui à l'approche de cet interminable ruban que dessine le littoral matroscien, là où se niche désormais son avenir, un avenir dont il ne tire plus les ficelles. Fini de n'en faire qu'à sa guise dans les faubourgs des villes korruliennes. En ce qui concerne sa famille, et principalement ses quatre petites sœurs, comment les choses vont-elles évoluer ? Le reconnaîtront-elle, s'il parvient à renouer le contact ? Et dans l'affirmative, lui pardonneront-elle sa disparition soudaine, plus de dix ans avant ce retour inopiné sur les lieux de son crime ? Réussira t-il à les reconquérir ou au moins à se faire entendre ? Il va dépendre de leur bon vouloir. Que sont-elles devenues ? Aura t-il le bonheur de participer à leur vie et de les présenter à Calyth ? Mystère.

Mais son souci le plus préoccupant, celui qui le tiraille et le turlupine le plus, réside dans son acceptation - ou non - par la milice. Là encore il sera tributaire de la volonté d'autrui. Accepteront-ils de l'adjoindre à sa compagne, en qualité d'éclaireur ou dans n'importe quel autre rôle de sous-fifre, sa fonction lui important peu, du moment qu'il vole avec sa brune. Bien entendu l'appui de Calyth aura une valeur inestimable, car bien qu'il ne la connaisse que depuis quelques semaines, il est persuadé qu'elle doit être un élément très brillant, remarquablement coté par ses supérieurs hiérarchiques qui s'efforceront de l'écouter. Mais cela sera t-il suffisant pour faire pencher la balance en leur faveur ? Encore un mystère.

Et lorsque sa compagne, après l'avoir gentiment taquiné, rassuré, embrassé, lui promet de jolies balades dans les rues de Vuulte, afin qu'ils puissent se montrer leurs coins préférés, les partager, Promor ne peut taire davantage ce passé qui l'obsède tout-à-coup, surgissant des profondeurs abyssales de sa mémoire comme un diable hors de sa boîte. Et il se livre, il déballe tout, partageant avec Calyth ces souvenirs qui ressuscitent du fond des ténèbres. Vyrginia la charmeuse, Emelyne le garçon manqué, Grazyella le guignol, Anya la ronchon, ont retrouvé un visage, une vie, et le Facétieux inonde sa compagne de mille détails qui renaissent l'un après l'autre, réveillés par un mot, une image, une expression. Les confidences de Promor durent un long moment, d'autres anecdotes lui reviennent, mais le Speeder laissera bientôt derrière lui les dunes de Korrul, et il est grand temps d'accorder leurs violons une dernière fois. Les conseils de Calyth sont précieux, et le Facétieux prend conscience qu'il devra adopter un profil bas pour ne pas contrarier les officiers qui les recevront et leur demanderont de plus amples explications. Sa compagne soulevant un dernier point important, auquel ils n'avaient pas songé précédemment, le jeune homme cogite rapidement en hochant la tête, alors que la milicienne vérifie quelques écrans de contrôle car leur destination apparaît déjà à l'horizon. Ils y parviendront dans quelques minutes.

En effet, nous n'y avions pas pensé avant. Comment justifier mon séjour dans le désert sans soulever d'inquiétudes ou d'interrogations supplémentaires ? ... Inutile de parler de forbans, de veilleurs pourpres ou d'ostracisés, ça pourrait nous desservir. Racontons simplement que j'ai été recueilli par une famille de cultivateurs après m'être égaré, que je te suis venu en aide lorsque tu as dû te poser d'urgence à Korrul, et que nous avons donc combattu ensemble ces deux vilaines bestioles. Si nous débobinons tous deux la même histoire, ils n'ont aucune raison de ne pas nous croire puisque nous portons les marques de ces combats. Enfin, c'est ce que j'espère vraiment ...

Promor tend soudain la main vers de vastes bâtiments qu'ils vont bientôt survoler, et vers des pistes d'atterrissage tracées à l'extrémité des terres, non loin d'une tour des gardes. Nous sommes arrivés au QG, mon trésor. A nous d'être persuasifs, à présent !


Hrp : La suite se déroulera au QG.



Sign par Thélou, merci !

On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: Nouvelle étape pour une nouvelle vie   -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum