AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


Prendrez vous un peu d'acide avec votre thé ?

avatar
Citoyen

On m'appelle Moda l'Imposteur


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : (Sant - Poseinos)
MON AGE : 31
Masculin
MESSAGES : 305
AGE : 27
INSCRIT LE : 28/12/2012
PSEUDO HABITUEL : Moda
Joyaux : 25
http://www.ile-joyaux.com/t1247-moda-l-imposteur
Posté dans Prendrez vous un peu d'acide avec votre thé ?   - Mer 19 Juin 2013 - 15:59




Pour Moda la journée qui avait commencé n'était pas une journée ordinaire. Certes elle était composée des éléments les plus banals qui soient, le soleil s'était levé précisément à l'heure à l'heure à laquelle on s'attendait et il se coucherait également précisément à cette même heure. Il suivrait sa course normale, sans dévier de sa trajectoire du moindre centième de degré et brillerait comme il l'avait toujours fait. Si on pouvait dire cela du soleil, ce n'était fort heureusement pas le cas pour les Parhelions, du moins Moda l'espérait. Il avait cependant tout mis en œuvre pour que cette journée tout à fait spéciale se déroule exactement comme lui l'avait prévu, à l'instar de la course immuable de l'astre solaire.
 
Pour cette occasion le sang mêlé avait lui même revêtu le costume d'un des serviteurs d'Errol. Gus dans son accoutrement de vieille soubrette n'était pas loin non plus et quelque part dans cette fourmilière se dissimulait un être des plus redoutables, une véritable bête assoiffée de sang dont la réputation avait de quoi faire pâlir les marchands les plus confiants. L'homme, si on pouvait le nommer ainsi, était peut-être trop qualifier pour la simple besogne qui lui avait été confié, mais pour un enfant de Vanylle, la vermine des vermines, aucune assurance n'était de trop quand on voulait se hisser au rang de marchand. Même un immortel n'était pas de trop pour l'aider à atteindre ce but.
La tâche était simple, la veille il avait remit à Zaath un flacon d'un acide vorace qu'une ancienne connaissance d'Errande lui avait préparé. Un liquide assez puissant pour fondre la chaire et voler à jamais je visage d'un homme. Il lui avait ensuite remis une image d'Errol, l’emploi du temps du marchand, et une tenue de serviteur, si jamais le mercenaire décidait de jouer la carte de l'infiltration - ce dont Moda avait douté en découvrant le visage relativement balafré de son homme. Il lui avait donc laissé carte blanche; du moment qu'il ne tuait pas la cible et  qu'il parvenait à lui ôter son faciès, une forte récompense  lui était garantie.
 
 
Errol Parhelion, la cible, se tenait confortablement installé sur un divan, il avait prévu de recevoir une marchande récemment mariée à un bourgeois et avait semble-t-il vu en cette personne un allier potentiel. A vrai dire Moda n'avait pas pris la peine de se renseigner outre mesure sur la mystérieuse invitée, il avait simplement vérifié qu'elle ne puisse pas interférer et ne génèrerais pas par la suite de complications. Et il fallait reconnaitre qu'en fait c'était à peu de choses prêt la candidate idéale.
Si les Parhelions vivaient dans une relative austérité, compte tenu de leur revenus,  ils savaient recevoir leurs invités, en tout cas c'est ce que l'arrangement du salon laissait présager. La dame arriverait par les jardins, traversant la large ouverture vitrée du salon et se placerait aux cotés d'Errol. Là ils prendraient le thé et discuteraient affaire, assistés de la moitié des domestiques du domaine.
 
Et au seins de ce véritable bataillon de serviteurs, pas un seul ne pourrait protéger son maitre de ce qui devait lui arriver.
avatar
Bourgeois

On m'appelle Venycia Howk


Infos Personnage
RANG: Thélador Gotruscos, Elior Gotruscos, Solomon Valyssar, Varen Shei'Arcath, Coco du Rico, Jack Belfort, Delian Howk, Errol Parhelion (Moda l'Imposteur), Nodin Kellen (Günel), Miobë Shei'Arcath, Talis Hadmas, Neylie Valyssar, Hiempsal Saule, Ebenezer Eisenheim
VILLE & APPARTENANCE : Vuulte ● Famille Marchande Gotruscos / Famille Bourgeoise Howk
MON AGE : 18 printemps.
Féminin
MESSAGES : 378
AGE : 26
INSCRIT LE : 13/04/2013
PSEUDO HABITUEL : Kathy
Joyaux : 1356
http://www.ile-joyaux.com/t1523-cher-journal http://www.ile-joyaux.com/t1507-venycia-howk-gotruscos
Posté dans Re: Prendrez vous un peu d'acide avec votre thé ?   - Jeu 20 Juin 2013 - 4:55

En traversant les jardins de la demeure Parhelion, Venycia se demandait tout de même ce qu'elle allait bien pouvoir raconter dans cette entrevue. Elle était arrivée à Sant Poseïnos la veille, et n'aurait rien tant voulu que de se promener en ville plutôt que d'être là. Certes, elle s'entendait cordialement avec le fils de la famille, qu'elle avait déjà plusieurs fois rencontré lors de soirées Marchandes, mais elle n'était pas là pour une simple discussion mondaine, ç'aurait été trop facile. Ses parents l'avaient envoyé là en mission diplomatique.

En effet, les Gotruscos s'étaient attiré les foudres de pas mal de grandes familles matrosciennes en mariant leur fille à un Bourgeois, et l'heure était maintenant aux manœuvres délicates pour limiter la casse. Du coup, chacun devait donner de sa personne pour négocier un peu partout ; les parents étaient présentement occupés à Gernie et, puisque Venycia pouvait maintenant se promener seule comme une femme mariée respectable, elle avait écopé de la visite aux Parhelion. Enfin... Cela lui avait au moins permis de venir jusqu'à la capitale, qu'elle avait bien l'intention de visiter autant qu'elle le pourrait.

Elle arriva devant l'entrée de la demeure, où un domestique l'accueillit pour l'introduire dans le salon, où son hôte l'attendait. Courbettes, ronds de jambe, les politesses habituelles s'en suivirent.
Après les salutations d'usage, lorsqu'ils se furent assis tous les deux l'un à côté de l'autre, Veny tâcha de se mettre à l'ouvrage.

« Je vous remercie grandement de me recevoir, monsieur Parhelion. »  La jeune femme prit avec gratitude le thé qu'on lui avait servi, tenant la soucoupe d'une main et buvant délicatement avec l'autre. Il s'agissait de montrer que son mariage ne lui avait pas enlevé toutes ses manières de petite Marchande bien élevée. Malgré le geste qui mettait bien en évidence cette saleté de bracelet en bois-sorcier, elle était là en tant que fille de son père. « Mes parents vous présentent bien sûr leurs chaleureuses salutations, mais ils sont grandement occupés par leurs affaires pour le moment. Pour ne pas remettre à plus tard une visite si plaisante, je me suis proposée pour représenter leurs intérêts auprès de votre famille, j'espère que vous comprenez. »

Un joli sourire charmeur venait appuyer son discours ; on se bat avec les armes que l'on possède, et celles de Venycia consistaient principalement en un joli minois. Autant s'en servir pour les intérêts de sa famille plutôt que contre elle, cela changeait un peu de l'habitude. Elle déposa sa tasse sur la table basse, sans la faire cliqueter dans la soucoupe, comme il se doit pour une dame, avant de poser élégamment ses mains dans son giron. C'était une chorégraphie bien apprise, celle qui accompagne la conversation dans le cercle social marchand.

« Je suis porteuse d'une proposition de la part de mon père. Il a appris que vous développiez votre élevage, et il se trouve qu'il s'intéresse particulièrement à la biologie des poissons pour l'instant. Comme vous le savez, notre famille est dans l'industrie cosmétique et pharmaceutique, et nous nous demandons devant vos avancées s'il ne serait pas productif de travailler ensemble. »

En réalité, les Gotruscos n'étaient pas très portés sur le poisson. Il faut avouer que ce n'est pas le commerce le plus glamour du moment. Mais si un peu d'hypocrisie pouvait leur allier une famille prestigieuse comme celle des Parhelion, pourquoi s'en priver ? Ils n'étaient plus à cela près.

« Je m'explique : ne serait-il pas intéressant de nous confier quelques spécimens vivants pour que nous les étudiions ? Nous avons récemment travaillé sur des fortifiants, qui seraient peut-être adaptables pour produire des animaux de meilleure taille encore. Quant à notre intérêt dans ce marché, il serait de déterminer si votre nouvelle espèce de poisson possède des propriétés particulières qui pourraient entrer dans la composition de nos produits. »

C'était un joli exposé, ses parents pourraient être fiers d'elle. Pour une fois.
avatar
Citoyen

On m'appelle Moda l'Imposteur


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : (Sant - Poseinos)
MON AGE : 31
Masculin
MESSAGES : 305
AGE : 27
INSCRIT LE : 28/12/2012
PSEUDO HABITUEL : Moda
Joyaux : 25
http://www.ile-joyaux.com/t1247-moda-l-imposteur
Posté dans Re: Prendrez vous un peu d'acide avec votre thé ?   - Jeu 20 Juin 2013 - 16:56

Moda  s'était placé dans un coins de la pièce où il se tenait au garde à vous, apparemment prêt à obéir à la moindre parole du marchand. En réalité il ne faisait qu'imiter un autre serviteur, n'ayant pas la moindre idée de ce qu'il devait faire. Si il avait passé les deux dernières semaines à étudier cet individus, il n'avait encore pas eut l'occasion de l'observer véritablement à l'œuvre. L'apparence du marchand devait beaucoup à la grâce naturelle de son corps, sublimée par une éducation irréprochable. Sa posture demeurait dynamique et élégante à chaque instant. Son visage n'avait pourtant rien d'extraordinaire et n'était pas spécialement joli, mais son charisme n'en était nullement diminué. Le sang mêlé se souvint alors qu'Errol avait été instruit à la dance et l'escrime à la volonté de sa mère et il supposa que cette grâce naturelle en était une conséquence directe.
 
Errol souri, son regard balaya furtivement Venycia et repris instantanément sa place. La bourgeoise ne l'aurait très probablement pas remarqué mais le bref mouvement des yeux n'échappa pas à Moda. Le marchand jaugeait son invitée. Il compris presque instantanément, Errol jaugeait son invitée, peut-être avait-il profité au passage des courbes de la jeune femme mais ce n'était certainement pas son intention première. Moda reconnu là un homme habitué aux négociations: un air toujours aimable et avenant et un soucis du détail assez poussé.
 
"L'honneur est pour moi madame Howk, vous transmettrez mes amitiés à vos parents. Vous faites preuve d'une initiative bien délicate, j'ai déjà hâte de vous entendre étayer vos propositions."
 
Errol se contenta d'observer  Venycia tandis qu'elle lui présentait le marcher comptaient lui proposer les Gotruscos. Son visage lumineux réagissait seulement à quelques mots, dépeignant un sourire plus large ou fronçant légèrement les sourcils. Puis il porta la tasse à ses lèvres et puisa lentement une petite gorgée. Quand elle eut fini de parler il laissa un léger silence s'installer, comme si il s'attendait à ce qu'elle ajoute quelque chose.
 
"Quelques spécimens vivants vous dites, loin de moi l'idée de vous manquer de respect mais je crains de devoir refuser. Ces spécimens représentent un savoir faire primordiale pour notre famille, nous ne pouvons nous permettre de laisser ces animaux s'évanouir dans la nature, de la même façon qu'un cuisinier de dévoile pas sa recette. Néanmoins, j'imagine parfaitement la déception que pourrait ressentir des scientifiques passionnés tels que vous et je pense qu'il y a un moyen de s'entendre. Plutôt que de vous fournir des spécimens, qui risqueraient en plus de souffrir du transport, pourquoi ne pas venir les étudier ici même ? Ils seraient déjà en condition, nos laboratoires sont confortables et très bien équipés. L'étude serait menée dans un contexte plus proche des impératifs de la production mais surtout, vous feriez la connaissance de mon père, c'est lui même qui est à l'origine de toute notre installation et rien ne lui ferait plus grand bien que la visite de gens aptes à apprécier son travail, qu'en dites vous ?"
avatar
Bourgeois

On m'appelle Venycia Howk


Infos Personnage
RANG: Thélador Gotruscos, Elior Gotruscos, Solomon Valyssar, Varen Shei'Arcath, Coco du Rico, Jack Belfort, Delian Howk, Errol Parhelion (Moda l'Imposteur), Nodin Kellen (Günel), Miobë Shei'Arcath, Talis Hadmas, Neylie Valyssar, Hiempsal Saule, Ebenezer Eisenheim
VILLE & APPARTENANCE : Vuulte ● Famille Marchande Gotruscos / Famille Bourgeoise Howk
MON AGE : 18 printemps.
Féminin
MESSAGES : 378
AGE : 26
INSCRIT LE : 13/04/2013
PSEUDO HABITUEL : Kathy
Joyaux : 1356
http://www.ile-joyaux.com/t1523-cher-journal http://www.ile-joyaux.com/t1507-venycia-howk-gotruscos
Posté dans Re: Prendrez vous un peu d'acide avec votre thé ?   - Ven 21 Juin 2013 - 7:34

C'était la première fois que Venycia menait une affaire toute seule, et il s'agissait de ne pas faire tout capoter ; c'était un peu l'épreuve à passer pour récupérer encore un peu de confiance de la part de sa famille. Elle essayait très fort depuis quelques temps de bien se comporter, d'être une jeune épouse respectable et une fille dévouée. Une grande première, qui avait sans doute une date de péremption plus ou moins proche. Mais pour l'instant, l'heure était à la modération et à montrer qu'elle était une fille intelligente. Si si, je vous jure.

Elle avait repris son thé pendant que le sieur Parhelion lui exposait son point de vue sur sa proposition, et elle sirotait le breuvage outrageusement sucré en réfléchissant à toute vitesse à ce qu'il proposait. L'idée de recevoir quelques spécimens avait été dans le but d'éviter des trajets, coûteux en eralium, mais les Gotruscos se doutaient bien qu'on ne leur laisserait obtenir des échantillons si précieux au commerce de leurs potentiels futurs alliés. Il n'avait rien coûté d'essayer, et elle ne pouvait décemment pas l'éclairer sur le fait que la proposition était motivée par la mauvaise situation financière de sa famille. Elle reprit la parole, sans se départir de son sourire avenant.

« Je comprends vos objections, et je vous remercie de la solution alternative que vous me proposez. Néanmoins, il faut bien comprendre que, pour que le marché vous profite réellement, il nous sera peut-être nécessaire de faire des tests afin de vous fournir des produits efficaces et sûrs. Aussi, nous aurons probablement besoin d'isoler quelques poissons dans un environnement approprié pour des raisons d'expérimentation. Sera-t-il possible de créer ces conditions particulières dans vos laboratoires ? »

C'était une question rhétorique, elle se doutait bien que les locaux des Parhelion devaient posséder ce genre d'équipement pour leurs propres recherches. De toutes façons, elle avait entendu dans la tirade du Marchand un début d'accord, et cela suffisait pour renvoyer le sujet vers son père, le principal concerné.

« Pour ce qui est de rencontrer votre père, je suis persuadée que le mien aurait grand plaisir à converser avec lui, entre hommes de science. Ils pourraient très certainement faire de grandes choses ensemble. »

C'était une manière de préciser habilement qu'elle ne faisait pas partie des scientifiques passionnés en question. Venycia laissait cela à son père et à son mari, grand bien leur fasse.

« A ce propos, ne serez-vous pas bientôt à Errande, pour la réception que donne Dame Selim Shadow à l'occasion de son anniversaire ? Ce serait là une occasion parfaite pour nos parents de discuter, tant que vous serez dans la région, Vuulte n'est pas si loin. »

Ça, c'était tout de suite beaucoup plus dans les cordes de Venycia : discuter événements, invitations... Des occupations de femme dans lesquelles elle avait beaucoup plus d'expérience que le marchandage, somme toute.
avatar
Citoyen

On m'appelle Moda l'Imposteur


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : (Sant - Poseinos)
MON AGE : 31
Masculin
MESSAGES : 305
AGE : 27
INSCRIT LE : 28/12/2012
PSEUDO HABITUEL : Moda
Joyaux : 25
http://www.ile-joyaux.com/t1247-moda-l-imposteur
Posté dans Re: Prendrez vous un peu d'acide avec votre thé ?   - Mar 25 Juin 2013 - 5:52

"N'ayez crainte, nos laboratoirs sont à la pointe de la technologie, une importante partie de notre chiffre d'affaire est réinjecté dans nos programmes de recherches, je gage que votre père s'y trouvera parfaitement à son aise. Nous avons nous même souvent besoin d'isoler des spécimens pour de nombreuses raisons, ce ne sera donc absolument pas un soucis."
 
Moda écoutait la conversation évoluer, lentement elle dérivait vers d'autres sujet esquivant habillement les détails techniques qui n'intéressaient probablement aucun des protagonistes. Moda, qui avait bien potassé le sujet, n'était toutefois pas mécontent que les questions les plus pointues soient laissées aux pères des deux marchands mais de toute façon il ne s'attendait pas à ce que les marchands aient le temps de continuer longtemps leurs échanges. L'intervention de Zaath devait arriver d'une minute à l'autre, du moins il l'espérait. Comme il ne lui avait donné aucune directive très précise, il pouvait bien les faire patienter de longues minutes supplémentaires. Il espérait seulement que le mercenaire agisse avant qu'Errol ne décide de prendre un peu de distance avec toute la clique de serviteurs affin de négocier dans un cadre plus restreint, ou pire, de carrément changer de lieux. Il avait toutefois prévu un plan de secours, Gus possédait également une fiole d'acide, si le marchand faisait un mouvement, ils pourraient se charger eux même de la besogne mais le risque devenait plus important et surtout, ils auraient beaucoup moins de contrôle sur la suite des évènements. Pour le moment tout était normal, Moda n'était pas inquiet, seulement impatient.
 
"Mon père n'est pas un grand amateur de galas vous savez, il est déjà difficile de profiter de sa présence lors de nos repas quotidiens, mais la perspective de rencontrer un confrère le poussera sans doute à sortir de son laboratoire. Je tacherais de lui faire entendre raison !"
 
Conclut-il avec un grand sourire. Décidément cette Marchande, Dame Selim Shadow, avait beaucoup de relations.  Moda avaient eut affaire à elle à plusieurs reprises et pour des raisons variées, il avait eut vent de l'anniversaire en question, savait que les Parhelions y avaient été conviés mais n'avait pas imaginé qu'il en serait question lors de cette conversation. C'était un peu comme si la veuve avait tissé une immense toile à travers tout Matroos, il avait déjà remarqué cela par le passé mais ça ne lui était pas apparu avec autant d'évidence.
 

"Je comptais originellement m'y rendre avec ma sœur. Elle est en âge de se marier et nous recherchons un bon parti, notre famille a besoin d'alliances fortes et concrètes, je ne vous le cache pas, et d'ailleurs votre proposition arrive à point nommé. Peut-être pourrons nous, nous retrouver au bal sous un jour moins formel et ne pas être contraints de parler de poisson."
avatar

On m'appelle Joker

MESSAGES : 90
INSCRIT LE : 01/01/2012
PSEUDO HABITUEL : Joker
Joyaux : 4
Posté dans Re: Prendrez vous un peu d'acide avec votre thé ?   - Dim 30 Juin 2013 - 13:37


L'Assassin - Environ 35 ans, Hors-la-loi à la solde de l'imposteur.

L'homme entra dans le domaine Parhelion. Il se sentait obligé d'être furtif, même si on lui avait assuré que ce boulot était sans risques, qu'il pouvait opérer au grand jour sans se soucier des conséquences. Mais cette assurance l'avait tout de même laissé méfiant ; il n'était pas bon pour un hors la loi de faire trop vite confiance... Ou de faire confiance tout court. Il avait rabattu la capuche de son long manteau noir afin de masquer son visage.

Il contourna la résidence, s'approchant de la classique entrée des domestiques. Il y en avait une dans chaque domaine Marchand. Après tout, comment ces nobles pourraient-ils emprunter la même porte que le commun des mortels, n'est-ce pas ? Cet orgueil mal placé avec déjà été la clef de pas mal de crimes. Aujourd'hui ne serait une première que pour l'horreur du boulot. Le patron était un salopard avéré, mais il payait. Pour notre assassin comme pour beaucoup d'autres, l'or primait sur la conscience, heureusement. Imaginez-vous la situation si les comploteurs n'avaient plus personne pour faire les basses besognes à leur place ?

Personne en vue, comme prévu. L'homme attacha tout de même un foulard rouge devant son nez et sa bouche, question de précautions une fois de plus. Il se glissa silencieusement dans la maison, et sortit un bout de papier froissé de sa poche. Un plan des lieux, griffonné à la hâte. Il devait se rendre dans le salon, la cible recevait des gens. Le mot d'ordre était de ne toucher que le Marchand, pour des raisons qui échappaient à l'homme. Si ça n'avait tenu qu'à lui, il aurait éliminé les témoins, mais ce n'était pas lui le cerveau. Lui, il était les mains sales. Il s'avança dans le couloir, tâtant ses poches à la recherche de l'arme du crime, qu'il finit par sortir et examiner une dernière fois. Il n'avait encore jamais utilisé d'acide, et le liquide visqueux dans ce petit contenant de verre exerçait sur lui une certaine fascination. Il referma la main pour se concentrer. L'heure était à l'action, pas à l'anticipation.

Enfin, le salon. Depuis l'encadrement de la porte, il voyait un homme et une femme de dos, devisant tranquillement. Aucun des deux ne le repéra alors qu'il s'avançait vers eux, sans que personne ne s'interpose. Tout fonctionnait selon le plan qui lui avait été soumis. Il fit sauter le bouchon de la fiole dans un "pop" discret, bien attentif à ne pas en renverser sur ses mains. Il avait beau porter d'épais gants de cuir, on est jamais trop prudent. Il resta un instant interdit devant les émanations montant du récipient. Ce truc avait l'air violent. Il était d'ailleurs temps de le tester.

De sa main libre, il attrapa les cheveux de l'homme, forçant sa nuque en arrière par dessus le fauteuil, et versa l'acide directement sur le visage. La victime, prise par surprise, ne commença à se débattre que trop tard pour éviter le pire. "Défigure-le", on lui avait dit, alors il allait le défigurer, et correctement s'il vous plaît. Il répartit la substance autant que possible : un peu sur le nez, un peu sur les joues, le front, le menton... Un vrai travail d'artiste, rapide mais précis. Au milieu des hurlements de douleur de la cible, il était suffisamment proche que pour entendre le bruit de la chair qui brûle, le sifflement des graisses qui fondent. Il profita un instant de cette douce musique, avant de vérifier son boulot.

Errol Parhelion était méconnaissable.

Avec la sensation du devoir accompli, le hors la loi sortit de la pièce, puis de la résidence, par la grande porte cette fois. Il enleva ce qui lui servait de masque pour respirer un grand coup. Vraiment, emprunter l'entrée principale d'un domaine Marchand, ça avait la classe.


Pour utiliser ce compte, faites une demande dans ce sujet.
avatar
Bourgeois

On m'appelle Venycia Howk


Infos Personnage
RANG: Thélador Gotruscos, Elior Gotruscos, Solomon Valyssar, Varen Shei'Arcath, Coco du Rico, Jack Belfort, Delian Howk, Errol Parhelion (Moda l'Imposteur), Nodin Kellen (Günel), Miobë Shei'Arcath, Talis Hadmas, Neylie Valyssar, Hiempsal Saule, Ebenezer Eisenheim
VILLE & APPARTENANCE : Vuulte ● Famille Marchande Gotruscos / Famille Bourgeoise Howk
MON AGE : 18 printemps.
Féminin
MESSAGES : 378
AGE : 26
INSCRIT LE : 13/04/2013
PSEUDO HABITUEL : Kathy
Joyaux : 1356
http://www.ile-joyaux.com/t1523-cher-journal http://www.ile-joyaux.com/t1507-venycia-howk-gotruscos
Posté dans Re: Prendrez vous un peu d'acide avec votre thé ?   - Dim 30 Juin 2013 - 15:17

Un immense sourire aux lèvres, Venycia s'apprêtait à étaler tout son enthousiasme pour l'anniversaire à venir. Ce serait la première fête depuis plus d'une année où elle serait autorisée à se rendre, et cela en soi était un évènement qui l'aurait fait bondir de joie. Au moment où elle ouvrait la bouche cependant, l'ambiance changea de manière assez radicale. Une main qui surgit de nulle part pour empoigner votre interlocuteur comme une poupée de chiffon, ça refroidit un peu, généralement. Impuissante, bouche bée, elle assista au démarrage de la scène sans même pouvoir bouger. C'était au delà du dicible, une situation qu'on ne peut quitter des yeux malgré toute la volonté que l'on y mette.

Heureusement, avant que l'acide n'ait eu le temps de faire complètement effet, un domestique attiré par les hurlements entra, et eut la chance de conserver son sang froid. Ce gars n'était pas suicidaire, et n'interféra donc pas avec le crime en cours, mais il eut la bonne idée de tirer la jeune Bourgeoise hors de la pièce. C'était ce qu'il pouvait faire de mieux. Une fois la demoiselle dans le hall, il la laissa seule pour aller chercher du secours.
Dés qu'il la lâcha, Veny tomba à genoux au sol, ses jupons s'affaissant autour d'elle. Comment était-ce possible ? Comment cela avait-il pu se produire au sein de la propre demeure du Marchand ? Et, égoïstement, pourquoi maintenant ?

La rouquine avait clairement déconnecté de la réalité, comme une sorte de protection contre l'horreur qui venait de s'imprimer sur ses rétines. Elle resta indifférente à la situation chaotique autour d'elle, jusqu'à ce que quelqu'un prenne la peine de se rappeler qu'elle était là.

Oh, comme déjà par le passé, elle s'en remettra, on se relève de tout, surtout si au final on apprend que la personne que l'on a vu attaquée a "survécu". Mais les graines de la paranoïa avaient été plantés dans son esprit pour toujours. Nous en verrons les conséquences.
avatar
Citoyen

On m'appelle Moda l'Imposteur


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : (Sant - Poseinos)
MON AGE : 31
Masculin
MESSAGES : 305
AGE : 27
INSCRIT LE : 28/12/2012
PSEUDO HABITUEL : Moda
Joyaux : 25
http://www.ile-joyaux.com/t1247-moda-l-imposteur
Posté dans Re: Prendrez vous un peu d'acide avec votre thé ?   - Dim 30 Juin 2013 - 15:57

L'homme avait tardé, la raison de son retard? Ce n'était pas vraiment important, au moment précis où le personnage encapuchonné entra dans la pièce Moda en oublia l'éprouvante attente, il avait fait appel à un professionnel et y avait mi le prix, il avait à présent la certitude que tout irait bien. Observa l'homme s'approcher par derrière, le sang mêlé apprécia l'entrée de son mercenaire. Il ne lui avait pas ordonné d'agir ainsi précisément et ce choix le fit légèrement sourire. Depuis le début de cette opération, tout s'était déroulé sous les yeux du Marchand, sa maison étant son propre ennemi. Quelques aménagements seraient probablement nécessaires de ce coté là mais chaque chose en son temps.

Il jeta un regard en coin au mercenaire qui entamait sa sale besogne. Accompagnant les cris de douleur inhumains d'Errol, le spectacle terrifiant de l'acide rongeant la peau frappa chacune des personnes présentes. Chacune à l'exception de Moda qui profita de la diversion pour s'éclipser. Il ne craignait pas réellement ce genre de violence, à vrai dire cette scène il se l'était déjà passé et repassé mentalement, ce n'était certainement pas la pire chose à laquelle il aurait pu assister, et les occasions de voire des choses horribles ne manqueraient pas c'était certain. Pour l'instant l'objectif était d'avancer, le plan était en marche, il devait préparer son entrée en scène. Aussi se dirigea-t-il vers l'extérieur d'une démarche naturelle. Au détour d'un buisson la silhouette du mercenaire qui faisait de même passa brièvement dans son champ de vision.  

Selon ses prévisions Gus devait déjà être en train de conduire la cible dans une pièce appropriée, ne lui laissant que quelques minutes supplémentaires pour se changer.

On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: Prendrez vous un peu d'acide avec votre thé ?   -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum