AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


Enjeux glacés

avatar
Peuplade

On m'appelle Chilali Kohanakishi


Infos Personnage
RANG: ancienne éclaireuse devenue... déserteuse ?
VILLE & APPARTENANCE :  Hrim [sud-est] ; Clan Kohanakishi
MON AGE :  20 ans
Féminin
MESSAGES : 858
AGE : 39
INSCRIT LE : 14/03/2012
PSEUDO HABITUEL : Alyaa
Joyaux : 270
http://www.ile-joyaux.com/t593-empreintes-dans-la-neige-le-temps-s-estompe-reflets-d-argent http://www.ile-joyaux.com/t568-chil-tombe-le-masque
Posté dans Enjeux glacés   - Mer 11 Avr 2012 - 13:04

Le canyon se profila au cœur de l’étendue blanche. Chil était presque arrivée. Elle s’était beaucoup éloignée lorsqu’elle avait reçu le message.
Au début, elle avait été fâchée de voir débarquer le volatile au milieu de sa traque. Elle n’avait pas encore suffisamment de preuves pour affirmer qu’elle était sur la bonne piste mais au fond d’elle, son instinct lui criait qu’il ne lui manquait pas grand-chose. Abandonner maintenant signifiait peut-être perdre la trace des déserteurs pour plusieurs mois. Il fallait parfois du temps avant de déceler des marques de leur passage et cette fois-ci, Chilali était tombé sur un groupe remarquablement doué pour passer inaperçu. Pas assez pour qu’elle ignore totalement leur présence mais assez pour lui donner du fil à retordre. Aussi s’était-elle sentie terriblement frustrée de se voir coupée en plein élan.
Et puis elle avait lu. Le message faisait mention de l’Oracle et d’une mission si importante qu’elle prenait le pas sur n’importe quelle autre. Et si Chil aimait la traque, ce n’était pas au point d’ignorer un ordre aussi impérieux. Pour une toute autre mission, elle aurait répondu qu’à ce stade de son repérage, mieux valait qu’elle termine sa mission. Mais là, il s’agissait de l’Oracle… Peut-être même du Gardien. Elle avait donc abandonné ses intuitions pour accomplir son devoir. A son retour, elle indiquerait ses dernières observations à un autre clan en espérant que ce contretemps ne suffirait pas aux déserteurs pour disparaître.

Agrippée à sa monture, Chil regardait le canyon grandir sous ses yeux en même temps qu’une boule dans son ventre. Ca lui faisait toujours ça... L’approche du Canyon d’Orio. Le fait que son père y soit affecté depuis des années n’y était évidemment pas étranger. Comme souvent, elle ne l’avait pas vu avant de partir vers le nord, sur la piste des déserteurs. Sans doute ne le verrait-elle pas non plus avant de rejoindre Alwine et l’Oracle. Pourtant, elle ne pouvait s’empêcher de ressentir ce trac coutumier qu’elle avait appris à apprivoiser.

« Allez mon grand, on descend », murmura-t-elle à Gara, son yagock, tandis qu’elle lui indiquait la manœuvre d’une légère pression des talons. Inutile cependant ; l’animal avait hâte de retrouver ses congénères et la nourriture des camps, bien plus appétante que celle qu’il avait pu dégoter en attendant la jeune fille. En effet, afin de suivre plus discrètement la piste des fuyards, elle l’avait laissé dans une petite plaine où la végétation s’était faite rare. Les ydrans n’était pas les créatures les plus discrètes de l’île : elle n’avait pas eut le choix.
Aussi Gara se dirigea-t-il de lui-même vers les enclos.

Lorsqu’elle eut fini de s’occuper de lui et de sa nourriture, et après avoir rangé son harnais, elle marcha d’un pas décidé vers le poste de commandement. L’Oracle n’était pas encore là. Si cela avait été le cas, tout le camp l’aurait su et par voie de conséquence, elle aussi. Mais le palefrenier n’était au courant de rien.
Peu importe. Elle allait rendre compte de sa mission avortée et attendrait tranquillement. Enfin tranquillement… Peut-être trouverait-elle à s’occuper en attendant ? L’inaction la rendait diiiiingue !
avatar
Déserteur

On m'appelle Kataleyah Teim-Cruan


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Cimes Hérissées
MON AGE : 26
Féminin
MESSAGES : 2189
AGE : 27
INSCRIT LE : 18/02/2012
PSEUDO HABITUEL : Nano.
Joyaux : 377
http://www.ile-joyaux.com/t480-kataleyah-teim-cruan
Posté dans Re: Enjeux glacés   - Dim 15 Avr 2012 - 6:13

Le visage enfoui dans les plumes de son yagock, Kataleyah luttait contre le sommeil. L'esprit embrouillé, à peine sortit de sa transe, elle avait aussitôt mit à exécution les dernières consignes du Gardien.
Un vieux guerrier lui avait assuré que ses hommes et lui même pourrait surveiller leur prisonnière le temps que l'oracle prenne du repos, mais la jeune femme n'avait plus le droit d'écouter les caprices de son corps depuis que son don de mäluinne s'était manifesté il y a de cela plusieurs années. On lui avait préparé un yagock pour elle, ainsi qu'un pour la chef de Léopards Noirs présente à la tour de garde. Cette dernière l'accompagnerait au Canyon d'Orio, et se chargerait bien de transporter l'étrangère comme bon lui semblait, tant qu'elle arrivait intact et suffisamment en forme pour voyager. Le vieux avait prit la liberté de bander ses doigts cassés pendant leur absence. Grand bien lui fasse ! Après tout, il fallait prendre soin de leur "hôte" désormais. Cette dernière, semi-consciente, mais qui avait repris un peu du poil de la bête après un repas chaud, quoique léger, avait hurlé des questions dans une langue qui ne signifiait rien pour l'erfeydienne. Seul le Gardien semblait la comprendre, et il s'était reclus dans son antre après l'épisode du renvoi de Savanah.

Elle sourit intérieurement en songeant à la pauvre Alwine, derrière elle, cachée par les nuages, qui devait sûrement en avoir plein les oreilles de ce charabia. Le vent ne portait pas le son jusqu'à elle, mais elle ne s'inquiétait pas de savoir si on la suivait toujours. L'oracle n'aurait jamais eu l'idée même qu'un de ses frères puissent la trahir.
Un cri lointain auquel fit échos le yagock annonça l'arrivée proche au canyon, nid de ces fabuleuses montures. Kataleyah serra plus fort les jambes contre le flan du volatile et entama la descente vers la terre.
Enfin au dessous des nuages, l'horizon blanc s'étendait sous ses yeux. Un paysage inlassable, composé d'une centaine de nuances grises et blanches. Une longue crevasse aussi large qu'une colline et plus profonde qu'il n'était permis s'étendait jusqu'au nord ouest en zigzagant entre les montagnes et pics enneigés qui accentués par moment le relief de la plaine. Sans le voir, elle devinait au creux de quelle falaise se dressait le labyrinthe et ses monstres sagement gardés.
D'une envolé un peu brutal, le yagock suivit un courant glacé qui s'engouffra dans la canyon. Ils suivirent son cheminement sur plusieurs lieues, frôlant par endroit les parois abruptes qui révélaient de vieilles constructions à même la roche, à d'autre une caverne où s'abritaient des yagock encore trop jeunes pour servir de monture.

Au bout de quelques minutes, Kataleyah distingua derrière un voile de brume le drapeau rouge qui signalait un campement et donc son relais pour les bêtes. Il se situait au bord d'un précipice, sur les hauts plateaux qui encadraient le canyon, là où le vent prêtait à un bon envol. Elle porta deux doigts à sa bouche et émit un long sifflement pour avertir les occupants de leur présence, et éviter à un étourdi de recevoir un coup de griffe malvenu. Avec cette brume, il était difficile de distinguer même un oiseau de cette envergure, et ils savaient être suffisamment silencieux pour qu'on les oublie jusqu'à ce qu'ils apparaissent deux mètres au dessus de votre tête.
Une fois à terre, l'oracle avait tout juste confié sa monture à un jeune garçon - qui n'avait osé la saluer, ce qui lui avait valut une claque derrière la tête par son maitre - qu'Alwine avait posé pied à terre un peu plus loin. Kataleyah jeta un regard à Skye, aussi blanche que la neige alentours, qui tenait tant bien que mal sur ses pieds.

Un homme d'une bonne trentaine d'année escorté par deux de ses guerriers se présenta comme étant le chef du campement ici présent, Sögur Targas, du clan des Écailles de Serpents des Mers. Kataleyah présenta rapidement la jeune chef Alwine, un peu à l'écart, qui surveillait Skye, puis elle même.
"Mon frère, fit l'oracle en posant amicalement une main sur l'épaule du chef, comme l'usage s'y prêtait, je suis à la recherche de l'éclaireuse Chilali Kohanakishi. Où puisse-je la trouver ?"
Devant le regard en coin que lança celui-ci vers l'étrangère, Kataleyah ajouta :
"Oui, c'est bien une femme de ces étrangers qui sont arrivés sur nos terres il y a quelques jours. Ne la considérez pas comme notre ennemi, pas elle. Pas tant que le Gardien n'en décidera le contraire. Où est Chilali ?"



Sign @Thélador



Spoiler:
 
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Enjeux glacés   - Dim 15 Avr 2012 - 12:45

On n'y voyait absolument rien dans les airs. Les épais nuages ne laissaient rien transparaitre autour d'eux. Même l'oracle qui volait non loin devant, sur son Yagock, était à peine perceptible. Alwine avait déjà volé dans des conditions beaucoup plus précaires encore, c'était ainsi le temps aux Erfeydes. La jeune prisonnière étrangère étais assise sur le Yagock juste devant elle. Elle ne sortait pas un seul mot de sa bouche et Alwine la sentait grelotter légèrement contre elle.

Avant de partir pour le Canyon, l'oracle avait donné l'ordre de ne pas faire de mal à la prisonnière. Alwine avait alors pris un lourd et épais manteau en cuir avec un large col de fourrure pour l'étrangère. Avant de le lui donner, elle lui fit comprendre par des gestes brefs qu'elle n'avait pas intérêt à faire la maline avec elle, sinon, elle volerai aucune protection contre les vents glaciaux en altitude. Ainsi, le voyage pourrai se dérouler calmement pour la Chef des Léopards Noirs. En voyant la créature ailée, la prisonnière eut un mouvement de recul, mais la Chef la pressa derrière elle pour avancer. Elle l'avait alors soulevée par la taille aussi facilement qu'avec un enfant pour l'installer sur le Yagock.

Pendant la chevauchée aérienne, Alwine pensait à Jorn, son léopard, qui était parti délivrer un message à ses troupes quelques jours plus tôt avant qu'elle ne parte avec Sif pour la tour de garde. Il avait du rester avec Chilali en attendant son retour. Elle ne s'inquiétait pas trop pour lui. Il a l'habitude de survivre avec elle dans les grandes étendues glacées ainsi que des les forêts. Le lien qui s'était tissé entre elle et le félin était devenu si fort, qu'ils arrivaient toujours à se retrouver quoi qu'il arrive.

Alwine sortit de ses pensées. L'oracle avait déjà entamée la descente vers le canyon qui se dessinait devant eux. Le Yagock plongea à son tour. Elle sentit Skye se raidir lors de la descente. Elle n'avait pas l'habitude de voler ainsi. Alwine y alla en douceur. En entrant dans l'immense faille, elle évita de frôler de trop près les parois abruptes pour ne pas trop effrayer la milicienne. Après quelques instants, ils se posèrent enfin au campement. Kataleyah était déjà en discutions avec un autre chef de clan qu'elle ne connaissait pas, juste de nom. Elle fit le salut guerrier à l'homme, puis elle se retourna vers Skye et la fit descendre tel une plume, comme elle l'avait fait monter sur le Yagock.

Comme un souffle sur la neige, une ombre s'approcha d'elle à toute vitesse. C'était Jorn. Le léopard blanc se rua vers Alwine tout heureux de retrouver sa maitresse. Surprit, le Yagock se cabra. La chef réussit à le calmer avant qu'il ne blesse la prisonnière, puis l'attacha à un poteau en bois. Alors, elle se baissa vers le léopard qui ronronnait tout en frottant sa tête contre Alwine.

"Alors mon beau Jorn ! Tu ne t'es pas trop lassé sans moi !? Oui... Oui... Moi aussi je suis contente de te revoir mon grand !"


Quand le léopard vit la jeune milicienne emmitouflée dans son manteau, il se dirigea avec méfiance vers elle. Puis il tourna autour d'elle en grognent et en la reniflant. Sans doute à cause de l'odeur qu'avait du laisser Alwine sur elle pendant leur voyage, le félin se frotta alors tout content contre les jambes de l'étrangère.

"Jorn ! Ne lui fais pas peur ! C'est une prisonnière ! Tu es chargé de la surveiller en permanence ! C'est compris mon grand !?
Ah ! Tu as réussi à trouver Chil ? Elle était ici avec toi ?"


Alwine se releva et fit avancer Skye vers l'oracle, Jorn tenant son rôle de surveillant à quelques pas derrière eux, aux aguets. Alwine attendait les directives de l'oracle pour la suite des événements.
avatar
Milice

On m'appelle Skye Lewis


Infos Personnage
RANG: Chilali, Jens et Jörd
VILLE & APPARTENANCE : Milice - Soldat, Spécialiste en explosif
MON AGE : 26 ans
Féminin
MESSAGES : 359
AGE : 26
INSCRIT LE : 16/11/2011
PSEUDO HABITUEL : Azaëlle haha
Joyaux : 73
Posté dans Re: Enjeux glacés   - Dim 15 Avr 2012 - 13:42

Elle commençait déjà à perdre le compte des jours. Il lui avait semblait que trois jours été passés depuis son arrivée dans cette contrée inconnue. Savanah l’avait quitté récemment et elle priait pour qu’elle soit rentrée saine et sauve. Cette pensée lui redonnait chaque seconde espoir. Si elle était définitivement bien à Matroos, elle ferait tout pour venir en aide à Skye.

La jeune femme ressassait depuis quelques minutes cette pensée positive pour tenir le choc. Elle était en plein vole à dos d’un drôle d’oiseau et essayait de penser à autre chose. Hélas, c’était pour l’instant assez peine perdu. Il faisait un vent glacial qui commençait à paralyser son corps. Quelques instants plus tôt, la guerrière qui était à présent derrière elle, lui avait fournit un manteau bien épais. Même si elle appréciait le geste, elle n’avait rien remercié ni montré aucun signe de gratitude. Le manteau été étrangement chaud mais ne suffisait pas à la protéger entièrement. Ses lèvres commençaient à se gercer et de fines craquelures été visibles. Ses oreilles et le bout de son nez étaient complètement gelés, et en plus de cela, elle tremblait comme une feuille. L’air était déjà très frais, mais en ajoutant l’altitude et la vitesse de vole d’un de ces volatiles, le résultat n’était guère réjouissant. Néanmoins, elle serra le manteau contre elle essayant de couvrir les zones découvertes. Ce faisant, elle tira un peu trop sur sa main blessée ce qui lui arracha un petit cri, qui fut couvert par le bruit du vent fort heureusement. Un vieil homme avait bandé sa main qu’elle avait pris soin quelques heures avant de remettre en état.

Le vol sembla durer beaucoup trop longtemps pour Skye. Le pire étant qu’elle ne savait strictement pas ce qui allait arriver pour elle. Et puis, l’oiseau vira soudainement vers le bas ce qui arracha un haut le cœur à la jeune femme. C’était Savanah la dingue de l’altitude, pas Skye, elle s’était la dingue de l’explosif, chacun sa spécialisation ! Alors lorsque l’oiseau descendit dangereusement, la jeune Milicienne se força à garder les yeux ouvert pour analyser le plus d’éléments possibles. Elle remarqua un rassemblement de personnes, et la femme apparemment importante déjà à terre qui parlait à un homme. Tout en descendant de l’oiseau, elle ne perdit pas une miette de ce qui se tramait autour d’elle jusqu’à l’instant où un énorme félin arriva droit sur elle pour la renifler. En une fraction de seconde, Skye imagina la bombe parfaite qu’elle pourrait lui glissait dans la gueule pour le faire déguerpir. Cette pensée lui fit monter un sourire qui fit craquer ses lèvres fissurées et son visage tendu.

Ensuite, elle fut mener au groupe de personnes et s’éforça de tendre l’oreille. Cette langue lui était totalement étrangère. Elle ne percevait aucune consonance au Matroscien, ni au Korrulien. Elle essaya de discerner des brides de Joyelliens mais sans grand succès. Il était clair que ce peuple était totalement nouveau. Elle aurait aimé en savoir plus notamment sur cette magie qu’elle ne comprenait pas. Mais il y avait une question plus importante qui lui brulait les lèvres. Que comptaient-ils faire d’elle ? Depuis son vol, elle avait été soigné et mieux traité, il était donc évident qu’ils n’avaient pas l’intention de la tuer. A quoi servait-il de prendre soin d’une personne pour la tuer après ? A moins que ce soit dans leur coutume ? Cette pensée la fit frissonner. Non, il fallait qu’elle demeure rationnelle et logique. Elle n’avait pas suivit une formation d’élite dans la Milice de Matroos, la meilleure des Armées pour se laisser décourager. La force de Skye résidait avant tout dans son mental lui avait-on souvent répété. Mais le mental pouvait être brisé de bien des façons…. Skye carra les épaules, et se prépara à parer toute éventuelle attaque. Il lui fallait être forte.



avatar
Peuplade

On m'appelle Chilali Kohanakishi


Infos Personnage
RANG: ancienne éclaireuse devenue... déserteuse ?
VILLE & APPARTENANCE :  Hrim [sud-est] ; Clan Kohanakishi
MON AGE :  20 ans
Féminin
MESSAGES : 858
AGE : 39
INSCRIT LE : 14/03/2012
PSEUDO HABITUEL : Alyaa
Joyaux : 270
http://www.ile-joyaux.com/t593-empreintes-dans-la-neige-le-temps-s-estompe-reflets-d-argent http://www.ile-joyaux.com/t568-chil-tombe-le-masque
Posté dans Re: Enjeux glacés   - Dim 15 Avr 2012 - 14:42

Après avoir rendu compte de ses dernières observations à Sögur Targas, Chil n'avait rien trouvé à faire d'important en attendant l'Oracle et Alwine. En désespoir de cause, elle avait entrepris de faire le tour du camp pour voir si son père était là.
En réalité, ce tour n'avait été qu'un prétexte pour se dégourdir les jambes et ne surtout pas faire de surplace. Elle savait pertinemment que son père n'était pas là mais ne supportait pas l'idée de se tourner les pouces ne serait-ce que trois minutes. Aussi, c'est en courant qu'elle se rendit au terrain d’atterrissage après qu'un messager soit venu la chercher.

Elle arriva juste à temps pour entendre les paroles d'Alwine à son léopard et un sourire éclaira son visage sous son masque. Elle aimait bien sa Chef. C'était une femme enthousiaste qui savait apporter rire et chaleur autour d'un feu de camp. Et bien qu'elle portât son statut de Chef avec charisme, elle ne prenait jamais ses subordonnés de haut avec le mépris qui caractérise certains supérieurs. C'était d'ailleurs une femme droite et Chil aimait son honnêteté. Quand quelque chose ne lui plaisait pas, elle le disait. Elle pouvait être terrible lorsqu'elle était contrariée mais son intransigeance n'avait d'égal que sa loyauté.
Bref. Chil était heureuse de la voir. Si l'Oracle n'avait pas été là ainsi que la jeune femme pâle et frigorifiée à leurs côtés, elle aurait volontiers partagé sa joie de retrouver Jorn. Mais une autre attitude était de mise. Ignorant l'inconnue emmitouflée et déjà étroitement surveillée par le léopard, elle s'avança solennellement jusqu'à l'Oracle.
C'était la première fois qu'elle la rencontrait et si elle s'était sentie sereine jusque là, son cœur se mit à battre des records de vitesse. S'efforçant d'ignorer cette soudaine agitation provoqué par la crainte, une brusque timidité et un profond respect, elle s'inclina légèrement, avec humilité et bienveillance.
avatar
Déserteur

On m'appelle Kataleyah Teim-Cruan


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Cimes Hérissées
MON AGE : 26
Féminin
MESSAGES : 2189
AGE : 27
INSCRIT LE : 18/02/2012
PSEUDO HABITUEL : Nano.
Joyaux : 377
http://www.ile-joyaux.com/t480-kataleyah-teim-cruan
Posté dans Re: Enjeux glacés   - Lun 16 Avr 2012 - 11:15

L'oracle lui rendit son salut, un léger sourire aux lèvres, compatissant. Enfant, elle se rappelait très bien de l'effet que sa première rencontre avec un oracle lui avait provoqué. A l'époque, elle n'aurait jamais imaginer inverser ainsi les rôles quelques années plus tard... Peut être que l'éveil tardif de cette connexion la rendait plus "abordable" que certain de ses pairs. Elle n'en demeurait pas pour autant une élue du Gardien, sa parole avait plus de poids que le plus grand des chefs de clans et sa vie plus précieuse que nul autre aux yeux des erfeydiens. En tout cas, c'était bien ce que l'éducation au sein de cette communauté prônait. Avait-elle réellement plus d'importance que la jeune femme intimidée qui se tenait devant elle en avait ? Pour un fervent protecteur de l'histoire de son peuple, oui. Restait encore à distinguer les croyants sincères des suspicieux, les temps changeaient.

"Voici Chilali, fit Sögur Targas en voyant hésiter la nouvelle venue. Elle revient tout juste d'une mission au sud du labyrinthe, et mes éclaireurs prendront la suite de la trace qu'elle suivait jusque là. Si la situation le permet, j'aimerai qu'elle prenne le temps de faire état de sa chasse à mes hommes, une fois votre affaire réglé."
"Bien entendu, je ne voudrais pas qu'une piste menant aux Déserteurs ne soient perdue",
répondit Kataleyah sans quitter des yeux l'éclaireuse. Puis elle reprit d'une voix plus forte, embrassant les guerriers d'un regard. "Le Gardien m'a confiée une mission pour notre soeur Chilali, et vous devrez l'y épauler si l'occasion s'offre à vous. Toutefois, la teneur de cette mission ne sera pas dévoilé dans le détail. L'affaire concerne une lourde menace pour notre peuple." Elle désigna Skye, toujours retenue en arrière, qui les dévisageait sans retenue mais incompréhension. Le grand félin tournait autour d'elle, fouettant l'air de sa queue. "Nous offrons l'opportunité à cette étrangère de rejoindre nos rangs. Le Gardien a un plan pour cette femme, vous n'avez pas besoin d'en savoir davantage, finit-elle a levant la main pour taire les objections que s'apprêtaient à lancer plusieurs hommes, malgré l'ordre du divin.

Quelques minutes plus tard, l'Oracle se retrouva enfin seule avec Chilali et sa chef. "Alwine, j'aimerai m'entretenir en privée quelques instants avec Chilali. Après quoi je m'en irais, d'autres affaires m'attendent. Le sacrifice d'une éclaireuse comme elle est un lourd tribu pour votre clan, je n'en doute pas. Le Gardien ne l'a certainement pas désigné sans réflexions préalables, et sa reconnaissance est sincère. Il attend toutefois encore plus de vous : votre soutient et votre aide lorsque la mission le nécessitera. Sous quelque forme que ce soit. Ne l'oubliez pas." Un court silence volontaire laissa flotter la consigne dans l'air quelques secondes. Puis l'oracle reprit d'une voix plus amicale :
"Maintenant, vous êtes libre de rejoindre votre clan ou de rester encore un peu. Je ne doute pas que l'annonce du débarquement des étrangers a suscité des agitions parmi nos fières combattants."
Elle attendit un signe de confirmation de la part de la Chef des Léopards Noirs, plus pour la forme que par obligation, bien qu'elle ne laissa pas flirter cette impression sur son visage ni son ton.

[HJ : vàlà o/ après, faudra que je cause 2 minutes à Chil pour qu'elle ait les détails de la mission, pis je vous laisserai poursuivre. Je sais pas si tu as un autre RP de prévu Alwine, mais comme elle est chef de clan, me suis dit qu'elle sûrement autre chose à foutre que rester avec une Skye mal bourru :p Peut être retrouvé Sif et Aurah ou entamer un tout autre RP]



Sign @Thélador



Spoiler:
 
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Enjeux glacés   - Lun 16 Avr 2012 - 14:48

Enfin elle était là ! Chil venait de faire son apparition. Alwine esquissa un sourire en la voyant. Cela faisait des semaines qu'elle n'avait pas eu l'occasion de la revoir alors elle était impatiente de pouvoir lui parler un peut. Mais avant, elle la laissa saluer Kataleyah. C'était la première fois qu'elle rencontrait une Oracle alors c'était assez solennel comme moment.
Puis alors, une fois que Chil fit son salut, elle s'avança vers elle, toujours en souriant.

"Chil ! Ma soeur ! Quelles sont les nouvelles d'Orio !? Contente de te revoir en pleine forme comme d'habitude !"


Alwine n'en dit pas plus, ce n'étais pas le moment de papoter, ça serait pour plus tard. L'oracle devait lui parler en privé, alors ce n'était pas vraiment le moment de rigoler. Sögur Targas présenta sa seconde à Kataleyah. Comme si elle ne l'aurai pas pu faire elle même, s'était elle dit intérieurement. Après tout, c'était elle sa chef ! Et Chil sa seconde... Et comble du comble, il voulait envoyer ses propres hommes terminer le travail de sa Seconde et récolter tout l'honneur de ramener les Déserteurs. Mais ne voulant pas lancer de polémique surtout devant l'Oracle, elle se tut et écouta paisiblement. Jorn tournait maintenant autour de la prisonnière, qui lui lançait des regards haineux. Mais le léopard n'en avait que faire, il était tout heureux d'avoir une mission importante.

La chef des Léopards Noirs écoutait les paroles de l'Oracle. Pour le moment ça avait l'air d'être assez important alors il fallait rassembler le plus d'informations possible. Mais malgré tout, elle resta mystérieuse et ne dit rien de plus sur la mission, mis à part qu'une menace planait sur le peuple Erfeydien, apportée par les étrangers. Et puis elle dit que la prisonnière avait le choix pour rejoindre les rangs de leur propre peuple. Alwine, stupéfaite et la bouche ouverte sans s'en rendre compte se figea sur place. Oui, elle avait bien comprit... Elle se demanda comment une telle étrangère aussi indisciplinée et sauvage pouvait les rejoindre. Elle avait pu voir de quoi elle était capable dans la tour de garde. La chef n'était pas persuadée du résultat. Mais après tout les Oracles étaient capables de tout. Du meilleur comme du pire. Le père d'Alwine lui avait toujours dit de s'en méfier et il n'avait pas tord...

C'est alors que l'Oracle s'adressa enfin à elle. Ses mots firent l'effet d'un gros coup de massue à Alwine. Le sacrifice de Chil !? Mais c'est quoi ce bordel !? Une boule se forma dans son ventre. Elle n'arrivait même plus à retenir sa stupeur et elle lançait des petits regards vers Chil. Alwine réfléchissait à 200 à l'heure. Elle ne pouvait pas perdre sa seconde ! Elle était tout pour elle et son clan.

"Vous et le Gardien aurez toujours mon soutien inconditionnel ! Chil est bien ma meilleure éclaireuse mais..."

Alwine savait qu'elle s'aventurait sur un terrain dangereux et le regard soutenu de l'oracle la dissuada d'en dire plus. Elle regarda Chil un instant puis elle reprit en se raclant la gorge :

"Humm... Mais j'aimerais que vos acceptiez que Jorn, mon léopard blanc l'accompagne. C'est un animal fidèle et obéissant. Et il n'a jamais faillit à sa mission.

De plus, si vous me le permettez, je souhaite que ce soit moi qui me charge d'exécuter la suite de la mission de Chil. Après tout elle fait partie de mon clan. Nous sommes spécialisés dans la traque des Déserteurs, il est donc normal que je prenne les choses en main !"


Le chef Targas lança un regard sombre qu'Alwine soutenu, le fusillant du regard. L'honneur était pour son clan.

"Avant de partir et de vous laisser avec Chil, j'aimerais m'entretenir au sujet de son ancienne mission avec elle, si cela ne vous importune pas ?"

Kataleyah accepta, puis elle fit signe à sa seconde de marcher quelques instants avec elle. Les bras croisés et le visage préoccupé, Alwine était toujours dans ses pensées. Elle n'avait aucune idée de ce qui allait lui arriver et ça l'inquiétait.

"J'aime pas ça du tout ! Vraiment pas ! Et puis Targas ! De quoi il se mèle ici !?
Jorn restera avec toi durant ta mission. Il t'aidera du mieux qu'il pourra, tu le connais ! Et je sais qu'il t'apprécie beaucoup. Mais promets moi que si quelque chose t'arrive, dis lui de me rejoindre, je comprendrais et je viendrai à ton aide aussi vite que je le pourrais.

Maintenant, il faut que tu m'en dises plus sur les Déserteurs."
avatar
Peuplade

On m'appelle Chilali Kohanakishi


Infos Personnage
RANG: ancienne éclaireuse devenue... déserteuse ?
VILLE & APPARTENANCE :  Hrim [sud-est] ; Clan Kohanakishi
MON AGE :  20 ans
Féminin
MESSAGES : 858
AGE : 39
INSCRIT LE : 14/03/2012
PSEUDO HABITUEL : Alyaa
Joyaux : 270
http://www.ile-joyaux.com/t593-empreintes-dans-la-neige-le-temps-s-estompe-reflets-d-argent http://www.ile-joyaux.com/t568-chil-tombe-le-masque
Posté dans Re: Enjeux glacés   - Lun 16 Avr 2012 - 16:28

Chil avait accusé le coup avec un étonnant sang froid. Peut-être était-ce parce que la minute d'avant son cœur battait la chamade en présence de l'Oracle ? Toujours est-il que l'annonce de son sacrifice, s'il la choqua tout d'abord, n'eut pas sur elle plus grand effet. Et tandis qu'elle faisait quelques pas dehors avec Alwine, elle se figura qu'elles se trompaient peut-être sur le sens du mot "sacrifice". Peut-être l'Oracle voulait-elle simplement dire qu'elle amputait le Clan des Léopards Noirs d'un de ses précieux membres (ce qui était flatteur pour Chil) afin de lui confier une mission imposée par le Gardien lui-même (ce qui, au-delà de l'honneur qui lui était fait, inquiétait beaucoup la jeune élcaireuse).

Chil sourit à l'évocation véhémente de Sögur Targas. Elle reconnaissait bien là sa Chef et comprenait mieux que quiconque sa volonté de défendre l'honneur du Clan. Les Léopards Noirs étaient très doués dans leur spécialité et Alwine ne souhaitait certainement pas que d'autres s'attribuent le mérite de la capture de plusieurs déserteurs.
Lorsque cette dernière évoqua le fait de lui confier Jorn, Chil voulut protester. Jorn avait tant d'importance pour Alwine qu'elle appréhenda avec émotion la valeur que celle-ci lui accordait en tant que seconde et sœur du Clan. Même si elle le savait déjà, Chil en fut profondément émue. Aussi garda-t-elle un silence reconnaissant tandis qu'Alwine enchaînait déjà sur les déserteurs.
« Ils sont au moins trois, probablement plus. Je n'ai pas pu trouver de preuves concrètes de leurs nombres mais mon instinct me dit qu'ils sont en fait cinq ou six. Et ils ont parmi eux des gens qui s'y connaissent vraiment bien en brouillage de piste ; j'ai réellement eut du mal à leur coller aux talons. »
Elle réfléchit un instant avant de poursuivre.
« Je ne savais pas que nous n'irions pas en mission ensemble alors j'ai déjà donné ces détails-là à Sögur Targas, au cas où... Mais voici ce que je ne lui ai pas dit : je crois qu'il s'agit d'une famille entière. En tout cas, il y a des enfants avec eux. Je n'ai pas vu d'empreintes qui renforcent cette théorie mais... »
Chil se plongea dans ses souvenirs des derniers jours, afin d'y puiser des informations aussi précises que possible.
« J'ai entendu quelque chose, un jour où j'étais vraiment proche d'eux. Plus proche que je ne le croyais en fait ; le vent a du porter le son jusqu'à moi... C'était un cri, Alwine. Trop aiguë pour être celui d'une femme. C'était un enfant, j'en suis sûre. Je ne sais pas quel danger ils ont rencontré mais j'ai trouvé une trace de sang qu'ils ont du oublié en effaçant les traces de leur passage. Elle était dissimulée sur la feuille d'un buisson haut, à environ un mètre vingt du sol. Si c'est l'enfant qui a été touché, c'était sur le haut du corps. Il doit être mal en point : le sang a giclé. »
Elle s'arrêta de marcher et se tourna vers Alwine de façon à lui faire face et ainsi donner de l'importance à ce qu'elle s'apprêtait à ajouter. Avec un sourire en coin, elle confia la chose suivante :
« Je crois que je n'étais plus très loin d'eux lorsque j'ai reçu le message. Je te montrerai sur une carte. Et si par chance il y a bien un blessé parmi eux, ça ne devrait pas te prendre trop de temps pour les retrouver. »
A cet instant, Chil se rendit compte que cette discussion lui faisait du bien. Faire un rapport de mission tenait pour elle de la routine. Elle était méticuleuse, s'attachait aux détails et se replonger dans ses quelques jours de traque lui faisait oublier un instant la terrible mission qui semblait l'attendre. En un sens, elle en ressentit un grand soulagement.
avatar
Milice

On m'appelle Skye Lewis


Infos Personnage
RANG: Chilali, Jens et Jörd
VILLE & APPARTENANCE : Milice - Soldat, Spécialiste en explosif
MON AGE : 26 ans
Féminin
MESSAGES : 359
AGE : 26
INSCRIT LE : 16/11/2011
PSEUDO HABITUEL : Azaëlle haha
Joyaux : 73
Posté dans Re: Enjeux glacés   - Mar 17 Avr 2012 - 4:33

Skye aurait pu se mettre à jouer des maracas encore à se dandiner nue comme un verre que tout aurait été pareil. Elle était laissé de coté et personnes semblait s’intéresser à elle. On l’avait laissé dans un coin près de l’espèce de gros félin. Les autres s’étaient regroupés et parlaient désormais dans un charabia des plus étranges. Skye en profitant pour examiner chaque personne et essayer d’en apprendre mieux sur le mode de vie de ces étrangers. Il était clair que la femme aux cheveux blonds était très respectée et devait surement avoir un grade important. Peut-être un genre de conseillère comme à Matroos. Non, elle lui faisait plutôt penser aux Chamanes de Korrul, ces pseudos magiciens qui ne parlaient qu’en énigme et qui étaient vénéré par les Korruliens. Cette conviction se renforça lorsque sa précédente discussion lui revint en tête. Oui elle avait parlé Korrulien, il devait y avoir un lien. En y pensant, l’histoire de Matroos ne savait rien de ce peuple déjà existant lors de leur arrivée, pas plus qu’ils n’en savaient sur ces barbares du Nord. Ensuite, elle passa à la guerrière avec qui elle était arrivée. Sans nulle doute, c’était une sorte d’officier. Elle devait diriger plusieurs hommes et notamment l’autre femme qui était plus discrète. Skye se demanda pourquoi elle portait un masque. Signe de blessures de guerres ? Et puis, toute cette armée en place pour quoi faire ? Quelles étaient les dangers et les ennemis de ce peuple ? Ils avaient pourtant tous l’air très soudé et l’environnement semblait calme.

Skye nota toutes ces informations dans un coin de sa tête puis examina les alentours. Tout était blanc et froid à perte de vue. Sur la gauche, un sentier se dessinait sur cette poudre blanche. Elle le suivit du regard un moment puis du renoncer face au brouillard trop épais.

Elle soupira avec lassitude, resserrant un peu plus le manteau autour d’elle. Elle voulu déplacer sa main et un de ses ongles s’accrocha dans la doublure de la fourrure. Elle tira un coup dessus et un fil se défit. L’air de rien, Skye eut alors une brillante idée. Elle tira doucement le fil et l’enroula sur lui-même. Elle avait appris qu’il fallait se débrouiller avec tout ce qu’elle trouvait. Le fil pourrait toujours lui servir pour un piège quelconque si elle devait se retrouver seule. Ce petit élan stratégique lui redonna un coup de pouce au moral. Il ne valait pas penser à ce qui pourrait se produire.

Tout en défaisant la couture sous le manteau, elle senti des regards vers elle. Apparemment, la discussion prenait un nouveau tournant. La guerrière ne semblait pas ravi mais la femme en masque ne broncha pas une seconde. La blonde semblait ailleurs, lassée et fatiguée mais déterminée. Skye déglutit avec peine, son tour était arrivé.
Citation :

(bon je sais pas quoi dire moi XD Vue qu’elle comprend rien à ce qui se passe XD)



avatar
Déserteur

On m'appelle Kataleyah Teim-Cruan


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Cimes Hérissées
MON AGE : 26
Féminin
MESSAGES : 2189
AGE : 27
INSCRIT LE : 18/02/2012
PSEUDO HABITUEL : Nano.
Joyaux : 377
http://www.ile-joyaux.com/t480-kataleyah-teim-cruan
Posté dans Re: Enjeux glacés   - Mar 17 Avr 2012 - 11:06

Alors que les deux femmes discutaient entre elles, Kataleyah rejoignit Sögur Targas, dont la colère faisait rougir les oreilles plus que le froid.
"Vous êtes libre de traquer ces déserteurs. Mieux vaut deux groupes qu'un seul pour être sûre d'éliminer ces traitres à leur sang, seul l'orgueil de notre soeur Alwine pourrait assombrir votre réussite," fit-elle avec un petit sourire fatigué. Les chefs et leur honneur, leur fierté et leur gloire ! Le Gardien incitait les erfeydiens vers ses principes, mais la raison échappait à Kataleyah, même lorsque enfant, elle participait à des jeux de guerre avec ses camarades pendant leur leçon de chasse. Elle se raccrocha un instant à ce souvenirs léger et innocent puis reprit à l'attention du chef dont l’œil brillait d'une lueur nouvelle. "J'ai un message à transmettre au Conseil Blanc, pourriez vous envoyer l'un de vos éclaireurs à leur rencontre ?"
Elle glissa une petite enveloppe dans la paume ouverte que lui tendit Sögur. Après une vague hésitation, comme s'il semblait vouloir ajouter quelque chose, il la salua une dernière fois et reparti avec ses hommes en direction de la tente principale qui dominait le campement en son centre. Le vent battait les peaux tannées et les fourrures qui recouvraient les abris, soulevant des nuages de flocons qui accentuaient l'espace d'une minute la densité de la brume. Sur ces hauteurs, les éclaircies étaient rares, en particulier à cette époque de l'année, où l'air sec ne cessait de vous gifler le visage à coup de bourrasques et ne manquait pas de vous éloigner de votre route. Oui, songea-t-elle, dans un endroit comme celui-ci, l'étrangère ne saurait survivre sans l'aide sa nouvelle tutrice...

L'oracle inspira une grande bouffée d'air frais qui la réveilla, puis tout en resserrant ses fourrures autour de ses épaules, elle rejoignit en quelques enjambées la nouvelle attraction du Gardien, plongée dans un rapport passionné. Kataleyah resta un peu à l'écart et attendit qu'Alwine s'en aille pour régler les derniers détails de la mission.


[bon du coup j'ai pas osé aller plus loin, à la limite finissez votre conversation et quand c'est fait je répondrai, en attendant Skye si tu veux toujours faire des magouilles avec ton fil :p]



Sign @Thélador



Spoiler:
 
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Enjeux glacés   - Mar 17 Avr 2012 - 12:12

Alwine avait toujours aimé écouter les rapports de Chil. Ils étaient toujours clairs et précis. Elle n'oubliait jamais aucun détail aussi futile que ce soit. C'était toujours bien utile au cas où. La chef de clan ne perdait aucune miette du rapport de sa subordonnée Lorsqu'elle lui dit qu'elle soupçonnait que ce soit une famille, Alwine fronça les sourcils. C'était toujours plus compliqué lorsqu'il y avait des enfants. L'honneur interdisait aux factionnaires de leur faire le moindre mal. Lorsqu'ils étaient capturés avec leurs parents, ils étaient placés dans des familles d'accueil. Ou dans le pire des cas, servaient à accomplir toutes sortes de tâches pour les Factionnaires. Qui qu'il en soit, ils étaient exclus à vie et mis à part par le peuple. Souvent, lorsqu'ils devenaient adultes, ils s'échappaient et devenaient déserteurs à leur tour. Un cercle vicieux qu'Alwine désapprouvait.

Chil annonça alors qu'il y avait surement un blessé parmi eux, ce qui n'enchanta pas Alwine et qui allait rendre les choses plus complexes. Certes, ils allaient être plus faciles à retrouver. Mais, ayant un blessé à soigner, ils allaient se mettre encore plus sur la défensive. Il allait falloir jouer en toute discrétion. La jeune chef réfléchissait silencieusement aux paroles de sa seconde, désormais imprimés dans sa mémoire. Puis, elle se tourna vers Chil et posa sa main sur son épaule tout en lui souriant.

"Parfait Chil ! Rien à dire comme d'habitude ! Je n'aurais pas fait mieux !

Bon, fais attention à toi. Je n'ai pas trop confiance en cette Oracle, mon instinct me dit qu'il faut s'en méfier... A notre prochaine rencontre soit en forme ! Je n'accepte aucune limace dans mes rangs ! C'est clair !?"


Bien entendu, c'était dit sur le ton de la plaisanterie et elle avait assez confiance en Chil pour qu'elle revienne d'attaque et prête à l'action. Mais ses appréhensions sur Kataleyah étaient sérieuses. D'ailleurs, elle avait baissé le ton pour que Chil soit la seule à l'entendre. Rien que pour ça, elle pouvait se faire bannir pour insubordination. Avec Jorn aux côtés de sa seconde, elle se sentait plus tranquille. Cela lui permettra de rester plus concentrée durant sa mission.

C'est alors que le vent apporta les ordres que l'Oracle donnait au chef Sögur Targas. Alwine devint écarlate. Un simple croisement de regard avec Chill lui confirma ce qu'elle avait entendue. Non mais de quoi elle se mêle celle là !? Son orgueil !? Alwine prit une grande inspiration pour contrôler sa fureur. Les poings et la mâchoire serrés, elle fit redescendre la pression. Pour qui cette Oracle prenait Alwine !? Une amatrice ? Elle dépassait les bornes... Qu'es-ce qu'elle connait à la Faction ?
Alwine sortit une carte du pays de sa besace, qu'elle emportait toujours avec elle au cas où. Chil lui désigna l'endroit exact. Alwine la remercia en tentant de sourire. Elle replia sa carte et se retourna vers Jorn. Au passage, elle croisa le regard satisfait de Sögur. Elle ne répliqua pas à cet air de défi. Elle n'avait absolument aucune envie de rentrer dans son jeu. Devant son léopard qui se renait toujours à proximité de la prisonnière, elle s'accroupit dans la neige et le prit doucement avec ses deux mains par la tête en lui souriant. Le félin voulut lui lécher le nez, mais elle l'en empêcha avant qu'il lui colle de la bave partout avec ses bisous.

"Je vais devoir m'en aller encore une fois mon grand ! Cette fois, tu va rester avec Chil ! Oui, je sais qu'on ne s'est pas vu beaucoup ces derniers temps...

Ta mission sera de suivre Chil partout ou elle ira et tu devras lui obéir comme à moi ! Si Chil a un gros problème, ou si elle court un grave danger, je veux que tu ailles me chercher au plus vite ! C'est comprit Jorn !?"


Le léopard grogna son mécontentement de voir partir sa maitresse, mais il se résigna à accomplir sa nouvelle mission. Il se dirigea alors en gambadant vers Chil pour se frotter à ses jambes. Alwine les regarda tous les deux encore une fois. Avant de se retourner, elle leur fit un sourire et un bref signe de tête. Il n'y avait pas de temps à perdre, elle devait se mettre en route immédiatement avant que les hommes de Sögur Targas ne la devance. Cette mission allait être très compliquée et très éprouvante...
avatar
Peuplade

On m'appelle Chilali Kohanakishi


Infos Personnage
RANG: ancienne éclaireuse devenue... déserteuse ?
VILLE & APPARTENANCE :  Hrim [sud-est] ; Clan Kohanakishi
MON AGE :  20 ans
Féminin
MESSAGES : 858
AGE : 39
INSCRIT LE : 14/03/2012
PSEUDO HABITUEL : Alyaa
Joyaux : 270
http://www.ile-joyaux.com/t593-empreintes-dans-la-neige-le-temps-s-estompe-reflets-d-argent http://www.ile-joyaux.com/t568-chil-tombe-le-masque
Posté dans Re: Enjeux glacés   - Jeu 19 Avr 2012 - 16:45

Chil émit un rire discret à la plaisanterie d'Alwine. Toujours le mot pour détendre l'atmosphère !
Cependant, la jeune éclaireuse se sentait tiraillée. Elle était surprise par les propos de la Chef des Léopards Noirs. Certes, elle était spontanée - personne ne pouvait manquer ce trait de caractère. Mais il était tout de même question de l'Oracle et Chil n'était pas prête à remettre en cause ses décisions, encore moins celles du Gardien. Elle leur vouait à tous deux un grand respect et plus que cela, elle éprouvait une certaine crainte. Rien que l'idée de s'entretenir avec l'Oracle ramenait son stress en première ligne.
Ainsi, se sentait-elle un peu gênée par la véhémence des propos d'Alwine. Elle craignait qu'ils ne soient mal interprétés. Songeait-elle réellement à se méfier de Kataleyah Teim-Cruan ? Oui, bien sûr qu'elle y songeait. Alwine était on ne peut plus sérieuse. Elle ne tiendrait pas de tels propos si elle n'avait pas de sérieux doutes à son sujet. Pour l'heure, cependant, Chil ne tenait pas à y prendre part, malgré tout le respect et toute l'affection qu'elle avait pour sa Chef et amie.

Lorsque l'Oracle donna ses ordres à Sögur Targas, Chil croisa le regard d'Alwine et devina aussitôt ce qui lui passait par la tête. C'était l'honneur de leur Clan qui était remis en cause ; les Léopards Noirs ne pouvaient pas échouer. Quoiqu'on en dise, c'était bien de l'orgueil, l'Oracle avait raison sur ce point. Mais ce n'était pas l'orgueil qui poussait Alwine vers la réussite. C'était son sens de l'honneur. Et il n'y avait pas plus grand déshonneur à ses yeux qu'un échec ou pire, un travail bâclé. C'était comme si l'Oracle remettait en cause sa capacité à mener à bien cette mission. Or, il lui sembla que pour l'Oracle, tout ce qui comptait était d'appréhender les déserteurs, peu importait par qui ou comment. En tout cas, Chilali le percevait ainsi car bien qu'une capture l'emplisse toujours d'une grande fierté, sa raison d'être était de protéger le peuple au nom du Gardien. Et cela passait entre autre par la capture des dissidents.

Elle en était là de ses réflexions quand Alwine donna ses dernières recommandations à Jorn. Le léopard vint alors se frotter à ses jambes et Chil le grattouilla derrière l'oreille dans un geste familier. Elle adressa un dernier signe de la main à sa Chef tout en songeant qu'elle aurait aimé passer plus de temps en sa compagnie. Elle se détourna finalement et revint vers Kataleyah.

Celle-ci l'attendait et Chil se sentit gauche. Elle jeta à peine un regard à la prisonnière tant son esprit était accaparé par la discussion à venir. Elle angoissait terriblement à propos de la mission qu'on allait lui confier. Elle se demandait surtout pourquoi l'avait-on choisi, elle ! A cet instant, comme à quelques autres qu'elle pouvait compter sur les doigts d'une main, elle fut heureuse de porter le masque confectionné par son frère. Outre la chaleur qu'il lui procurait à chaque fois qu'elle pensait à lui, il lui permettait de cacher l'expression de son visage qui l'aurait sans aucun doute trahie. Sa confiance se rafistola un peu tandis qu'elle inclinait légèrement la tête à l'intention de l'Oracle, signifiant par là qu'elle était prête à prendre ses ordres.
avatar
Déserteur

On m'appelle Kataleyah Teim-Cruan


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Cimes Hérissées
MON AGE : 26
Féminin
MESSAGES : 2189
AGE : 27
INSCRIT LE : 18/02/2012
PSEUDO HABITUEL : Nano.
Joyaux : 377
http://www.ile-joyaux.com/t480-kataleyah-teim-cruan
Posté dans Re: Enjeux glacés   - Sam 21 Avr 2012 - 15:36

La jeune chef partit, l'Oracle lança l'ordre à une armoire humaine de surveiller leur prisonnière, le temps qu'elle s'entretienne avec l'éclaireuse. La jeune femme l'attendait tranquillement. Du moins, c'est ce que son attitude voulait bien montrer. Derrière cet étrange masque, il était impossible de déceler la moindre émotion sur le visage de Chil. Cela intriguait l'Oracle, autant que ça lui plaisait. Elle commençait à comprendre pourquoi le choix du Gardien s'était posé sur ces frêles épaules fièrement dressées.
"Faisons un tour." Une simple déclaration, sur un ton plat, qui ne masquait rien. Pas une question, ni un ordre. Kataleyah fatiguait plus vite qu'elle ne l'aurait voulu. Pourtant cette mission lui tenait de plus en plus à coeur, alors elle veillerait à bien s'en accommoder.
Elle suivit la ligne dessinée par la falaise, à quelque mètre du précipice. Dans cette blancheur totale, seul un vent ascendant vous indiquait la présence du canyon. Par ailleurs, il recommençait à neiger. Peut être l'oracle devrait elle attendre un temps plus dégagé pour quitter les lieux. Une vrai nuit de repos lui tendait les bras avec envie.

Ce ne fut pas la présence si silencieuse de Chil qui la sortit de ses pensées, mais l'agitation du félin qui la suivait toujours. "Je ne cacherai pas que j'ignore encore les intentions de notre maître à tous, mais sa volonté est claire : il désire que ce soit toi, jeune éclaireuse, et nul autre, qui se charge de... l'éducation, de la femme rousse. Il y a maintenant trois jours, des étrangers ont posé pied sur nos terres et sont repartis presque aussitôt. Seulement, deux de leurs femmes sont restées sur place, captives. Leur rencontre avec notre Gardien a remué une forte colère en lui, mais je ne m'en souviens pas en détail." Je ne suis que son hôte, se retint-elle d'ajouter. "C'est pourquoi ce ne sont pas les explications que tu dois attendre que je vais t'apporter, juste des précisions. Et il faudra t'en contenter. Cette mission est la tienne désormais."
Kataleyah se tue un instant afin de laisser un peu de temps à Chilali pour retourner ces propos dans sa tête. Elles contournèrent un haut rocher qui les abritèrent du vent un court instant puis reprirent leur marche en direction de la forêt qui bordait le campement.


[HJ : j'ai pas écrit grand chose pour le dialogue en fait, pour que tu puisses réagir un peu, ou si tu veux glisser une question.]



Sign @Thélador



Spoiler:
 
avatar
Peuplade

On m'appelle Chilali Kohanakishi


Infos Personnage
RANG: ancienne éclaireuse devenue... déserteuse ?
VILLE & APPARTENANCE :  Hrim [sud-est] ; Clan Kohanakishi
MON AGE :  20 ans
Féminin
MESSAGES : 858
AGE : 39
INSCRIT LE : 14/03/2012
PSEUDO HABITUEL : Alyaa
Joyaux : 270
http://www.ile-joyaux.com/t593-empreintes-dans-la-neige-le-temps-s-estompe-reflets-d-argent http://www.ile-joyaux.com/t568-chil-tombe-le-masque
Posté dans Re: Enjeux glacés   - Mar 24 Avr 2012 - 5:33

[HJ C'est parfait, merci ! 8D]

Chil fut surprise par les trois premiers mots de l’Oracle. « Faisons un tour ». La jeune éclaireuse ne s’attendait pas à tant de simplicité de la part de quelqu’un comme elle. Oracle était le rang le plus élevé chez les Erfeydiens, un statut unique attribué par le Gardien. Elle s’était attendue à un peu plus de cérémonie, d’étiquette. Apparemment, Kataleyah ne s’encombrait pas de gestes ou de paroles inutiles. Elle plut tout de suite à Chil.
Certes, elle avait toujours honoré le nom de l’Oracle – et à travers elle celui du Gardien – en faisant son devoir d’Erfeydienne et de Factionnaire. Mais ce fut une autre forme de respect qui s’insinua en elle à cet instant. Pendant quelques secondes, elle vit la femme derrière l’Oracle, se figura quels difficiles moments ce rang devait imposer et se dit, humblement, qu’en d’autres circonstances, cette femme aurait peut-être été une amie. Mais l’Oracle était l’Oracle. Elle n’était l’amie de personne ; elle était leur guide à tous. Une vague de compassion l’envahie soudain ; Katalehyah devait être bien solitaire…
Confuse et embarrassée par la tournure de ses pensées, Chil sursauta imperceptiblement et se ressaisit. Quel pouvoir pour des mots aussi anodins que « Faisons un tour » !

Impressionnée par la présence de l’Oracle à ses côtés, Chil calqua son pas sur le sien en gardant le silence. Elle écouta avec beaucoup d’attention, d’intérêt mais aussi un peu de crainte. Elle avait entendu parler de cette histoire d’étrangers dès son retour. La rumeur galopante avait fait le tour du camp et les allégations allaient bon train. Chil n’y avait prêté qu’une oreille distraite, peu encline à croire une telle chose. Elle avait tort.
Mais ce qui la troublait le plus dans tout cela n’était pas tant l’existence d’un autre peuple au-delà de l’Océan Sans Fin, mais bien le fait que le Gardien l’ait désigné, elle, et plus encore la nature de la mission qu’Il désirait lui confier. Pourquoi Chilali Hateya Kohanakishi ? Qu’avait-elle de plus que n’importe quel autre éclaireur ? Etait-ce ses talents d’éclaireuse qui l’intéressaient ou cela tenait-il d’autre chose ?
C’est cet autre chose qui l’inquiétait le plus. Serait-elle à la hauteur des attentes du Gardien ? Elle se sentait extrêmement flattée d’avoir été choisie mais elle était également terrifiée à l’idée de décevoir le Gardien, l’Oracle et tous ses pairs, en particulier son père. Et dans un deuxième temps Alwine, sa chef et amie qui comptait sur elle pour préserver et cultiver l’honneur du clan.
Et puis elle n’avait jamais rien enseigné. A peine avait-elle formé quelques Factionnaires, et encore ! elle n’avait eut qu’à expliquer quelques règles de vie communautaire à quelques nouveaux venus ou à les guider sur le camp. Rien d’extraordinaire, rien qui n’ait pu mettre en avant un quelconque talent pour la transmission des savoirs. Ainsi bien sûr, elle ne comprenait pas le choix du Gardien et cela l’effrayait plus qu’elle n’aurait su le dire. Elle resta cependant aussi calme qu’à l’accoutumé et écouta sans broncher. Si le Gardien souhaitait qu’elle « éduque » cette étrangère, alors c’est ce qu’elle ferait.
« J’accepte cette mission avec reconnaissance, Oracle Teim-Cruan. Je ferai tout ce que le Gardien me demande de faire. Pour le bien des Erfeydes et des Erfeydiens. »
Elle se sentit un peu mal à l’aise de tenir des propos si solennels alors que l’Oracle affichait au contraire sa simplicité. Mais elle était bien trop intimidée pour s’adresser à elle autrement.
avatar
Déserteur

On m'appelle Kataleyah Teim-Cruan


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Cimes Hérissées
MON AGE : 26
Féminin
MESSAGES : 2189
AGE : 27
INSCRIT LE : 18/02/2012
PSEUDO HABITUEL : Nano.
Joyaux : 377
http://www.ile-joyaux.com/t480-kataleyah-teim-cruan
Posté dans Re: Enjeux glacés   - Mer 9 Mai 2012 - 13:33

Cette dernière hocha la tête d'un air songeur. Accepter n'était pas comprendre. Elle réfléchissait à ce qu'elle pourrait lui dire pour la guider. Guider, c'était bien la sa mission, et cette fois-ci le Gardien ne lui avait laisser que quelques morceaux du puzzle à assembler. La jeune femme était ennuyée de ne pouvoir aiguiller au mieux une fille du froid, une sœur.
"Qui mieux qu'un éclaireur, homme ou femme de la neige, connait son environnement si intimement ? Faune et flore, reliefs et plaines, votre rôle est de connaitre chaque parcelle de l'île comme si vous n'étiez qu'une seule et même entité. C'est du moins ainsi qu'on vous présente, mais il y a du vrai là dedans. Votre vie plus solitaire que le reste de la communauté vous sensibilise et votre terre est certainement votre premier amour." Kataleyah s'arrêta et lança un regard en biais vers le visage inexpressif de Chil. Ce masque qui la recouvrait devait lui être bien utile en des moments comme celui-là."En tout cas, mes conclusions m'amènent à penser que c'est pour ces caractéristiques que notre Gardien a désigné un éclaireur de profession à cette tâche. Transmet notre savoir à cette étrangère mais surtout, ton amour pour notre terre ! Il nous faut savoir si un peuple qui ne communie pas avec l'ithylium peut apprendre à aimer et respecter tout ce qui fait que nous sommes erfeydiens, enfant du froid et du sang bleu." Une lueur vivante brilla au fond des yeux sombres de l'oracle. Les souvenirs de la gloire perdu de son peuple envahissaient progressivement sa conscience par flux émotionnel. Elle tâcha de les contrôler. "Même si les desseins de notre Gardien me demeurent inconnus, je suis garante de l'Histoire de notre peuple, et de cette guerre que l'on connait tous qui manqua décimer notre race. Avant de se lancer dans une nouvelle bataille, donnons leur chance aux étrangers." Elle hésita une seconde puis ajouta : "Mais tâche également d'apprendre d'elle autant qu'elle le fera de toi."

Kataleyah se rendit compte qu'elle avait saisi l'éclaireuse aux épaules depuis un petit moment déjà. Elle la libéra et repris sa marche. Elle ne faisait que lui dire ce qu'il fallait faire, mais comment ? Rien du tout. Pas vraiment d'une grande d'aide.


[HJ : bon désolé c'est un peu pourri, je suis pas convaincue xD j'arrive pas à exprimer ce que je veux, pis pauvre Chil x) Elle frôle la religieuse hystérique Kata quand même xD]



Sign @Thélador



Spoiler:
 
avatar
Peuplade

On m'appelle Chilali Kohanakishi


Infos Personnage
RANG: ancienne éclaireuse devenue... déserteuse ?
VILLE & APPARTENANCE :  Hrim [sud-est] ; Clan Kohanakishi
MON AGE :  20 ans
Féminin
MESSAGES : 858
AGE : 39
INSCRIT LE : 14/03/2012
PSEUDO HABITUEL : Alyaa
Joyaux : 270
http://www.ile-joyaux.com/t593-empreintes-dans-la-neige-le-temps-s-estompe-reflets-d-argent http://www.ile-joyaux.com/t568-chil-tombe-le-masque
Posté dans Re: Enjeux glacés   - Jeu 10 Mai 2012 - 16:12

[HJ Bah... Chil n’est pas en reste avec sa dévotion presque aveugle XD Mais je vais lui faire desserrer les fesses, tu vas voir XD]


Pendant quelques minutes, Chil se sentit envoûtée, nourrie par la chaleur des mains de l’Oracle sur ses épaules et subjuguée par ses paroles. Une flamme vibrante réchauffa son corps alors qu’elle s’imaginait déjà partageant les beautés et les bienfaits de la nature dans laquelle elle avait grandi… Oui, la tâche lui sembla facile, tout à coup. Aussi, quand l’Oracle aborda leur Histoire, elle eut le sentiment d’en faire partie, habillée d’un rôle qui influencerait son cours. Elle n’aurait pas plus besoin que d’ordinaire qu’on la force à accomplir son devoir.
Mais ce qui la toucha le plus furent les derniers mots de Kataleyah. « Tache également d’apprendre d’elle autant qu’elle le fera de toi. »
La sagesse de l’Oracle était grande. Chil, qui avait écouté les conseils de son père sur les provocations d’autrui – et le bénéfice acquis lorsqu’on les ignorait –, vit soudain les choses avec une clarté qu’elle n’avait jamais connu jusqu’à lors. Pour éviter un conflit, il ne s’agissait pas seulement d’ignorer les actions des autres, il s’agissait aussi de les comprendre. Et si malgré tout les choses tournaient mal, il était toujours bon de savoir à qui l’on s’attaquait ou contre qui l’on devait se défendre.
Chil sentit son respect pour l’Oracle grandir un peu plus. Elle admirait vraiment cette femme. Pendant un instant, l’envie folle d’enlever son masque afin de se montrer telle qu’elle était traversa son cœur encore jeune. Kataleyah parlait avec passion et une telle sincérité que Chil aurait voulu se révéler, ne rien lui cacher.
Mais elle ne pouvait pas, pas encore. Elle n’était pas prête. Son désir sincère s’effilocha en quelques secondes à peine. Déçue par sa propre couardise, elle sut néanmoins qu’un jour, elle trouverait le courage de montrer au monde son vrai visage, sans crainte d’effrayer les gens, de les dégoûter, d’attirer une compassion déplacée ou d’être jugée… Sans crainte de renforcer la culpabilité de son frère.

Emue, Chil n’hésita qu’une seconde et rejoignit Kataleyah qui s’était déjà éloignée de quelques pas. Elle se plaça à sa hauteur, prenant le parti, cette fois, de ne pas rester légèrement en arrière. Elle fixa son regard sur les terres immaculées qui s’étendaient devant elles et prononça distinctement :
« Je ferai honneur à ta sagesse, Oracle. Je montrerai à l’étrangère les chemins de la neige, le goût sucré des broskitams, la chaleur de nos foyers. Elle apprendra à aimer notre terre et ce qu’elle nous offre. Et lorsque nous pourrons nous comprendre avec des mots, j’apprendrai à aimer la sienne. »
Sans interrompre leur marche, elle se tourna vers son guide spirituel et ajouta, en un serment :
« Je t'en fais la promesse, Kataleyah Teim-Cruan. »
Cette fois, Chil omit volontairement le titre d’Oracle. Elle voulait que celle-ci sache qu’elle ne respectait pas seulement son rang.

Spoiler:
 
avatar
Déserteur

On m'appelle Kataleyah Teim-Cruan


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Cimes Hérissées
MON AGE : 26
Féminin
MESSAGES : 2189
AGE : 27
INSCRIT LE : 18/02/2012
PSEUDO HABITUEL : Nano.
Joyaux : 377
http://www.ile-joyaux.com/t480-kataleyah-teim-cruan
Posté dans Re: Enjeux glacés   - Jeu 7 Juin 2012 - 14:40

Kataleyah Teim-Cruan.... Son propre nom résonna à ses oreilles comme un échos lointain, un appel du passé. Cette simple appellation lui réchauffa le corps, femme élue qui appréciait tant la simplicité du commun. Son rang l'avait écarté de toute sociabilité ordinaire, bien que, contrairement à ses frères et soeurs Oracles, elle avait du y renoncer plus tard, mais ce sursis était tout autant un châtiment qu'un cadeau, le détachement de sa vie passée avait été plus difficile, le sacrifice plus grand.

Elle secoua la tête comme pour chasser ses idées maussades. Son sourire chaleureux fit office de remerciement informel puis elle enchaina sur un ton plus léger.
"Toute cette histoire nous rend un peu trop solennel et triste. Je crois que nous devrions commencer par montrer les bons côtés de notre peuple à cette étrangère ; un repas chaud et gras !"

Comme s'il avait perçu ses mots savoureux, le félin rugit paresseusement au loin - effrayant quelque peu la milicienne à ses côtés.

(HJ : je sais plus si je t'avais rep mais oui en effet, j'ai bien envie de dire que le vouvoiement n'existe pas aux Erfeydes, ça colle pas je trouve.
Sinon, réponse courte mais je vois pas quoi ajouter de plus anyway, je pense que ça serait bien de poursuivre sur la petite scène du banquet, un RP plus "jovial" si je puis dire, ou Chil pourrait en profiter pour poser des questions à Kata sur sa mission et tout, et Kata préciser 2 3 trucs. Pis Skye pourra RP aussi, parce que maintenant on va mieux s'occuper d'elle. Genre à la Stargate quand ils mangent avec les autochtones les trucs louches xDD)





Sign @Thélador



Spoiler:
 
avatar
Peuplade

On m'appelle Chilali Kohanakishi


Infos Personnage
RANG: ancienne éclaireuse devenue... déserteuse ?
VILLE & APPARTENANCE :  Hrim [sud-est] ; Clan Kohanakishi
MON AGE :  20 ans
Féminin
MESSAGES : 858
AGE : 39
INSCRIT LE : 14/03/2012
PSEUDO HABITUEL : Alyaa
Joyaux : 270
http://www.ile-joyaux.com/t593-empreintes-dans-la-neige-le-temps-s-estompe-reflets-d-argent http://www.ile-joyaux.com/t568-chil-tombe-le-masque
Posté dans Re: Enjeux glacés   - Dim 17 Juin 2012 - 7:50

Chil sourit. Partager un repas était une chose simple, vieille comme les Îles. Tous les factionnaires savaient que c’était souvent le meilleur moment de la journée. Pas parce qu’on mangeait mais parce que ce temps passé autour d’un feu ou d’un banquet était propices aux complicités. Il n’y avait pas mieux qu’un repas pour partager ce que l’on était, sans entraves, et apprendre à se connaître. C’était un moment de détente qui profitait à tous et au cours duquel les langues se déliaient et les esprits se libéraient.
C’était le moment idéal pour commencer à se rapprocher de l’étrangère.

Kataleyah et Chil revinrent donc sur leurs pas, en conservant cependant la même allure tranquille qui les avait éloignées du camp. Le félin attendait, sagement assis près de l’étrangère, accomplissant sa tâche avec ferveur. Il ne regardait pas l’étrangère mais une de ses oreilles, tournée vers elle, surveillait tous ses mouvements.
Chil alla droit sur eux pendant que Kataleyah donnait les directives pour la frairie. Elle gratta doucement la tête de l’animal, le félicitant pour son travail, mais ne quittait pas des yeux la jeune femme debout à ses côtés. Celle-ci frissonnait et Chil songea qu’elle devait venir d’un pays aux températures plus élevées. Elle tentait de le cacher, de rester fière, mais la jeune éclaireuse voyait bien qu’elle avait froid sous ce vieux manteau dégotté en urgence.
Elle avisa un jeune homme à quelques pas. Ses gestes légèrement maladroits et son attitude un peu pataude lui indiquèrent qu’il n’était pas là depuis longtemps. L’épreuve du labyrinthe était si intense que les premiers jours dans la faction étaient les plus délicats. Evidemment, cela dépendait du caractère de chacun mais quelque soit la dose de courage que l’on était capable d’éprouver, on ne pouvait pas ne pas être affecté. Chil se souvenait de ses gestes fébriles, accentués par sa crainte de mal faire, qui avaient altérer son assurance durant les jours qui avaient suivi la terrible épreuve. Ce jeune homme, en apparence malhabile et émotif, avait pourtant bien prouvé sa valeur et la légitimité de sa place ici.
Chil avait besoin d’un service et bien qu’elle n’aimât pas particulièrement user de son ancienneté pour donner des ordres, elle songea qu’il ferait parfaitement l’affaire pour la mission qu’elle voulait lui confier.
Elle le héla et il accourut aussitôt. Il la regarda avec un mélange de respect et d’inquiétude. Ses grands yeux osaient à peine se poser sur son visage et il semblait s’attendre au pire. Chil eut un sourire indulgent. Elle s’adressa à lui d’une voix rassurante :
« Trouve des vêtements chauds pour l’étrangère, les plus chauds que tu puisses te procurer, et retrouve-nous au quartier des éclaireurs. »
Il hocha la tête et s’apprêtait à partir lorsqu’elle le retint un instant.
« Prends aussi des bottes : elle ne doit plus sentir ses orteils dans ces truc-là », dit-elle en désignant les chaussures de Skye d’un mouvement du menton.
Le jeune homme acquiesça et disparut. Chil n’en avait pas conscience mais elle faisait toujours de l’effet aux petits nouveaux avec l’expression figée de son masque. A coup sûr, le contraste entre son invisible visage et sa voix amène impressionna celui-ci.

Chil reporta son attention sur l’étrangère qui n’avait pas bougé. Elle la considéra un instant sans mot dire. Elle ne voulait pas l’effrayer ni lui donner une mauvaise impression des erfeydiens. Et qui sait ce qu’elle pensait déjà d’eux !
Sans le regarder, elle s’adressa à l’armoire à glace désignée par Kataleyah pour garder un œil sur l’étrangère. Il se tenait légèrement en retrait, derrière Jorn, et ne bronchait pas. Une immobilité parfaite. On aurait dit une statue.
« Tu peux nous laisser, maintenant ; je vais m’occuper d’elle. »
Il est clair que Chil n’était pas une guerrière et l’homme sembla hésiter. Mais après tout, c’est à l’éclaireuse que la mission avait été confiée et c’était elle également qui aurait des ennuis si cela tournait mal. Non pas qu’il souhaitait qu’elle en ait mais si elle décidait qu’elle n’avait pas besoin de lui, il n’allait pas se battre. Il avait d’autres choses à faire.
Il s’en alla.
Satisfaite, Chil ouvrit le bras pour inciter l’étrangère à la suivre. Elle voulait dissoudre tout sentiment de captivité chez elle et à son sens, le meilleur moyen était de faire en sorte qu’elle se sente comme une invitée, non comme une prisonnière.


[HJ : Ok, merci ! Je vais éditer mes précédents posts *w*
Aza ! Etant donné que Nanouchka est absente quelques jours, je me suis dit qu'on pourrait en profiter pour un ou deux échanges Chil/Skye avant d'entamer le banquet et tout le tralala des festivités... Partante ? 8D]
avatar
Milice

On m'appelle Skye Lewis


Infos Personnage
RANG: Chilali, Jens et Jörd
VILLE & APPARTENANCE : Milice - Soldat, Spécialiste en explosif
MON AGE : 26 ans
Féminin
MESSAGES : 359
AGE : 26
INSCRIT LE : 16/11/2011
PSEUDO HABITUEL : Azaëlle haha
Joyaux : 73
Posté dans Re: Enjeux glacés   - Mar 19 Juin 2012 - 5:25

Skye était toujours occupé à tirer le fil de son manteau. Elle possédait dorénavant un bon stock autour de son pouce. Avec force, elle craqua le dernier bout et fourra toute la ficelle dans sa combinaison. Pendant ce temps, elle jetait des coups d’œil autour d’elle. La femme importante était en pleine conversation avec celle au visage masqué. Cette dernière laissait perplexe la jeune milicienne. Elle était du coup incapable de déchiffrer son expression.

Skye resserra une nouvelle fois le manteau sur elle. Une brise légère mais glacée se fit sentir et le corps entier de la jeune femme se figea. Ses lèvres gerçaient devait être violente et elle sentait limite de la glace se formait sur ses sourcils. Quel temps étrange… jamais à Matroos elle n’avait vue une telle poudre blanche qui recouvrait le sol. Bien que très belle, elle n’en restait pas moins gelée. Skye n’avait jamais vraiment apprécié les hautes chaleurs mais encore moins la froideur. Elle aimait le climat tempéré et doux de Matroos. Elle aimait les Matrociens, ses missions, ses collègues, son petit appartement et ses amis. Prise d’une soudaine nostalgie elle se mit à douter. Et si Savanah n’était jamais rentrée ? et si, même une fois de retour à la base, le Général jugeait mieux intéressant de laisser Skye livrer à elle-même ? Après tout, elle n’était qu’une simple soldat, rien qui n’en vaille l’intérêt…

Perdu dans ses pensées, elle ne fit pas attention à ce qui se passait autour d’elle. Les deux femmes semblaient avoir fini leur discussion, le colosse près d’elle se retira et la femme masquée se tenait devant elle.

Skye leva les yeux sur l’étrangère. Parfaitement protégé du vent et de cette poudre blanche, elle était chaudement couverte. La jeune milicienne l’enviait, elle qui tremblait comme une feuille. Et pour couronner le tout, son ventre se mit à faire des bruits déplacés. Voilà des jours qu’elle n’avait rien avalé. Elle se sentait faible et lasse, ses doigts cassés lui faisait toujours aussi mal et elle ne sentait plus le bout de ses oreilles et de son nez , sans parler de ses pieds.
Comment faire comprendre à ses ravisseurs qu’elle avait froid et faim ? et sommeil ? Ils ne parlaient même pas sa langue et semblaient guère se préoccuper de son bon vouloir.

Puis, la jeune femme masquée lui tendit les bras et attendit. Skye avança alors vers elle doucement, ses sens en alerte. Elle ne savait pas vraiment ce qui l’attendait mais il était clair qu’ils allaient enfin partir de cet endroit. Elle passa à gauche de la femme et la suivit doucement. Le manteau près d’elle, elle passa une main sous sa combinaison et vérifia que la fil était toujours là. Maigre arme certes, mais c’était déjà ça…

[ je te suiiiiiiis xD]



avatar
Peuplade

On m'appelle Chilali Kohanakishi


Infos Personnage
RANG: ancienne éclaireuse devenue... déserteuse ?
VILLE & APPARTENANCE :  Hrim [sud-est] ; Clan Kohanakishi
MON AGE :  20 ans
Féminin
MESSAGES : 858
AGE : 39
INSCRIT LE : 14/03/2012
PSEUDO HABITUEL : Alyaa
Joyaux : 270
http://www.ile-joyaux.com/t593-empreintes-dans-la-neige-le-temps-s-estompe-reflets-d-argent http://www.ile-joyaux.com/t568-chil-tombe-le-masque
Posté dans Re: Enjeux glacés   - Mar 19 Juin 2012 - 17:41

La jeune éclaireuse traversa le camp en veillant à ne pas marcher aussi vite qu’elle en avait l’habitude, ménageant ainsi sa protégée – car c’est ce qu’elle était désormais. Attentive au bruit feutré de ses pas légers, Chil longea avec elle un terrain d’entraînement où les armes blanches s’entrechoquaient joyeusement. Puis elle contourna une série de tentes formant le camp provisoire d’un clan de passage avant de passer près d’une écurie où piaffaient les yagocks. Les rires et les cris des hommes emplissaient l’air tandis que sur l’horizon, le soleil jetait son dernier rayon sur les baraquements.
Chil aimait bien ces quelques minutes qui précédaient la nuit. Le temps semblait en suspens tandis que les uns rentraient de mission et les autres se préparaient à partir. Les premiers soufflaient après une journée bien remplie, bavardant autour d’un grog bien chaud. Les seconds terminaient leurs paquetages, attelaient leurs montures puis filaient comme des ombres dans l’obscurité naissante.
Ensuite le temps reprenait son cours normal. Cependant, bien que les rires se faisaient moins tapageurs à mesure que la nuit avançait, ils ne cessaient jamais vraiment. Il y avait toujours de l’animation au Canyon d’Orio.

Elles arrivèrent devant un petit bâtiment de bois blanc qui se détachait dans les dernières lueurs du jour par ses deux petits lampions accrochés à l’entrée. Ils étaient ornés l’un d’un félin à l’affût, l’autre d’un rapace en plein vol. Une parfaite symbolique des éclaireurs.
Chil poussa la porte et s’effaça pour laisser entrer son invitée.
La pièce principale était garnie de tables autour desquels étaient assis quelques hommes et femmes. Le mur circulaire qui la ceignait était dépourvus de décorations et aussi immaculé que le désert blanc, hormis les trois portes massives qui s’y découpaient. Elle n’affichait aucun confort et pourtant, il s’en dégageait une chaleur que Chil appréciait tout particulièrement. Elle qui détestait l’inaction, trouvait toujours ici de la compagnie lorsqu’elle n’est pas de sortie.
Ce soir-là, le silence se fit aussitôt qu’elles entrèrent. Chil n’y prêta aucune attention ; elle ne souhaitait pas accentuer le malaise de l’étrangère en la mettant en porte-à-faux devant ses camarades. Elle leur adressa un signe amicale et joyeux, comme à l’accoutumé, et se dirigea vers l’une des portes qu’elle ouvrit sans effort – ce qui était toujours impressionnant la première fois tant elles semblaient épaisses et lourdes.
Elle pénétra la petite pièce qui servait de salle de repos. C’était une chambrette aveugle et dépouillée où seuls trônaient un lit et sa table de chevet.
Bien sûr, il existait des chambres plus propices au sommeil, ailleurs dans le camp, mais Chil aimait bien cet endroit.
Elle indiqua d’un geste le mobilier installé à droite et disparu un instant : elle avait reconnu le bruit de la porte d’entrée. Elle revint quelques minutes plus tard, les bras chargés d’un grand baluchon. Rapide, le petit nouveau !
Elle le déposa sur le lit, défit le cordon, sortit un à un les vêtements entassés dedans ainsi que les bottes, bien callées au fond. Enfin, elle se tourna vers Skye. Elle montra l’ensemble puis pointa un doigt sur elle. Et bien que la jeune femme ne puisse pas la comprendre, elle ajouta :
« Ils sont à toi, désormais. Habille-toi, je t’attends dehors. »
Puis elle sortit et referma doucement la porte derrière elle.

[J'espère que ça ne va pas trop vite XD J'ai hésité à faire plus court xP]
avatar
Milice

On m'appelle Skye Lewis


Infos Personnage
RANG: Chilali, Jens et Jörd
VILLE & APPARTENANCE : Milice - Soldat, Spécialiste en explosif
MON AGE : 26 ans
Féminin
MESSAGES : 359
AGE : 26
INSCRIT LE : 16/11/2011
PSEUDO HABITUEL : Azaëlle haha
Joyaux : 73
Posté dans Re: Enjeux glacés   - Mer 20 Juin 2012 - 2:36

Aux cotés de la jeune femme, Skye marchait péniblement dans cette poudre blanche. Ses pieds glacés et trempés lui faisaient mal à chaque pas mais elle ne laissait rien transparaitre. Rapidement, elles passèrent devant ce qui devait être un camp d’entrainement. Skye y jeta un coup d’œil attentif, essayant de repérer des sorties et comptant à peu près le nombre de personnes présentes. Ils étaient plutôt nombreux, se battant à l’aide d’épée, de gourdin ou encore de poignards. Au loin, des éclairs de flammes se brisaient contre des murs de pierres. Toujours fasciné par cette technologie inconnue, la jeune Milicienne essaya de graver dans son esprit chaque parcelle de son voyage. Puis elles passèrent devant des écuries. De grands bêtes aux ailes impressionnantes dormaient et se prélassaient. Elle reconnu son moyen de transport et eut envie meurtrière lui vint. Elle regrettait amèrement les douces flottes Miliciennes. Les deux femmes marchèrent un moment encore puis arrivèrent devant une grande bâtisse. Inconsciemment, Skye pensa immédiatement à la chaleur. Elle priait pour trouver un bon feu, un repas et un lit douillé. Néanmoins, lors que la porte s’ouvrit, elle n’en fut que déçus. Certes, il faisait plutôt bon, et la maigre chaleur qui remplissait la pièce suffit à lui procurer un immense confort. L’établissement était plutôt rempli et lorsqu’elle apparu derrière son ravisseur, toutes les conversations se stoppèrent net. Bien évidemment, tous les regards se posèrent sur Skye qui ne passait pas inaperçu avec sa chevelure de flammes. Mal à l’aise, elle hâta le pas derrière la femme masquée et essaya de ne pas prêter attention à tous ces barbares. Tout en avançant, elle jeta un coup d’œil à la bâtisse. Elle était aussi laide que cette contrée. Les murs d’un blanc laiteux se confondaient limite au sol blanc lui aussi. Décidément, ils n’aimaient pas les couleurs dans cette région.

Puis, les deux femmes entrèrent dans une pièce annexe. Petite mais plus calme, elle se composait uniquement d’un lit et d’une petite table. La jeune Milicienne regarda le lit avec envie et se mit à croire que la femme allait la laisser ici. Ce ne fut pas le cas et un homme entra par la suite chargé de couvertures. Lorsque la femme masquée prit son paquetage, Skye se rendit compte qu’il ne s’agissait pas là de couvertures mais de vêtements. La mode ici était assez obsolète. Néanmoins, elle ne dit rien et fut tout de même contente d’avoir des vêtements chauds à enfiler.

La femme lui tendit le paquetage, lui parla et sortit. Bien qu’elle ne compris un traitre mot de ce qu’elle lui avait dit, elle devina qu’elle devait s’habiller.

Skye s’assit quelques secondes sur le lit puis avec lenteur enleva ses bottes. Trouées, et mouillées, elles étaient bonnes à jeter. Elle défit ensuite sa combinaison, galérant au passage sur la ceinture qui s’était bloquée à cause du froid. Une fois enlevait, elle s’étira, faisant craquer ses os et récupéra le petit fil.

La jeune femme s’approcha ensuite du paquetage et en retira une tenue de laine et des bottes fourrés. Avec plaisir, elle enfila le tout rapidement. Elle en profita pour se dégourdir les cheveux et les remettre correctement. Après un instant d’hésitation, elle décida de les laisser détacher pour se protéger du froid. Elle prit enfin le manteau qui lui avait été donné précédemment et le remit sur ses épaules. Avec cette épaisseur d’habit, il serait difficile de courir et de s’échapper. Néanmoins, elle ne risquait pas de mourir de froid et puis si un animal sauvages voulait la mordre, il aurait de quoi faire avant d’atteindre sa chair.

La jeune Milicienne poussa un profond soupir. Elle se demandait ce qui l’attendait… si on l’avait habillé aussi chaudement, c’était pour une bonne raison. Elle se mit à redouter le long raid qui l’attendait surement.

« Aller, mon Général, dépêchez vous de venir me chercher ! » Pensa –t-elle à haute voix.

Elle secoua les épaules d’un signe de lassitude, prit une profonde inspiration et ouvrit la porte.
Citation :

[C'est parfait t'inquiètes pas Very Happy Et désolée si je fais des fautes ^^' Je pense qu'on peut avancer assez bien car généralement je répond plutôt vite Smile ]



avatar
Peuplade

On m'appelle Chilali Kohanakishi


Infos Personnage
RANG: ancienne éclaireuse devenue... déserteuse ?
VILLE & APPARTENANCE :  Hrim [sud-est] ; Clan Kohanakishi
MON AGE :  20 ans
Féminin
MESSAGES : 858
AGE : 39
INSCRIT LE : 14/03/2012
PSEUDO HABITUEL : Alyaa
Joyaux : 270
http://www.ile-joyaux.com/t593-empreintes-dans-la-neige-le-temps-s-estompe-reflets-d-argent http://www.ile-joyaux.com/t568-chil-tombe-le-masque
Posté dans Re: Enjeux glacés   - Dim 24 Juin 2012 - 8:31

Spoiler:
 

Aussitôt la porte refermée, Chil fut assaillie par les remarques et questions – tantôt curieuses, tantôt teintées de reproches – des éclaireurs présents.
« Alors c’est vrai ? »
« Moi j’l’ai vu arriver au camp ! J’en croyais pas mes yeux ! »
« Oui ! Même que l’Oracle était là aussi ! »

Chil comprit à cet instant que les conversations du jour n’avait eut qu’un seul sujet : les étrangers introduits sur l’île.
« D’où vient-elle ? »
« Que fait-elle ici, au quartier des éclaireurs ? »
« Elle est bizarre ! »
« Pourquoi n’est-elle pas en cellule ? »
« J’ai pas confiance ! »
« Le p’tit nous a dit que tu lui avais fait apporter des vêtements ! »
« Tu la traite en invitée ?!? »
« A quoi ça rime ? »
« Que fait-elle avec toi, Chil ? »

La jeune éclaireuse se demanda comment elle devait prendre cette dernière question, lancée par un éclaireur de deux fois son âge qui était connu pour son tranchant et son absence totale de doigté. Mais elle ne se laissa pas démontée. Elle garda le silence, attendant que tout le monde se calme mais ce fut l’étrangère qui mit fin au brouhaha en sortant de la salle de repos.
Chil jeta un rapide coup d’œil dans sa direction, nota sa nouvelle tenue et sa mine toujours méfiante, puis se tourna vers l’assemblée qui ne pipait mot. Elle dit de sa voix étouffée :
« Le Gardien veut que nous apprenions à nous connaître avant de nous faire la guerre. Elle m’a été confiée et le premier qui ose un geste déplacé ou belliqueux à son encontre s’expose à la colère de mon clan et de notre guide à tous. »
Des grognements se firent entendre mais personne ne protesta. Chil n’avait pas pour habitude d’être menaçante et cette nouveauté la mettait mal à l’aise autant qu’elle impressionnait ses auditeurs. Mais elle voulait qu’il soit clair que puisque c’était la volonté du Gardien de faire de l’étrangère une invitée, la décision n’était pas discutable. D’ailleurs, mettre la colère de son clan en exergue devant celle du Gardien traduisait précisément son attachement à sa mission et le devoir qu’elle se faisait de la mener à bien.
Une fois ce fait énoncé, elle se radoucit et ajouta d’un ton léger et désinvolte :
« Un banquet a lieu ce soir pour son arrivée parmi nous. Ne manquez pas l’occasion de vous rincer le gosier ! On se voit tout à l’heure ! »
Sur ce, elle se tourna vers sa protégée. Une fois de plus, elle écarta un bras en direction de la porte et la devança au dehors.

Dès que la jeune femme l’eut rejointe, elle se mit en marche d’un pas un peu plus rapide que celui qui les avait menées là. Elle redoutait le banquet et sa nervosité jetait de l’adrénaline dans tous ses membres. Elle n’aimait pas beaucoup ce genre de rassemblement où l’on mangeait et buvait sans presque décoller les fesses de son tabouret. C’était une épreuve pour elle.
Cependant, il fallait bien reconnaître que les Erfeydiens savaient mettre de l’ambiance. Elle espérait que la bonne humeur générale ne serait pas trop bridée par la présence de leur invitée. Elle espérait aussi que tout cela aurait plus d’effet sur l’étrangère que sur elle.
Un jour, dès que l’occasion se présenterait, elle lui ferait partager un feu avec son clan. L’entrain de ses frères et sœurs Léopards Noirs était contagieux et la convivialité y était plus présente pour Chil qui s’y sentait en famille. Elle avait envie de montrer à sa protégée que son clan avait dans le cœur la chaleur qu'il n'avait pas sur leur terre et que leur gaîté n’avait d’égal que leur complicité.

Brusquement, l’éclaireuse s’arrêta. Elles étaient presque arrivées mais il restait un détail à régler.
Apprendre à se connaître commence souvent par une action simple et chaque peuple constitué d’être capables de communiquer entre eux devait partager cet usage élémentaire. Chil songea qu’il était grand temps pour elle de s’acquitter de cette coutume.
Elle fit face à la jeune femme emmitouflée et se frappa la poitrine.
« Chilali kohanakishi. »
Puis, s’avisant de ce à quoi ça devait ressembler pour quelqu’un qui ne partageait pas sa langue, elle répéta son geste et dit :
« Chil. »
Puis elle fit un geste en direction de la jeune femme et attendit sa réponse, rendue soudain impatiente par ce premier pas vers, l’espérait-elle, leur entente future.
avatar
Déserteur

On m'appelle Kataleyah Teim-Cruan


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Cimes Hérissées
MON AGE : 26
Féminin
MESSAGES : 2189
AGE : 27
INSCRIT LE : 18/02/2012
PSEUDO HABITUEL : Nano.
Joyaux : 377
http://www.ile-joyaux.com/t480-kataleyah-teim-cruan
Posté dans Re: Enjeux glacés   - Dim 24 Juin 2012 - 16:13

Spoiler:
 

L'oracle quitta le factionnaire dévoué qui avait désormais à charge la mise en place d'un petit banquet d'usage. Elle venait de le rencontrer, mais comme tant d'autre auparavant, un lien fraternel les liait à la jeune femme. A chaque fois, cette dernière était envahit d'un attachement étrange à l’égard de tout être de son peuple, chose qu'elle ne ressentait pas auparavant, dans son enfance. Le don de mäluinne avait cela d'avantageux, elle ne ressentait de profonde colère, envie ou jalousie qu'envers de parfait étranger. Et pour la première fois de sa vie, elle venait d'en rencontrer, quelques jours plus tôt. La rage qui l'avait alors envahit n'était pas la sienne. Sa peur se mêlait à celle du Gardien, osait-elle penser. Manipulée, oui elle l'était, mais pas ignorante. Ces dernières années, elle avait apprit à sonder l'esprit du Gardien en effaçant sa présence à un stade tel qu'il ne la percevait plus. L'exercice s'était révélé particulièrement éprouvant, mais ce petit tour lui permettait de comprendre certaines choses des agissements de son protecteur.
A l'arrivée des étrangers, le Gardien avait tant redoublé sa forteresse intérieure qu'elle ne pouvait même plus se noyer dans ces émotions qui l'appelaient tant. Kataleyah était redevenue son pantin...

"Oracle Teim-Cruan, on nous signale que les agitations des Cîmes Hérissées se sont apaisées, mais le calme ne saurait durer."
Kataleyah hocha la tête, prêtant à peine un regard à l'éclaireur qui l'avait rejointe. Il sentait la sève et la sueur ainsi que... le sang. Cette odeur la fit saliver malgré elle.
"Qu'en est-il des clans du nord ? Ont-ils gardé leur position ?" demanda-t-elle en scrutant l'horizon sombre de la nuit, comme si la simple vision pouvait lui apporter une réponse.
"Pas tous, certain ont rejoint les tours les plus avancées au Nord-Est, en direction du point d'arrivée des envahisseurs. Les anciens clans ont même rallier à leur cause des groupes minoritaires, avides de la première bataille à venir."
Kataleyah grimaça aux termes utilisés par l'éclaireur. Envahisseurs, bataille, avide... Etait-il déjà trop tard pour permettre une quelconque entente avec ce peuple ? Le Gardien avait-il ordonné cette mission d'intégration à la jeune Chilali juste pour la façade ? Les erfeydiens étaient-ils seulement capables d'envisager la paix avec ce qu'ils considéraient déjà comme une menace ? Le regard brillant de l'homme en face d'elle mettait en doute ses maigres espoirs de paix.
L'Oracle n'eut pas besoin de demander le nom des clans qui s'étaient déplacés dès les premières rumeurs "d'invasion". A la pensée des Early-dawn, elle esquissa un sourire. Une petite visite dans le nord afin de prendre la température ambiante ne serait pas de trop; mais avant ça, il lui fallait faire un passage aux cimes, rassurer la peuplade, ou tout au moins l’apaiser de sa colère et décharger de ses craintes avant le retour des "montagnes de fer volantes" qui, elle en était persuadée, ne saurait tardé.



Sign @Thélador



Spoiler:
 
avatar
Milice

On m'appelle Skye Lewis


Infos Personnage
RANG: Chilali, Jens et Jörd
VILLE & APPARTENANCE : Milice - Soldat, Spécialiste en explosif
MON AGE : 26 ans
Féminin
MESSAGES : 359
AGE : 26
INSCRIT LE : 16/11/2011
PSEUDO HABITUEL : Azaëlle haha
Joyaux : 73
Posté dans Re: Enjeux glacés   - Mar 26 Juin 2012 - 6:49

Lorsqu’elle sortie de la petite pièce, elle se retrouva devant un brouhaha inintelligible. Une masse de personne s’était rassemblait devant son guide. Cette dernière semblait assaillie de questions et devait avoir dû mal à prendre la parole. Néanmoins, la venue de Skye calma immédiatement la foule qui se contenta de la dévisager. Autant dire que la jeune Milicienne ne passait pas inaperçu : ses cheveux de feu et ses formes généreuses attiraient à coup sûre le regard. Mal à l’aise, elle resserra le manteau autour d’elle mais ne se laissa pas démonter. Elle rendit chaque regard qu’il lui était fait, crispant des dents pour se retenir de chercher la bagarre. Continuant de traverser cette marre d’ennemi, elle suivit la femme masquée jusqu’à la porte.

Tout en marchant, une nouvelle vague de nostalgie l’envahi. Elle se sentait lasse et fatiguée, anxieuse et au bord de la crise de nerf. Bien qu’elle possède un caractère fort, rien ne l’aurait prédit à un tel avenir chaotique. Au final, elle aurait dû rentrer à la place de Savanah. Maintenant elle risquait à tout de moment de se faire hacher menu par ces barbares blancs. Elle n’eut pas le temps d’imaginer la scène que son guide s’arrêta précipitamment et se retourna vers elle.

Elle se mit à parler dans cette langue incompréhensible et Skye sentit l’agacement croitre. Que croyait-elle, qu’elle avait appris à parler cette mocheté en trois jours ? Mais l’attitude de la jeune femme attira son attention. Elle position ses mains vers sa poitrine et prononça quelques mots. Ou un seul. Ou peut-être même qu’elle se mit à tousser. Skye arqua un sourcil en guise d’interrogation puis la femme recommença. Cette fois ci le mot était court et reprenait un bout du précédent.

« Gil ? C’est comme ça que tu t’appelles ? Non ? Dil ? …. » La Milicienne essaya de répéter le mot mais avec difficulté.

« Chil ? » La jeune étrangère hocha alors la tête avec un sourire – du moins ce fit ce que ressentit Skye.

Cette dernière toussota, se redressa et déclara d’une forte et sûre :

« Skye Lewis, Spécialiste en Explosifs pour la Milice de Matroos ! »


Avec un sourire elle fini par dire :

« Skye ».
Puis pointa du doigt la femme « Chil » et le pointa sur sa poitrine « Skye ».

Elle guetta la réaction de son interlocutrice, une léger sourire aux lèvres. Finalement, elle n'était peut-être pas si démoniaque qu'elle en avait l'air. Mais peut-être qu'elle l'avait simplement insulté. Dans tous les cas, Skye n'était jamais sûre de rien dans ce pays de misère !



avatar
Peuplade

On m'appelle Chilali Kohanakishi


Infos Personnage
RANG: ancienne éclaireuse devenue... déserteuse ?
VILLE & APPARTENANCE :  Hrim [sud-est] ; Clan Kohanakishi
MON AGE :  20 ans
Féminin
MESSAGES : 858
AGE : 39
INSCRIT LE : 14/03/2012
PSEUDO HABITUEL : Alyaa
Joyaux : 270
http://www.ile-joyaux.com/t593-empreintes-dans-la-neige-le-temps-s-estompe-reflets-d-argent http://www.ile-joyaux.com/t568-chil-tombe-le-masque
Posté dans Re: Enjeux glacés   - Mar 26 Juin 2012 - 11:18

Chil s’amusa d’entendre son surnom dans la bouche de l’étrangère. Sa sonorité singulière chantait comme l’eau essayant d’imiter le vent… Ou l’inverse. Elle ne put retenir un sourire sous le masque, heureuse de ce début de communication, et de fines ridules de plaisir apparurent aux coins de ses yeux.
Puis la femme aux cheveux de flammes prononça une très longue phrase et fit une pause. Comme Chil quelques instant plus tôt, elle ajouta un mot court à la fin de sa tirade.
Cette fois, la jeune éclaireuse ne put retenir un petit rire. Sa protégée avait-elle voulu faire un trait d’humour en répondant de la sorte, telle une parodie de sa propre présentation? Quoiqu’il en soit, le cœur de Chil s’allégea instantanément. Elle l’écouta répéter leurs prénoms et tenta à son tour de prononcer le sien :
« Kaï ? ... Skaa ? »
Elle suivait l’expression de la jeune exilée et tenta une dernière fois, avec application :
« Skye ? »
Elle sentit le consentement dans le regard de son interlocutrice et son propre sourire s’étira de plus belle. Ce petit échange, aussi simple soit-il, l’amusait follement. Elle songea tout à coup que sa mission se révèlerait peut-être plus amusante qu’il n’y paraissait. Riche de cette découverte, elle décida qu’elle y apporterait autant de légèreté qu’elle le pourrait.
« Allons-y, Skye », dit-elle alors, le sourire irrésistiblement accroché aux lèvres.
Elle lui désigna, au loin, le banquet qui se préparait. Des rondins étaient éparpillés autour de deux grands feux donc les flammèches s’égayaient en étincelles au-dessus du camp. Déjà des factionnaires s’affairaient autour, attisant les braises de leurs piques et tournant d’énormes broches installées au-dessus tandis que d’autres prenaient place avec des rires forts et des regards de convoitise. Un délicieux fumé de viande et de fruits grillés s’élevait dans l’air de la nuit, caressant les sens des affamés, appelant les clans encore absents avec autant d’efficacité qu’une corne de brume.
Chil fouilla du regard la petite foule qui commençait à se former et repéra l’Oracle près d’un membre des Loutres Rieuses. Elle désigna Kataleyah d’un geste souple et invita Skye à la suivre.

On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: Enjeux glacés   -

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum