AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


Allons chère amie, faisons un peu de tourisme !

avatar

On m'appelle Isidro l'Mécano


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vanylle - Hélios
MON AGE : 36 ans
Masculin
MESSAGES : 1378
AGE : 24
INSCRIT LE : 23/05/2012
PSEUDO HABITUEL : Isidro
Joyaux : 65
http://www.ile-joyaux.com/t754-isidro-l-mecano
Posté dans Allons chère amie, faisons un peu de tourisme !   - Dim 25 Aoû 2013 - 10:49

Suite du RP Touche le fond mais creuse encore.

« - Mais qu’est-ce que je fous ici ? »

Isidro se réveilla dans une sombre cellule avec un horrible mal de tête. Il était dans une petite pièce qui devait surement faire trois mètres sur trois et totalement vide. Pas la moindre trace de lit, même pas un peu de paille, juste quatre murs de pierre. Le pirate se leva en se tenant à l’un des barreaux de la porte de sa cellule. Sur le moment il n’avait plus de souvenirs… seule la lune visible à travers une petite fenêtre, avec aussi avec des barreaux, lui indiquait que c’était la nuit. Il était tellement sonné par le coup qu’il avait dû recevoir sur la tête qu’il mit du temps avant de stresser et réaliser que cette salle serait peut-être sa dernière demeure. Être enfermé dans une cellule n’est vraiment pas une bonne chose à Korrul, surtout quand on a des yeux verts et qu’on ne sait pas parler la langue locale ! Le mécanicien cala sa tête entre deux barreaux, respira un bon coup puis la scène lui revint.

Tout s’était passé au spatioport, cette même nuit puisque la lune était pareille. A l’heure à laquelle ils étaient arrivés ils pensaient qu’ils n’y auraient personne. Ren et le marchand n’avaient vu personne et tant mieux, parce qu’ils étaient le sang mêlé qu’était Isidro. Pour remercier le marchand tout le monde l’avait aidé à descendre ses caisses de marchandise. Le mécanicien en profita pour regarder quelques vaisseaux. Il n’y avait personne et c’était la première fois qu’il était libre de faire quelque chose d’intéressant depuis longtemps. Toute cette traversée du désert, le désespoir lié au crash et le fait d’être un sang mêlé parmi des sangs purs lui avaient donné envie de faire quelque chose pour le plaisir ! Malheureusement il aurait dû être plus patient car deux hombres lui tombèrent dessus. Pas de temps d’appeler Ren, les deux veilleurs pourpres l’assommèrent et l’amenèrent dans leur véhicule de service. Heureusement pour Isidro et ceux qui l’avaient accompagné, les deux veilleurs étaient complètement saouls ! On leur avait sûrement demandé de surveiller cette zone déserte la nuit, mission qu’ils avaient remplie en amenant de l’alcool pour tromper l’ennui. Grâce à ça ils ne s’étaient que soucié d’Isidro et pas du reste du groupe.

Le pirate n’avait du tout géré. D’abord il les avait laissé voir ses yeux verts, et en plus il ne les avait pas entendus arriver par derrière ! Pire encore il aurait pu être tué sur le champ. Une nouvelle fois heureusement que la boisson avait embrumé leur esprit, les deux korruliens se souciaient plus de faire bonne impression devant leurs supérieurs en montrant leur prise que de réellement faire leur boulot en tuant sur le champ ce sang mêlé qui n’avait rien à faire dans un spatioport plein de marchandises.

La nuit allait bientôt toucher à sa fin, de nouveaux gardiens allaient venir à la prison, des veilleurs pourpres capables de prendre des décisions… et il serait exécuté. A cette idée Isidro se mit cette fois à stresser pour le bon.  Le pirate s’écarta des barreaux où reposait sa tête puis fit le tour de sa petite cellule avec l’espoir de trouver une faille dans un mur ! Il devait s’en sortir ! Il ne pouvait pas rendre son âme comme ça !




Merci Thélador !
avatar
Pirate

On m'appelle Sacha


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vanylle - L'Hélios
MON AGE : Environ 20 ans
Féminin
MESSAGES : 47
AGE : 26
INSCRIT LE : 24/08/2013
PSEUDO HABITUEL : Kathy
Joyaux : 121
http://www.ile-joyaux.com/t1974-a-l-aventure-compagnons-jdb-de-sacha http://www.ile-joyaux.com/t1840-sacha
Posté dans Re: Allons chère amie, faisons un peu de tourisme !   - Lun 26 Aoû 2013 - 7:03

Sacha avait ouvert un oeil tout pareillement seule dans un endroit inconnu, et avec une bonne migraine. Trop de soçure...? Non. Trop de soleil. La dernière chose dont elle se rappelait, c'était d'une balade forcé dans le désert, quand son engin à roues était tombé en panne. Elle était bien restée une demi-heure assise dessus, à appuyer sur le bouton comme une forcenée, mais le véhicule n'avait fait que crachoter misérablement. Plus de carburant, ou un truc du genre, elle ne savait pas très bien. A mille lieues de toutes terres habitées, sans personne pour lui demander de dessiner un mouton. Elle avait marché un long moment, sans rien apercevoir, et puis... Elle avait eu soif, un goût de poussière dans la bouche, elle avait vu des étincelles partout... Et le trou noir.

La jeune pirate se trouvait dans une chambre aux murs couleur ocre, avec des tissus bariolés qui décoraient le tout, des coussins brodés... Pas vraiment le genre de Vanylle, pas vraiment le genre de Matroos. Elle en déduisit que quelqu'un devait l'avoir ramassée en la prenant pour une korrulienne, puisqu'elle avait la tête de l'emploi quand son oeil était fermé, ou alors qu'elle était morte, ou alors qu'elle rêvait. Espérant vraiment que ce soit la première solution, elle se redressa sur sa couchette. Et ce fut le drame. On lui avait mis une robe. UNE ROBE. Un truc sans poches, avec lequel on ne pouvait pas courir, dans lequel on s'empêtrait comme pour rien. Elle sentit son sang se glacer dans ses veines - il ne lui fallait pas grand chose - et elle regarda frénétiquement autour d'elle. Ses fripes l'attendaient pliées sagement sur une chaise à son chevet. Avec un soupir de soulagement, elle se laissa retomber sur le lit. Tant qu'à faire d'être là... Autant pioncer encore un moment. Puis on s'occuperait de manger. Et après, partir à l'aventure. Il fallait maintenir un ordre sain dans ses priorités.

C'est ainsi qu'elle se réveilla une nouvelle fois à la nuit tombée. Excellent timing pour s'éclipser discrètement, et cela se confirmait, elle était vivante, puisqu'elle se trouvait toujours dans l'endroit bizarre. Quelle logique. Se changeant rapidement pour retrouver ses vêtements, elle se sentit vite beaucoup mieux. Elle considéra un instant la cape à présent un peu usée qui l'avait protégée des rayons lumineux à défaut de lui épargner la chaleur. Un vêtement de militaire du coin, ça pouvait toujours être utile. Elle la fourra bric broc dans son sac qui l'attendait aussi, heureusement.

Sacha scruta l'endroit. Rien d'autre ne pouvait apparemment lui servir. Sortant de la pièce à pas de loup, elle fit usage de toute sa discrétion pour explorer la maison, qui était apparemment une habitation assez humble au sein d'une ville, par ce qu'elle voyait au travers des fenêtres. Enfin, elle trouva la cuisine.
Ce n'était pas très sympa de sortir de chez ses sauveurs avec la moitié du garde-manger dans les poches, mais elle était une pirate, et elle allait vers un trésor, il lui fallait bien parer au plus pressé. Et satisfaire sa gourmandise, aussi. Une boîte de pâtisseries dans les mains, Sacha était toute entière absorbée dans son grignottage tandis qu'elle tentait de s'orienter dans les rues de cette ville inconnue ; ce n'était pas évident de se diriger alors qu'elle ne devait croiser le regard de personne et que les panneaux portaient des signes caballistiques bizarres. Ils n'auraient pas pu faire des dessins comme à Vanylle ? C'était tellement plus clair les dessins. Enfin, elle leva le nez. Un vaisseau traversait le ciel, et semblait descendre plutôt que monter. Avec un peu de chances...

La jeune fille se dirigea dans la même direction ; si elle ne se trompait pas, il allait atterrir au spatioport de l'endroit, et elle trouverait peut-être un véhicule pour la suite de ses plans. Rentrer dans l'Oasis. Même si elle ne savait absolument pas ce qu'était l'Oasis, mais bon. Sacha ne s'imaginait pas la tâche très difficile, malgré qu'elle n'ait jamais piloté un vaisseau -elle ne le savait pas puisqu'elle ne pouvait pas le lire, mais il y avait un panneau "Interdit aux mousses, aux ennemis et à Sacha" près de la porte du poste de pilotage de l'Hélios- et qu'elle soit complètement paumée. Mais l'enthousiasme nous sauvera tous, n'est-ce pas ?

Arrivée au spatioport, un spectacle intéressant l'attendait pour mettre en péril tous les beaux projets qu'elle avait imaginés sur le trajet. Elle se cacha derrière un des gros poteaux qui soutenaient la structure du bâtiment. Par les fesses de Ruyn tout puissant, c'était là un pirate, il n'y avait pas de doute !... Mais au moment où elle allait se manifester auprès de celui qu'elle avait reconnu comme l'un des mécanos de l'Hélios, des méchants à cape rouge l'assommèrent. Son premier geste aurait été d'aller le chercher quand même, mais ils étaient armés... Il y avait sans doute mieux à faire.

Avec toute la furtivité dont elle était capable, Sacha les suivit jusqu'à un bâtiment à l'air lugubre, qui avait des barreaux aux fenêtres. Elle les regarda entrer, réfléchissant autant qu'elle en était capable. Que faire, mais que faire ?!
Quelques minutes plus tard, elle déplaçait une caisse le plus silencieusement possible devant une fenêtre à la fois, pour servir de marchepied à son petit gabarit et regarder à l'intérieur. Enfin, après avoir vu nombre d'ivrognes -bizarre que des ivrognes surveillent des ivrognes, d'ailleurs- elle finit par trouver le pirate. Elle chuchota rapidement :

"Psst, M'sieur Zidro ! J'vais vous sortir d'là !"

Le tout était de savoir comment. Sacha se gratta la tête, une expression de réflexion intense sur le visage. C'était pas gagné, mais on allait essayer.
avatar

On m'appelle Isidro l'Mécano


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vanylle - Hélios
MON AGE : 36 ans
Masculin
MESSAGES : 1378
AGE : 24
INSCRIT LE : 23/05/2012
PSEUDO HABITUEL : Isidro
Joyaux : 65
http://www.ile-joyaux.com/t754-isidro-l-mecano
Posté dans Re: Allons chère amie, faisons un peu de tourisme !   - Mar 27 Aoû 2013 - 9:21

Le mécanicien scrutait les moindres détails de grille de sa cellule. Si elle avait un défaut, si le moindre barreau pouvait être cassé, il devait saisir cette occasion ! Mais si petite porte, tu vas te casser et laisser le pirate s’évader ! Non ? Et s’il dit « s’il te plaît » ? Isidro s’énervait de plus en plus, se mettant presque à parler aux objets pour espérer qu’ils lui obéissent aux doigts et à l’œil… Mais rien ne marchait… Il ne pouvait pas être dans une pire situation. A moins que …

Une petite voix tenta de lui redonner courage. Le pirate se retourna pour reconnaître une survivante de l’Hélios. Il ouvrit grand les yeux, lâcha un «  non mais c’est pas vrai ? » puis resta totalement immobile. Est-ce que les ombres lui jouaient un tour ? Il l’avait bien reconnue ?

«  T’es la petite de maman…d’Ogden ? »

Le prisonnier s’arrêta d’un coup, il avait parlé trop fort ! Il jeta un coup d’œil en arrière et écouta le silence. La peur d’avoir attiré un garde le tenait tellement qu’il prit le moindre bruit comme un signal d’approche d’un korrulien. Isidro se retourna lentement vers la petite fille sans savoir s’il devait s’estimer heureux ou se mettre à pleurer en criant «  JE SUIS FICHU !!! ». Certaines aides ne sont pas forcément un bonus mais un malus. Le petit mousse qui se tenait derrière les barreaux était une vraie catastrophe ambulante, connue sur tout le vaisseau pour certaines de ses bêtises. Pour Isidro c’était surtout la petite qui avait causé l’explosion d’un moteur pardi ! Mais à part ça le pirate réalisa qu’il ne la connaissait pas vraiment.

«  Mais qu’est ce que tu … Comme t’as … Calme… »


Le stress montait, l’espoir venait de naître en lui et ceci ne faisait que mettre en avant sa peur. Il souffla un bon coup puis reprit avec un sourire crispé.

«  Content de t’voir matelot, tu comptes faire quoi pour me sortir ? Faisons les choses lentement mais surement, pas besoin de se tortiller du cul pour chier droit, explique-moi. »


Isidro fit un effort pour paraître calme et parler de manière posée, mais c’était dur, il était sur le point d’exploser. Tout ce qu’il avait accumulé depuis tant de semaines voulaient sortir.




Merci Thélador !
avatar
Pirate

On m'appelle Sacha


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vanylle - L'Hélios
MON AGE : Environ 20 ans
Féminin
MESSAGES : 47
AGE : 26
INSCRIT LE : 24/08/2013
PSEUDO HABITUEL : Kathy
Joyaux : 121
http://www.ile-joyaux.com/t1974-a-l-aventure-compagnons-jdb-de-sacha http://www.ile-joyaux.com/t1840-sacha
Posté dans Re: Allons chère amie, faisons un peu de tourisme !   - Mar 27 Aoû 2013 - 10:15

M'sieur Zidro avait l'air particulièrement nerveux. Sacha pouvait bien comprendre, les prisons c'était pas trop le truc des pirates. La jeune fille allait arranger ça très vite et le tirer de là, c'était un fait. Elle lui confirma son identité, en ne parlant pas aussi fort que lui tout de même. Fallait pas réveiller les gens qui dormaient dans les maisons pas loin, le sommeil c'est sacré.

« Oui M'sieur, infirmière Sacha ! »

Elle eut un sourire plein de fossettes quand il amorça une question pour lui demander ce qu'elle fichait là. C'est que Sacha était plutôt fière d'être sortie de l'enfer du Passage Ardent toute seule comme une grande, et d'être celle qui était du bon côté des barreaux. Elle avait toute une épopée à raconter. Bon, dans sa tête, il y avait toute une épopée, la réalité était un peu plus courte puisqu'elle avait passé la moitié du temps inconsciente, mais ce n'était pas grave. Cependant, avant qu'elle n'ait pu en placer une, il lui demandait ce qu'elle comptait faire pour le faire sortir. Ah ça, c'était une excellente question.

« Euuuuh... »

Elle se mordilla la lèvre inférieure, se dandinant sur la caisse qui lui servait de marchepied. C'était bien joli d'être là, mais maintenant il fallait agir. Se comporter en l'adulte qu'elle avait l'âge d'être, faire des prouesses comme dans les contes pour sauver la vie de son équipier. Elle devait trouver une idée bien vite.

« Euh, ben... Euh... J'vais trouver què'que chose pour casser la f'nêtre... » Elle tira sur les barreaux en se secouant, pour voir s'ils se déscellaient facilement, sans succès. « Ou non. Euh... »

Sacha regarda l'autre pirate avec un air malheureux, avant que son expression ne s'illumine brusquement. Elle avait trouvé un excellent plan, ça oui ! Absolument imparable !

« J'vais aller chercher les clefs ! Y doit bien y avoir des clefs à l'intérieur ? »

Restait à savoir où, comment et en passant devant qui, mais c'était un détail ça, bien sûr. Néanmoins, elle attendait l'avis du principal concerné avant de se lancer dans la Fabuleuse Quête des Clefs. Il aurait peut-être des indices pour elle, sait-on jamais.
avatar

On m'appelle Isidro l'Mécano


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vanylle - Hélios
MON AGE : 36 ans
Masculin
MESSAGES : 1378
AGE : 24
INSCRIT LE : 23/05/2012
PSEUDO HABITUEL : Isidro
Joyaux : 65
http://www.ile-joyaux.com/t754-isidro-l-mecano
Posté dans Re: Allons chère amie, faisons un peu de tourisme !   - Mar 27 Aoû 2013 - 12:35

Lorsque Sacha déclara « J'vais trouver què'que chose pour casser la f'nêtre... » Isidro faillit avoir une crise cardiaque. En l’entendant dire ça il l’imagina prendre le premier objet dur pour taper sur les barreaux. Mais finalement il la vit forcer avec ses mains et ce fut un soulagement. L’idée de trouver les clés s’imposa ensuite mais le pirate la mit tout de suite de côté étant donné la réputation de la survivante. Sauf qu’elle partagea avec lui cette éventualité. Alors que dans son fort intérieur Isidro se répétait «  non non non » il vit le visage de Sacha s’illuminer… Ces doutes se confirmèrent quand elle prononça à voix haute cette horrible idée.

«  Hum… attends attends sinon on peut… »

Le pirate regarda l’intérieur de la petite prison de quartier où il reposait, puis le visage de la jeune blonde éclairé par les quelques torches allumée au loin dans la rue. D'autres idées et une rapide évaluation des risques fusèrent dans la tête du mécano pour finalement finir en un ensemble de pensées sans aucun sens. Il n’arrivait plus à réfléchir calmement, ce qui faisait son point fort pendant les réparations urgentes avait disparu, il perdait son sang froid !

Isidro se colla contre les barreaux de sa cellule pour voir comment était organisée la prison puis alla rejoindre Sacha à la fenêtre. Sa respiration était rapide et ses deux yeux ne quittèrent plus l’unique œil de la pirate quand il lui parla.

«  Bon d’accord, les clés. Laisse-moi te décrire les lieux. Le bâtiment est tout simple. Une entrée où s'trouvent deux gardes saouls et apparemment en train de roupiller. C’est la seule salle qui est éclairée, ils ont dû laisser une lampe allumée. Ensuite t’as un couloir fermé par un grille, avec plusieurs cellules, je suis dans l’une d’elles. J’peux pas t’dire si les autres détenus pioncent ou pas, je les vois pas. En tout cas je les entends pas, c’est bon signe ! Tu devras t'faire toute petite ! Rapporte moi les clés ici pour que je puisse sortir ou viens directement ouvrir ma cellule si tu veux mais sois discrète s't'plaît. Si le Cap’taine Adrix t’as prise sur l’vaisseau ce n’est pas pour rien, sache que… »

Le pirate se tut, il y avait un bruit derrière lui, il se passait vraiment quelque chose il en était sûr cette fois ! Il se retourna vivement pour apercevoir dans la salle des gardes un oiseau bleu et beige, très étrange. Isidro avait même du mal à le discerner clairement, une espèce encore jamais vue. L’animal avait essayé de boire le fond d’une bouteille en passant bon fin museau par le goulot, et lorsqu’il s’en retira la bouteille se mit à vaciller sur la table. Par chance elle ne tomba pas pour cette fois.

«  Il y a un piaf là-bas. »

En effet, c’était en fait un holipus qui s’était échappé du domaine de la famille qui les cultivait pour leur miel. Un petit animal qui tombait au mauvais endroit au mauvais moment.




Merci Thélador !
avatar
Pirate

On m'appelle Sacha


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vanylle - L'Hélios
MON AGE : Environ 20 ans
Féminin
MESSAGES : 47
AGE : 26
INSCRIT LE : 24/08/2013
PSEUDO HABITUEL : Kathy
Joyaux : 121
http://www.ile-joyaux.com/t1974-a-l-aventure-compagnons-jdb-de-sacha http://www.ile-joyaux.com/t1840-sacha
Posté dans Re: Allons chère amie, faisons un peu de tourisme !   - Mar 27 Aoû 2013 - 14:10

Sacha faisait une petite checklist mentale. Entrer dans bâtiment, ça allait être facile, il suffisait de passer par la porte. Ensuite, trouver clefs. Un peu moins évident, il ne faudrait pas réveiller les gardes. Passer la grille, trouver m'sieur Zidro et le faire sortir. Tout était bien enregistré, feuille de route prête, on peut y aller... Ah non. Un piaf. Bah, elle trouverait bien quoi faire, surtout qu'elle sautillait sur place à l'idée de se rendre utile.

« Z'inquiétez pas, j'm'en charge ! J'sais bien m'faire toute petite, j'va vous apporter les clefs tout d'suite, bougez pas. »

Mais bien sûr Sacha, personne ne s'inquiète. Elle se dirigea d'un bon pas vers la porte du bâtiment, à côté de laquelle elle s'accroupit. Il ne fallait pas que l'oiseau chante, si toutefois c'était le genre d'oiseaux qui chantent. Dans la logique de Sacha, il valait mieux le dégager de sa trajectoire, quelque fois qu'un e catastrophe se produise, ou qu'il la voie et qu'il ait envie de gazouiller -puisque les oiseaux ont des réactions bizarres devant les jeunes filles, tous les contes le disent- ou de lui crever le deuxième oeil. Elle farfouilla dans sa besace pleine de trucs et machins de l'Hélios et de la maison dont elle venait, et agita la première chose qu'elle attrapa devant l'entrée.

« Petit, petit petit... »

Ce ne fut que quand l'odeur l'assaillit qu'elle se ravisa, le saucisson n'étant en général pas la friandise préférée des piafs. Sacha secoua la tête pour se remettre les idées en place, ce n'était pas le moment d'être distraite. Voyons-voir, ça aime quoi ces bestiaux-là... ? Sûrement pas les boulons ou les pansements, et elle n'avait pas confiance dans l'espèce de truc rouge qui semblait être un légume, parce que c'est pas bon, les légumes. Son regard tomba sur le sachet de pâtisseries au miel dont elle avait mangé une bonne partie pendant sa balade jusqu'au spatioport. C'était vachement bon, ça. Peut-être...

Elle lança un gâteau tout près de la table à côté de laquelle l'animal zigzaguait gaiement, et ce fut le bingo, puisqu'il se dirigea dessus bien vite pour le picorer. Dans un souci du détail, elle traça en les lançant un par un une ligne de gâteaux qu'il pourrait suivre jusqu'à l'extérieur, avec un peu de chance ça l'occuperait un bon moment, vu la finesse de son bec. Obstacle numéro un, résolu.

La jeune pirate se redressa et entreprit d'explorer la salle à pas de velours, une chose qu'au moins elle savait faire. Trouver les clefs, trouver les clefs bon sang ! Après qu'elle ait scruté le dessus de chaque meuble et fouillé les poches des paletots d'uniformes qui pendaient à une patère, un éclat métallique attira son regard à la ceinture du plus gros des deux hommes qui dormaient. Elle déglutit difficilement. Voilà qui compliquait les choses.

S'approchant accroupie, pour avoir le nez à hauteur des clefs, elle étudia la manière dont elles étaient accrochées. Un simple cliquet, et heureusement ; si ç'avait été directement dans la ceinture, elle aurait été bonne pour tenter de le déshabiller, opération à la fois risquée et dégoûtante lorsque pratiquée sur Veilleur Pourpre saoul et obèse.

« Chuuuut... Chhht... Douuuucement... »

Parler toute seule n'était peut-être pas le meilleur plan du siècle, mais elle constatait que cela stabilisait ses mains. Il fallait éviter de faire tinter le cliquet, et que l'humble trousseau fasse lui-même du bruit. Serrant le poing autour des clefs pour les empêcher de s'entrechoquer, elle défit doucement l'attacha, retenant sa respiration. -Clic- Et Sacha, enfin, avait l'objet de sa Quête dans les mains. Surtout, ne pas bondir de joie. Elle se retira à pas feutrés vers le coin de la pièce que les deux veilleurs ne verraient pas même s'ils ouvraient les yeux, et respira un bon coup pour se calmer. Elle avait les clefs. Objectif numéro deux, résolu.

Quelques minutes plus tard, les ronflements résonnaient toujours dans la pièce. Apparemment, ils étaient bien imbibés, ce qui arrangeait les affaires des pirates. Sacha longea le mur jusqu'à la grille. Ce n'était pas encore gagné : il fallait trouver la bonne clef. Elle observa le trousseau dans sa main. Trois clefs, probablement pour l'entrée, la grille, et un passe-partout pour les cellules. Elle glissa la première dans le trou, mais ne parvint pas à la faire tourner. La deuxième, par contre, ouvrit la grille avec un grincement déchirant qui glaça le sang dans les veines de Sacha. La jeune femme se figea, attentive à tout signe de vie derrière elle qui lui aurait signalé qu'il fallait décamper, mais le silence était complet. Jusqu'à être rompu par un ronflement digne d'un borzinet enrhumé. Le coeur de Sacha redémarra enfin.

La pirate se glissa dans le couloir comme une ombre, attentive au contenu des cellules. Celle-là était vide, la suivante contenait un korrulien tout aussi plein que ses gardiens... Elle vit un homme ouvrir la bouche comme pour parler, mais elle lui montra les clefs dans sa main en posant un doigt sur ses propres lèvres dans un geste de silence. Je te ferai sortir après, mais tais-toi.

Enfin, la cellule de m'sieur Zidro. Sacha se planta toute fière devant les barreaux et entreprit d'ouvrir la porte, inconsciente qu'elle avait mis un temps infini pour arriver jusque là. Enfin, elle y était, et c'était l'important, n'est-ce pas ?
avatar

On m'appelle Isidro l'Mécano


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vanylle - Hélios
MON AGE : 36 ans
Masculin
MESSAGES : 1378
AGE : 24
INSCRIT LE : 23/05/2012
PSEUDO HABITUEL : Isidro
Joyaux : 65
http://www.ile-joyaux.com/t754-isidro-l-mecano
Posté dans Re: Allons chère amie, faisons un peu de tourisme !   - Mer 28 Aoû 2013 - 14:00

« Non mais… psss ! Arrête ! Eh oh ! Euhh… psss… Mais bouge ! »

Isidro ne tenait plus dans sa cellule. En regardant Sacha de loin il était à la limite du pétage un plomb, n’hésitant pas à chuchoter plein d’ordres. Il les prononçait bien trop bas pour être entendus mais il était trop énervé pour se faire cette réflexion. Il ne remarqua même pas que la silhouette de la pirate blonde, qu’il pouvait observer entièrement maintenant, n’était plus celle d’une jeune fille comme dans ses souvenirs mais celle d’une jeune femme.

«  On s’en balance du piaf, arrête de jouer avec la bouffe, mais bouge bouge bouge ! »


Le mécanicien ne supportait pas de ne pas pouvoir agir directement sur son destin, attendre dans une salle sans rien faire et sans savoir comment ça allait se dérouler. Pour lui c’était une vraie torture. Ses bras le démangeaient, il ne pouvait même pas essayer de déloger la porte de sa cellule à grands coups et en criant comme un malade.

Ce fut quand même avec un grand soulagement qu’il vit Sacha devant la grille avec les clés, son cas n’était pas si désespéré que ça. Il pouvait enfin entrevoir la fin de ce calvaire. Mais non, les deux dieux de l’Île leur avaient encore réservé quelques surprises, car la peur l’envahit une nouvelle fois quand la grille du couloir se mit à grincer. Bien que ceci fut tout à fait inutile Isidro se mit à faire les gros yeux à la maudite grille, comme si cette dernière allait devenir timide et ne plus faire de bruit.

Finalement, malgré sa réputation de catastrophe ambulante, Sacha arriva enfin à déverrouiller la cellule d’Isidro. Lentement mais surement il entrouvrit sa cellule pour qu’elle grince le moins possible et quand il put poser ses deux pieds de l’autre côté des barreaux il serra fort la pirate dans ses bras.

«  Merci merci merci merci merci… Maman avait bien fait de croire de toi. »

Serrer si fort un membre de l’Hélios était si réconfortant, cette action lui permit d’évacuer une bonne partie de la toute la pression accumulée. Isidro avait vraiment eu très peur de rester coincé dans cette cellule jusqu’à une exécution expéditive. Il n’était plus question de devoir envers l’Hélios et de poursuivre la quête du Capitaine Adrix, mais tout simplement de sauver ses fesses !

Pendant que Sacha délivrait un autre prisonnier Isidro se faufila discrètement dans la salle où le garde dormait. C’était peut-être une honorable prison de quartier, peut-être même un repère pour tous ceux qui faisaient régner l’ordre ici, il pouvait donc y avoir une carte de la ville ? Mais rien apparemment… ce n’était qu’une petite prison abandonnée pour les veilleurs pourpres qui étaient plutôt un poids pour leurs supérieurs. Ne sachant plus quoi faire ici à part s’éloigner le plus possible il rapprocha de Sacha :

«  Et bien, on n’a plus qu’à y aller… Tu connais un coin ? Une cachette ? Comment t’as fait pour survivre ici ? »


Puis viendrait ensuite la recherche de nourriture, d’eau. Enfin non, l’ordre exact de tous les problèmes qu’ils allaient affronter était le suivant : gérer le fait que le piaf était revenu discrètement,  que cette fois ci il était vraiment en train de faire tomber une bouteille par terre, ensuite savoir où fuir, puis arriver à se nourrir et par la même occasion trouver de l’eau.




Merci Thélador !
avatar
Pirate

On m'appelle Sacha


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vanylle - L'Hélios
MON AGE : Environ 20 ans
Féminin
MESSAGES : 47
AGE : 26
INSCRIT LE : 24/08/2013
PSEUDO HABITUEL : Kathy
Joyaux : 121
http://www.ile-joyaux.com/t1974-a-l-aventure-compagnons-jdb-de-sacha http://www.ile-joyaux.com/t1840-sacha
Posté dans Re: Allons chère amie, faisons un peu de tourisme !   - Jeu 29 Aoû 2013 - 9:46

Oh bah ça. M'sieur Zidro avait l'air content. Enfin, Sacha pouvait bien comprendre, ça n'avait pas l'air très confortable là dedans. Elle était à mille lieues d'imaginer qu'il ait eu peur pour sa vie, les gens n'étaient tout de même pas si méchants. Le crash de l'Hélios ne lui avait pas appris grand chose sur la nature humaine, puisqu'elle n'avait pas encore pris le temps de s'asseoir et d'y réfléchir. Pour elle, si elle n'était pas passée par là, il serait juste resté entre quatre murs, c'est tout. Après un câlin en règles où Sacha avait tapoté maladroitement le dos de son camarade, la jeune femme entreprit de délivrer le brave prisonnier qui s'était gentiment tu, avant de se faufiler à son tour dans la salle principale.

La pirate était fière, mais alors gros comme un avranaï ou un politicien aux finances. Jusqu'à ce que son orgueil retombe lamentablement. Comment dire... Ce n'était pas très glorieux de s'être réveillée dans la demeure de gens qui l'avaient recueillie, et elle n'avait pas encore eu le temps de réfléchir à comment tourner à son avantage cette partie de l'histoire.

« Ben... Euh... C't'à dire que... » Elle eut comme un sourire d'excuse, désolée de ne pas être d'une plus grande utilité. « J'suis arrivée y a pas longtemps, je connais pas encore trop bien et... »

Ce fut à ce moment là qu'elle remarqua la bouteille qui tanguait dangereusement, et elle s'interrompit brusquement dans sa phrase. Finalement, sa diversion n'avait pas été assez longue, le piaf était du genre goulu... Les yeux de Sacha s'écarquillèrent, et elle attrapa le bras d'Isidro, le tirant en courant vers la sortie alors que le flacon tombait comme au ralenti de la table pour se briser sur le plancher, réveillant en sursaut les gardiens des lieux, dont l'un tomba de sa chaise tant il était surpris.

Sacha courait vite, bien trop vite pour les sens émoussés des Veilleurs Pourpres imbibés et groggy, mais elle détalait aussi comme si elle avait la mort aux trousses, traînant sans ménagement l'autre pirate par le bras. Au bout de quatre ou cinq carrefours auxquels elle avait pris une direction aléatoire, elle finit par s'arrêter dans une rue déserte et mal éclairée. Elle lâcha Isidro pour se pencher en avant, les mains sur les genoux, reprenant son souffle. Il y avait toujours un risque qu'ils soient suivis, il ne fallait pas se relâcher, mais elle avait l'impression que sa rate allait exploser.

« Y... z'ont... suivi... vous croyez ? »

Enfin, d'abord, il fallait récupérer assez d'air que pour en discuter. Au bout d'un moment qui lui sembla affreusement long, à ne respirer que par halètements tout en guettant du mouvement dans la rue perpendiculaire, la pirate finit par arriver à articuler quelque chose d'un peu plus cohérent.

« On peut pas rester là, M'sieur. Vous savez où c'qu'on est ? »

Bonne question, en effet : Sacha n'avait toujours aucune idée de la ville dans laquelle ils se trouvaient, et il aurait été difficile pour eux de demander des renseignements aux passants.
avatar

On m'appelle Isidro l'Mécano


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vanylle - Hélios
MON AGE : 36 ans
Masculin
MESSAGES : 1378
AGE : 24
INSCRIT LE : 23/05/2012
PSEUDO HABITUEL : Isidro
Joyaux : 65
http://www.ile-joyaux.com/t754-isidro-l-mecano
Posté dans Re: Allons chère amie, faisons un peu de tourisme !   - Sam 31 Aoû 2013 - 3:13

Ofägar vous accueille dans un cadre chaleureux. Laissez-vous tenter par une romantique balade au clair de lune, guidés par la douce lumière des torches.  Main dans la main découvrez les plaisirs de Korrul…

«  - Balade mon cul oui ! Narrateur à la …
- Je ne te permets pas, je t’ai créé Isidro, et tu n’as pas le droit de casser le quatrième mur ! »


Le pirate tentait tant bien que mal de suivre la jeune Sacha. Rien ne pouvait se passer normalement, non il fallait absolument que le piaf revienne à la charge et fasse tomber cette fichue bouteille. La course dans les rues étroites de la ville dura une éternité pour Isidro. Sensation amplifiée par un poing de côté qui le pressa encore plus de s’arrêter. Mais la mort était sûrement à leur trousse. Deux ivrognes, mais deux veilleurs pourpres tout de même.

Finalement la cession sport de la nuit toucha à sa fin. Alors que Sacha tenait encore debout, Isidro se laissa tomber sur le sol. Bras et jambe écarté comme s’il voulait couvrir la plus grande surface. Sa poitrine remontait et descendait aussi rapidement que les anciens pistons de l'Hélios. Le pirate avait presque du mal respirer et le point de côté ne disparaissait pas. Les veilleurs pourpres pouvaient débarquer mais là il s’en foutait car il ne pouvait plus bouger. L'épuisement était tel qu’il fut incapable de répondre à la question de Sacha. Ils verraient très bien s’ils ont été suivis en attendant un peu.

Deux minutes plus tard personne n’était venu les chercher, ils avaient bien semé les veilleurs pourpres. Sans se lever, ni même remuer le petit doigt Isidro se mit enfin à parler.

« C'est bon... on est pas suivi... On peut quand même rester un chouilla j'pense. T'es p'tite mais tu coures vite ! »


Le mécanicien décida enfin de bouger un peu. Lentement il se remit sur ses deux jambes puis se laissa reposer contre un mur. Il n’était pas un sportif, ça il l’avait toujours su, et aujourd’hui il le savait encore plus ! Avant de répondre autre chose à Sacha Isidro regarda les environs en se demandant s’ils pourraient se cacher ici autant que voulu.

«  Après le crash j’ai commencé à traverser l'désert à pied et par chance j’ai été retrouvé par des marchands. Grâce à une korrulienne plutôt équentrique... non ont dit pas comme ça... excentrique voilà, j’ai pu monter dans un vaisseau qui m’a amené à cette ville qu’ils appelaient "Ofägar". Je crois bien q'c’est là qu’on est. Dans je ne sais plus quelle poche j’ai une copie des indices que suivait Adrix, mais là j’ai la flemme de la chercher, et puis fait trop sombre pour lire.
Pour reprendre mon histoire, une fois arrivé au spatioport me suis fait arrêter et t'voilà pour m’sauver…  Mais toi t’es arrivée comment ici ? T’es là depuis peu de temps, mais t’as dû bien bouger depuis le crash... Puis même comment tu m'as retrouvé ? Oh et maintenant qu'j'y pense t'étais où pendant le crash, m'rappelle pas t'avoir vue dans la salle des machines où tout le monde s'était réfugié. T’imagines même pas la chance qu’on s’croise tous les deux ici quand on voit la taille de ce foutu désert !
Si t’as quelque chose à grignoter, c’est le bienvenu. »


Ils étaient bien installés dans cette ruelle, enveloppés par les ombres, mais ils seraient obligés de bouger à un moment. Faudrait-il se cacher dans un bâtiment abandonné la journée pour ne sortir que le soir ? Essayer de trouver un costume potable malgré leurs yeux pour se fondre dans la foule ? Tant que le soleil n’était pas levé ils pouvaient toujours y réfléchir.




Merci Thélador !
avatar
Pirate

On m'appelle Sacha


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vanylle - L'Hélios
MON AGE : Environ 20 ans
Féminin
MESSAGES : 47
AGE : 26
INSCRIT LE : 24/08/2013
PSEUDO HABITUEL : Kathy
Joyaux : 121
http://www.ile-joyaux.com/t1974-a-l-aventure-compagnons-jdb-de-sacha http://www.ile-joyaux.com/t1840-sacha
Posté dans Re: Allons chère amie, faisons un peu de tourisme !   - Mar 3 Sep 2013 - 11:33

Sacha s'était appuyée contre le mur à côté de lui, presque entièrement remise de sa course folle ; la force de l'habitude, puisque c'était son job. Elle aurait pu redémarrer pour un cent mètres sans aucun problème, mais ça ne semblait pas être le cas du mécano. La jeune fille masqua un sourire, heureuse qu'il se détourne pour vérifier les environs. Elle ne se serait pas moquée ouvertement, mais tout de même.

Son sourire disparut néanmoins à la mention du crash, et elle écouta avec une grande attention. Ofägar... Sacha retourna le nom dans sa tête, essayant de s'y faire, d'y associer les alentours. Elle tiqua une seconde fois à la mention d'indices. Le Cap'taine avait sans doute un plan, elle n'y avait même pas pensé avant de se mettre en route, mais il ne devait sûrement pas être parti sans de bonnes raisons de croire que le Trésor était là... Elle hocha la tête, il faisait bien trop sombre pour lire. D'ailleurs, pour Sacha, il y avait toujours une bonne excuse pour ne pas lire, puisqu'elle en était incapable.

La jeune fille fut bien vite assaillie de questions, mais elle choisit une fois de plus un ordre de priorités extrêmement bien calculé.

« Ah oui ! Attendez voir... »

Elle fouilla sa besace pour sortir un saucisson, des légumes korruliens bizarres, et un sachet de tissu fin remplie de sortes de galettes, un excellent casse-dalle improvisé. Elle n'avait pas tellement faim, puisqu'elle s'était tout de même enfilé presque un paquet entier de pâtisseries, dont le reste avait été gaspillé pour ce stupide oiseau, mais elle se découpa tout de même un morceau de la viande séchée avec un coutelas sorti de l'une de ses poches. L'avantage certain des innombrables poches de Sacha, c'était qu'on pouvait y trouver beaucoup de choses. Enfin, elle commença son récit, pas tellement dans l'ordre des questions. 

« J'étais en train de r'garder aux blessés quand l'ordre est venu de rentrer dans la salle des machines, mais j'pouvais pas les laisser comme ça... Alors j'ai aidé le plus de copains que je pouvais, et puis vous aviez fermé la porte, alors j'suis partie me cacher dans un placard d'une cabine. Chez Gilbert, j'savais bien que l'armoire était vide, vu qu'il est toujours fauché. 'fin, était. Bref. »

En d'autres circonstances, elle aurait levé son verre à la mémoire de Gilbert, mais lever son sauciflard, c'était tout de même moins classe, alors elle s'abstint et poursuivit.

« Après le crash, j'ai attendu qu'y ait moins d'bruit, et j'ai été jusqu'aux hublots arrière. Y avait qu'un seul garde, alors j'lui ai sauté sur la tête pour l'assommer, puis j'ai pris sa cape -vous voyez, comme ils ont tous, là?- pour me cacher dedans et partir de là, je me disais que je retrouverais l'équipage après mais que c'était mieux si j'étais à l'écart au cas où. Et puis tout a explosé, alors j'en ai profité pour piquer un de leurs trucs à roulettes là... »


Sacha se gratta l'arrière de la tête, cherchant un instant après un descriptif plus précis que « truc à roulettes », mais elle ne trouva pas grand chose de mieux.

« Je l'ai démarré, et puis j'suis partie vers le désert avant que les choses se calment. Le truc est tombé en panne dans le désert, et j'ai marché après. Et paf, j'me suis réveillée dans une maison ici pas loin. » Elle passa sous silence l'épisode de la robe, c'était beaucoup trop horrible. « J'ai pris de la becquetance, et j'ai cherché où aller... J'me suis dit qu'un vaisseau ce serait bien pour entrer dans l'Oasis, alors j'en ai suivi un qui descendait dans le ciel. Quand j'suis arrivée au spatioport, j'vous ai vu, j'ai suivi les soldats, là... Et me voilà. »

Elle ponctua la finale d'un grand sourire. C'était une histoire pas trop mal, et pour une fois c'était à elle de raconter, le pied total. Enfin, sauf pour les morts et tout ça, hein. Mais pouvoir être un peu à la place de celui qui expliquait ses aventures, c'était cool.
avatar

On m'appelle Isidro l'Mécano


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vanylle - Hélios
MON AGE : 36 ans
Masculin
MESSAGES : 1378
AGE : 24
INSCRIT LE : 23/05/2012
PSEUDO HABITUEL : Isidro
Joyaux : 65
http://www.ile-joyaux.com/t754-isidro-l-mecano
Posté dans Re: Allons chère amie, faisons un peu de tourisme !   - Sam 7 Sep 2013 - 12:51

Le pirate avait bu les paroles de Sacha tout en mangeant quelques galettes. Et oui, la prison ça creuse l’estomac ! Petit à petit Isidro changeait son avis sur la jeune infirmière. Ou plus précisément il se fit pour la première fois son propre avis sur elle. Il avait entendu de nombreuses histoires sur cette pirate, certaines de ses bêtises étaient légendaires. L’incarnation même de la maladresse !  Mais derrière toutes ces rumeurs se cachaient tout de même une jeune femme débrouillarde et persévérante. Chaque action qu’elle rapportait ou faisait écartait les rideaux rouges pour laisser voir qui était vraiment la tête blonde au beau sourire sur scène.

Le hasard avait vraiment bien fait les choses, si Sacha n’avait pas eu le réflexe de passer au spatioport Isidro aurait surement été exécuté le lendemain. En parlant de spatioport le pirate eut une petite pensée pour Ren qui devait être quelque part dans les airs, en direction de Penjoie…

«  Et bien… bravo, et merci de m’avoir sauvé. J’te dois une dette et je t’assure qu’une fois qu’on sera de retour à Vanylle j’te la payerai ! »


En parlant le mécanicien réalisa qu’il avait bien repris son souffle. Il pouvait maintenant repartir sur ses deux jambes sans se croire aux portes de la mort. Après quelques pas pour se dégourdir les jambes Isidro se rapprocha de sa camarade.

« Il ne nous reste plus qu’à continuer d’avancer pour avoir encore plus de choses à raconter ! Allons vers cette torche pour que je puisse lire les indices du Cap’taine ! J’en ai une copie en tant que Second, mais je ne pensais pas devoir l’utiliser un jour… et puis j’avais d’autres choses à gérer. Tiens cette torche, allons-y. »


Le pirate s’avança lentement vers la torche. Elle était au bout de la petite ruelle dans laquelle ils s’étaient réfugiés et donnait sur une rue plus importante. Surement une artère importante de la citée où les marchandises affluaient. De nombreux stands étaient fermés et n’attendaient que le soleil pour pouvoir s’ouvrir et accueillir les clients. De la lumière s’échappait de quelques fenêtres, surement des cuisiniers, boulangers ou pâtissiers qui s’activaient pour que les bonnes saveurs de Korrul ne manquent pas à l’appel. Mais surtout, il n’y avait personne dans la rue, pas une silhouette ni un petit animal nocturne n’osait troubler le calme ambiance.  Ceci dérangeait presque Isidro, une telle absence de vie lui faisait froid dans le dos. Ca faisait parti pour lui des choses presque aussi anormales qu’une choppe de bière pleine dans un vaisseau pirate. Une choppe ne reste jamais pleine, à moins qu’elle ne soit empoisonnée… Bien sûr Isidro cacha ce trouble, car c’était aussi la situation qu’il recherchait, personne ne devait les voir.

«  Il y a personne c’est bon. Alors attends ce que je retrouve ce bout de papier. Non pas cette poche,… pas elle… Ah p’tain la voilà enfin. »

Le pirate déroula le petit rouleau de quelques centimètres de largeur entre lui et la torche accrochée au mur. La lumière qui éclairait par derrière le bout de papier laissait apparaître l’écriture désordonnée d’un pirate.

«  J’avais oublié que c’était du Vanyllien merdouille. C’est notre chant sur le Cap’taine Rodhia. Le Captaine Adrix en avait trouvé une version originale en Vanyllien, et cette version originale laissait paraître des doubles sens pouvant être des indices. Il y a aussi l’emplacement de certaines lettres ou mots qui sont censés nous donner un renseignement.  Je sais plus trop c’qu’on doit trouver très précisément mais d’après ce que je lis là, on doit trouver une auberge ou une taverne.  Là suis sûr, quand on le traduit en Joyellien c’est caché mais là ya une expression en Vanyllien qu’évoque bien un lieu où l’on boit. On y trouvera un objet qui nous sera utile pour atteindre l’Oasis. Faudra mieux réfléchir pour la suite, mélanger les premières lettres de chaque ligne ou autre… On trouvera peut-être d’autres infos ! Localisons déjà s’il n’y aurait pas une rue où se trouveraient beaucoup de tavernes… On essaie maintenant de nuit ou on attend la journée ? Doit bien avoir un endroit pour se cacher jusqu’au levé du soleil…
Enfin chaque chose en son temps, là quelque chose te saute aux yeux ? »


Le pirate tendit le bout de papier à Sacha, un second esprit sur les énigmes posées par la chanson ne serait pas de trop !

HRP:
 




Merci Thélador !
avatar
Pirate

On m'appelle Sacha


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vanylle - L'Hélios
MON AGE : Environ 20 ans
Féminin
MESSAGES : 47
AGE : 26
INSCRIT LE : 24/08/2013
PSEUDO HABITUEL : Kathy
Joyaux : 121
http://www.ile-joyaux.com/t1974-a-l-aventure-compagnons-jdb-de-sacha http://www.ile-joyaux.com/t1840-sacha
Posté dans Re: Allons chère amie, faisons un peu de tourisme !   - Lun 9 Sep 2013 - 7:32

Curieuse, Sacha s'approcha de la torche à son tour, remarquant également le calme étrange de la zone dans laquelle ils se trouvaient. Il fallait espérer que personne ne regarderait pas sa fenêtre lorsque leurs visages seraient éclairés par la torche ; de loin, elle-même ne risquait pas grand chose si elle était seule, mais M'sieur Zidro avait la peau plus claire que la sienne, même après un séjour dans le désert. La jeune femme avait remarqué que les gens d'ici lui ressemblaient bien plus que ceux de Matroos. Peut-être que les butineurs travaillaient par ici aussi pour apporter les enfants. Il faudrait qu'elle se renseigne pour savoir si c'était différent pour les gens pâles. Elle était bien au courant qu'il y avait un truc bizarre avec la couleur de ses yeux, qu'il ne fallait pas les montrer, mais la raison lui passait bien au dessus de la tête. Peut-être que les yeux changeaient de couleur quand on devenait pirate ?

Elle se pencha sur le bout de papier, coupant court à ses interrogations ; il serait toujours temps de se poser des questions sur les korruliannais plus tard. Sacha écouta religieusement tout ce que le pirate lui apprenait sur le document. C'était un truc important, apparemment, quelque chose confié au second par le Cap'taine lui-même.... La jeune fille avait une grande admiration pour Adrix, qui avait tout de même l'honneur de commander le vaisseau sur lequel elle voulait naviguer depuis qu'elle était toute gosse. Elle hocha la tête à plusieurs reprises pour marquer sa compréhension de la chose, admirative devant la connaissance en langues d'Isidro.

« On ferait bien de chercher maintenant tant qu'y a personne dans les ru... »

Et elle se retrouva avec le papier en mains. Elle déglutit. Comment dire... Sacha ne savait pas lire.

Elle resta une bonne minute à fixer les gribouillis en essayant de leur trouver un sens. Elle plissa l'oeil, puis l'écarquilla, comme si changer de point de vue allait lui donner le sens du texte. Mais tout ce qu'elle voyait, c'était des lignes plus ou moins tordues.

« C'est que... Euh... »

Sacha essaya encore un instant, fixant le papier comme si elle voulait y faire un trou rien qu'avec son regard, mais cela ne lui évoquait rien, surtout dans cette écriture manuscrite. Dans les lettres capitales qui marquaient les panneaux de direction dans Vanylle, elle aurait bien reconnu un mot ou l'autre, comme « taverne » ou « spatioport », mais là, ce n'était que du charabia.

Elle finit par rendre à contrecoeur le petit rouleau à son propriétaire légitime, un sourire à la fois candide et désolé sur le visage, celui qui dit « je ne sers à rien, mais je te promets que j'essaye ».... Un sourire bien souvent affiché sur les lèvres de Sacha, à vrai dire.

« J'sais pas lire. Ni l'joyellien, ni l'vanyllien. »

Au moins c'était dit, il allait devoir se débrouiller tout seul sur le coup, ou lui apprendre à lire, mais elle doutait qu'il ait le temps ou même la patience ; M'dame Ogden avait essayé, et ça n'avait pas été brillant. Elle ajouta cependant très vite, comme pour excuser son manque d'éducation :

« Mais si vous m'le lisez, je peux aider quand même hein ! Et on peut chercher la rue des tavernes ! »

Elle était vraiment dépitée. Il aurait sans doute préféré quelqu'un d'autre à ses côtés, mais c'était elle... Pas de chance.
avatar

On m'appelle Isidro l'Mécano


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vanylle - Hélios
MON AGE : 36 ans
Masculin
MESSAGES : 1378
AGE : 24
INSCRIT LE : 23/05/2012
PSEUDO HABITUEL : Isidro
Joyaux : 65
http://www.ile-joyaux.com/t754-isidro-l-mecano
Posté dans Re: Allons chère amie, faisons un peu de tourisme !   - Dim 15 Sep 2013 - 10:43

Sacha ne savait pas lire… c’était prévisible, la lecture n’était pas le passe temps favori des Vanylliens. Mais c’était quand même embêtant lorsque toute la quête reposait sur des écrits.

«  Ce n’est pas grave, personne n’est parfait. Si j’essaie de faire la traduction la plus exacte en Joyellien ça donne : A l’ombre du… regard de Ruyn, perdu dans les rues de ses enfants, occulté… disons plutôt caché parmi le restant de ruines, a l’abri et couvert du vent. Ainsi, ou tel, comme tu veux, Tel est le repos de mon précieux joyau. »

En prononçant le mot « joyau » Isidro ne put s’empêcher de sourire. Lire ce chant à voix haute dans Ofägar lui redonnait espoir. Les pièces de l’immense puzzle qu’ils avaient commencé au Passage Ardent commençaient à s’assembler.

«  Je suis sûr que d’une seule chose, c’est qu’on cherche une taverne ! Mais laquelle… grande question…. On ferait mieux de la chercher maintenant comme t’as dit, puisqu’il n’y a personne. Heureusement qu’on n’est pas à Vanylle parce que chercher la rue des tavernes serait revenu à chercher dans la ville entière. »

Le pirate jeta un petit coup d’œil dans la rue pour s’assurer que personne ne les observait. Le calme régnait toujours, à moins que quelqu’un soit vraiment bien caché dans les ombres il n’y avait pas la moindre trace de vie dans les parages. C’est ensuite dans le bleu des yeux de Sacha éclairé par la torche qu’Isidro plongea son regard.

«  Toujours personne, j’te propose qu’on suive cette rue marchande. Les tavernes ne sont jamais bien loin des endroits où il y a beaucoup de vie, donc elles pourraient être dans le coin, vers là-bas. »

En disant cela Isidro se mit à reculer dans la rue, comme pour démontrer qu’elle était vraiment déserte, qu’il n’y avait vraiment aucun danger de se faire repérer. Mais le mécanicien n’avait pas très bien calculé son coup, car il fit à peine deux pas en arrière que le cri strident d’un kaïho retentit. Ce dernier se tenait sur un balcon, juste au dessus de la torche où les deux fugitifs avaient lu la chanson. En se reculant Isidro était rentré dans le champ de vision de l’animal.

Sans se faire prier le pirate courut vers Sacha pour la retrouver. Au même instant il put apercevoir une lumière s’allumer, suivie de la voix grave d’un korrulien.

« C'était quoi ça ?! Allez t'es plus discrète que moi, je te laisse passer devant ! Je vais nous faire tuer sinon.»

Même si le Second de l'Hélios venait de chuchotter, on pouvait percevoir juste à son ton sa peur et son énervement. En même temps il commençait à s'enfoncer dans la petite ruelle où ils s'étaient cachés. Ses gestes trahissaient son envie de déguerpir, bien loin de cette rue marchande.




Merci Thélador !
avatar
Pirate

On m'appelle Sacha


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vanylle - L'Hélios
MON AGE : Environ 20 ans
Féminin
MESSAGES : 47
AGE : 26
INSCRIT LE : 24/08/2013
PSEUDO HABITUEL : Kathy
Joyaux : 121
http://www.ile-joyaux.com/t1974-a-l-aventure-compagnons-jdb-de-sacha http://www.ile-joyaux.com/t1840-sacha
Posté dans Re: Allons chère amie, faisons un peu de tourisme !   - Ven 20 Sep 2013 - 16:55

A l’ombre du regard de Ruyn, perdu dans les rues de ses enfants,
Caché parmi le restant de ruines, a l’abri et couvert du vent,  
Tel est le repos de mon précieux joyau.


Sacha était bouche bée à l'écoute de la chanson. On aurait vraiment dit une énigme, ou une indication, quelque chose qui semblait véritablement épique. Ils cherchaient une taverne... La première réflexion de Sacha fut qu'effectivement, ils en auraient eu pour une semaine s'ils avaient été à Vanylle, mais ici, elle n'était sûre de rien. Elle hocha la tête.

"Oui, on va suivre la rue. Faut pas rester trop longtemps au même endroit, faut pas qu'on nous voie trop, alors autant explorer."

Elle se dit que ce serait tout de même sympa de trouver une planque, puisque les recherches risquaient de leur prendre plus longtemps que prévu par rapport à son plan initial qui était de voler un vaisseau et d'atterrir joyeusement au milieu de l'Oasis. C'était à la fois déprimant et enthousiasmant ; elle avait envie de passer à l'action, mais aussi que la Quête soit longue et fabuleuse. Dilemme dilemme. Enfin, visiblement, ce serait la deuxième option. Isidro recula, et un sifflement très désagréable se fit entendre, suivi de près par une voix grave qui baragouinait dans une langue bizarre. Le pirate revint rapidement près de Sacha, qui montra sa joie de voir ses maigres compétences reconnues par un grand sourire, malgré la situation dangereuse du moment.

"Essayez de rester le visage dans l'ombre, m'sieur. C'est le meilleur moyen pour qu'on vous voie moins, et pour que si on vous voit, on sache pas si z'êtes ami ou ennemi." chuchota-t-elle en réponse.

Sans plus attendre, les pirates s'enfoncèrent dans la ruelle sombre, avant d'arriver à une rue plus seulement fréquentée par un homme visiblement avîné, encore un. Sacha s'accroupit derrière un étal vidé pour la nuit, attirant Isidro avec elle afin d'observer la situation. Ce n'était pas encore le moment où les boutiques ouvraient, apparemment, mais c'était celui où les saoulards rentraient chez eux, quand ils n'étaient pas chargés de la sécurité publique. Elle eut un sourire plein de fossettes.

"Pour trouver les tavernes, on fait le chemin inverse du poivrot."

C'était le même raisonnement que celui qui l'avait amenée au spatioport, le chance leur sourirait peut-être encore de cette manière. Elle se redressa et se remit à marcher, presque normalement, en faisant bien attention que le Second reste à ses côtés. Elle gardait un rythme naturel, comme si c'était normal qu'ils soient là, tout en veillant mine de rien à rester loin de l'éclairage direct. Ce n'était pas beaucoup plus difficile que de se déplacer dans les travées d'un vaisseau ennemi pour aider ses coéquipiers, après tout ; il n'y avait pas dans l'immédiat de vie à sauver, aussi c'était presque un jeu. On est jamais aussi bien caché que lorsqu'on est en pleine lumière.

Les établissements qu'ils cherchaient n'étaient en fait pas très loin, à peine trois rues, et ils fermaient tout juste : il devait être trois ou quatre heures du matin, si Sacha se fiait aux horaires vanylliens pour ce genre d'endroits. Elle tira précipitamment son camarade dans l'encadrement d'une porte pour éviter qu'ils ne soient vus par quelques gais lurons de sortie.

Une fois qu'ils furent partis, elle s'enquit de la suite en chuchotant.

"Voilà, c'est trouvé. On fait quoi, maint'nant ?"

Parce que bon, c'était bien joli, une rue pleine de tavernes, mais il fallait encore trouver la bonne... Et les moyens d'y entrer.

HRP:
 
avatar

On m'appelle Isidro l'Mécano


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vanylle - Hélios
MON AGE : 36 ans
Masculin
MESSAGES : 1378
AGE : 24
INSCRIT LE : 23/05/2012
PSEUDO HABITUEL : Isidro
Joyaux : 65
http://www.ile-joyaux.com/t754-isidro-l-mecano
Posté dans Re: Allons chère amie, faisons un peu de tourisme !   - Dim 22 Sep 2013 - 8:18

«  Maintenant on va devoir tourner en rond dans le coin jusqu’à apercevoir quelque chose qui serait en lien avec les paroles. En tout cas bravo pour ce début de recherche, bien joué ! »

Isidro s’écarta bien de Sacha. Les quelques petites secondes passées à côté d’elle dans l’encadrement de la porte lui mirent dans la tête de drôles de pensées. En étant à côté d’une pirate qui faisait si jeune physiquement dans une rue pleine de tavernes, il avait l’impression d’être un pédophile heureux d’avoir trouvé une victime saoule. Cette joyeuse pensée fut accompagnée du fait qu’il pouvait être le père de Sacha. Une petite pause dans un étroit placard à balais de l’Hélios avec une camarade vers ses 16 ans aurait suffi à concevoir Sacha… Cette pensée le gêna tellement qu’il se demanda si justement il n’avait pas fait assez gaffe pendant son adolescence ! Mais rapidement il se rappela que Sacha ne faisait pas parti des pirates nés sur l’Hélios, il n’avait pas à s’inquiéter pour cela.

«  Euh pardon j’reprends, avec la fatigue j’ai la tête dans l’cul. Ah c’que j’vois le nom des tavernes est écrit en korrulien. A ma connaissance aucun pirate ne connaît cette langue, la chanson doit donc faire référence à une image, comme celle qu’on peut voir sur les portes, murs,  vitraux, ou enseignes. Merde là ! »


Le pirate se replaça dans l’encadrement de porte avec Sacha pour se cacher le temps que quelques saoulards passent. Les idées stupides qu’il avait eu juste avant lui revinrent en tête, idées qu’il essaya de chasser en se focalisant sur les détails de la porte en bois juste devant lui.

«  Enfin fini ! Tiens là regarde derrière cette taverne avec le draoma dessiné dessus ! Regarde le gamin qui vient d’en sortir, je crois qu’il est en train d’ouvrir la porte d’un garde mangé, non ? »

En effet, un jeune korrulien d’une quinzaine d’années était en train d’ouvrir une trappe qui donnait accès par l’extérieur au sous-sol de la taverne. Surement une solution adoptée pour protéger les aliments et les boissons de la chaleur de la journée. L’adolescent avait avec lui une caisse contenant les bouteilles les plus précieuses qui n’avaient pas été vidées pendant la soirée.

«  On pourrait peut-être trouver de la nourriture et d’autres trucs… Mais si on gêne l’ado ou qu’il ne rentre par auprès son patron, ça va attirer des gens… On essaie puis on bouge ? »




Merci Thélador !
avatar
Pirate

On m'appelle Sacha


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vanylle - L'Hélios
MON AGE : Environ 20 ans
Féminin
MESSAGES : 47
AGE : 26
INSCRIT LE : 24/08/2013
PSEUDO HABITUEL : Kathy
Joyaux : 121
http://www.ile-joyaux.com/t1974-a-l-aventure-compagnons-jdb-de-sacha http://www.ile-joyaux.com/t1840-sacha
Posté dans Re: Allons chère amie, faisons un peu de tourisme !   - Dim 29 Sep 2013 - 2:45

Sacha s'apprêtait à demander s'il n'y avait pas moyen de trouver un gentil korrulien pour les aider mais elle fut coupée dans son élan par l'exclamation d'Isidro. Elle se recula vivement dans l'encadrement sombre de cette porte décidément bien utile, en priant pour que les habitants ne veuillent ni sortir ni rentrer chez eux.

L'alerte passée, Isidro lui désigna une porte. Elle retint de justesse son « c'est quoi un draoma ? » lorsqu'elle vit effectivement le garçon en question. A la mention de garde-manger, son ventre gargouilla, même si elle avait grignoté quelques petites choses un peu plus tôt ; Sacha avait toujours faim, c'était ainsi.

« On essaie, c'est de la mangeaille, c'est important. T'façons vu les gens du coin, même si on les attire, on court plus vite qu'eux, avec tout c'qu'ils ont bu cette nuit. », répondit-elle en haussant les épaules. On sentait une certaine habitude à attendre que Marcel le cuistot se serve une choppe pour se glisser dans le garde-manger de l'Hélios.

C'était tout de même une étrange manière de réellement commencer une quête vers un trésor que de se glisser silencieusement vers de la nourriture, mais ce n'en était pas moins indispensable. Sacha songea qu'il leur faudrait trouver un endroit où dormir, après cela, vu la fatigue d'Isidro qui semblait lui jouer des tours et l'envoyer dans la lune par moments. Cela n'allait pas être facile, mais chaque chose en son temps.

Passant d'une ombre à l'autre, ils arrivèrent à l'arrière de la taverne au mystérieux draoma, et se cachèrent derrière les poubelles pour étudier le terrain. La porte du supposé garde-manger était entrouverte, et l'on entendait le garçon s'activer à l'intérieur.

« On fait quoi ? »
chuchota Sacha, « On rentre et on l'assomme ? On attend qu'il sorte et, euh... On l'assomme pour récupérer les clefs ? »

Sa stratégie était plus ou moins inspirée de celle qu'elle avait utilisée pour sortir de la carcasse de l'Hélios. Dans le cas où on ne peut pas se faufiler furtivement derrière quelqu'un, on l'assomme. Quelle logique.
avatar

On m'appelle Isidro l'Mécano


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vanylle - Hélios
MON AGE : 36 ans
Masculin
MESSAGES : 1378
AGE : 24
INSCRIT LE : 23/05/2012
PSEUDO HABITUEL : Isidro
Joyaux : 65
http://www.ile-joyaux.com/t754-isidro-l-mecano
Posté dans Re: Allons chère amie, faisons un peu de tourisme !   - Dim 13 Oct 2013 - 11:19

L’art d’assommer quelqu’un sans être vu, technique n°93 pour voler une bière à la taverne : il faut toujours assommer sa victime sans être vu, ou du moins sans être vu par des personnes qui ne sont pas de votre équipage. En effet, si un pirate d’un équipage A voit un pirate d’un équipage B voler la bière de l'un de ses camarades, il y aura une bataille entre l’équipage A et B dans la taverne. Bilan : personne ne boira la divine boisson.

«  Et bien je pense ma p’tite Sacha qu’on devrait… »


Le garçon commença à remonter l’échelle du garde manger et ses yeux se posèrent sur les deux pirates, puis sur le pied d’Isidro qui s'approchait rapidement. D’un bon coup de pied le mécano assomma le jeune korrulien qui tomba en bas de l’échelle. Puis tout aussi naturellement Isidro se mit à descendre. De l’extérieur on avait l’impression que le pirate avait glissé sur le premier barreau de l’échelle que plutôt donner un magnifique coup de pied. En descendant il invita la blonde à le rejoindre :

«  Oui donc, il faut toujours assommer quelqu’un le plus discrètement possible, donc à l’abri des regards. Imagine un peu si on l’avait laissé sortir et qu’il nous avait échappé de peu. Allez descends. »


Les lampes à huile étaient toujours allumées, le korrulien avait dû les entendre et sortir pour savoir ce qui se passait. Pas de chance pour lui, il leur avait facilité de travail. Dans un coin de la salle des tonneaux et des bouteilles reposaient sagement. Les reflets des flammes dansantes sur les bouteilles de verres donnaient un côté caverne aux mille trésors. Mais ce n’était pas faux, car de l’autre côté de trouvait :

« Tant de nourriture non périmée ! De la viande fraiche ! Des fruits ! Des… des… bon les légumes on peut les laisser… Mais regarde moi la taille de cette cuisse qui ne sent pas le pourri ! Waw ! On a jamais eu une réserve de nourriture comme ça sur l’Hélios. Tant de nourritures saines, j’en bave ! Ce que tu m’avais montré tout à l’heure n’était rien à côté de ça. »

La tentation était trop forte, Isidro prit le fruit le plus coloré qu’il put trouver et essaya d’y planter ses dents. Je dis bien essayer parce que la peau était assez dur et qu’il faillit se casser une dent… Heureusement il pensa après à peler le mystérieux fruit.

« C’est si beau… tellement beau que j’ai envie d’y rester… Tiens une idée ! Je te propose qu’on cache le corps du mioche, et on prépare un coup pour assommer les prochaines personnes qui descendront le chercher. Si on gère assez bien, on pourra peut-être passer la nuit ici ! »

HRP:
 




Merci Thélador !
avatar
Pirate

On m'appelle Sacha


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vanylle - L'Hélios
MON AGE : Environ 20 ans
Féminin
MESSAGES : 47
AGE : 26
INSCRIT LE : 24/08/2013
PSEUDO HABITUEL : Kathy
Joyaux : 121
http://www.ile-joyaux.com/t1974-a-l-aventure-compagnons-jdb-de-sacha http://www.ile-joyaux.com/t1840-sacha
Posté dans Re: Allons chère amie, faisons un peu de tourisme !   - Dim 20 Oct 2013 - 5:23

Sacha hocha la tête, prenant note de la leçon. Elle n'assommait jamais personne, en temps normaux, ce n'était pas son job, mais les circonstances faisaient qu'elle avait dû commencer. C'était plutôt fun, d'ailleurs, si on exceptait les dangers de mort en cas d'échec, tout ça. Isidro semblait être versé dans cet art, il avait pris les devants pour une démonstration plutôt convaincante, du moins lorsqu'on se penchait pour constater que, plutôt que de glisser ridiculement comme elle l'avait cru au départ, il avait effectivement envoyé le jeune korrulien faire un câlin à la poussière.

A son tour, elle descendit les barreaux, avant de se figer au pied de l'échelle. Toute cette bouffe... Les yeux écarquillés, elle prenait connaissance de l'ampleur du trésor. Des étoiles dans les yeux, elle regardait effectivement la viande fraîche, les fruits, les lég... Non, en effet, pas les légumes.

« Waaaah... »

Il semblait que son unique neurone était parti en vacances alors qu'elle se prenait les pieds dans le pauvre garçon inconscient, toute à sa hâte de casser la croûte. Elle jura entre ses dents, se rétablissant de justesse, cognant au passage une étagère de bouteilles qui ne firent heureusement que cliqueter ; cela eut le mérite de rétablir la maigre faculté de réflexion de Sacha, au lieu de rester stupidement la bouche ouverte en attendant que la nourriture s'y engouffre toute seule. En parlant de ça, d'ailleurs... Elle s'éloigna prudemment des bouteilles avant d'en faire tomber et saisit un bocal contenant des espèces de biscuits bruns bizarres, et l'ouvrit avant d'en renifler prudemment le contenu. A force d'aller chiper des trucs dans la réserve de nourriture de l'Hélios, elle était habituée à faire attention aux choses que le cuisinier aurait pu placer là par vengeance, pour la rendre malade. Elle ne pouvait pas lire l'étiquette, mais ça sentait bon... Pendant qu'Isidro exprimait son idée, elle croqua une friandise, pour voir.

« C'est une bonne idée m'sieur, mais va falloir se r'layer pour dormir, parce qu'assommer les gens en dormant c'est pas facile. » L'identité secrète de Sacha ? Captain Obvious. Elle se souvint qu'elle avait trouvé au mécano un air assez fatigué un peu plus tôt, et elle décida de se montrer charitable. « J'vous laisse dormir en premier, moi j'ai pioncé y a pas longtemps, par contre vous... Sauf vot'respect, z'avez pas une bonne tête, là tout d'suite. »

Reposant son bocal de biscuits, elle avisa un stock de fil culinaire, qui serait probablement à ficeler la viande pour la cuisson, puis le garçon au sol... Quoiqu'elle n'eut aucune volonté ni de le cuire, ni de le manger – encore heureux avec la masse de trucs à grignoter dans l'endroit – elle eut tôt fait de le ligoter. Un peu n'importe comment, d'ailleurs, mais ça avait l'air de tenir, même s'il avait l'air au bout d'un moment d'être tombé dans les pattes d'une araignée géante.

Assise en tailleur à côté du paquet cadeau dans lequel on distinguait vaguement un jeune korrulien, s'époussetant les mains d'un air satisfait, Sacha s'enquit de la suite des évènements.

« Où c'est qu'on le planque ? »

Une fois qu'il serait dissimulé, elle pourrait commencer son tour de garde, et accessoirement passer le temps en mangeant tant que personne n'aurait la mauvaise idée de descendre là. D'ailleurs, à ce sujet...

« Et comment on fait si y a quelqu'un qui descend, dites ? Vous disiez « on prépare un coup »... Mais quoi ? »

HRP:
 
avatar

On m'appelle Isidro l'Mécano


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vanylle - Hélios
MON AGE : 36 ans
Masculin
MESSAGES : 1378
AGE : 24
INSCRIT LE : 23/05/2012
PSEUDO HABITUEL : Isidro
Joyaux : 65
http://www.ile-joyaux.com/t754-isidro-l-mecano
Posté dans Re: Allons chère amie, faisons un peu de tourisme !   - Mar 19 Nov 2013 - 16:22

«  Hum… oui on va préparer un coup. Faut trouver un moyen de faire tomber de l’échelle les futurs visiteurs. Tiens ça par exemple. Sur les barreaux du haut on va mettre quelque chose de glissant. Ensuite prenons… laisse moi chercher… Ce gros jambon là bas ! » Afin d’accompagner le geste à la parole Isidro alla vite chercher le jambon fumé qui n’attendait que d’être coupé et dégusté.
«  Il devrait passer entre les barreaux ! Le mec il descend, commence à glisser, fait attention à ce qu’il y a sous ses pieds. Et là, nous, cachés derrière l’échelle, PAF ! Un gros coup dans l’estomac à travers les barreaux dans le ventre, il tombe par terre et dans les pommes ! Le tour est joué ! S’il se rattrape de peu on l’achève avec un autre coup de jambon ! »

Concentré sur son explication, Isidro faisait passer le jambon à travers l’échelle comme papa dans maman. Mais au même moment il réalisa qu’il y aurait un petit problème de taille pour Sacha… Le mécano devait bien lever les bras pour atteindre le haut de l’échelle et pouvoir donner le coup de jambon au bon moment. Pour la petite pirate par contre...

«  Héhé… Petit problème… T’es trop petite, on n’a qu’à prendre une caisse pour faire un escabeau ! Comme ça tu pourras donner le coup de jambon quand le visiteur aura son corps en haut de l’échelle et la tête encore à l’extérieur. Il verra rien, tombera de haut, ça sera parfait. »


En trottinant Isidro alla chercher une petite caisse rempli de bouteille et la plaça derrière l’échelle pour la petite blonde. Etait-il vraiment serviable ? Non, le mécano ne rêvait que de dormir, plus vite il trouverait une solution à la question de Sacha, plus tôt serait son repos.

«  Oh et le corps du gamin je m’en occupe, je le mettrai derrière ces sacs. Prends le jambon, et bon courage ! Moi je dors, merci de prendre la garde en premier ! »


Bien évidemment, un joli sourire pour accompagner le tout, histoire de clôturer rapidement le débat et ne pas lui laisser le temps de réfléchir. Il voulait absolument dormir. Après avoir caché le corps derrière les sacs, Isidro se coucha... sur ces mêmes sacs. C'était confortable et ça allait empêcher le mioche de partir, un moyen de joindre l'utile à l'agréable.

Au final, Isidro put se reposer un peu. Pas longtemps, mais assez pour reprendre des forces. Le seul ou plutôt les seuls petits problèmes à son réveil étaient les suivants : pourquoi Sacha était avec le gamin, toujours inconscient d’ailleurs. Comment avait-il bougé ? Mais surtout pourquoi il était nu maintenant ? Oh et puis qui était le gros bonhomme dans le fond complètement saoul ( pour ne pas dire en train de dormir dans son vomi ) ?

HRP:
 




Merci Thélador !
avatar
Pirate

On m'appelle Sacha


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vanylle - L'Hélios
MON AGE : Environ 20 ans
Féminin
MESSAGES : 47
AGE : 26
INSCRIT LE : 24/08/2013
PSEUDO HABITUEL : Kathy
Joyaux : 121
http://www.ile-joyaux.com/t1974-a-l-aventure-compagnons-jdb-de-sacha http://www.ile-joyaux.com/t1840-sacha
Posté dans Re: Allons chère amie, faisons un peu de tourisme !   - Lun 25 Nov 2013 - 4:56

Sacha avait rapidement approuvé le plan, d'autant plus qu'il incluait un jambon fumé à l'odeur tout à fait divine. Prestement, elle s'était placée sur la caisse gentiment disposée à son attention, et avait regardé patiemment M'sieur 'Zidro tirer le gamin derrière les sacs avant de s'endormir à une vitesse qui aurait été étonnante si elle n'avait pas toujours vécu au milieu de pirates qui n'avaient presque jamais de difficultés à trouver le sommeil, ni à ronfler d'ailleurs.

La jeune fille avait une mission de la plus haute importance, c'était un grand honneur ; cette pensée lui faisait tout chaud au coeur, on lui faisait confiance, pour une fois.

Les minutes passaient. D'un ennui... Sacha baillait, observait les alentours en essayant de déterminer ce qui pourrait être emportés avec eux lorsqu'ils devraient partir, probablement avant le matin. Elle avait beau avoir dormi tout son saoul plus tôt dans la journée, la noirceur environnante ne l'empêchait pas de piquer du nez, surtout sans rien autour pour captiver son intérêt... Quoique.

Un mouvement attira son attention. De derrière les sacs, un truc rampait dans l'ombre, faisait écarquiller l'oeil de Sacha pour mieux voir. Un monstre ?...

Non, un jeune korrulien saucissonné comme un rôti, qui tentait d'atteindre l'échelle, sans doute pour y grimper avec les dents (?). Sacha eut un sourire bizarrement ravi ; en voilà un chouette truc pour s'occuper ! Elle vint s'asseoir devant l'échelle, son dos appuyé contre les barreaux, de sorte à lui  barrer le passage. De toutes façons, il était ligoté, il y avait fort à parier que ses mouvements de reptation ne lui permettraient pas de monter.

« Détache-moi ! », vociféra-t-il malgré le cordage entre ses dents, dans un korrulien un peu mâchouillé.

Pour comprendre l'étonnement de Sacha, il vaut mieux passer ce dialogue en version originale korrulienne, sans sous-titres pour la jeune pirate, évidemment.

« Tro'sheau ! » fut ce qu'elle avait entendu, et ce qui se répéta avec beaucoup de hargne.

« Ouais, moi aussi, pays d'fous hein ? », répondit-elle, ravie de pouvoir dialoguer, puisqu'elle pensait avoir compris. « Attends, j'vais t'aider. »

Et Sacha de le délester de sa tunique, pour rendre service. Après tout, c'était pas vraiment de sa faute s'il était coincé là ; elle eut un peu de mal avec les cordages, mais parvint à ses fins, puisqu'elle avait tout le temps de l'aider correctement. Mais bizarrement, ce n'était pas cela que le gamin voulait, apparemment, puisqu'il s'énervait en parlant malgré qu'elle l'eut aidé à se rafraîchir.

« Tro'sheau, tro'sheau, kheeerr !! »

Le joueur attentif saura que la traduction en est « Mais détache moi, DETACHE-MOI, espèce de débile !! », mais Sacha, elle, se demanda surtout quoi faire, principalement pour le faire taire de peur qu'il ne réveille Isidro.

« Euh... »

Après un bon moment et des vociférations qu'elle interpréta comme un violent soulagement, le gamin était on ne peut plus au frais, ses petites fesses bronzées – le coquin semblait s'exposer au soleil sous tous les angles – directement sur le sol frais du garde manger et un bout de chiffon dans la bouche pour l'empêcher d'exprimer aussi fort sa reconnaissance. Mais alors que Sacha allait lui tapoter sur la tête pour lui faire savoir que c'était bien normal, qu'il n'avait pas à la remercier, un mouvement derrière elle la fit se retourner prestement, attrapant au passage son jambon dans une volte-face fluide et digne d'un grand ninja, pour se retrouver devant un gros bonhomme tanguant sur l'échelle, son pied tâtant le vide à la recherche de la marche suivante. Et elle n'était pas bien placée pour sa mission... Elle se mordit la lèvre, et puis... Tant pis.

Sacha bondit vers l'échelle, grimpant prestement, s'accrochant au dos de l'ivrogne de toutes ses forces avec ses jambes, et lui asséna une série de coups de jambon sur la tête sans plus de ménagement, jusqu'à ce qu'il lâche prise et s’effondre au sol. La jeune pirate se rattrapa de justesse d'une main à l'échelle, l'autre crispée sur son très utile jambon. Heureusement qu'elle était plus agile qu'attentive, pour ce genre de cas.

Fiou. Catastrophe évitée. Avant de se laisser glisser pour redescendre, elle mordit une bonne fois dans son arme, pour se réconforter après cette poussée d'adrénaline, hasardant un regard vers Isidro qui dormait toujours comme un bienheureux. Le nouveau venu lui indiqua par un ronflement gargouillant qu'il était toujours en vie quoique bien assommé... Comme s'il ne s'était rien passé, Sacha reprit sa place derrière l'échelle, avec son jambon amputé d'une jolie trace de dents bien régulière. Et lorsque Isidro se réveilla, elle l'accueillit avec un grand sourire triomphant.

« Bien dormi ? Z'avez vu, j'ai assommé un autre korrulien ! »

Bien évidemment, tout était normal.

On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: Allons chère amie, faisons un peu de tourisme !   -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum