AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


Enjeux glacés

avatar
Peuplade

On m'appelle Chilali Kohanakishi


Infos Personnage
RANG: ancienne éclaireuse devenue... déserteuse ?
VILLE & APPARTENANCE :  Hrim [sud-est] ; Clan Kohanakishi
MON AGE :  20 ans
Féminin
MESSAGES : 858
AGE : 39
INSCRIT LE : 14/03/2012
PSEUDO HABITUEL : Alyaa
Joyaux : 270
http://www.ile-joyaux.com/t593-empreintes-dans-la-neige-le-temps-s-estompe-reflets-d-argent http://www.ile-joyaux.com/t568-chil-tombe-le-masque
Posté dans Enjeux glacés   - Mer 11 Avr 2012 - 13:04

Rappel du premier message :

Le canyon se profila au cœur de l’étendue blanche. Chil était presque arrivée. Elle s’était beaucoup éloignée lorsqu’elle avait reçu le message.
Au début, elle avait été fâchée de voir débarquer le volatile au milieu de sa traque. Elle n’avait pas encore suffisamment de preuves pour affirmer qu’elle était sur la bonne piste mais au fond d’elle, son instinct lui criait qu’il ne lui manquait pas grand-chose. Abandonner maintenant signifiait peut-être perdre la trace des déserteurs pour plusieurs mois. Il fallait parfois du temps avant de déceler des marques de leur passage et cette fois-ci, Chilali était tombé sur un groupe remarquablement doué pour passer inaperçu. Pas assez pour qu’elle ignore totalement leur présence mais assez pour lui donner du fil à retordre. Aussi s’était-elle sentie terriblement frustrée de se voir coupée en plein élan.
Et puis elle avait lu. Le message faisait mention de l’Oracle et d’une mission si importante qu’elle prenait le pas sur n’importe quelle autre. Et si Chil aimait la traque, ce n’était pas au point d’ignorer un ordre aussi impérieux. Pour une toute autre mission, elle aurait répondu qu’à ce stade de son repérage, mieux valait qu’elle termine sa mission. Mais là, il s’agissait de l’Oracle… Peut-être même du Gardien. Elle avait donc abandonné ses intuitions pour accomplir son devoir. A son retour, elle indiquerait ses dernières observations à un autre clan en espérant que ce contretemps ne suffirait pas aux déserteurs pour disparaître.

Agrippée à sa monture, Chil regardait le canyon grandir sous ses yeux en même temps qu’une boule dans son ventre. Ca lui faisait toujours ça... L’approche du Canyon d’Orio. Le fait que son père y soit affecté depuis des années n’y était évidemment pas étranger. Comme souvent, elle ne l’avait pas vu avant de partir vers le nord, sur la piste des déserteurs. Sans doute ne le verrait-elle pas non plus avant de rejoindre Alwine et l’Oracle. Pourtant, elle ne pouvait s’empêcher de ressentir ce trac coutumier qu’elle avait appris à apprivoiser.

« Allez mon grand, on descend », murmura-t-elle à Gara, son yagock, tandis qu’elle lui indiquait la manœuvre d’une légère pression des talons. Inutile cependant ; l’animal avait hâte de retrouver ses congénères et la nourriture des camps, bien plus appétante que celle qu’il avait pu dégoter en attendant la jeune fille. En effet, afin de suivre plus discrètement la piste des fuyards, elle l’avait laissé dans une petite plaine où la végétation s’était faite rare. Les ydrans n’était pas les créatures les plus discrètes de l’île : elle n’avait pas eut le choix.
Aussi Gara se dirigea-t-il de lui-même vers les enclos.

Lorsqu’elle eut fini de s’occuper de lui et de sa nourriture, et après avoir rangé son harnais, elle marcha d’un pas décidé vers le poste de commandement. L’Oracle n’était pas encore là. Si cela avait été le cas, tout le camp l’aurait su et par voie de conséquence, elle aussi. Mais le palefrenier n’était au courant de rien.
Peu importe. Elle allait rendre compte de sa mission avortée et attendrait tranquillement. Enfin tranquillement… Peut-être trouverait-elle à s’occuper en attendant ? L’inaction la rendait diiiiingue !

Peuplade

On m'appelle Chilali Kohanakishi


Infos Personnage
RANG: ancienne éclaireuse devenue... déserteuse ?
VILLE & APPARTENANCE :  Hrim [sud-est] ; Clan Kohanakishi
MON AGE :  20 ans
MESSAGES : 858
INSCRIT LE : 14/03/2012
http://www.ile-joyaux.com/t593-empreintes-dans-la-neige-le-temps-s-estompe-reflets-d-argent http://www.ile-joyaux.com/t568-chil-tombe-le-masque
Posté dans Re: Enjeux glacés   - Mar 26 Juin 2012 - 11:18

Chil s’amusa d’entendre son surnom dans la bouche de l’étrangère. Sa sonorité singulière chantait comme l’eau essayant d’imiter le vent… Ou l’inverse. Elle ne put retenir un sourire sous le masque, heureuse de ce début de communication, et de fines ridules de plaisir apparurent aux coins de ses yeux.
Puis la femme aux cheveux de flammes prononça une très longue phrase et fit une pause. Comme Chil quelques instant plus tôt, elle ajouta un mot court à la fin de sa tirade.
Cette fois, la jeune éclaireuse ne put retenir un petit rire. Sa protégée avait-elle voulu faire un trait d’humour en répondant de la sorte, telle une parodie de sa propre présentation? Quoiqu’il en soit, le cœur de Chil s’allégea instantanément. Elle l’écouta répéter leurs prénoms et tenta à son tour de prononcer le sien :
« Kaï ? ... Skaa ? »
Elle suivait l’expression de la jeune exilée et tenta une dernière fois, avec application :
« Skye ? »
Elle sentit le consentement dans le regard de son interlocutrice et son propre sourire s’étira de plus belle. Ce petit échange, aussi simple soit-il, l’amusait follement. Elle songea tout à coup que sa mission se révèlerait peut-être plus amusante qu’il n’y paraissait. Riche de cette découverte, elle décida qu’elle y apporterait autant de légèreté qu’elle le pourrait.
« Allons-y, Skye », dit-elle alors, le sourire irrésistiblement accroché aux lèvres.
Elle lui désigna, au loin, le banquet qui se préparait. Des rondins étaient éparpillés autour de deux grands feux donc les flammèches s’égayaient en étincelles au-dessus du camp. Déjà des factionnaires s’affairaient autour, attisant les braises de leurs piques et tournant d’énormes broches installées au-dessus tandis que d’autres prenaient place avec des rires forts et des regards de convoitise. Un délicieux fumé de viande et de fruits grillés s’élevait dans l’air de la nuit, caressant les sens des affamés, appelant les clans encore absents avec autant d’efficacité qu’une corne de brume.
Chil fouilla du regard la petite foule qui commençait à se former et repéra l’Oracle près d’un membre des Loutres Rieuses. Elle désigna Kataleyah d’un geste souple et invita Skye à la suivre.
avatar
Déserteur

On m'appelle Kataleyah Teim-Cruan


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Cimes Hérissées
MON AGE : 26
Féminin
MESSAGES : 2189
AGE : 27
INSCRIT LE : 18/02/2012
PSEUDO HABITUEL : Nano.
Joyaux : 377
http://www.ile-joyaux.com/t480-kataleyah-teim-cruan
Posté dans Re: Enjeux glacés   - Mar 26 Juin 2012 - 15:17

Kataleyah surprit le regard biaisé que le second des Loutres Rieuses lança en direction de la milicienne. Il n'avait pas été le seul a esquissé un regard vers l'étrangère à sa sortie du baraquement. Cette dernière ne passait pas inaperçue, c'était certain, et bien qu'elle portât la tenue familière des erfeydiens, cuir tanné et fourrures ajustées d'une lourde ceinture usagée d'où pendait un petit fourreau vide, sa démarche, sa peau blanche et lisse, son regard mi-hautain mi-intimidé hurlaient ses origines lointaines.

L'oracle chercha des yeux la jeune Chil, qui la trouva elle même en premier. Une main sur le cœur, Kataleyah inclina imperceptiblement la tête et salua le factionnaire afin de rejoindre les deux femmes. Sa présence l'expliquait peut être, ou alors l'alcool qui coulait déjà à flot, mais la majorité des factionnaires rassemblaient autour des grands feux semblaient ignorer la milicienne.
Peu avant de les atteindre, Kataleyah surpris Chil appeler l'étrangère par un nom.
"Skye ?" répéta-t-elle en haussant le sourcil. Elle jeta un regard à la main de la dénommé Skye. Un souvenirs flou, lointain, où d'un geste sec et précis sa propre main avait brisé les phalanges de la matroscienne. La distance que tenait Skye confirma ses doutes, tout autant que le regard glacé qu'elle lui lança. Kataleyah pinça ses lèvres, ennuyée par la situation. Si elle restait trop avec Chil, elle mettrait en péril sa mission. Pourtant, elle souhaitait profiter, le temps d'une nuit, des choses simples qu'offrait son peuple, celles qui faisaient des Erfeydes une terre unique, chaleureuse derrière l'austérité de son paysage.

Sans laisser le temps à Chil d'interrompre ce bref échange gêné, l'oracle arrêta le premier homme qui passait par là. Un jeune factionnaire, armé d'une chope rustique dans une main et d'un morceau de viande fumant dans l'autre.
"Mon frère, va chercher le guérisseur de ton clan et demande lui de me retrouver ici, avec de quoi soigner des os brisés."
Aussi surpris qu'intimidé, le jeune homme acquiesça vivement de la tête et s'en alla précipitamment exécuter sa mission.
"Après les vêtements et un bon repas, je crois qu'une main soignée t'aidera grandement à gagner sa confiance, Chil." fit-elle avec un petit sourire désolé avant de l'inviter à se rapprocher du feu.



Sign @Thélador



Spoiler:
 
avatar
Milice

On m'appelle Skye Lewis


Infos Personnage
RANG: Chilali, Jens et Jörd
VILLE & APPARTENANCE : Milice - Soldat, Spécialiste en explosif
MON AGE : 26 ans
Féminin
MESSAGES : 359
AGE : 26
INSCRIT LE : 16/11/2011
PSEUDO HABITUEL : Azaëlle haha
Joyaux : 73
Posté dans Re: Enjeux glacés   - Jeu 28 Juin 2012 - 6:20

Après cet échange qui réchauffa le cœur de la jeune milicienne, les deux femmes se dirigèrent vers la foule grandissante. Skye n’eut pas besoin d’explication pour comprendre qu’une fête se préparer. Bien que le confort semblait sommaire, l’odeur alléchante de la viande grillé au feu ravit les papilles de la jeune femme. Elle sentit son ventre exclamer son contentement et inconsciemment, elle ne put s’empêcher de passer sa langue sur ses lèvres. Bien qu’elle ne sache pas vraiment quel type d’aliment elle allait manger, cela ne l’empêchait pas de rêver à un bon civet. Une multitude de troncs d’arbres jonchaient la place aménagée pour l’occasion. Faisant office de chaise, les barbares étaient assis et riaient à en perdre haleine. Au loin, d’autres personnes arrivaient en masse complètant la multitude d’étrangers déjà présent. Un peu mal à l’aise, elle se demanda soudainement si ce n’était pas elle qui allait rôtir comme un bon fupin. Elle se voyait déjà attaché et tournant sur le feu, pendant que ces hommes et femmes la regardaient en riant. Elle se mit à ricaner nerveusement avant de se sentir bête. S’ils avaient décidé de la manger, il ne l’aurait peut-être pas habillé chaudement pour l’occasion. Elle se voyait mieux en tenue légère, des noix et des feuilles pour cacher son anatomie.

Ce fut une présence familière qui la détourna de ses pensées. Non loin d’elles, Skye aperçut la femme de ses cauchemars. Celle qui lui avait brisé les doigts et séparé de Savanah. Elle pouvait sentir encore cette vive douleur qui l’avait assailli lorsque ces doigts furent brisés d’un coup sec. Imperceptiblement, elle jeta un œil à sa main. Dans le cachot, elle avait pris soin de les remettre droit mais ils étaient toujours enflés et virés sur le violet. La prénommée Chil l’appela, dissipant par la même occasion toute cette colère qu’elle commençait à accumuler. La femme masquée conduisit la Milicienne près de leur Cheftaine. Cette dernière semblait totalement différente. Elle avait l’air plus calme et plus enclin à la discussion. Une tension était tout de même palpable. Skye serra sa main valide mais ne fit pas un geste. Elle arrivait presque à lire dans son regard un sentiment de regret. Dans d’autres circonstances, cela lui aurait fait ni chaud ni froid. Mais voilà qu’elle était fatiguée, lasse de se battre et encore plus de devoir essayer de comprendre cette maudite langue.

La Cheftaine donna des ordres à un de ses compares et il s’en alla rapidement. Restées toutes les trois, un petit blanc demeura quelques instants. Ce fut le ventre de Skye qui coupa ce mal à l’aise. Grognant avec voracité, elle plaqua vivement une main sur son ventre et ne pu retenir un petit sourire en biais.



avatar
Peuplade

On m'appelle Chilali Kohanakishi


Infos Personnage
RANG: ancienne éclaireuse devenue... déserteuse ?
VILLE & APPARTENANCE :  Hrim [sud-est] ; Clan Kohanakishi
MON AGE :  20 ans
Féminin
MESSAGES : 858
AGE : 39
INSCRIT LE : 14/03/2012
PSEUDO HABITUEL : Alyaa
Joyaux : 270
http://www.ile-joyaux.com/t593-empreintes-dans-la-neige-le-temps-s-estompe-reflets-d-argent http://www.ile-joyaux.com/t568-chil-tombe-le-masque
Posté dans Re: Enjeux glacés   - Mar 3 Juil 2012 - 18:01

Chil se sentit extrêmement confuse lorsqu'elle comprit que la main de Skye était très abîmée. Aussitôt les mots de l'Oracle prononcés, son regard tomba sur les doigts gonflés. Dans la pénombre, impossible de distinguer une coloration quelconque, sans compter qu'ils étaient en partie dissimulés par la longue manche du manteau. Mais Chil s'en voulu aussitôt de n'y avoir pas prêté attention plus tôt.
Elle suivit l'Oracle jusqu'à un gros rondin laissé libre à son attention et sans aucune marque d'irrévérence, choisit de s'asseoir à ses côtés. Avant de prendre place cependant, elle invita Skye à s'installer. Puis elle alla chercher de beaux morceaux de viandes et légumes grillés et les ramena dans deux grands bocks. Elle en servit un à Kataleyah puis partagea le sien avec Skye. En prenant soin de se placer du côté de sa main valide, elle s'assura que la jeune femme n'aurait qu'à piocher dedans sans se soucier de le tenir.

Chil avait choisi des morceaux gras et juteux, parfait dans ces contrées froides. La viande était naturellement salée et si elle n'était pas toujours bien présentée, elle avait cependant un goût prononcé qui rattrapait largement son aspect. En outre, elle avait la particularité de libérer tout son jus dès les premiers coups de dents, d'où la présence des légumes, cuits sur de grandes broches à côtés du gibier. Ceux-ci apportaient une touche de finesse que peu d'erfeydiens étaient malheureusement capable d'apprécier à sa juste valeur. Pourtant, tous s'accordaient à dire qu'ils contrebalançaient le côté fibreux de la viande. En gros... « Ca fait glisser la bidoche ! »

La jeune éclaireuse commença à manger, introduisant de menus morceaux sous son masque, se rassasiant lentement. Se faisant, elle jetait de fréquents coups d'œil en arrière, guettait le guérisseur. Elle avait à peine entamé son morceau de viande lorsqu'il arriva.
D'un geste vif et précis, elle déposa le bock à terre et se pencha sur sa protégée. Elle n'y entendait rien en anatomie humaine mais elle connaissait la douleur et le guérisseur n'était pas toujours très doux. S'il lui prenait l'envie de faire savoir à Skye qu'elle n'était pas chez elle, il ne mesurerait pas ses gestes. Chil voulait éviter ça.
Elle saisit délicatement le poignet de la jeune femme en prenant bien garde de ne pas toucher ses doigts endoloris. Avec mille précautions, elle dégagea l'épais vêtement qui le couvrait afin que le toubib ait le champ libre.
Puis elle attendit, observant chacun de ses gestes et les traits de Skye qui visiblement, retenait ses grimaces. Subtilement, elle sentait poindre une certaine empathie pour la jeune femme. Elles ne se connaissaient pas encore mais peut-être n'étaient-elles pas si différentes. Manifestement, Skye n'était pas du genre à montrer ses faiblesses... Chil non plus.

Spoiler:
 
avatar
Milice

On m'appelle Skye Lewis


Infos Personnage
RANG: Chilali, Jens et Jörd
VILLE & APPARTENANCE : Milice - Soldat, Spécialiste en explosif
MON AGE : 26 ans
Féminin
MESSAGES : 359
AGE : 26
INSCRIT LE : 16/11/2011
PSEUDO HABITUEL : Azaëlle haha
Joyaux : 73
Posté dans Re: Enjeux glacés   - Lun 9 Juil 2012 - 9:16

Lorsque le bol arriva vers Skye, elle voulu se jeta dessus. Elle avait trop faim pour faire des manies et se demander ce qui était dans ce bol. Avec sadisme, elle se dit que peut-être c’était l’espèce de grand oiseau qu’elle était en train de manger.

Elle prit un morceau et le laissa fondre dans sa bouche quelques secondes. Elle aurait pu fondre littéralement sur place. La chaleur du plat lui réchauffa tout le corps. Skye voulu prendre un second morceau mais un visiteur arriva. Peu gracieux, il s’approcha d’elle et avant qu’elle ne puisse faire quoi que ce soit, Chil lui prit le bras. Elle enleva délicatement le gant de la main cassé de la Milicienne. Cette dernière comprit que l’homme en question devait être un guérisseur. Elle appréhendait quelque peu ses méthodes. Bien qu’après avoir eut les doigts cassés, elle avait eut le reflexe de les remettre en place ils présentaient tout de même une vilaine couleur.
L’homme lui prit la main et commença à appliquer une sorte d’onguent. La texture peu ragoutante était en plus de ça rugueuse. Mais l’homme était un professionnel et il massa délicatement sa main, prenant soin de pas lui faire mal. Elle surprit le regard de Chil et comprit instantanément pourquoi l’homme était si enclin à lui faire le moins de mal possible.
Skye serra les dents mais ne montra pas un seul instant un signe de faiblesse. Il était hors de question qu’elle rende ce plaisir.

L’homme entoura la main de la Milicienne de bandage avant de lui remettre son gant. Ensuite, il échangea quelques mots avec les deux femmes puis s’inclina rapidement et disparu aussi vite qu’il était arrivé.

Skye regarda sa main avant de faire une grimace. Une odeur âcre s’échappé du bandage. Si elle ne mourrait pas de froid, elle allait mourir à respirer cette puanteur.
Décidément, son calvaire était loin d’être fini…

Citation :
Désolée j’suis pas très inspirée là xD Et j’aime pas faire trainer mes réponses donc bon xD



avatar
Déserteur

On m'appelle Kataleyah Teim-Cruan


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Cimes Hérissées
MON AGE : 26
Féminin
MESSAGES : 2189
AGE : 27
INSCRIT LE : 18/02/2012
PSEUDO HABITUEL : Nano.
Joyaux : 377
http://www.ile-joyaux.com/t480-kataleyah-teim-cruan
Posté dans Re: Enjeux glacés   - Lun 9 Juil 2012 - 14:59

L'odeur du gibier qui baignait dans sa graisse cuite ouvrit l'appétit de Kataleyah, qui se rendit compte à quel point son corps réclamait cette nourriture. Fatigue et faim, elle martyrisait vraiment son corps depuis l'arrivée des étrangers, elle qui chassait paisiblement au pied des Trois Glaciers avant l'appel du Gardien. Elle qui, seule et masquée par les hautes cimes de la forêt sombre, traquait comme un félin le gros gibier. D'un coup sec, elle avait égorgé sa gorge tendre d'où le flot rouge de son sang encore chaud s'était écoulé par vague. Rapidement, la neige autour d'elle avait pris l'apparence d'un majestueux tapis de velours vermeil. Cru, presque encore vivante, elle avait entamé son repas, arrachant la chair à pleine dent, dévorant sans retenue ni pudeur... Lorsqu'elle avait retrouvé ses esprits, son estomac l'avait assailli de spasmes douloureux, incapable de digérer une telle quantité de viande brute. Elle ne garda rien de son festin. Faible créature qu'elle était, aux dents misérables et griffes inutiles.
Après avoir hâtivement changé de vêtement, son statut à lui seul suffisant à intimider la plupart de ses frères le sang ne ferait que l'isoler plus encore, l'oracle avait rejoins la tour nord-est à vol de yagock. La pauvre créature, tout du long, avait été distraite de sa course par l'odeur du sang que seul un carnivore comme le reptile pouvait encore percevoir.

A ce souvenirs, ce ne fut non pas le dégoût qui envahit Kataleyah, mais la colère de perdre contrôle de son corps aussi facilement. C'était de pire en pire, malgré le travail qu'elle s'imposait durant ses moments de calme pour contrôler son "don" de malüinne. Avec une rage contenue, elle se força à manger sa ration, et l'accompagna même généreusement de pain. Du coin de l'oeil, elle vit Chil tendre à sa protégée un nouveau bol, le premier ayant été rapidement vidé. Elle n'était pas la seule à mourir de faim, bien qu'elle fut en grande partie responsable de la situation de Skye. L'odeur de l'onguent était affreux, mais efficace, elle le savait. Il anesthésiait la douleur rapidement avant de stopper le gonflement de l'articulation.

Les trois femmes enfin rassasiées, elles se levèrent pour s'approcher du feu et savourer une pinte d'hydromel, cet alcool épais et ambré qui vous redécorer le gosier à la première gorgée avant d'exciter sens et papilles de son arôme si particulier. Skye n'y avait pas encore goûté, suspicieuse. Kataleyah surprit l'échange de regard que lança Chil à sa protégée. Bien. Il semblait qu'elle avait su obtenir l'invitation pour gagner sa confiance. L'oracle n'avait plus rien d'autre à apporter à l'éclaireuse, seul le temps et les péripéties les rapprocheraient autant que deux véritables sœurs.
Les joues légèrement rosies par l'hydromel, la conscience un peu déconnectée, elle se sentait prête à passer une véritable nuit de repos, sans craindre de dériver vers des rêves plus sombres dont elle n'était jamais sûre de s'éveiller.
"Chil, j'aimerai t'aider mieux que ce que je fais là, mais je sais désormais que tu t'en sortiras très bien." Elle posa une main sur son épaule, dans un geste à la fois amical et d'au revoir. "Isolez vous dans les terres pendant un temps, il vaut mieux éviter de confronter notre hôte au reste du peuple, pas tant qu'elle ne sera pas vidée de toute sa colère. Les premiers jours seront certainement difficiles, mais remémore toi ceci : de ta mission peut dépendre toute issue de paix ou de guerre contre ces étrangers. J'ai vu, j'ai ressenti, la guerre de nos ancêtres, et je ne peux que me battre pour éviter un nouvel affrontement. Cette fois, ça sera différent." Elle hésita une seconde puis ajouta : "Nous nous reverrons certainement, ma soeur."

Elle finit par enlacer chaleureusement la jeune femme en signe d'adieu. Elle n'attendait pas de réponse, elle savait bien que ces dernières paroles n'apaiserait pas Chilali, mais il fallait qu'elle comprenne à quel point sa mission était devenue importante pour qui défend la paix et se bat pour la préservation de son peuple.

Et pourtant, l'oracle était certainement plus ignorante encore que son peuple faiblard et traitre.

Spoiler:
 



Sign @Thélador



Spoiler:
 
avatar
Peuplade

On m'appelle Chilali Kohanakishi


Infos Personnage
RANG: ancienne éclaireuse devenue... déserteuse ?
VILLE & APPARTENANCE :  Hrim [sud-est] ; Clan Kohanakishi
MON AGE :  20 ans
Féminin
MESSAGES : 858
AGE : 39
INSCRIT LE : 14/03/2012
PSEUDO HABITUEL : Alyaa
Joyaux : 270
http://www.ile-joyaux.com/t593-empreintes-dans-la-neige-le-temps-s-estompe-reflets-d-argent http://www.ile-joyaux.com/t568-chil-tombe-le-masque
Posté dans Re: Enjeux glacés   - Ven 10 Aoû 2012 - 18:17

Chil regarda l’Oracle s’éloigner avec une pointe de regret. Elle aurait ri au nez de qui lui aurait prédit cet instant. Pourtant, elle avait appris en peu de temps ce qui d’ordinaire demande des semaines voire des années de discussions et de partages. Etait-ce son sens de l’observation, celui-là même qui avait fait d’elle une bonne éclaireuse ? Elle en doutait. Elle ne savait pas très bien lire les gens, seulement leurs empreintes, ce qui faisait une énorme différence. Les traces laissées révélaient des actes alors que gestes et expressions traduisaient une manière d’être et de penser.
Précisément, Chil aurait aimé passer plus de temps avec Kataleyah.

Certes, la pression était forte. Il n’en allait pas simplement de la volonté du Gardien, il ne s’agissait pas seulement de lui obéir – même si Chil le faisait par conviction. Comme Kataleyah le lui avait fait comprendre, c’était la sauvegarde de leur peuple qui était en jeu. Elle souhaitait sincèrement éviter une guerre et pour tout dire, Chil ne tenait pas elle-même à affronter la menace dans une guerre destructrice. Il suffisait de prêter un peu d’attention aux mots de l’Oracle pour comprendre que le précédent dans leur Histoire avait été terrible.

Malgré tout, Chil ressentait l’appréhension comme un défi. Elle qui mettait un point d’honneur à s’abîmé dans son travail jusqu’à obtenir les meilleurs résultats possibles pour prouver qu’elle était digne de l’accomplir avait là la mission la plus ardue qui soit. En conséquence, elle se figura que si ce conflit éclatait quand même, ce serait entièrement de sa faute. Elle mettrait, comme toujours, tout son cœur à l’ouvrage. Et son cœur serait en l’occurrence le premier sollicité. Une première, pour une factionnaire. Non que les factionnaires ne mettent du cœur à l’ouvrage – le Gardien sait qu’ils aiment faire usage de leurs dons et qu’ils ont parfois le sang chaud, sans doute plus que nécessaire. Mais c’était la garde qui serait cette fois de la partie, et non le fer de la lame.

Son attention revint sur Skye. La jeune femme attendait patiemment près du feu, ignorant calmement les regards jetés sur elle par les erfeydiens présents. Chil lui trouva soudain une aura incroyablement forte. Ce n’était pas seulement dû à ses cheveux qui reflétaient parfaitement les flammes à ses côtés comme un miroir du feu qui devait l’animer. Skye se tenait droite, fière, comme si rien ne dénoter dans sa présence sur ce camp. Chil savait que cette attitude, loin d’apaiser la rumeur autour d’elle, attisait les curiosités. Mais elle inspirait également une forme de respect. Seul le temps en définirait la nature. Certains parmi les erfeydiens avaient déjà choisi. Chil allait s’efforcer d’unifier les opinions.
Mais plus tard. Pour l’heure, la l’île les attendait.

Chil invita Skye à la suivre. C’est sans prêter attention au reste des factionnaires dont les paroles s’empesaient peu à peu d’alcool qu’elles quittèrent le banquet. Direction les écuries.
Chil chargea un palefrenier d’affrétait un deuxième yagock à leur attention et dicta une petite liste à un commis. Pour le premier voyage, elle prendrait Skye avec elle sur le dos de Gara. Parce qu’il était tard, parce qu’elles avaient bu un peu d’hydromel et parce que surtout, elles allaient voler de nuit. Le deuxième yagock, dans un premier temps, porterait leurs vivres, leurs couvertures et divers outils nécessaires à leur périple.
avatar
Milice

On m'appelle Skye Lewis


Infos Personnage
RANG: Chilali, Jens et Jörd
VILLE & APPARTENANCE : Milice - Soldat, Spécialiste en explosif
MON AGE : 26 ans
Féminin
MESSAGES : 359
AGE : 26
INSCRIT LE : 16/11/2011
PSEUDO HABITUEL : Azaëlle haha
Joyaux : 73
Posté dans Re: Enjeux glacés   - Lun 13 Aoû 2012 - 3:40

Skye continua son repas avec appétit. Elle mangeait tout ce qui passait près d’elle, qu’elle aime ou non ces rations. Elle ne savait pas quand est-ce qu’elle aurait l’occasion de pouvoir manger de nouveau et comptait bien se remplir l’estomac en attendant. Elle ne releva la tête que lorsque ses deux acolytes se levèrent. Elle les suivit et se retrouva avec une pinte d’alcool dans les mains. Avec prudence elle trempa le bout de ses lèvres et but une toute petite gorgée. Étonnement, la boisson était très bonne, laissant flotter un petit gout mielleux. La chaleur de l’alcool se propagea dans tous le corps de la jeune Milicienne, la réchauffant par la même occasion. Elle continua à boire en silence et à petite gorgée. Elle voulait garder l’esprit clair et ne pas avoir l’esprit embrumé par la boisson. En territoire ennemi, il fallait toujours être attentif.

Enfin, les deux étrangères se mirent à parler dans cette langue inconnue. Bien qu’essayant de comprendre certains mots, Skye était complètement à coté du discours. Elles auraient très bien pu parler de ce qui l’attendait comme du beau temps, la milicienne n’en saurait jamais rien alors pourquoi prendre des gants et parler ailleurs ?

Elles échangèrent des regards en sa direction ce qui la mit fortement mal à l’aise. Un rapide coup d’œil aux alentours lui permis de constater que cette curiosité était partagée. Les barbares n’étaient pas très discrets et n’avait que faire de l’être. Après tout, ils étaient chez eux au contraire de la jeune femme. Titubant légèrement, elle s’étira, posa sa choppe et reporta son attention vers ses gourous.

Enfin, celle aux cheveux blonds s’éloigna d’un pas ferme et décidé et Skye se retrouva avec Chil, la femme masquée. Tandis qu’elles parlaient Skye s’était rapproché du feu et se réchauffait les mains. La prénommée Chil s’avança vers elle et fit signe de la suivre, ce qu’elle s’empressa de faire.

Elles se dirigèrent vers une sorte d’écurie. La neige était tassée, laissant les marques de plusieurs animaux mais surtout des empruntes inconnu pour la matroscienne. Lorsqu’elle vit l’espèce de grand oiseau sur lequel elle était arrivée, son cœur chavira. Elle eut soudainement la nausée et quelques tremblements. Skye n’avait jamais été très à l’aise en vol, c’était d’ailleurs pourquoi elle s’était spécialisée en explosif. Au regard que lui lança Chil, elle comprit qu’elle n’y échapperait pas. Néanmoins, elle aperçut un oiseau prêt à être monté et non deux et elle comprit rapidement qu’elle aurait à monter derrière la jeune femme.

Hésitante, skye pointa son doigt vers l’oiseau d’un geste inquisiteur. Puis elle pointa son index sur Chil et dit :

« Chil ». Puis enfin sur elle « Skye ». Et pour finir, elle montra l’animal.



avatar
Peuplade

On m'appelle Chilali Kohanakishi


Infos Personnage
RANG: ancienne éclaireuse devenue... déserteuse ?
VILLE & APPARTENANCE :  Hrim [sud-est] ; Clan Kohanakishi
MON AGE :  20 ans
Féminin
MESSAGES : 858
AGE : 39
INSCRIT LE : 14/03/2012
PSEUDO HABITUEL : Alyaa
Joyaux : 270
http://www.ile-joyaux.com/t593-empreintes-dans-la-neige-le-temps-s-estompe-reflets-d-argent http://www.ile-joyaux.com/t568-chil-tombe-le-masque
Posté dans Re: Enjeux glacés   - Mer 15 Aoû 2012 - 7:10

Au premier geste de Skye, Chil crut qu’elle demandait si elle allait monter sur le grand reptile. Chil se souvenait qu’elle était arrivée sur un yagock avec Kataleyah mais elle ne s’était pas interrogée sur les conditions de ce voyage. Comment cela s’était-il passé pour la jeune femme ?
Mais Skye les nomma tour à tour et la jeune éclaireuse compris qu’elle s’enquérait du nom de l’animal. Elle fut heureuse de découvrir la curiosité de sa protégée. Lui enseigner ce qu’était les Erfeydes promettait d’être enrichissant pour l’une comme pour l’autre.
Chil sourit sous le masque. Elle recula d’un pas et d’un ample geste du bras, désigna les grands volatiles qui se pressaient dans l’enclos qui jouxtait l’écurie. Un jeune homme remplissait la mangeoire et les bêtes se pressaient autour de lui, impatientes.
« Yagock. »
Elle prononça le mot aussi distinctement que possible, articulant chaque syllabe comme si elle avait voulu qu’on lise sur ses lèvres à travers le masque ou comme si elle parlait à la vieille Vika qui était sourde comme un pot.
Puis elle fit trois pas de côté et désigna la monture chargée de leurs bagages qu’un autre factionnaire arrimait solidement.
« Raoul. »
L’animal piaffait à l’idée de se dégourdir les ailes dans la bise qui soufflait le soir au-dessus du Canyon.
Enfin, comme une enfant qui aurait gardé le meilleur pour la fin, elle s’approcha de son fidèle compagnon et passa une main caressante sur le museau du grand animal. Celui-ci souffla de contentement et ses narines s’agitèrent avec frénésie.
« Gara », dit-elle dans un souffle, en lui flattant l’encolure.
Il émit un grondement de satisfaction en donna un petit coup de nez affectueux à l’erfeydienne qui laissa échapper un petit rire amusé. Gara était une monture attachante qui, malgré un caractère bien trempé, savait se montrer sensible et doux.
Se détournant de lui un instant, Chil reporta son attention sur Skye qui n’avait pas bougé. Dans la pénombre, elle n’était pas sûre de ce que cachait son visage impassible. Mais personne ne pouvait rester indifférent à la stature imposante de ces grands reptiles. Leur musculature puissante roulait sous leur peau comme un orage sous un ciel aveugle et ne laissait aucun doute quant à leur force. Et il en fallait pour les propulser dans les airs.
Skye n’en avait peut-être jamais vu de sa vie. Qui sait quels animaux peuplaient ses terres à elle.
Chil, qui aimait sincèrement les yagocks, voulu faire partager à sa protégée cet attachement. Elle tandis la main et attrapa celle de Skye, celle qui n’était pas blessée et bandée. Tout doucement, elle l’amena sur l’animal, à la base du coup, là où commencent les écailles et où bat la vie. La peau était rugueuse mais chaude et la jeune éclaireuse avait toujours aimé son contact. Elle espérait que Skye apprendrait à l’aimer aussi.
« Il est très gentil, tu verras », dit-elle à sa protégée. (Puis à l’intention de Gara : ) « Tu seras doux, hein ? Ne me fais pas mentir ! »
Son ton enjoué n'était que le reflet de son plaisir à l'idée de ce qui les attendait maintenant.
avatar
Milice

On m'appelle Skye Lewis


Infos Personnage
RANG: Chilali, Jens et Jörd
VILLE & APPARTENANCE : Milice - Soldat, Spécialiste en explosif
MON AGE : 26 ans
Féminin
MESSAGES : 359
AGE : 26
INSCRIT LE : 16/11/2011
PSEUDO HABITUEL : Azaëlle haha
Joyaux : 73
Posté dans Re: Enjeux glacés   - Sam 18 Aoû 2012 - 15:06

[Je te propose qu’on clos ce sujet un peu ! histoire d’en débuter un autre ailleurs pour notre quête haha d’ailleurs, je vais voir avec toi par MP pour quelques points importants ! Si tu es d’accord pour clore, ton prochain poste peut finir le rp ^^]

« Yagock. » répéta t-elle pour elle-même. Elle insista plusieurs fois sur ce mot et l’enregistra. Que cette langue était étrange, à la fois agressive et douce comme de la musique. Elle avait beaucoup de mal à prononcer cette langue, les sons sonnaient bizarrement dans sa bouche. En d’autres circonstances, elle en aurait rit mais l’heure était plus grave.

La jeune femme regarda l’étrange animal d’un autre regard. Elle l’examina de haut en bas, s’arrêtant un instant sur sa peau d’écaille et sur les longs poils aux extrémités de sa queue. Au bout de ses ailes, des griffes pointues et crochues se dressaient fièrement, prêtes à être utilisé en qu’a d’attaque. Surement leur meilleur moyen de défense avec la puissance de leurs ailes, pensa Skye. Son examen lui confirma son aversion pour cette création. D’une part, elle ne la trouvait pas particulièrement belle, et d’autre part, elle savait que monter dessus n’était pas forcément signe de sécurité.

Enfin, la jeune milicienne reporta son attention sur Chil. Cette dernière lui présenta les deux autres Yagock. Au son du dernier, Skye devina qu’il s’agissait sans nul doute d’un compagnon de longue date. Une lueur attendrissante traversait le masque de la jeune femme lorsqu’elle regardait l’oiseau. Un léger sourire se dessina sur les lèvres de la matroscienne. Depuis son jeune âge, elle avait toujours retenu une phrase de son frère. Ainsi, si un homme était capable de tendresse envers un animal, c’était qu’au fond de lui il n’était pas sadique. Cette phrase avait fait sourire la jeune fille à l’époque et se la remémorer à cet instant lui fit l’effet d’une piqure. Non, elle ne devait pas se laisser attendrir. Elle devait rester sur qui-vive, prête à bondir à la moindre occasion et s’enfuir le plus loin possible. En y repensant, Skye ressentit les prémices d’une longue angoisse. Que ferait-elle une fois seule dehors ? Se débarrasser de son guide était une chose, mais survivre au froid ambiant, retrouver son chemin sur cette poudre blanche et essayer de ne pas congeler sur place en était une autre. Bien qu’elle fût vêtu chaudement, elle aurait besoin de vivres et d’une sorte de yourte pour la nuit. Elle pourrait dormir à la dure dehors mais allumer un feu risquerait d’attirer l’attention. A moins qu’elle apprenne à dompter une de ces créatures étranges ce qui lui permettrait de pouvoir s’envoler loin d’ici.

Immergée dans ses pensées, la jeune femme n’écoutait que vaguement Chil. Celle-çi parlait dans sa langue de toute façon. Skye jeta un coup d’œil rapide autour d’elle. A l’extérieur des écuries ne se trouvait qu’une vaste terre blanche hostile et hasardeuse. Elle ne savait rien de sa faune et de sa flore. Il était trop dangereux pour elle de se risquer à affronter seule une terre inconnue. Mieux valait rester avec la jeune étrangère mais profiter de la moindre occasion.

Sur cette pensée, elle sortie de ses pensées tant bien que mal, affichant un sourire mi-figue mi-raisin à son guide. Elle ne voulait rien laisser transparaitre sur son visage et se contenta de lever la main vers l’animal. Elle caressa doucement son visage et étendit sa main jusqu’à son cou. Le Yagock la regardait avec méfiance ne se laissant guère impressionner.

Skye eut un haussement d’apaule et se contenta de rire nerveusement.



avatar
Peuplade

On m'appelle Chilali Kohanakishi


Infos Personnage
RANG: ancienne éclaireuse devenue... déserteuse ?
VILLE & APPARTENANCE :  Hrim [sud-est] ; Clan Kohanakishi
MON AGE :  20 ans
Féminin
MESSAGES : 858
AGE : 39
INSCRIT LE : 14/03/2012
PSEUDO HABITUEL : Alyaa
Joyaux : 270
http://www.ile-joyaux.com/t593-empreintes-dans-la-neige-le-temps-s-estompe-reflets-d-argent http://www.ile-joyaux.com/t568-chil-tombe-le-masque
Posté dans Re: Enjeux glacés   - Lun 10 Sep 2012 - 12:50

Chil remarqua à peine la nervosité de Skye et la prit pour de l’appréhension à l’idée de remonter sur l’une de ces créatures ; les yagocks pouvaient être vraiment impressionnants. Ils étaient grands et bien que dociles la plupart du temps, ils étaient également de nature fougueuse. La jeune factionnaire sourit puis se tourna vers le garçon d’écurie et donna quelques ordres. Tandis que celui-ci disparaissait à l’intérieur des écuries, Chil mena Gara sur la piste d’envol. Elle lui frotta affectueusement le nez et retourna sur ses pas pour faire de même avec Raoul. L’intendant revint avec le palefrenier et ils tendirent à Chil sangles, corde et un ballot de ce qui semblait être des vêtements supplémentaires.
Skye resta à distance raisonnable tandis que Chil faisait monter Jorn sur le dos de Gara. Elle l’arrima à l’arrière de la selle avec les sangles prévues à cet effet. Le léopard noir n’aimait pas beaucoup les voyages dans les airs mais c’était le seul moyen de l’emmener avec elle. Il gronda légèrement, montrant ainsi sa désapprobation mais se laissa faire. Chil le gratouilla entre les oreilles pour le féliciter de sa patience. A l’atterrissage, il aurait droit à de la viande séchée en récompense et il le savait. Il lui donna un coup de langue sur la main et ne broncha plus. Enfin, l’éclaireuse installa une couverture sur le dos de l’animal. La nuit était tombée et l’air serait bien plus frais, là-haut. Sa fourrure et surtout son immobilité ne le protègeraient pas contre les assauts du froid.
Lorsque Jorn fut correctement attaché et couvert, elle fit signe à Skye d’approcher. Elle lui tendit un manteau supplémentaire et l’incita à le mettre tandis qu’elle enfilait le sien. Elle l’aida ensuite à fermer le vêtement et vérifia qu’elle était parée. Enfin, elle l’invita à grimper sur Gara. Elle sentit une légère hésitation mais la jeune femme ne montra aucune peur. Chil se demanda encore une fois comment s’était déroulé son premier voyage à dos de yagock mais Skye montrait si peu de réticence qu’une fois de plus, elle se méprit sur son attitude.
Lorsque Skye fut confortablement installée, elle fit une dernière chose : elle fixa une extrémité de la corde à la selle de Gara, l’autre à l’arrimage de Raoul. Le yagock suivrait, sans nul doute, mais Chil ne pouvait pas prendre le risque de le perdre. L’essentiel de leur survit se trouver sur son dos. Elle revint vers Gara et l’escalada à son tour. Elle saisit la main valide de Skye, dans son dos, et sans un mot, la convia à s’accrocher à elle. Avant de décoller, elle jeta un dernier regard à l’intendant et son commis et posa son poing sur sa poitrine. Puis sans attendre, se pencha sur l’encolure de Gara qu’elle flatta de petites tapes amicales.
« Allez mon grand, on y va. »
Alors le grand reptile remua. Il fit quelques pas, agitant vigoureusement les ailes, et s’élança dans l’air glacé de la nuit.
Chil affectionnait particulièrement le décollage. En quelques pas, les yagocks pouvaient atteindre une vitesse impressionnante, mais ce n’était rien comparé à celle qu’ils atteignaient en quelques secondes au moment précis de l’envol. Leurs ailes puissantes les propulsaient vers les cieux telles des flèches tirées d’un arc bandé à l’extrême. Encore plus lorsque le chargement était plus important que d’ordinaire. Pour trois passagers, la force engagée était plus grande.
Chil sentit Skye s’accrocher brusquement avec son deuxième bras. Elle espéra de tout cœur que la surprise n’avait pas été trop désagréable pour la jeune femme et que celle-ci pourrait apprécier le vol. Avant qu’elles ne soient trop haut, Chil se retourna brièvement. Elle aperçut Raoul docilement lancé dans son sillage avant que la nuit n’avale les lumières fuyantes du Canyon et ne le dissimule à sa vue. L’équipée était désormais dans le noir complet. Sous leurs pieds, les cimes enneigées scintillaient faiblement à la lueur de la lune. Chil savait exactement dans quelle direction aller. Elle tendit le bras droit vers l’arrière, faisant barrage entre le vide et Skye. Puis doucement, elle incita Gara à filer vers l’est. Aussitôt, l’animal vira, d’un mouvement léger et fluide. Le vent glissait sur ses ailes comme des feuilles sur un lac gelé, sans accroc, sans heurt. Chil le sentait caressant son visage avec autant de délicatesse. Il n’y avait rien de plus excitant sur toutes les terres des Erfeydes !
Elle sentit Skye se raidir un peu lors du virage mais elle n’émit pas un son. Chil était si euphorique qu’elle ne songea pas à la frayeur qui saisissait peut-être sa protégée. L’avenir seul la lui révèlerait.
Pour l’heure, les deux jeunes femmes étaient en route pour les plaines centrales, au nord des Cimes Hérissées. Là, Chil installerait un campement dans un endroit peu visité par les déserteurs. Là, elle enseignerait sa culture à Skye. Là, elles apprendraient à mieux se connaître jusqu’à se comprendre. Là, débuterait la mission de sa vie mais aussi et surtout – elle l’espérait – une grande amitié. Chil ne doutait pas de cette vérité.


Spoiler:
 

On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: Enjeux glacés   -

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum