AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Massacre en règle   - Mar 17 Avr 2012 - 3:19

La discussion fut brève dans la taverne, il était inutile de s’appesantir de toute façon. Les hommes semblaient avoir fait du bon travail malgré leur manque de discrétion. A la sortie de l’établissement, il avait récupérer leur butin caché dans une ruelle à l’abri du vent.

Les trois premiers avaient des sacs de vivres tandis que le dernier avait récupéré des outils et une caisse d’alcool. Pas vraiment indispensable, mais ça ferait plaisir aux troupes.

En arrivant pour retrouver le reste des forbans, ils apprirent qu’il n’y avait eu qu’un seul blessé léger. Décidément les forbans avaient vraiment la peau dure. On ne pouvait pas en dire de leurs deux vaisseaux, qui avaient besoin d’un sérieux coup de dépoussiérage. De toute manière, même neuf les vaisseaux gargans ne rivalisaient pas avec les splendides Z540, ni avec le puissant armement des carg O780. Ce n’était pas réellement étonnant, ils étaient construits à partir de pièces détachés de vaisseau de transport korrulien. C’était déjà un miracle qu’ils soient en état de voler et qu’ils puissent chacun accueillir 8 personnes à son bord.

Les Gargans ne pouvaient se vanter de cette prouesse que grâce à la dextérité de leur chef mécano Draten. C’était un génie dans son domaine et ses compétences avaient fait de lui le bras gauche des Gargans. Sans lui le désir de créer une flotte assez puissante pour rivaliser avec les veilleurs pourpres n’existeraient même pas dans la tête des jumeaux.

Jude fit signe à Draten d’accélérer le mouvement, sans quoi le vaisseau saboté leur filerait dans les pattes. Draten ne se fit pas priez pour remobiliser les hommes.

-« Allez bande bras cassé, dépêchez-vous de désensablé les ailes et de redémarrer les moteurs. Sinon vous allez tâter de ma clef à griffe. »

Quelques minutes plus tard les deux vaisseaux forbans étaient prêt à décoller et Jude avec la longue vue entrain de scruter le ciel.

Ils attendirent une heure, avant que leur proie ne dégaine se montrer, entretemps 3 autres vaisseaux avaient quitté Ofägar : un Carg O780 suivit de près par une vivenef matrooscienne, puis un vaisseau de transport korrulien fit son apparition dans le ciel azur. Enfin le vaisseau saboté se plaça dans la ligne mire de la longue vue de Jude. Il prenait la direction de Penjoie.
La mission s’annonçait délicate car il allait longer l’oasis, la circulation sur son pourtour y était importante. Les forbans devront agirent vite pour prendre le contrôle du vaisseau sans éveiller l'attention.

Jude annonça le signal, les deux vaisseaux forbans lancèrent la chasse. Ils prirent bien soin de s’éloigner la tour de garde ouest avant de reprendre la direction de leur proie.
Celle-ci sillonnait le ciel à une altitude 650 mètres, tandis que les deux vaisseaux forbans volaient en rase motte. Au bout de seulement 8 km, le cargo montra des signes de fatigues décéléra puis se posa. Le sabotage avait parfaitement fonctionné. Les moteurs avaient surchauffé obligeant les imbéciles à se poser, pour analyser le système de refroidissement. C’était un accident technique courant, rien d’assez inquiétant pour appeler les veilleurs à la rescousse.

Ce qui commençait à être préoccupant. C’était les bruits de pas sur leur Carling, suivit de bruit métal froissé. Puis d’un message d’alerte de disfonctionnement de leur antenne radio. A ce moment-là, ils étaient réellement à la merci des forbans.

C’était le puissant forban Munar qui s’était chargé de fracasser l’antenne ainsi que la balise avec sa masse. Les autres forbans avaient projeté des grappins affutés s’enfonçant dans la paroi. Le cargo était amarré à l’un des deux vaisseaux forbans, aucune tentative de fuite n’était maintenant possible par les airs. Enfin deux Gargans plantèrent un énorme crochet relié à l’autre vaisseau forban. Celui-ci mit les gaz, la porte d’embarquement vola en éclat. Le bain de sang pouvait commencer.

-"A l'assaut" s'écria Jude, Trias à ses côtés menèrent l'abordage.

Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Massacre en règle   - Mer 18 Avr 2012 - 12:40

Trias était heureux. La seule chose qui lui faisait plus plaisir que mener un raid qui promettait un aussi beau butin, c'était de massacrer des veilleurs pourpres. Pour un peu, il en aurait oublié l'écœurante odeur du carburant qui empuantissait l'atmosphère du vaisseau.

Il entra dans le cargo à la tête du groupe de forbans qui n'était pas aux commandes des vaisseaux en poussant un hurlement de jubilation sauvage, autant pour évacuer ses émotions que pour terrifier les matelots. Le plan était simple: on tuait tout ce qui était vivant dans le vaisseau le plus rapidement possible, puis on pompait un maximum d'ithylium, qui était la priorité du raid, avant de démanteler le vaisseau pour en tirer autant de pièces détachées que leurs propres vaisseaux pouvaient en transporter.

L'autre option aurait été de prendre le contrôle du navire et de le ramener directement à col muertiga, mais saboté comme il l'avait été, c'était impossible, et un remorquage du vaisseau était inenvisageable.

Quelques minutes plus tard, le gros des marins gisait dans son sang et on traquait les survivants pour les empêcher de fuir et de donner l'alerte. Autant ceux qui avaient tentés de se battre avaient été égorgés de façon rapide et presque propre, pour gagner du temps, autant la traque des survivants éveillait les instincts les plus sombres et sanglants de tous les forbans, y comprit Jude qui s'adonnait volontiers à des tortures particulièrement inventives. Trias, de son côté, ne faisait ça que pour maintenir sa réputation de forbans cruel et sadique et asseoir son autorité par la crainte, étant lui-même dégouté des massacres sanglants inutiles. Il maintenait cependant particulièrement bien les apparences, au point que même son frère s'y trompait.

Une fois tout être vivant annihilé dans le cargo, la soif de sang laissa place au démontage méthodique et organisé qui commençait à devenir la routine dans le clan. Une fois l'ithylium chargé, il restait encore suffisamment de place pour mettre presque tout le vaisseau une fois démonté. Quelques heures et beaucoup de plaintes plus tard, les deux vaisseaux forbans ne laissant derrière eux qu'une carcasse de vaisseau désossée et presque méconnaissable, et pas mal de cadavres.

Cette fois, aucun blessé n'était à déplorer durant l'opération de démontage, les fois précédentes des incidents s'étaient produits avec des poutres qui tombaient trop près de gros orteils ou des boulons qui sautaient dans des yeux imprudents. Ceci dit, Trias ne pensait pas s'avancer trop en disant que plus aucun membre de la troupe ne sentait ses bras après autant de métal déplacé. En fait, c'était tout son corps qui était douloureux. Le corps de Trias était taillé pour la chasse et le combat à mains nues, pas pour le travail de force avec de lourdes charges pendant des heures.

Maintenant, il restait à retrouver les deux tourteraux. Ils avaient laissés une affaire importante en plan et Trias n'aimait pas laisser des problèmes en suspend.

Citation :
j'espère que ça t'ira fréro...
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum