AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


Invité

On m'appelle Invité

Posté dans La grenouille du diable   - Mer 18 Jan 2012 - 15:27


    Armée de sa palette et de ses plus beaux pinceaux, Arya s'était levée aux aurores ce matin-là. Bien qu'il soit le meilleur des papas du monde et un artiste reconnu dans toute la ville, monsieur Zubat avait attrapé une mauvaise grippe et était cloué au lit. En bon père protecteur, il avait d'abord essayé de se lever pour aller travailler afin de nourrir sa progéniture, mais patatras ! Il n'avait même pas pu passer la porte de sa chambre — Il faut dire que la petite Zub-Zub avait pris la précaution de bien éponger le sol avec du savon particulièrement glissant pour forcer son papa à rester se reposer — Aujourd'hui, elle allait prouver qu'elle était capable de s'occuper de lui comme une grande, en lui faisant une délicieuse soupe ! En effet, en échange de quelques beaux tableaux pour orner leurs modestes chaumières, certains cultivateurs acceptaient de donner à la fillette des carottes, des choux fleurs et des belles pommes de terre. Parfait pour un merveilleux potage digne de mamie Nova ! Papa serait fier d'elle.C'est après avoir passé la matinée à esquisser, crayonner, peindre, et vernir des tableaux que la gamine mit ses chefs-d’œuvre dans un sac pour aller les troquer contre de la nourriture. Elle déposa un baiser rapide sur le front de son père endormi et ne prit même pas la peine de se changer, vêtue seulement d'un T-Shirt trois fois trop grand, — Et aussi d'une culotte, bande de Pedobears ! — le visage et les bras barbouillés de tâches multicolores. C’est donc en coupant les champs à travers les hautes herbes que Sacha qu’Arya commença son aventure pour devenir maître Pokémon se dirigea vers les domaines des cultivateurs. Du moins, c’est ce qu’elle pensait, mais le destin en décida autrement. Comme pour l’empêcher de mener à bien sa mission, une adorable effroyable grenouille aux yeux rouges lui bondit dans les cheveux. « AAAAAAAAAAAAARGH, au secours … UN MONSTRE ! Sauve qui peut. »Affolé par les cris, le pauvre batracien aux yeux de chat s’agrippa du mieux qu’il pouvait à la chevelure d’Arya avant de comprendre qu’il fallait abandonner le navire et sauter par-dessus bord. Des larmes de peur coulant sur ses joues, cette dernière courut à toute vitesse avant de heurter dans quelque chose … Ou quelqu’un. C’est en relevant le menton vers sa victime que la jeune enfant réalisa son erreur fatale ! La personne qu’elle venait de faire tomber n’était pas n’importe quelle citoyenne, oh que non ! C’était son idole, son dieu, sa raison de vivre, son prééécieux,— Avec la voix de Gollum — l’idéal de la personne qu’elle voudrait devenir plus tard. Bref, la personne qu’elle respectait le plus dans cette ville après son père, bien qu’elle ne lui ait jamais parlé. Voyons, cette créature était bien trop supérieure à ses yeux pour qu’elle, simple humaine fille de peintre, ait le droit de lui parler. C’est ce qu’on ne cessait de lui rappeler depuis son enfance : Ne cause pas de soucis aux chamanes, ne les approche pas, ne leur adresse pas la parole s’ils ne te l’ont pas demandé. En plus, ce n’était pas n’importe quel prêtre, c’était Azaëlle bon sang ! Fascinée, la petite fille dut secouer la tête pour s’empêcher de la regarder dans les yeux. Il faut dire qu’elle n’avait jamais eu l’occasion de la voir de si près. Que faire ? Prendre la fuite comme une vulgaire voleuse ? Lui offrir une peinture ? Ou le carnet entier de dessins d'elle qu’elle avait à la maison ? A moins que … Elle pouvait toujours s’excuser, non ?« … Aza … elle … J-Je suis désolée, je ne voulais pas t’offenser ! Je fu-fuyais un envahisseur alien qui m’a brusquement attaquée, pardonne moi ! » Sa voix était tremblante et hésitante. Et si … Et si Azaëlle la haïssait à cause de son assault ? Ses yeux encore embrumés de larmes regardaient la jeune fille, en attendant une quelconque réponse de sa part.
    Spoiler:
     
avatar
Chamane

On m'appelle Azaëlle


Infos Personnage
RANG: FONDATRICE - Celle qui Dépossède
VILLE & APPARTENANCE : Arish / Chamane
MON AGE : 17 ans
Féminin
MESSAGES : 6355
AGE : 26
INSCRIT LE : 27/01/2011
PSEUDO HABITUEL : Saya
Joyaux : 1271
http://www.ile-joyaux.com/t539-azaelle-celle-qui-depossede http://www.ile-joyaux.com/t33-azaelle-celle-qui-depossede
Posté dans Re: La grenouille du diable   - Jeu 19 Jan 2012 - 3:51

Citation :
[HJ : XD non mais ton RP m’a vraiment trop fait rire xD ]

Voilà deux jours que la réunion politique avait pris fin. Chacun était partit de son coté, vacant à ses propres occupations. Azaëllle quant à elle était resté un moment Muraco. Ce dernier était toujours en pleine prédiction, chose qui n’était encore jamais arrivé. Les deux Chamanes étaient assez proches et le voir comme ça semblait affecter la jeune fille. Mais son rang de Chamane l’obligeait à devoir effectuer des visites de routines à droite et à gauche. Elle avait donc quitté son mentor à contre cœur pour se diriger vers les domaines cultivateurs.

Azaëlle n’aimait pas vraiment rencontrer le peuple. Son pouvoir les effrayait plus qu’autre chose et elle ne résistait jamais à la tentation de l’utiliser pour satisfaire sa curiosité ou faire d’un moment ennuyeux une période intéressante. Elle partie donc tôt dans la matinée faire une petite visite d’honneur chez quelques Familles Cultivateurs. Comme à son habitude elle voulut couper à travers champs, se faufilant lentement à travers les hautes herbes. Elle avait la tête ailleurs et aucunement l’envie de faire la conversation avec des gens qui ne la traitait avec respect que parce que les mœurs le voulaient. La jeune fille avait un tempérament joyeux et taquin, chose qui était peu recommandé dans son statut.
Alors qu’elle marchait sans vraiment faire attention aux alentours, elle fut littéralement projetée à terre, atterrissant sur les fesses. Une de ses nombreuses plumes volant quelques mètres plus loin, Azaëlle porta machinalement la main à sa tête vérifié si elle n’était pas décoiffée. Elle n’eut pas le temps de se relever qu’elle entendit une gamine se morfondre d’excuse. Elle leva le regard vers elle un peu énervé avant de la regarder de haut en bas. Elle devait avoir quelques années de moins qu’elle. Quelques plumes et maquillage semblable à la Chamane ornés le visage de la fillette.

Alors Azaëlle se releva, se frottant le bas du dos au passage et s’étira bruyamment. Elle se contenta de regarder la fillette sans prononcer aucune parole. Elle ne voulut pas user de son don sur elle, mais quelque chose l’intriguait. Puis une chose verte et gluante attira son attention et elle remarqua que ce qui devait être le monstre pour la petite fille était surement cette petite grenouille. La jeune Chamane s’avança vers la gamine et prit délicatement la grenouille de sa chevelure. Elle la posa ensuite à terre avant de dire :

« Est-ce cette petite chose que tu fuyais ? »

Elle eut un petit sourire en disant cette phrase, se contentant de demeurer mystérieuse.


Avatar par Jensounette ♥️
Doubles Comptes : Lalah Desnolancès, Nausicäa l'Indomptable, Skye Lewis, Peottre Tiasgasthorn, Esmeôr Aanka'Leï et Cynydd neuf-doigts
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: La grenouille du diable   - Mer 25 Jan 2012 - 13:56

    Elle avait parlé. Accrochée à ses lèvres et buvant la moindre de ses paroles comme une gamine écoutant une énigme du père fourras ou une histoire du père Castor, Arya était totalement émerveillée. Azaëlle était à ses yeux un être céleste descendu sur terre. L'élue des dieux. Tout ce qu'elle disait était donc vrai. Même si elle affirmait que des Dinosaures lanceurs de boules de feu géantes allaient débarquer sur la planète pour tuer tout le monde et instaurer une dictature nazie. Oui, mesdames et messieurs. Si c'est Azaëlle qui l'a dit, c'est juste. Les autres chamanes pouvaient aller se rasseoir et brosser leurs orques de compagnie, ils n'étaient là que pour faire joli à côté d'elle. De toute façon, qu'elle fasse partie de cette bande de soi-disant sorciers ou non, ça ne changeait rien aux yeux de la gamine : Zaza était spéciale, voilà tout. Même si elles ne s'étaient encore jamais vraiment parlé pour de vrai. En temps normal, Arya s'arrangeait toujours pour la traquer sans se faire repérer comme un parfait stalkeur. De toute façon, elle n'avait pas le droit de lui adresser la parole. Mais là, les choses étaient différentes. Pour une fois, elle ne l'avait pas suivie à la trace, mais était tombée sur elle par accident — après s'être fait sauvagement agresser par un être démoniaque aux gros yeux globuleux.

    Fidèle à elle-même, la chamane garda une expression énigmatique digne d'un beau brun ténébreux et attrapa doucement le monstre gluant qui avait décidé de se réfugier dans la chevelure décoiffée de la gamine. Quel courage ! Bouche bée, Arya observa son modèle déposer avec héroïsme la pauvre petite bête au sol. C'est en gardant son sang-froid et en lui adressant même un sourire qu'elle lui demanda si c'était bien cette petite chose qu'elle fuyait. En regardant une dernière fois l'amphibien, Arya se contenta de se recroqueviller sur elle-même en tremblant, le temps que la grenouille décide d'elle-même de sautiller plus loin.

    « Merci. Tu viens de me sauver la vie ! Je suis sûre qu'elle a déjà commencé à me manger une partie du cerveau, je suis en train de rêver que je te parle pour de vrai. Mais ... attends une minute. Si ce n'est qu'une illusion, tu n'existes pas pour de vrai alors tu es immatérielle ... »

    Dépoussiérant rapidement ses vêtements avec ses mains, la petite fille se releva d'un seul coup pour « poker» l'épaule d'Azaëlle. Doux Jésus, elle était bel et bien réelle ! Qu'est-ce qu'on est censés dire dans ce genre d'occasion. Si vous vous retrouviez en face du père noël ou de Chuck Norris, vous auriez l'air malins, vous ! Alors ne vous moquez pas des tentatives d'Arya pour essayer de lui tenir la conversation tout en n'ayant pas l'air trop ridicule. En faisant fonctionner à toute vitesse ses neurones, elle cherchait déjà une idée pour se faire pardonner.

    « OH MON DIEU ! Tu es réelle ?! Dis-moi ... Quel est ton plat préféré ? » Réussit-elle à placer sans trop balbutier, mais en sentant le rouge lui monter aux joues. Il faut dire que ce n’était pas évident de parler sans stress ni gêne à une personne qu'on avait si longuement admirée.
avatar
Chamane

On m'appelle Azaëlle


Infos Personnage
RANG: FONDATRICE - Celle qui Dépossède
VILLE & APPARTENANCE : Arish / Chamane
MON AGE : 17 ans
Féminin
MESSAGES : 6355
AGE : 26
INSCRIT LE : 27/01/2011
PSEUDO HABITUEL : Saya
Joyaux : 1271
http://www.ile-joyaux.com/t539-azaelle-celle-qui-depossede http://www.ile-joyaux.com/t33-azaelle-celle-qui-depossede
Posté dans Re: La grenouille du diable   - Lun 6 Fév 2012 - 3:15

Azaëlle étudia avec attention et amusement la jeune fille. Plusieurs expressions parsemèrent son visage : surprise, adoration, incompréhension, fanatisme et ainsi de suite. La jeune fille se mit ensuite à parler très vite ne semblant pas vouloir s'arrêter. Tout en l'écoutant, la Chamane s'installa par terre. Elle nettoya le sol rapidement d'un coup de main et s'assit négligemment à terre. Elle s'étira, écoutant toujours le monologue de la fillette. Ensuite, cette dernière la regarda avec insistance, semblant attendre quelque chose en retour.

Azaëlle leva les yeux au ciel et enleva une des plûmes de ses cheveux. Elle joua avec quelques instant, la faisant glisser entre ses doigts. Au même instant, la jeune fille toucha l'épaule d'Azaëlle persuadé surement qu'elle n'était pas là. La Chamane leva un regard interrogateur vers l'étrangère. Elle était décidément bien spéciale et débordante d'énergie.

La question de la fille pris au dépourvu Azaëlle. Elle s'attendait à tout sauf à ça et dû bien réfléchir quelques minutes avant de répondre :

«Huum... je dirais les petites grenouilles cuites au feu ! » Contente de sa petite "blague", elle se mit à éclater de rire en voyant le visage choquée de la fillette. Reprenant son sérieux, elle continua «Hum, non en fait je dirais de la bonne viande tendre et bien saignante cuite au feu de bois» Disant cela, son ventre émit un léger gazouillis qui l'a fit une nouvelle fois rire.

«Et toi, quel est ton plat préféré ? Je doute que ce soit des petites grenouilles ! »
Ajouta t-elle avec un sourire plein de malice.





Avatar par Jensounette ♥️
Doubles Comptes : Lalah Desnolancès, Nausicäa l'Indomptable, Skye Lewis, Peottre Tiasgasthorn, Esmeôr Aanka'Leï et Cynydd neuf-doigts
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: La grenouille du diable   - Lun 20 Fév 2012 - 23:20

    Le jour qu'elle avait tant espéré était enfin arrivé. Depuis la première fois où elle avait croisé Azaëlle de loin, la fillette avait croisé les doigts pour enfin avoir l'occasion de lui adresser la parole. Mais ce n'était pas chose facile. La société se devait de se tenir éloignée des chamanes et leur adresser la parole n'était pas chose évidente. Surtout quand on était haute comme trois pommes. Même son père lui avait demandé de se tenir éloignée de ces personnes. Ils n'étaient pas comme eux. Ils étaient différents des autres dès leur naissance et étaient isolés dans un temple à part. C'était les élus des dieux, il fallait éviter de les mettre en colère et leur faire des offrandes de loin. Pourtant, quand elle avait effleuré son épaule du bout des doigts, l'adolescente avait bien et bien l'air humaine et réelle. Alors pourquoi ?! Pourquoi était-elle si différente d'elle ? Au diable les préjugés des Korruliens qui voulaient que l'on ne parle aux chamanes que pour leur réciter des textes sacrés en l'honneur de Ruyn. On ne croisait pas son idole tous les jours au coin de la rue ! Vous rencontreriez ... Je sais pas moi, Justin Bieber quelqu'un de célèbre que vous admirez et vous auriez l'occasion de tenir une conversation avec lui ... Est-ce que vous prendriez la poudre d'escampette ? Tant pis si elle se faisait gronder pour ça, ou si tous les chamanes et dieux venaient la dévorer durant son sommeil en punition pour ne pas avoir obéi. Aujourd'hui, elle se trouvait face à Azaëlle, et elle ne comptait pas gâcher ce moment.

    Durant des jours et des jours, elle avait croisé les doigts pour que ce moment arrive et s'était imaginé tout ce qu'elle aurait pu demander à la chamane. Dis-moi Azaëlle. Pourquoi des gens disparaissent ? Sais-tu ce qu'il va nous arriver, ou es-tu comme moi effrayée par ce que le futur nous réserve à tous ? Peux-tu vraiment communiquer pour de vrai avec les dieux, ou n'en font-ils qu'à leur tête ? Est-ce qu'avec ton don, tu peux empêcher des gens de se faire la guerre entre eux ? Et qui es-tu derrière ce masque imperturbable de Chamane ? Si tu n'étais pas née élue des dieux, comment aurais-tu été ? As-tu des passions, des rêves ? Qui es-tu vraiment à part celle qui dépossède ? Toutes ces questions demeuraient encore sans réponses, et elle mourrait d'envie de les lui poser. Mais la seule chose qui lui était venue en tête était bien plus anodine. Elle voulait savoir son plat préféré, dans l'espoir de pouvoir lui cuisiner un jour afin de se faire pardonner de la bousculade.

    « Argh ! Les grenouilles ? M-Mais c'est tout visqueux et ça pourrait t'empoisonner ! » Se précipita-t’elle de répondre, une expression affolée sur le visage, avant de se rendre compte qu'Azaëlle ne disait ça que pour plaisanter et tester sa réaction. « Non, je ... Les grenouilles et les chats c'est pas comestible, il ne vaut mieux pas énerver des animaux si diaboliques, ils pourraient re-remonter l'estomac pour nous étouffer dans notre sommeil ! » répondit-elle en secouant la tête à toute vitesse et en fermant les yeux, l'air dégoûtée. « Moi, j'adore la viande et la bonne cuisine de mon père ! Tu devrais venir manger chez nous un jour, il a un vrai don ! Enfin ... J'imagine n'avez pas le droit.»

    Azaëlle était tout ce qu'elle n'était pas : Mature, sûre d'elle, et ... dotée de super-pouvoirs de chamane. Mais pourtant, Arya sentait qu'elle était bien plus humaine et vulnérable qu'elle en avait l'air en la voyant assise sur le sol, à côté d'elle. « Dis ... C'est comment la vie au temple ? C'est pas trop ... Ennuyant ? »
avatar
Chamane

On m'appelle Azaëlle


Infos Personnage
RANG: FONDATRICE - Celle qui Dépossède
VILLE & APPARTENANCE : Arish / Chamane
MON AGE : 17 ans
Féminin
MESSAGES : 6355
AGE : 26
INSCRIT LE : 27/01/2011
PSEUDO HABITUEL : Saya
Joyaux : 1271
http://www.ile-joyaux.com/t539-azaelle-celle-qui-depossede http://www.ile-joyaux.com/t33-azaelle-celle-qui-depossede
Posté dans Re: La grenouille du diable   - Dim 4 Mar 2012 - 4:01

Azaëlle regardait la fillette avec amusement. Qui était donc cette jolie petite créature, pleine d’entrain et débordante d’énergie. La jeune Chamane laissa flotter un sourire mystérieux sur ses lèvres, se rappelant elle quelques années plus tôt. Mais ce souvenir écarta rapidement ce petit sourire. En tant que Chamane, elle avait toujours été étroitement surveillée et n’avait guère pu s’amuser comme la jeune fille.

L’invitation de la fillette sortie Azaëlle de ses pensées. La petite parlait sans s’interrompre, les paroles traversant sa bouche avant d’y avoir réfléchi. Elle ne lui laissa par ailleurs pas le temps de répondre qu’elle enchainait déjà une toute autre question. La vie au temple ? Azaëlle se mit à réfléchir quelques instants. Devait-elle dire que la vie au temple était d’un ennui mortel ? Que les sages étaient trop sages ? Qu’elle ne pouvait user de son don pour divertir la foule. Qu’elle devait se plier aux exigences des sages persuadés de tout savoir sur la volonté de Ruyn ? Ou bien, devait-elle dire que la vie la bas était douce et agréable ? Qu’elle se consacré uniquement au culte du Dieu tout puissant ? Puis en guise de réponse, elle jeta un coup d’œil à la fillette. Cette dernière attendait avec impatience sa réponse, prête à gober n’importe quelles réponses. Boh, après tout, elle pouvait bien dire la vérité, ce n’est pas comme si la Korrulienne irait le crier aux sages.

« La vie au temple ? C’est ennuyeux. Si tu veux mon avis, les sages là bas sont bien trop sages ! Il devrait penser à sourire parfois. La vie est un cadeau de Ruyn n’est-ce pas ? Pourquoi ne pourrait-on pas en profiter. »


Un cadeau de Ruyn… oui avec des yeux noirs on ne pouvait parler que de cadeau, si ce n’est de malédiction. Azaelle n’aurait jamais une vie normale, et ne pourrait jamais faire comme si de rien n’était. Néanmoins, elle adorait les nouvelles rencontres. Si Muraco et Ysoa était là, il la gronderait pour son impertinence. Mais si Denken était là, il trouverait les mots de Azaëlle un peu trop faible. Après tout, peut-être que la jeune Chamane était un compromis entre les différents caractères des Chamanes. Enfin, elle soupira, et décrocha une plume de ses cheveux. Elle était petite mais magnifique. Du bleu au vert, elle luisait face aux rayons du soleil, donnant une impression de brillance. Azaëlle la tendit alors vers la jeune fille et lui dit tout simplement :

« Comment t’appelles-tu ? »
Puis voyant que cette dernière hésitait à prendre le présent elle continua « Prend là, elle ne va pas te mordre ! Elle égayera tes cheveux. »



Avatar par Jensounette ♥️
Doubles Comptes : Lalah Desnolancès, Nausicäa l'Indomptable, Skye Lewis, Peottre Tiasgasthorn, Esmeôr Aanka'Leï et Cynydd neuf-doigts
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: La grenouille du diable   - Ven 15 Juin 2012 - 12:05


    Les questions s'étaient enchaînées sortant à toute vitesse de sa bouche. A vrai dire, Arya avait déjà réfléchi mille et une fois à tout ce qu'elle demanderait à Azaëlle si elle avait enfin l'occasion rêvée de lui adresser la parole un jour. Ce qui était frustrant quand on ne pouvait pas parler en vrai à la principale intéressée, c'était qu'on ne pouvait que supposer ses réponses et se faire une image faussée de la personne. Mais alors qu'elle enchaînait les interrogations, sans reprendre son souffle ni laisser le temps à la jeune fille le temps de répondre calmement, le temps passait et elle se rendit compte que le soleil n'allait pas tarder à se coucher. Et mince ! Ses tableaux, il fallait qu'elle les vende si elle voulait réussir à faire une bonne soupe pour le repas du soir à son père malade. A moins que ... Son regard se posa sur le champ juste à côté plein de carottes et de pommes de terre. Non, le vol c'est mal. C'est pour les vilains méchants pas beaux pirates, non mais oh !

    Arrêtant son flot d'interrogations, la petite fille souffla un coup et regarda Azaëlle qui lui adressa un petit sourire énigmatique. C'est vrai qu'en réalité, Arya ne savait pas grand chose sur elle. A vrai dire, à part que cette fille était une chamane et dégageait une aura de super héroïne, elle ne savait rien sur elle. Si ce n'est qu'elle rêvait d'en faire sa grande soeur d'adoption, et que c'était FORCEMENT quelqu'un de génial ! Se décidant enfin à ouvrir grand ses oreilles pour écouter la Chamane comme si elle était en train d'écouter une parole divine, Arya l'écouta compter son récit sur la vie au temple, tout en gonflant les joues, comme vexée pour elle. Après tout, même si elle n'avait pas toujours assez d'argent pour s'acheter tout ce qu'elle voulait, elle avait de la chance d'être totalement libre, comparée à Azaëlle qui était forcée de se coltiner les paroles de vieux barbus ou chauves toute la journée.

    « C'est vraiment pas juste. Tu as le droit de profiter de la vie, toi aussi ! Pourquoi est-ce que tu ne ramènerais pas de la vie dans le temple en jouant un peu avec eux ? Rien de bien méchant, juste leur faire des farces pour les dérider un peu. Après tout, tu n'es pas n'importe qui ! Ils ont pas le droit de te tenir en cage comme ça. »

    Elle marqua un arrêt, comme si elle en avait trop dit. Après tout, on aurait pu la punir sévrement pour avoir dit ça. Mais peu importait, c'était Azaëlle, et elle avait l'impression de tout pouvoir lui dire. Et puis, c'était pas juste de l'enfermer comme une princesse dans son donjon et de la former à devenir une super héroïne sauveuse de village, elle avait le droit à des vacances, elle aussi de temps en temps, non mais !

    « Dis ... Si un jour tu avais l'occasion de tous les laisser en plan pour faire ce que bon te semble ... C'est quoi la première chose que tu ferais ? »

    Ses yeux brillaient en attendant la réponse d'Azaëlle, prête à boire n'importe quelle parole.

    « Au ... Au fait, je me prénomme Arya Zubat ! » Ajouta t'elle en acceptant le présent que lui offrait la jeune fille, comme si elle venait de lui décrocher le soleil. « Et merci beaucoup, je ... Attends, ça c'est pour toi ! » Elle sortit de son sac une petite peinture représentant une créature à pattes, à bec et à écailles qu'elle avait immaginée en train de se reposer dans le désert, orné d'une multitude de fleurs de toutes les couleurs. « Ca ne vaudra jamais ta plume, mais ... c'est pour te remercier ! »

On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: La grenouille du diable   -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum