AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


avatar
Gens du Milieu

On m'appelle Aya Ellarwyn


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 28 ans
Féminin
MESSAGES : 71
AGE : 30
INSCRIT LE : 31/12/2012
PSEUDO HABITUEL : /
Joyaux : 160
http://www.ile-joyaux.com/t1265-dans-l-ombre-des-cultivateurs http://www.ile-joyaux.com/t1258-aya-ellarwyn-pour-vous-servir
Posté dans [RPI] Entretien d'embauche   - Dim 20 Jan 2013 - 4:27

Aya était arrivée à Penjoie depuis plusieurs jours et vu que sa réserve d'argent diminuait elle décida de prospecter pour du travail. Elle avait entendu parler des familles cultivatrices de la région et certaines cherchaient à engager des serviteurs. La jeune femme jugea intéressant de réfléchir à cette idée car cela lui permettrait de côtoyer les grands de ce monde et certainement d'avoir un salaire potable. Déterminée, elle se rendit chez les Desnolancès, Quetzal sur les talons. Par contre une fois devant la porte elle hésita, se demandant ce qu'elle avait à leur offrir. Elle n'avait aucune connaissance dans l'élevage de Draomas, elle n'avait jamais officié en tant que servante ou gouvernante. Finalement, elle lança un regard interrogateur et hésitant à son compagnon animal, qui lui renvoya un petit jappement. Alors qu'elle pesait le pour et le contre, la porte s'ouvrit pour laisser le passage à une femme d'âge mûr. Celle-ci s'arrêta et dévisagea Aya qui finit par détourner la tête.

- Que désirez-vous ?
Aya ouvrit la bouche et s'apprêta à parler, mais quelques secondes s'écoulèrent avant qu'un son ne sorte.
-  Je souhaiterai voir le maître de maison, j'ai entendu dire que vous embauchiez des domestiques...

Sa voix n'était pas très assurée, Aya avait l'impression que si elle franchissait cette porte, sa vie serait changée à jamais.

- Entrez, répondit l'inconnue en lui faisant signe. Aya la suivit à l'intérieur, précédée de son matsucoalte. Par contre, il vaudrait mieux que votre animal attende dehors.

Cette demande déstabilisa Aya, mais elle se rendit compte qu'elle était tout à fait recevable. Elle venait en tant que visiteuse et donc devait se plier aux règles de la maison. Elle s'accroupit avec raideur et fit savoir à Quetzal qu'il devait attendre à l'extérieur. Il essaya de la faire fléchir mais elle se montra inflexible, ordonnant à Quetzal de l'attendre. Séparée de lui, elle avait l'impression de se sentir nue, néanmoins la présence rassurante de son bâton la rassura. On l'introduisit dans un pièce ressemblant à un bureau. Un homme se tenait debout devant la fenêtre et se retourna quand Aya franchit le seuil. La jeune femme le salua respectueusement, comme le voulait la bienséance.

- Je suis Ianyrl Desnolancès.
- Aya Ellarwyn...
- Apparemment, vous souhaitez rejoindre notre famille en tant que domestique.
- C'est... exact...

Son hésitation avait été perceptible. Le cultivateur rejoignit son siège et proposa à sa visiteuse de s'asseoir. Aya s'exécuta et détendit sa jambe boiteuse qui la tirait depuis le matin.

- Vous ne semblez pas sûre vous. Qu'est-ce qui motive votre démarche et quelles sont vos qualifications ?

Aya sembla se tasser sous le regard de son interlocuteur, il entrait dans le vif du sujet rapidement, en même temps il ne devait pas avoir beaucoup de temps à perdre. Prenant une grande inspiration, Aya redressa la tête et concéda à répondre.

- Je cherche un travail pour subvenir à mes besoins et j'avoue n'avoir aucunes qualifications ni lettres de recommandations. Cependant, je sais être à l'écoute des autres et me montrer serviable et je viens d'une famille de commerçant ce qui fait que j'ai de bonnes notions en la matière. Elle remarqua l'air dubitatif de son potentiel futur employeur, ce qui la décida à jouer sa dernière carte. De plus, je fus Veilleuse Pourpre pendant près de dix ans, mes compétences en la matière peuvent également être utile. Dès qu'elle aborda son ancienne carrière, une flamme s'était allumée dans le regard d'Aya révélant sa détermination et sa force de caractère que cachait son apparente réserve.

Les dernières informations fournies semblèrent intéresser le cultivateur. Il demanda à Aya des précisions supplémentaires, ainsi que les cause de son départ des Veilleurs Pourpres. Elle lui fournit les réponses nécessaires.

- Très bien, étant donné que vous êtes novice, je vais vous affecter à une tâche particulière. Je souhaiterai que vous deveniez la suivante de ma fille Lalah et que vous la protégiez.
- Vous êtes sûr ? Elle s'étonna vu qu'elle avait un handicap qui ne lui permettait pas d'être au meilleur de ses capacités.
- Oui, vous commencerez dès demain, vous rencontrerez ma fille.

L'accord fut scellé et Aya quitta la demeure des Desnolancès contente d'avoir trouvé un emploi. Quetzal lui fit la fête dès qu'elle apparut et les deux camarades rentrèrent chez eux.
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum