AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


[RPI] Mon rêve, je le tenais dans mes bras, et il était mort.

avatar
Cultivateur

On m'appelle Lalah Desnolancès


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : (ex : Muertiga - Les Gargans
MON AGE : 18 ans
Féminin
MESSAGES : 414
AGE : 26
INSCRIT LE : 06/02/2012
PSEUDO HABITUEL : Saya / wasp
Joyaux : 23
http://www.ile-joyaux.com/t537-vestiges-d-une-vie-ennuyante-lalah-desnolances http://www.ile-joyaux.com/t536-famille-cultivatrice-desnolances#12862
Posté dans [RPI] Mon rêve, je le tenais dans mes bras, et il était mort.    - Lun 24 Déc 2012 - 8:21


Récit d'une vie de devoirs et d'honneur.

À quoi bon une petite vie qui ne change rien à la grande vie du monde ? Je ne conçois rien de plus triste. Pourquoi une mère ne se dirait-elle pas : Si j'élève bien cet enfant, si je l'aime, si je l'entoure d'affection, il mènera une existence où il dispensera le bonheur autour de lui, et ainsi j'aurais changé le monde ? Pourquoi le fermier qui plante une graine ne déclarerait-il pas à son voisin : Cette graine que je plante nourrira quelqu'un, et c'est ainsi que je change le monde aujourd'hui ? […] C'est la vie. Et nul ne peut se permettre de ne pas y penser La moindre créature doit en avoir conscience, songer au moindre battement de son cœur. Sinon, à quoi sert-il de se lever chaque matin ?

Robin Hobb.


 


Kit par Thélador ♥
avatar
Cultivateur

On m'appelle Lalah Desnolancès


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : (ex : Muertiga - Les Gargans
MON AGE : 18 ans
Féminin
MESSAGES : 414
AGE : 26
INSCRIT LE : 06/02/2012
PSEUDO HABITUEL : Saya / wasp
Joyaux : 23
http://www.ile-joyaux.com/t537-vestiges-d-une-vie-ennuyante-lalah-desnolances http://www.ile-joyaux.com/t536-famille-cultivatrice-desnolances#12862
Posté dans Re: [RPI] Mon rêve, je le tenais dans mes bras, et il était mort.    - Mar 25 Déc 2012 - 12:57

Elle tenait la lettre entre ses mains moites. Tout d’abord debout contre sa porte, elle s’était enfermée dans sa chambre dès qu’elle avait vu le petit paquet dans l’entrée. Essoufflée et trépignant d’impatience, elle avait déchirait l’enveloppe et déplié la lettre avec soin. Retenant sa respiration, Lalah avait dévoré du regard chaque ligne écrive si soigneusement de la main de Thélador. Elle l’imaginait parfaitement, droit comme un « i », sur un petit bureau, écrivant cette lettre, choisissant avec précision chacun des mots et recommençant la lettre plusieurs fois… tout comme elle.

Une fois la lettre entièrement achevée, elle la serra près de son cœur, rougissant jusqu’aux oreilles. Son cœur cognait sa poitrine avec force, menaçant à tout moment de déchirer ses entrailles et de sortir de lui-même. Et puis, comme si cela ne suffisait pas, elle ne put s’empêcher de penser à ce soir-là et elle porta inconsciemment ses mains à ses lèvres, les caressant doucement, là où trois mois plus tôt son aîné avait déposé les siennes avec passion et amour.

Enfin, elle relu la lettre encore une fois. Puis une fois de plus. Et une autre fois. Elle était mélangée entre l’excitation et la consternation d’une telle lettre. Elle s’imaginait déjà les dégâts que de tels écrits auraient pu faire si la lettre avait été ouverte dans de mauvaises mains. Il faudrait qu’elle pense à le sermonner.

« Je déplore de devoir me satisfaire de son souvenir, là où mes bras voudraient te serrer avec tendresse. » Ces mots résonnèrent dans son esprit. Elle pouvait presque l’entendre les prononcer, voir ses yeux hésitant et ses mains se frictionner l’une contre l’autre.

Puis, elle se décolla de la porte et vint doucement s’assoir sur le bout de son lit. Son regard vint se perdre au delà de la fenêtre, promenant ses yeux sur le domaine familiale. De sa chambre, elle voyait au loin les arbres de l’Oasis se dresser fièrement dans ce désert brulant. Plus en avant, elle pouvait observer quelques Draomas, allongés à même le sable se dorer au soleil, et puis encore avant, à l’intérieur et devant sa fenêtre, son regard tomba sur la petite boite que Wirian lui avait offert.
Elle laissa ses yeux choir sur ce magnifique étui et un soupir lui échappa.

Non. Il fallait que cela cesse. Il fallait qu’elle arrête ses rêveries idiotes et ses désirs de petites filles. Elle aimait Thélador, non pas comme un frère, mais comme une femme aime un homme pour toute une vie. Elle rêvait secrètement de s’enfuir avec lui. Tout d’eux vivrait simplement de leur amour, ne se souciant guère de leur avenir. Ils pourraient s’aimer sans honte ni sans déshonneur. Elle pourrait porter ses enfants et les aimer comme leur père. Mais non, tout ceci n’était qu’un rêve impossible.

Une petite larme s’échappa malgré elle de son œil qu’elle essuya d’un revers de la main. Non, elle devait épouser un homme de son statut, un korrulien de haute influence et faire la réputation de sa famille. Après tout, Lalah était l’héritière du domaine familiale. C’était sur elle que reposait toute la famille. Si jamais elle échouait dans cette tâche, elle entrainerait le déshonneur de sa famille. Et puis, sa mère avait commencé à lui parler d’un fiancé. Il fallait qu’elle fasse un choix et vite. Voilà qu’elle approchait de ses 19 années et elle était encore seule. Les voisines commençaient déjà à la traiter de vieille fille et cela lui faisait dresser ses cheveux sur la tête. Elle qui était si belle, si charmante et qui avait tant de prétendants… comment cela se faisait-il qu’elle soit encore seule ?

Au fond d’elle, Lalah avait toujours voulu attendre le grand amour, et ses parents l’ayant compris, avaient tâché de lui laisser du temps pour le trouver. Hélas, le temps devenait long et son père s’impatientait de plus en plus. Pas une discussion à table ne se passait sans dispute. La discussion était close… une fois de retour à Korrul, il faudrait qu’elle trouve un époux.

Lasse et fatiguée de ne pouvoir faire ce que son cœur lui dictait, Lalah s’installa devant sa petite table en bois de fahr et pris une plume et son plus joli papier.

Inspirant profondément, elle commença à rédiger sa réponse...


 


Kit par Thélador ♥
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum