AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


L'adulte est un enfant gonflé d'âge.

avatar
Marchand

On m'appelle Hiempsal Saule


Infos Personnage
RANG: Neylie;Esheban;Miobë;Ravena;
VILLE & APPARTENANCE : Vuulte ~ Héritier des Saule
MON AGE : 31 ans
Masculin
MESSAGES : 162
AGE : 27
INSCRIT LE : 12/08/2012
PSEUDO HABITUEL : Jezibaba
Joyaux : 109
Posté dans L'adulte est un enfant gonflé d'âge.   - Mar 18 Sep 2012 - 12:54

    - Fils, il est temps que tu fasses tes preuves.

    Hiempsal leva les yeux de la fenêtre par laquelle il regardait et se tourna vers son père.

    - Je voudrais que tu te rendes à Arish en mon nom.

    À ces paroles, la gorge du jeune homme se noua. C'était bien la première fois que le patriarche Saule assignait une aussi lourde tâche à son héritier. Pris au dépourvu, il n'eût pas le loisir de réfléchir à un moyen de refuser une telle responsabilité. Et puis, c'était l'occasion rêvée d'enfin aller à Korrul sans avoir à être l'ombre de son paternel.

    - Noreshia viendra avec toi. Elle est en âge de voyager à présent, et je voudrais qu'elle s'efforce de faire bonne impression sur les cultivateurs que vous irez voir.

    ~~~~~~

    Trois jours plus tard, la soeur et son aîné embarquèrent à bord d'Eyros, ravi d'accueillir les jeunes gens pour leur premier voyage sans filet. Il leur avait été demandé de faire une escale à Errande où un chargement de pierres les attendait, destinées à la famille korrulienne qui allait les recevoir lors de ce qui devait être une simple "visite de courtoisie". Cette dernière avait été vaguement présentée au jeune homme lors d'un précédent voyage. La vivenef ne conduisait pour l'occasion que la progéniture Saule et quelques domestiques, davantage présents pour faire bonne figure une fois à destination que pour jouer les chaperons.

    Le voyage allait être long, et Hiempsal se réjouissait d'être en si charmante compagnie. Après avoir pris congé de sa femme sur la passerelle, il embarqua à bord d'Eyros et se rendit sur le pont supérieur, endroit qu'il privilégiait à l'instant du décollage. Noreshia l'y avait rejoint après s'être occupée de ses affaires.

    - J'ai du mal à croire que Père nous laisse partir aussi facilement.

    Et il y avait de quoi. Laisser partir sa jeune fille avec ce fils encore bien loin de mériter son statut d'héritier ne ressemblait pas du tout à cet homme qui d'ordinaire prenait toutes les précautions. Aurait-il eu plus confiance en sa progéniture qu'il ne le laissait paraître ? Cette situation laissait Hiempsal plus que perplexe. Sa soeur en saurait peut-être davantage.

    - T'a-t-il dit quelque-chose ?
avatar
Oracle

On m'appelle Agazhar Börl


Infos Personnage
RANG: Fjölan, Kataleyah, Peottre
VILLE & APPARTENANCE : Un coin paumé des Erfeydes
MON AGE : 64 ans
Féminin
MESSAGES : 5290
AGE : 27
INSCRIT LE : 18/03/2011
PSEUDO HABITUEL : Nano.
Joyaux : 51
http://www.ile-joyaux.com/t34-noreshia-saule-fille-de-marchand
Posté dans Re: L'adulte est un enfant gonflé d'âge.   - Mer 19 Sep 2012 - 15:33

Depuis qu'elle avait appris l'annonce de son départ prochain pour le désert, la jeune Marchande avait bien du mal à contenir son excitation. Enfin, elle allait visiter les contrées exotiques de l'intérieur ! Elle avait lu tellement de choses à propos de Korrul, son oasis, ses cultures de fruits, sa faune colorée, ses guides spirituels aux yeux opaques, et puis ses habitants à la peau mordorée tachetée de symboles uniques. Elle en avait parlé plusieurs fois, avec sa cousine, rêvant à deux d'aventures romanesques, de voyages plein de découvertes où la passion de l'inconnu et des sentiments se mêleraient au sable du désert. Avec sa cousine, elle partageait volontiers ces rêves qui ne scient pas à une jeune dame de son rang. Non, la Marchande qu'elle était se devait d'être impeccable, une vrai femme du monde, cultivée et à la répartie maitrisée.
Noreshia refit pour la énième fois sa valise. Ses trois domestiques ne savaient plus où donner la tête. Depuis le début de la matinée, elles courraient un peu partout dans le domaine pour aller chercher tel livre à la bibliothèque, emmener telle robe à la laverie, récupérer telles chaussures aux cordonniers, repasser la robe après l'avoir séché, retourner prendre tels livres, et au final jeter au sol la robe expressément nettoyée pour le voyage pour en mettre une autre. Et ça continuait, et ça continuait, si bien que l'une des suivantes craqua et c'en fut une autre qui la remplaça bien malgré elle. La Marchande ne voyait rien à la gêne occasionnée, elle ne remarqua même pas le changement de domestique. L'esprit ailleurs, elle était plongée dans un de ses livres décrivant la mode korrulienne. Les dessins représentants les tenues de cultivatrices la laissaient perplexe. Si peu de vêtements ? Si légers et si... transparents ? Elle n'oserait jamais porter ça ! C'était pour les prostituée ! Pourtant, elle ne pouvait s'empêcher d'admirer le rendu sur ces corps d'or. Les fameux bijoux en pierres vivantes qu'elles arboraient titillaient cruellement son envie. Son père refusait de lui en ramener lorsqu'il rendait visite à ses partenaires commerciaux, aussi s'était-elle promis de n'acheter rien d'autre qu'une de ces bagues. Celle en jaune, comme de l'ambre, mais dont la lumière se reflétait d'une étrange façon, de sorte que l'on croyait la pierre se mouvoir comme un filet de fumée emprisonnée, ou une petite flamme agitée. Ses économies devraient suffire, si elle ne craquait pas en achat futile. Ces bijoux là étaient excessivement cher...
On cassa un verre derrière elle. La jeune femme releva la tête de son livre, et fronça le nez devant l'odeur trop forte de son parfum qu'une suivante avait brisé dans sa précipitation. Cette dernière, contrite, se répandit en excuses, les yeux larmoyants, promettant qu'elle rembourserait la fiole. Noreshia soupira. D'ordinaire, elle aurait répliqué sèchement, avant de congédier la femme, mais cette fois là, elle claqua son livre entre ses mains et sortit simplement de la pièce, en glissant : "J'en ai d'autre..." d'une voix lointaine.

A la fin de la journée, c'est avec toute sa suite que la Marchande débarqua à bord d'Eyros, la vivenef familiale. On installa ses bagages dans sa cabine, celle qui était réservée aux jeunes demoiselles de la famille lorsque l'une d'elle voyageait seule. Noreshia avait déjà partagé cette chambre avec sa cousine et sa jeune tante, mais elle préférait de loin en profiter dans son entièreté. Un peu cosy, la pièce n'en demeurait pas moins luxueuse avec son lit à baldaquin et sa coiffeuse plus imposante qu'un bureau. Aussi grande que la cabine du second, mais moins que celle du capitaine, les murs étaient tapissés de fresques aux couleurs des Saule, le vert émeraude. On distinguait par endroit les parois en bois sorcier, finement polies et vernies. Noreshia n'aimait pas ses tapisseries. Eyros devait être le seul endroit au monde où la Marchande ne désirait pas voir de fioritures décoratives. Elle aimait tant la vivenef qu'elle voulait la voir à nue, toucher son bois dès que l'envie lui prenait, caressait sa conscience au gré de ses émotions, pour tout partager avec elle. Eyros était son meilleur ami, son confident, son sang. Le lien qui unissait les enfants de Vlazerïm à la vivenef était puissant.
La jeune Saule ferma les yeux un instant, effleurant du bois des doigts la porte en bois sorcier. Elle sourit en percevant la joie qu'Eyros lui renvoya à son salut. Le geste était inutile, car dès le premier pas posé à bord, il avait su pour la présence de ses deux parents.

Son frère l'attendait sur le pont, pour assister au départ. Noreshia le rejoignit, lorgnant en contrebas vers les quais où sa mère et Feysen leur adressaient de grands gestes de la main. Le ronronnement des moteurs couvraient leur voix. Tout doucement, la vivenef s'éleva. Hiempsal salua sa famille, imité par sa sœur.
"Je suis si excitée par ce voyage ! s'exclama-t-elle en lui adressant un sourire sincère. Je ne sais pas quels sont les projets de père te concernant, mais pour ma part, j'ai reçu la promesse de ce séjour depuis mon anniversaire ! Il me tardait d'avoir une date précise, d'ailleurs."
Soudainement inquiète à l'idée que leur père avait peut être attendu si longtemps pour une quelque raison, Noreshia posa une main sur le bras de son frère "Et toi, t'as t-il dit quelque chose à mon sujet ? Il ne prévoit pas de me présenter à des prétendants du désert quand même ?" Elle maitrisait sa voix, mais Eyros percevait sa peur, aussi tendit-il son esprit vers elle, afin de la rassurer. Son capitaine ne vendrait pas sa dernière fille comme il l'avait fait avec Mélissandre. Il ne commettrait pas une nouvelle fois cette erreur.


avatar
Marchand

On m'appelle Hiempsal Saule


Infos Personnage
RANG: Neylie;Esheban;Miobë;Ravena;
VILLE & APPARTENANCE : Vuulte ~ Héritier des Saule
MON AGE : 31 ans
Masculin
MESSAGES : 162
AGE : 27
INSCRIT LE : 12/08/2012
PSEUDO HABITUEL : Jezibaba
Joyaux : 109
Posté dans Re: L'adulte est un enfant gonflé d'âge.   - Jeu 20 Sep 2012 - 8:35

    Les silhouettes familiales se faisaient plus petites à mesure qu'Eyros prenait de l'altitude, finissant par n'être plus que de minuscules points au milieu d'une maquette de leur domaine. Ce voyage avait vraiment quelque-chose d'excitant, bien que l'idée de laisser sa femme aux mains de sa famille inquiétait légèrement Hiempsal. Ce furent les paroles de son enthousiaste de soeur qui le tirèrent de ses pensées. La pauvre avait dû attendre bien plus longtemps que lui avant de pouvoir fouler le sable chaud de Korrul, et pour cause, elle était née sans rien entre les jambes. Devant l'engouement de sa soeur, le jeune homme émit un sourire narquois.

    - Gare à ce que tu dis ou je pourrais avoir l'idée de t'y laisser. Il laissa un temps avant de reprendre. Il m'a simplement dit qu'il était temps pour toi de rencontrer des gens nouveaux et de te conduire en femme. Je n'ai aucune idée des intentions qu'il pourrait avoir à ton égard. il étouffa un rire. Tu l'imagines, te marier à un korrulien ? Je sais que l'âge rend sénile, mais tout de même, certaines de ses valeurs sont inaltérables !

    Car le paternel s'avérait être un conservateur dans l'âme. Voir sa fille se faire passer la bague au cou par un de ces hommes, malgré tout le respect qu'il avait pour eux, serait pour lui une véritable aberration.

    La crainte qu'Eyros sentait ne venait pas seulement de Noreshia. Hiempsal lui aussi craignait de la voir mariée d'office à un homme qu'elle connaîtrait à peine. Lui avait eu la chance de tomber sur une femme respectable pour qui il commençait tout juste à éprouver des sentiments forts, mais il appréhendait les décisions de son père vis à vis de sa jeune soeur, bien qu'il n'ait jamais rien laissé paraître pour ne pas l'inquiéter.

    - Il s'agit là d'une simple visite de courtoisie. Nous y passerons quelques jours, et pourrons en profiter pour visiter un peu la capitale. Il s'accouda au bastingage et fit face à l'adolescente, lui adressant un sourire moqueur. Tu devras faire bonne figure pour nos hôtes. Pourquoi ne pas y acheter un costume traditionnel ? Je te verrais très bien les jambes à l'air !


[Noreshia en péripatéticienne \o/]
avatar
Oracle

On m'appelle Agazhar Börl


Infos Personnage
RANG: Fjölan, Kataleyah, Peottre
VILLE & APPARTENANCE : Un coin paumé des Erfeydes
MON AGE : 64 ans
Féminin
MESSAGES : 5290
AGE : 27
INSCRIT LE : 18/03/2011
PSEUDO HABITUEL : Nano.
Joyaux : 51
http://www.ile-joyaux.com/t34-noreshia-saule-fille-de-marchand
Posté dans Re: L'adulte est un enfant gonflé d'âge.   - Sam 20 Oct 2012 - 15:12

Noreshia émit un hoquet offusqué, portant presque sa main devant sa bouche. Elle retourna un regard noir à son frère, souriant à demi malgré tout.

"Tu dis vraiment n'importe quoi Hiempsal. Le mariage te rendrait-il sot ?" rétorqua-t-elle d'une vilaine pique.

Son visage se pencha une dernière fois vers le sol lointain. Déjà ils abordaient les bancs de nuage de Grand-Vent et la température chutait. La jeune Marchande déroula son châle en poils de fupin pour le poser sur ses épaules puis elle s'accouda au bastingage.

"Je tiens à représenter notre pays sous son plus bel atour. As-tu vu l'accoutrement de ces korruliennes ? Avec tout le respect que je dois à nos frères commerciaux, je dois dire que je les trouve un peu... libérés. Mère me dit qu'avec la chaleur du désert, les cultivatrices n'ont guère le choix mais, tout de même, ne crois pas que j'irai jusqu'à les imiter. J'insulterai notre famille en m'habillant ainsi."

Au fond, Noreshia espérait avoir l'occasion d'essayer ces tenues. Mais pas en publique, oh non ! Juste un essayage, comme ça, pour voir. Peut être que les filles Lyseran de son âge pourraient lui en prêter une. Il ne faudrait surtout pas que son frère ou un autre homme de la maison ne la voit, autrement elle se couvrirait de honte. La mode korrulienne lui irait surement, là n'était pas le problème, mais elle n'avait pas envie d'entacher son image en passant pour une gourgandine !

Devinant l'air moqueur de son frère sans le regarder, elle dévia le sujet de la conversation sur lui.
"Ce sera ta première négociation sans Père alors ? Ta jeune épouse doit être fière qu'il te confie enfin les rennes de l'affaire. A propos de quelle marchandise allons nous parlementer ? Si je dois assister à l'échange, je veux être au courant de tout ce que je dois savoir à ce sujet."

Ses paroles cherchaient à augmenter la pression qu'il devait déjà supporté, comme une sorte de test. Il n'y avait rien de mauvais dans sa façon de faire. Noreshia poussait toujours son entourage vers leur limite, désireuse d'être fière de ceux qui partageaient son sang. Il n'y avait pas de faibles chez les Saule. Pas de perdants. Vlazerïm avait toujours agit ainsi à l'égard de ses enfants, et malgré la tension qui pesait sur le dos de chacun, dont elle, la cadette poursuivait le travail de son paternel. Elle ne voulait pas le décevoir, ce serait la pire chose qu'il puisse lui arriver. Dur envers elle même, elle estimait que les autres devaient en faire autant. Hiempsal était l'héritier d'Eyros. Elle l'aimait beaucoup, mais attendait sûrement plus encore de lui que de Mavrik, Doreshka ou Feysen.
Elle l'encouragea d'un regard bienveillant.


avatar
Marchand

On m'appelle Hiempsal Saule


Infos Personnage
RANG: Neylie;Esheban;Miobë;Ravena;
VILLE & APPARTENANCE : Vuulte ~ Héritier des Saule
MON AGE : 31 ans
Masculin
MESSAGES : 162
AGE : 27
INSCRIT LE : 12/08/2012
PSEUDO HABITUEL : Jezibaba
Joyaux : 109
Posté dans Re: L'adulte est un enfant gonflé d'âge.   - Mar 25 Déc 2012 - 13:13

La petite remarque de son frère semblait avoir déplu à Noreshia qui ramena le sujet sur leur visite à Korrul, en faisant bien remarquer qu'il naviguerait pour la première fois sans filet. Adressant un sourire mesquin à la demoiselle, il lui répondit.

- Les Lyserean ont le monopole sur plusieurs fruits exotiques, et nous permettent de les commercialiser chez nous.

La voyant passer sa fourrure sur ses épaules, Hiempsal se rendit compte qu'en effet, la fraîcheur commençait à se faire sentir. Il tenta d'en faire abstraction en croisant les bras et haussant les épaules.

- Il s'agit d'une simple visite de routine pour renouveler le contrat. Père voudrait aussi augmenter l'importation de fruits mais a jugé que je n'étais pas encore assez expérimenté pour une telle requête.

À ces mots, le marchand eut une mine déçue. Certes, son statut d'héritier ne lui plaisait que très moyennement, mais paradoxalement il souhaitait s'en montrer digne, et faire la fierté de sa famille. Il songea un instant à son enfant qui arrivait et qui subirait sans doute le même sort dans quelques années. Il soupira.

- Enfin, j'espère que les négociations ne s'éterniseront pas trop, que l'on puisse profiter du pays. Tu risques de très vite t'ennuyer.
avatar
Oracle

On m'appelle Agazhar Börl


Infos Personnage
RANG: Fjölan, Kataleyah, Peottre
VILLE & APPARTENANCE : Un coin paumé des Erfeydes
MON AGE : 64 ans
Féminin
MESSAGES : 5290
AGE : 27
INSCRIT LE : 18/03/2011
PSEUDO HABITUEL : Nano.
Joyaux : 51
http://www.ile-joyaux.com/t34-noreshia-saule-fille-de-marchand
Posté dans Re: L'adulte est un enfant gonflé d'âge.   - Sam 29 Déc 2012 - 8:13

Hum ! M'ennuyer ? Hiempsal, j'attends ce voyage depuis des années. Je me suis beaucoup documentée sur Korrul et ses Cultivateurs. Je ne doute pas que les Lyserean soient de bons hôtes mais ils cachent surtout leur lot de petits secrets. fit-elle avec un regard en biais vers son frère.

Au sein des Saule, il était d'ordre publique que la jeune Noreshia partageait un certain attrait pour tout ce qui était "secret de famille". Selon elle, détenir ce type d'information c'était comme avoir une bonne main lors d'une partie de cartes.

Si père t'a fait part de ses souhaits, ce n'est pas sans raison. Réfléchis, pourquoi t'aurait-il dit qu'il désirait augmenter l'importation si ce n'est pour que tu le fasses ? C'est un peu comme un message masqué. Il t'offre sur un plateau un renouvellement de contrat... à toi de faire tes preuves en obtenant plus encore. De nouveaux produits peut être ? Épatons le !

Elle lui adressa un grand sourire, sincère face à l'idée de leur retour victorieux et la forte possibilité de repartir qu'il impliquait. Il fallait cependant réfléchir à la façon dont ils aborderaient le sujet avec les korruliens. Les Saule et leur exploitation d'ithylium avait gagné encore en poids économique et politique depuis la découverte de l'île blanche. D'un côté la Milice avait renégocié son contrat, de l'autre les Cultivateurs assez riches augmentaient leur stock en éralium. Sûrement que les Lyserean n'échapperaient pas à la tentation...


avatar
Marchand

On m'appelle Hiempsal Saule


Infos Personnage
RANG: Neylie;Esheban;Miobë;Ravena;
VILLE & APPARTENANCE : Vuulte ~ Héritier des Saule
MON AGE : 31 ans
Masculin
MESSAGES : 162
AGE : 27
INSCRIT LE : 12/08/2012
PSEUDO HABITUEL : Jezibaba
Joyaux : 109
Posté dans Re: L'adulte est un enfant gonflé d'âge.   - Lun 7 Jan 2013 - 14:30

- Je suis certain que tu y trouveras ton compte alors.

Hiempsal sourit franchement en entendant sa commère de soeur. Elle était une parfaite représentante de son genre, toujours à scruter les faits et gestes des gens de la Haute, à l'affût des ragots et des failles de chacun. Son frère en était sûr, elle grandissait dans un monde à sa mesure.

- Hum, tu as sans doute raison. Mais je ne peux pas m'empêcher de songer qu'il pouvait aussi s'agir d'une mise en garde. Jusque ici, les Lyserean ont à peine entendu le son de ma voix et n'ont aucune raison de m'accorder leur entière confiance. Il va nous falloir faire une sacrée bonne impression et se montrer à la hauteur.

Pourtant, cette dernière phrase le concernait davantage que Noreshia. Prenant cette dernière par les épaules, il l'invita par le geste à rentrer se mettre au chaud, la serrant contre lui.

- Je compte sur toi pour user de tes charmes, tu me serais d'un grand secours.
avatar
Oracle

On m'appelle Agazhar Börl


Infos Personnage
RANG: Fjölan, Kataleyah, Peottre
VILLE & APPARTENANCE : Un coin paumé des Erfeydes
MON AGE : 64 ans
Féminin
MESSAGES : 5290
AGE : 27
INSCRIT LE : 18/03/2011
PSEUDO HABITUEL : Nano.
Joyaux : 51
http://www.ile-joyaux.com/t34-noreshia-saule-fille-de-marchand
Posté dans Re: L'adulte est un enfant gonflé d'âge.   - Sam 2 Fév 2013 - 3:13

Leur voyage pour Errande prit plus de temps que prévu. Les vents n'étaient pas avec eux et Eyros leur épargna plus d'une fois une collision avec un récif flottant. Cependant, leur route ne croisa pas celle des pirates, au grand soulagement de l'équipage. Non pas qu'ils aient à craindre leur rencontre en étant à bord d'une vivenef, mais cela aurait constitué une nouvelle perte de temps à cause du détour nécessaire.
Ainsi, la jeune Marchande fut très déçue ne pouvoir faire halte dans la ville des tailleurs de pierre. Leur père avait planifié une rencontre de courtoisie avec la famille Ondeluire, ami de longue date, bientôt allié. Avec leur retard, Rhodelia, la vivenef Ondeluire, avait quitté le spatioport depuis deux jours déjà. Jaggdea Ondeluire rendit toutefois visite à la fille Saule à bord d'Eyros, le temps que le neveu de celle-ci s'occupe du chargement des pierres avec Hiempsal. La dame offrit à son hôtesse une ombrelle resplendissante réalisée par les meilleures couturières de la capitale. "Il ne faudrait pas que votre teint de porcelaine soit brûlé par le climat si rude du désert" avait-elle dit en lui tendant le présent. La Marchande n'avait pas tardé à bénir Jaggdea pour cette attention.
Après plus d'un jour pour rallier la Ceinture du Feu par les terres, à rythme lent en raison du chargement, les enfants Saule avaient entamé la traversée de la fournaise. L'allure de la vivenef était plus lente encore, l'accès au pont formellement interdit par le capitaine et les rations d'eau distribuées avec parcimonie. Enfermée dans sa chambre, Noreshia luttait contre l'ennuie et la chaleur harassante. Elle s'était vu forcée de troquer ses robes épaisses pour un vêtement plus léger. Hors de question pour elle de se montrer à l'équipage dans cet accoutrement ! Sa suivante peinait bien assez lorsqu'elle l'envoyait lui chercher des fruits ou de l'eau fraîche. Hiempsal lui avait affirmé qu'il ne leur faudrait pas plus de deux jours pour retrouver des températures "de la côte" comme il disait. Deux jours, c'était long pour la princesse Saule.

Elle referma avec humeur son livre et s'adossa à sa chaise en agitant un éventail. On lui avait interdit de visiter Eyros pour ne pas le distraire au moment où sa concentration était vitale pour l'équipage. Mais ça faisait plus d'un jour et demi déjà... si son frère n'avait pas menti, ils arriveraient de l'autre côté dans la soirée. Eyros méritait bien un peu de compagnie. Elle se leva et se dirigea vers la porte d'un pas décidé lorsqu'on frappa. Elle s'arrêta net.
- Et bien, va voir qui c'est ! lança-t-elle avec agacement à sa suivante qui somnolait sur ses travaux d'aiguilles.
La jeune domestique s'exécuta et entrouvrit la porte à son maître. Noreshia fonça sur lui.
- Hiempsal ! J'en ai assez de rester enfermée ici, je m'ennuie ! Laisse moi voir Eyros ! le suppliait-elle presque.




On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: L'adulte est un enfant gonflé d'âge.   -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum