AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


Une nouvelle pas forcément bonne.

avatar
Oracle

On m'appelle Peottre Tiasgasthorn


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : - Oracle
MON AGE : 32 ans
Féminin
MESSAGES : 154
AGE : 26
INSCRIT LE : 24/10/2012
PSEUDO HABITUEL : Saya
Joyaux : 1010
http://www.ile-joyaux.com/t1124-peottre-l-oracle-de-la-proprete-d
Posté dans Une nouvelle pas forcément bonne.   - Ven 25 Avr 2014 - 10:16

Le poing de Peottre s'abattit avec choc sur la table. Il poussa un râle de mécontentement et releva son bras. Lentement, il leva la tête et la fit craquer, un coup à gauche... un coup à droite. Enfin, il passa les mains dans ses cheveux pour les remettre en arrière. C 'était plus un geste nerveux qu'autre chose mais cela l’apaisa tout de même.

Devant lui, sur la table dans sa tente, se trouvait une carte représentative des Erfeydes. Dessus, de petits pions en bois bleu et vert se partageaient des zones . Chaque jour, les pions verts se déplaçaient un peu plus vers le centre de l'île. En plusieurs siècles de vie, les Erfeydiens avaient toujours étaient seuls sur leur île et voilà que désormais, toute leur vie était bouleversée par des étrangers.

En tant qu'élu de son peuple par le Gardien, Peottre faisait parti des trois à devoir protéger le peuple. Mais l'Oracle Agazhar, le vieil homme toujours empli de sagesse était porté disparu depuis des mois déjà. Quand à Kataleyah, personne n'avait pu lui fournir des nouvelles d'elle. Le Gardien lui même refusait de répondre à ses questions. Le jeune homme avait l'impression de se dresser contre le monde entier, et chaque jour, le poids sur ses épaules devenait un peu plus lourd.

Mais le rouquin aimait son peuple comme jamais. Il était bien décidé à prouver au reste du monde que les Erfeydiens étaient un peuple valeureux et dangereux. Pour ce faire, il arpentait l'île dans toutes les directions. Ces dernières semaines, il avait élu campement au nord de l'île. Il passait ses journées à expédier ses ordres ci et là. Il passait beaucoup de temps aussi à échanger avec le Gardien. La plupart de ses ordres venaient directement de l’entité.

Ce soir là, Peottre avait reçu de mauvaise nouvelle. Selon le Hön Lokwïed, les étrangers avaient agrandi une nouvelle fois leur base et le nombre de prisonniers erfeydiens avait encore augmenté. Même si les erfeydiens étaient des guerriers, le doute et la peur commençaient à filtrer à travers les rangs.
Plongé dans ses réflexions, l'Oracle ne remarqua pas qu'une personne s'était faufilé dans sa tente. Seul un courant d'air qui vint lui chatouiller les cheveux l'alerta.
Lorsqu'il se retourna, il s'attendait à tout, sauf à cette visiteuse...


avatar
Déserteur

On m'appelle Kataleyah Teim-Cruan


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Cimes Hérissées
MON AGE : 26
Féminin
MESSAGES : 2189
AGE : 27
INSCRIT LE : 18/02/2012
PSEUDO HABITUEL : Nano.
Joyaux : 377
http://www.ile-joyaux.com/t480-kataleyah-teim-cruan
Posté dans Re: Une nouvelle pas forcément bonne.   - Ven 25 Avr 2014 - 16:49

Son état pitoyable témoignait de la longue route qu'elle avait parcouru ces dernières semaines pour retrouver son frère. Elle ne comptait plus les fois où elle avait du rebrousser chemin. Sans le Gardien pour la guider, Kataleyah se révélait aussi autonome qu'un enfant de douze ans. Elle avait perdue toute assurance sur le dos d'un yagock. L'orientation semblait jouer avec elle, tantôt aussi limpide que l'eau des lacs montagneux, tantôt plus boueux qu'une prairie après le passage d'un troupeau d'aurion. Ses capacités à la chasse étaient le pire des échecs pour cette femme qui auparavant se sentait en osmose parfaite avec la nature et sa faune. Elle était fatiguée et affamée par son voyage. Les fourrures grisâtres piquetées de glace qui couvraient ses épaules faisaient peine à voir.
Pourtant, si préoccupée qu'elle était par le silence persistant du Gardien, elle ne se souciait pas de faire face à l'homme le plus porté sur l'apparence de l'île des Erfeydes dans un tel accoutrement. Lui non plus n'avait pas été épargné par les temps durs que vivaient leur espèce.
Kataleyah était parvenue à se faufiler jusqu'à sa tente sans se faire voir par les hommes et femmes en poste. Au regard surpris que lui lança Peottre, elle devina qu'elle avait même réussi à l'avoir lui.
Cela signifiait aussi que le Gardien ne l'avait pas prévenue une seule fois de sa visite à venir... Le visage de l'oracle blêmit, prenant une teinte plus pâle qu'on aurait cru possible avant de le voir.
- Peottre, dit-elle enfin de sa voix éraillée d'un ton entre le salut et l'interrogation.
Son regard étrangement vif se posait partout dans la tente sauf sur son interlocuteur. La table où couverts et assiettes laissaient place à carte et pions, le lit de campement écrasé par une dizaine de fourrure, le coffre sur sa droite, le panier de brandons suspendu à la poutrelle centrale.
Sa propre attitude couarde l'irrita. Elle tâcha de se reprendre durement et commença par se redresser en repoussant ses cheveux sales en arrière. Machinalement, elle les noua en chignon mais ne trouva rien à son poignet pour les nouer. La faible lueur des brandons suffit à mettre en avant sa récente maigreur. L'ombre qui cernait ses yeux n'était pas plus fictive que celle qui émaciait ses joues. Sous la crasse du voyage, elle était méconnaissable.
Depuis Pleyrion où elle avait prit le temps de se reposer et se nourrir en enseignant les secrets de l'ithylium au jeune Grim, Kataleyah avait refusé rien qu'une fois de s'avouer ce qui la transformait tant. Elle était si effrayée à cette idée qu'elle n'osait la formuler, comme si une pensée claire rendrait le fait réel.
Il lui fallait être sure que Peottre, lui aussi, n'entendait plus le Gardien. Non, alors cela signifierait que je l'ai tuée ! pensa-t-elle immédiatement. Sa bouche s'agita nerveusement dans sa panique solitaire.
- Ce sont les positions des étrangers ? demanda-t-elle brusquement en se rendant vers la table pour distraire Peottre de son attitude inusitée, les bras serrés autour de sa poitrine et agitée de tics.
Elle ne savait pas oh combien elle ressemblait alors à Aghazar ! Allait-elle devenir comme l'oracle fou ?



Sign @Thélador



Spoiler:
 
avatar
Oracle

On m'appelle Peottre Tiasgasthorn


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : - Oracle
MON AGE : 32 ans
Féminin
MESSAGES : 154
AGE : 26
INSCRIT LE : 24/10/2012
PSEUDO HABITUEL : Saya
Joyaux : 1010
http://www.ile-joyaux.com/t1124-peottre-l-oracle-de-la-proprete-d
Posté dans Re: Une nouvelle pas forcément bonne.   - Sam 26 Avr 2014 - 5:14

Elle était là, dans sa tente, comme si de rien n'était. L'esprit de Peottre était confus. Il était tiraillé entre l'envie de se réjouir de retrouver Kataleyah et de la prendre dans ses bras et l'envie de lui hurler dessus. L'Oracle détailla du regard sa sœur et fut horrifié par son apparence. En tant qu'élue du Gardien, il était impératif pour lui de toujours se présenter sous son meilleur aspect pour mettre le peuple en confiance, et voilà que Kataleyah se promenait dans les Erfeydes comme une paysanne !

Cette dernière ne s'excusa nullement de son absence et ne fournit aucune explication. Elle se contenta de poser une question sur les pions de la carte. S'en était trop pour Peottre et il explosa de reproches :

« Est-ce que tu te fou de moi Kataleyah ?! Te voilà de retour, sans t'excuser ni me raconter ce qu'il t'es arrivé ! Voilà des semaines que tu as disparue. D'abord Agazhar, puis toi ! J'ai dû m'occuper seul de toutes les décisions pendant ton absence Kataleyah ! Tu es une Oracle, tu ne peux te permettre de disparaître comme ça. Ton peuple compte sur toi, comment as tu pu être aussi égoïste ?! Le Gardien lui même n'a pas su répondre à mes questions à ton sujet. »

Il s'était rapprochait d'elle en parlant et lui avait attrapé le bras droit avec force. L'attitude agressive de Peottre tenait principalement à la rancune d'avoir été seul ces derniers temps. Bien qu'il ne soit pas l'homme le plus agréable du monde, ces derniers temps avaient été une épreuve pour lui. La solitude, l'hésitation et le poids de ses décisions pesaient sur lui. Il aurait aimé pouvoir se partager les responsabilité avec elle et le vieil Oracle.

Enfin, brusquement il lâcha le bras de la jeune femme, et d'un ton plus bas et plus posé, il continua :

« Vas tu enfin t'expliquer... »

Puis, il se tourna et prit un gobelet en terre cuite qu'il rempli d'eau chaude. Il ajouta quelques feuilles et tourna le verre vers Kataleyah. Il le posa devant elle avec une miche de pain bien moelleuse.

« Manges et bois, ou tu vas t'effondrer sur place, ce qui ne me servira à rien. »

Son ton était cassant mais pour quelqu'un le connaissant bien, on pouvait surtout percevoir de l'inquiétude et un réel désir d'aider.


avatar
Déserteur

On m'appelle Kataleyah Teim-Cruan


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Cimes Hérissées
MON AGE : 26
Féminin
MESSAGES : 2189
AGE : 27
INSCRIT LE : 18/02/2012
PSEUDO HABITUEL : Nano.
Joyaux : 377
http://www.ile-joyaux.com/t480-kataleyah-teim-cruan
Posté dans Re: Une nouvelle pas forcément bonne.   - Jeu 1 Mai 2014 - 8:44

Kataleyah obéit promptement, encore trop choquée par les secousses et la colère de Peottre à son encontre. Pas une minute elle n'avait songé à la situation de son ainé. L'absence d'Aghazar, la sienne, elle réalisait soudain que toutes les décisions revenaient à Peottre et avec elles leurs conséquences. En cas d'échec, le peuple se tournait vers lui.
Durant son voyage, la jeune femme avait bien eu l'occasion de remplir son rôle de guide auprès des villageois inquiets. Leurs interrogations étaient légitimes mais ses réponses n'avaient pas de sens à ses propres oreilles. Comment les oracles pouvaient-ils expliquer ce qu'ils ignoraient ?
Jusqu'à présent, Kataleyah était certaine que Le Gardien avait partagé plus de connaissances avec Peottre, plus sage, plus confiant, plus expérimenté. Quant à Aghazar... les derniers évènements avaient effacé son souvenirs de sa mémoire. Disparu depuis plus d'une saison, sans les assurances du Gardien pour l'apaiser, Kataleyah en avait conclu qu'il s'était détourné de sa mission. Un acte infâme mais comment pouvait-elle le blâmer, elle qui depuis des mois préparer son évasion ?
Le gobelet posé sur la table avec le pain fumait sous ses yeux. Craignant que ses pensées ne la trahisse, la dernière oracle se saisit du doux breuvage et ne reprit la parole qu'une fois le verre vidé. Ses tremblements nerveux s'étaient atténués lorsqu'elle entama la miche avec une désagréable crainte dans les gestes.


- Pardonne moi Peottre, je n'ai pas eu l'humilité de me mettre à ta place un seul instant jusqu'à aujourd'hui. Je... je n'ai pensé qu'à ma mission.

Devait-elle mentir ? Hum ! Il le saurait très vite. Mieux valait lui fournir ce qu'il voulait en dissimulant la part honteuse par l'omission.


- J'étais dans la région de Fendrevent. Pendant que tu veillais sur le Nord, je m'informer de la situation dans les villages au sud d'Adiem. Puis je, je ne me souviens plus. C'est très flou dans mon esprit, je me souviens juste d'un appel pressent vers l'Est, au delà de la Muraille. J'y suis allée par mes propres moyens c'est la raison pour laquelle j'ai disparu si longtemps.

A mesure que les mots franchissaient ses lèvres, Kataleyah reprenait confiance en elle. Sa voix manquait encore de force et ses doigts tressaillaient fréquemment. Elle ne lui mentait pas, elle ne voulait simplement pas lui dire qu'elle avait repris connaissance une fois l'énorme tunnel ouvert dans la Muraille, un trou sombre comme une gueule béante d'où l'écho rugissant de l'océan se répercutait avec puissance jusqu'à elle. La suite, elle refusait de se la remémorer, c'était bien trop douloureux et effrayant.

- Peottre, cela fait bien trop longtemps que je n'ai pas pu avoir de nouvelle de la situation. A mon départ de Pleyrion, les étrangers avaient pénétré sur les terres des Foranth... La tour de garde n'est plus.





Sign @Thélador



Spoiler:
 
avatar
Oracle

On m'appelle Peottre Tiasgasthorn


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : - Oracle
MON AGE : 32 ans
Féminin
MESSAGES : 154
AGE : 26
INSCRIT LE : 24/10/2012
PSEUDO HABITUEL : Saya
Joyaux : 1010
http://www.ile-joyaux.com/t1124-peottre-l-oracle-de-la-proprete-d
Posté dans Re: Une nouvelle pas forcément bonne.   - Mer 11 Juin 2014 - 11:45

Un silence accueillit les dernières paroles Peottre pendant quelques minutes. Durant ce laps de temps, le jeune homme fixa un regard étrange sur Kataleyah. Il sentait que quelque chose n'allait pas. Que quelque chose la tracassait plus qu'elle ne laisser transparaître. Néanmoins, il ne la força pas à s'exprimer et se contenta d'attendre patiemment qu'elle livre elle même ses révélations. Et il est bien connu que le silence est le meilleur moyen d'arriver à ses fins.

Enfin, l'erfeydienne s'excusa et la rancœur qui serrait tant le cœur de l'Oracle céda finalement. Pour la suite, elle détailla son parcours sous l’œil attentif de Peottre.

« Il s'est passé beaucoup de choses depuis que la muraille a été ouverte. Je ne sais d'ailleurs pas comment une telle chose à pu se produire. Le Gardien m'a prévenu d'envoyer des éclaireurs faire le tour et ils ont découvert une brèche. Comme tu t'en doutes, il n'a pas fallut longtemps pour que ces étrangers pénètrent dans nos terres et saccages nos villages. »

A mesure qu'il parlait, sa voix s'intensifiait et laissait place à la colère. Sa haine entière était dirigeait à chaque instant vers ses hommes et femmes qui foulaient impunément ses terres. Sur leur passage, c'était la forêt qui était dévastée, des animaux tués sans vergogne, des villages entiers capturés. Le cœur meurtri par tant d'indélicatesse et de savoir vivre, Peottre s'était juré de tout faire pour repousser les envahisseurs.

«  Je suis heureux de te savoir de retour parmi nous Kataleyah. Ta présence remontera le moral de nos hommes. Ils doivent savoir que le Gardien ne les as pas abandonné ! Ils ne doivent pas perdre la foi et continuer à protéger leur maison. Tout l’intérêt de notre présence est là. Nous sommes les élus du Gardien. Nous devons guider le peuple ma sœur, ne l'oublie pas !  » Peottre passa une main dans ses cheveux, les repoussant d'un geste impatient. «   Comme tu le sais, nous n'avons plus de nouvelles de Agazhar... c'est pourquoi j'ai envoyé la Hön Kallhjärta partir à sa recherche, au cœur des Trois Glaciers.  »

Enfin, le jeune homme se laissa tomber sur une chaise devant la table. L'air grave et terriblement sérieux, il semblait lasse et fatigué par autant de responsabilité.


avatar
Déserteur

On m'appelle Kataleyah Teim-Cruan


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Cimes Hérissées
MON AGE : 26
Féminin
MESSAGES : 2189
AGE : 27
INSCRIT LE : 18/02/2012
PSEUDO HABITUEL : Nano.
Joyaux : 377
http://www.ile-joyaux.com/t480-kataleyah-teim-cruan
Posté dans Re: Une nouvelle pas forcément bonne.   - Mer 11 Juin 2014 - 12:33

Sa conscience lui pesait tant qu'elle aurait voulu trouver en Peottre un confident. Mais les oracles ne pouvaient remplir ce genre de rôle car une deuxième paire d'oreilles les accompagnait toujours au tréfonds de leur âme. Le flot de mots qui ne demander qu'à jaillir de sa bouche resta bloquer plus bas. Son apoplexie silencieuse était son châtiment. Seuls les yeux de la jeune femme, grands et sombres dans son visage blanc, trahissaient son tourment.

- Peottre, parvint-elle à lâcher avec un misérable couinement.

Elle avait perdu le peu d'assurance qui l'avait ranimée en entendant les encouragements de son frère. La véhémence de son discours flambait dans ses yeux.
L'amour du peuple envers le Gardien ne pouvait faillir. Oh combien elle en avait connaissance après toutes ses épreuves ?! Pourtant le mystérieux Protecteur des Erfeydes n'était plus....

A cette pensée, Kataleyah fondit en larmes sous le regard étonné de Peottre. Elle voulait tant lui dire ! Lui expliquer que ce n'était pas sa faute, qu'elle n'était pas consciente de ce qu'elle faisait en avivant la Trace sur la Muraille. Pourquoi les étrangers débarquaient-ils à ce moment précis ? Tout ceci ne pouvait pas relever seulement du hasard, elle refusait d'y croire.

Au bout de quelques minutes, ses sanglots s'amenuisèrent et elle entreprit de respirer profondément et lentement pour dénouer sa gorge et ses tripes.

- Peottre , gémit-elle, je ne L'entends plus...

Comment rassurer nos gens alors qu'il n'est plus là pour nous guider ? Voulait-elle ajouter mais elle n'en eut pas la force.



Sign @Thélador



Spoiler:
 
avatar
Oracle

On m'appelle Peottre Tiasgasthorn


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : - Oracle
MON AGE : 32 ans
Féminin
MESSAGES : 154
AGE : 26
INSCRIT LE : 24/10/2012
PSEUDO HABITUEL : Saya
Joyaux : 1010
http://www.ile-joyaux.com/t1124-peottre-l-oracle-de-la-proprete-d
Posté dans Re: Une nouvelle pas forcément bonne.   - Mer 11 Juin 2014 - 13:22

Le visage plongé dans ses mains, Peottre redressa la tête au ton suppliant et hésitant de l'Oracle. L'atmosphère entière de la tente avait changé. Il croisa son regard et ne put dissimuler son étonnement. A sa grande surprise, Kataleyah éclata en sanglot et laissa juste échapper une petite explication.

- Je ne l'entend plus -

Ces mots résonnèrent plus d'une fois dans l'esprit de l'Oracle. Sa tête se mit à tourner, sa respiration s’accéléra et son cœur cogna encore plus fort contre sa poitrine. Ce n'était pas possible. Non, elle se trompait. Elle était simplement fatiguée et désemparée ! Lui aussi, plus d'une fois il n'avait pas eu de nouvelles du Gardien... mais il avait toujours pu sentir sa présence...

Alors, aussi soudainement qu'elle lui avait annoncé la nouvelle, Peottre se leva d'un bond et souleva la table avec colère. Il la renversa sur le coté, faisant tomber les vivres présents sur la table, et écrasant la carte sur un coté. Il poussa un grognement de mécontentement et attrapa tout ce qui se trouvait a proximité pour le balancer ci et là.

« MAIS QU'AS TU DONC FAIT ENCORE KATALEYAH TEIM-CRUAM ?! »

La douleur de la nouvelle permis à Kataleyah de voir le second visage du jeune homme. Toute la pression, la colère, la fatigue et la peur s'échappèrent de lui dans les mots violents qu'il lui jeta. Brusquement, il s'approcha de sa sœur et la saisit par le bras, son visage à quelques centimètres du sien :

« Désormais, tu n'es plus.... »

Peottre ne put finir sa phrase car deux personnes entrèrent précipitamment dans la tente. La Hön Kalljharta et l'Oracle Agazhar pénétrèrent dans la tente l'air étonné et mal à l'aise. Ils venaient d'assister à une scène des plus déplaisantes. Malgré lui, Peottre croisa le regard perplexe de Fjölan et il sentit le besoin de se justifier mais ne trouva rien à dire. Le main toujours accroché au poignet de Kataleyah, il attendit sans un bruit.


avatar
Peuplade

On m'appelle Fjölan Kallhjärta


Infos Personnage
RANG: Peottre, Nivilk, Agazhar, Dhungaärd, Hermine, Alenoä, Edörja, Niklas, Oönvüla.
VILLE & APPARTENANCE : Ystenhaim, Shaas d'Argent, Clan Kallhjärta
MON AGE : 26 ans
Féminin
MESSAGES : 1002
AGE : 23
INSCRIT LE : 05/05/2012
PSEUDO HABITUEL : Sumire
Joyaux : 7200
http://www.ile-joyaux.com/t732-fjolan-kallhjarta#16739 http://www.ile-joyaux.com/t2021-faction-erfeydienne-les-shaas-d-argent
Posté dans Re: Une nouvelle pas forcément bonne.   - Mer 23 Juil 2014 - 18:54

Spoiler:
 


Le Hänek Valdemar avait parfaitement accompli sa promesse d'hospitalité. Durant six jours, il avait fait en sorte que leurs deux hôtes voient tous leurs besoins satisfaits, sans jamais demander de contrepartie. Le soin particulier apporté à Agazhar, non seulement en tant qu'Oracle, mais surtout vieillard à la faible santé, lui garantissait un peu plus de solidité pour la suite des choses. La jeune Kallhjärta aura moins à se soucier de  son état pour le prochain voyage, ce qui leur assurera un peu plus de mobilité et était loin d'être négligeable. Elle n'oubliera pas l'aide apportée par ce clan, les Shaas se souviendront de cet accueil et le récompenseront d'une manière ou d'une autre.

Propre, soignée, reposée et nourrie comme il se le devait, Fjölan était alors enfin apte à venir achever sa mission. Mais malgré cette courte pause, son état laissait aisément transparaître ses précédentes péripéties. Ses traits étaient marqués d'une fatigue que le sommeil seul ne pouvait effacé, ses yeux encore cernés, amaigrie par les privations du voyage et des bleus parsemant son corps et son visage. Une ecchymose sur son épaule était si large qu'elle s'étendait même jusqu'au bas de son cou et celle sur le flanc peinait à se résorber. Ces deux tâches jaunâtre sur sa peau d’albâtre, bien que peu esthétiques, n'étaient cependant plus douloureuses.
Ils quittèrent Imeallhaim au bout de la septième matinée, peu avant le lever du soleil. Son wyrmide, qui avait retrouvé sa trace peu après leur arrivée, portait le vieil Oracle sur son dos, tandis que la Hön menait la bête par la bride en marchant à ses côtés. L'animal avait perçu la faiblesse de son cavalier et s'efforçait de lui rendre le voyage moins désagréable, se déplaçant de manière moins naturelle mais surtout moins agitée pour l'homme qui le chevauchait. Ainsi, lentement mais sûrement, ils firent chemin jusqu'au relais de Yagocks le plus proche, pour la ligne finale de ce long et périlleux voyage, qui s'achèvera dans les camps du Nord. En espérant qu'après tout ce temps, Peottre n'ait pas décidé de changer de pied à terre.

Le vol se fit sans aucune embûche, fort heureusement car ses nerfs ne l'auraient probablement supporté. Les camps du Nord n'avaient que peu changé, mais étaient largement moins peuplés. Mauvais signe. Elle fronça les sourcils mais la seule chose qu'elle demanda fut d'être conduite à l'Oracle Tiasgasthorn.
Elle avait préparé mentalement de nombreuses répliques cinglantes et mille questions à sortir à son arrivée. Mais la scène la figea, la vue de la table retournée peignant un semblant de stupeur sur son visage, qui se teinta de rouge quand son regard croisa celui de Peottre. La Hön, confuse, mais désormais honteuse de sa perte de moyens, se contenta de passer une main sur son visage et de les observer en silence le temps qu'ils comprennent ce qui était en train de se passer. L'Erfeydienne devait avouer qu'elle essayait aussi d'appréhender la situation qu'elle venait d'interrompre, une violente dispute, sans l'ombre d'un doute. Mais le motif ? Là était la question.

Elle se contenta alors de les fixer, sans ouvrir la bouche, laissant Agazhar avancer devant elle. Fjölan s'avoua dépassée et accepta malgré elle un rôle de simple outil qui lui hérissait le poil. La jeune femme avait esquissé un pas en arrière dans l'espoir de fuir tout ça, mais beaucoup trop d'interrogations se mélangeaient dans son esprit pour qu'elle puisse quitter aussi simplement la tente. Son regard passait tour à tour sur les larmes de Kataleyah, puis la main ferme de Peottre sur son poignet. Son expression se fit plus sombre. Elle ne le demandait pas mais il était facile de lire sur son visage qu'elle souhaitait des explications au plus vite. Il ne fallait pas une querelle entre Oracles, les Erfeydes avaient besoin de tout sauf ça. Se rendaient-ils comptent qu'ils étaient le seul véritable lien entre toutes les factions morcelées de ce pays ? Ressasser ce fait réanima la jalousie qu'elle nourrissait pour leur pouvoir. Au fond d'elle, une infime et horrible pensée profila. Si seulement... Elle la refoula et préféra enfin s'exprimer :

-Le silence est agréable, mais il va bien falloir que l'un de nous fasse son rapport en premier. Par quoi commençons nous ? Le retour de ce cher Agazhar en un seul morceau, cet affreux capharnaüm, ou les pleurs de ta comparse ?

L'ironie dans ses mots, mais la froideur dans sa voix. Elle n'était d'humeur ni aux contrariétés ni aux ralentissements.





avatar
Oracle

On m'appelle Peottre Tiasgasthorn


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : - Oracle
MON AGE : 32 ans
Féminin
MESSAGES : 154
AGE : 26
INSCRIT LE : 24/10/2012
PSEUDO HABITUEL : Saya
Joyaux : 1010
http://www.ile-joyaux.com/t1124-peottre-l-oracle-de-la-proprete-d
Posté dans Re: Une nouvelle pas forcément bonne.   - Dim 31 Aoû 2014 - 4:35

Citation :
[ Désolée du retard du coup ! Comme convenu, je vire Kata du rp pour qu'on avance haha ♥ ]
Le cœur de Peottre cognait avec violence sa poitrine. Quelques secondes auparavant, il s'était violemment énervé et l'arrivé de Fjolän, mais surtout d'Agazhar avait fait retomber toute la tension. L'Oracle semblait prit au dépourvu. Il resta de longues secondes sans rien, ne quittant pas des yeux les nouveaux arrivants. Enfin, l'erfeydienne jugea bon de mettre fin à ce silence interminable.

Les dires de la jeune femme piquèrent au vif l'Oracle, et de mauvaise foi il déclara :

« Ce qu'il se passe entre Oracle ne te concerne en rien Hön Kallhjärta. » son ton était cassant et froid et il s'en rendit compte seulement après. Ensuite, il se tourna vers Kataleyah et dans un murmure, il lui dit : « Je te laisse un jour. Un seul ». Aussitôt, l'Oracle du Vent quitta la tente, le regard affolé. Elle n'avait même pas cherché à se défendre ou à contester. Non, tel était le destin des Oracles lorsque le Gardien les abandonnés. Ils devenaient des parias, des déchus... des déserteurs.

Ce n'était pas de gaîté de cœur que Peottre avait chassé la jeune femme. En temps normal, il aurait dû la condamner immédiatement, mais il ne pouvait s'y résoudre, alors il lui avait laissé un jour avant de la déclarer déserteuse.

Enfin, il reporta son attention vers les deux nouveaux arrivants.

« Huum... entrez donc. Vous devez être bien fatigués. Fjolän, raconte-moi tout je te prie. »

Peottre s'adressait plutôt à la Shaas qu'à Agazhar. Ce dernier tenait à peine debout et il s'installa dans un petit fauteuil près du feu. Il avait l'air hagard et semblait très fatigué. D'ailleurs, le rouquin constata qu'il était déjà en train de s'endormir.


avatar
Peuplade

On m'appelle Fjölan Kallhjärta


Infos Personnage
RANG: Peottre, Nivilk, Agazhar, Dhungaärd, Hermine, Alenoä, Edörja, Niklas, Oönvüla.
VILLE & APPARTENANCE : Ystenhaim, Shaas d'Argent, Clan Kallhjärta
MON AGE : 26 ans
Féminin
MESSAGES : 1002
AGE : 23
INSCRIT LE : 05/05/2012
PSEUDO HABITUEL : Sumire
Joyaux : 7200
http://www.ile-joyaux.com/t732-fjolan-kallhjarta#16739 http://www.ile-joyaux.com/t2021-faction-erfeydienne-les-shaas-d-argent
Posté dans Re: Une nouvelle pas forcément bonne.   - Jeu 18 Sep 2014 - 7:08

Spoiler:
 

Elle fronça les sourcils en suivant  Kataleyah du regard, puis reportant son attention sur Peottre. Cette ambiance tendue lui hérissait le poil. Quelque chose allait de travers et elle n'avait aucune idée de ce que cela pouvait être. Mais bien qu'elle restait pour l'instant silencieuse sur ce point, elle n'oublierait en rien d'essayer d'en savoir davantage un peu plus tard. Droite comme un piquet, le visage de nouveau lisse, elle s'exprima calmement, désignant d'abord de la main le vieillard qui sommeillait dans son coin :

-Ton aîné est malade, horrifié et hanté par tout ce qu'il a pu voir aux Trois Glaciers. Il aura besoin de beaucoup d'attention, j'espère que tu auras plus de patience qu'à ton habitude, Oracle. En soit, quand je l'ai trouvé, tout s'est déroulé relativement bien, seul son état pitoyable était à déplorer.

Elle pesa ses mots, réfléchit à ses phrase et l'ordre de ses révélations. Il y avait-il des choses à taire ? Non, elle serait franche. La Hön soupira, hésitant encore un certain instant avant d'avouer sa mésaventure.

-C'est d'autre chose que j'aimerais te parler. Je ne sais pas si tu as souvent arpenté les Trois Glaciers, mais cet endroit nous cache bien trop de choses. Des choses sur notre passé, visiblement. Mais des choses importantes, ça j'en suis sûre. Qui pourront peut-être même nous aider à vaincre les envahisseurs.

La guerrière se mordit l'intérieur de la joue, ouvrant et fermant la bouche comme si ce qu'elle avait à dire restait coincé dans le fond de sa gorge. Un effort et sa langue se délia, résolue à conter toute son histoire :

-Je suis arrivée dans une grotte, sans visibilité, et j'ai malencontreusement posé ma main sur une sorte de gravure. Et là j'ai vu.. J'ai vu sûrement beaucoup de choses que je n'aurais pas dû voir. Une ville somptueuse, sereine et animée. La vie y semblait si douce, si paisible... Nous sommes si pitoyables, Peottre, si limités... Nous méritons tellement mieux que cette survivance misérable.

La jeune femme secoua la tête, elle s'égarait. Elle avait encore du mal à se détacher de ce qui lui était arrivé. La mélancolie était toujours là, moins forte, mais toujours pesante, mêlée à son inquiétude constante pour son pays. Fjölan poursuivit, faisant en sorte de ne plus s'arrêter sur des détails sans que des précisions n'aient été demandées.

-Mes visions, ou hallucinations, je ne saurais encore dire, m'ont coûté beaucoup d'énergie. Elles m'ont fait perdre toute notion du temps et j'aurais pu y laisser bêtement ma vie si je ne m'étais pas ressaisie pour m'enfuir. Quand je suis sortie j'ai trouvé Aghazar. Il était terrorisé ! Il disait avoir vu le Gardien et que nous allions tous mourir. Une vraie panique, comme je n'en ai vu que trop peu. J'aurais d'abord mis ça sur le compte de sa défaillance, mais une partie de moi y croyait. Et y croit toujours, je suppose. Nous avons ensuite parlé de la fresque, de la ville, Liaverhà, et ce qui s'y apparentait. C'était comme si quelqu'un d'autre parlait à sa place. Pas le Gardien, mais une sorte d'âme égarée, venue de ces temps reculés. Notre peuple a subit une déchéance, c'est la seule certitude que j'ai pu tirer de tout ça.

Elle se rapprocha un peu plus, plantant son regard dans le sien pour insister sur sa sincérité. Elle dévoilait tout le fond de sa pensée, faisant fit de la réaction que pourra avoir l'Oracle. Elle se devait d'être limpide sur son ressenti, car il était probablement l'allié de plus grande envergure qu'elle pouvait se faire. C'est sans filtre qu'elle acheva son rapport :

-Le Gardien est clairement lié à tout ça, et je ne veux qu'en savoir plus.

Un sourire triste déforma ses lèvres, sa voix se pinça légèrement :

-Tu traites avec le Lui, et moi avec le peuple, Peottre. J'ai besoin de savoir. Non pas que ma foi s'ébranle, mais je veux comprendre. Nous ne savons que peu de Lui, ce qu'il veut, ce qu'il attend de nous. Nous subissons de cuisantes défaites, vous vous manifestez peu en des temps où vous nous êtes essentiels et Agazhar n'est pas aussi fou que tu aimerais le croire. Il y'a absolument quelque chose qui cloche. J'aurais pu me taire, garder toutes ces craintes et ces incertitudes pour moi, mais je te fais confiance. Nous partageons le même amour pour notre pays et aspirons seulement à son développement. Chacune de mes actions sont destinées au bien des Erfeydes et j'irais jusqu'à donner ma vie pour ça. Tu le sais. Et je sais que tu peux alors comprendre mes doutes.





avatar
Oracle

On m'appelle Peottre Tiasgasthorn


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : - Oracle
MON AGE : 32 ans
Féminin
MESSAGES : 154
AGE : 26
INSCRIT LE : 24/10/2012
PSEUDO HABITUEL : Saya
Joyaux : 1010
http://www.ile-joyaux.com/t1124-peottre-l-oracle-de-la-proprete-d
Posté dans Re: Une nouvelle pas forcément bonne.   - Dim 12 Oct 2014 - 11:17

Spoiler:
 

Lorsque Peottre avait demandé à l'erfeydienne de commencer son rapport, il avait été loin de se douter de son contenu. Au fur et à mesure que Fjolän narrait son aventure, l'Oracle sentait grandir en lui une multitude de questions. Agazhar avait dû subir une épreuve des plus traumatisante et épuisante. En envoyant quelqu'un chercher le vieil homme, il avait cru simplement que ce dernier s'était égaré ou caché pour rester en paix. Mais désormais, il savait qu'il en avait été tout autrement. Bizarrement, il se sentait en colère et irrité. Il n'aurait su dire si c'était lui qui ressentait tout ça ou le gardien qui partageait ses émotions.

Enfin, lorsque Fjolän aborda les Trois Glaciers, le jeune homme se redressa et écouta attentivement. Ainsi, elle avait découvert quelque chose dans ces montagnes. Avant de partir, Peottre l'avait mis en garde, mais visiblement, elle avait très vite succombé à l'appel du Glacier. Lorsqu'elle prononça le mot « Liaverhà », l'Oracle senti le Gardien s'agitait, puis il entendit comme un murmure :

« Déchéance et illusion. Qu'elle périsse comme les autres. »

Le jeune homme s'arrêta de respirer, comme s'il pouvait en apprendre plus par ce biais, mais le Gardien demeura silencieux. Il se demanda alors si ce n'était pas lui qui avait inventé tout ça. Il n'eut pas le temps de se questionner davantage, car la Shaas marqua une pause et repartie de plus belle. Elle laissa son cœur s'exprimer et cette facette de sa personnalité sembla nouvelle à l'erfeydien. Mais les remontrances qu'elle lui infligea lui firent faire la grimace, puis il répliqua aussitôt :

« Ne crois-tu pas que je sais tout ça ? Que le peuple souffre et que nous perdons du terrain jour après jour ? Je suis peut-être un Oracle, mais je ne peux changer le cours de l'Histoire. » Il marqua une légère pause et hésitant quelques secondes, il continua, sur un ton plus calme : « Ce n'est pas moi qui décide du cours des événements. Le Gardien me parle s'il en a l'envie... Je ne peux rien faire sans son accord. Vous tous ne pouvez comprendre. »

Il se tourna brutalement et se rapprocha du feu. Présentant son dos à Fjolan, il continua :

« Mais avec le retour d'Agazhar tout ira mieux. Nous pourrons nous étendre plus facilement pour répandre les nouvelles. Son retour fera du bien au moral, il ne reste plus qu'à lui laisser du temps pour se reposer. Je suis certain que le Gardien nous sauvera tous.»


avatar
Peuplade

On m'appelle Fjölan Kallhjärta


Infos Personnage
RANG: Peottre, Nivilk, Agazhar, Dhungaärd, Hermine, Alenoä, Edörja, Niklas, Oönvüla.
VILLE & APPARTENANCE : Ystenhaim, Shaas d'Argent, Clan Kallhjärta
MON AGE : 26 ans
Féminin
MESSAGES : 1002
AGE : 23
INSCRIT LE : 05/05/2012
PSEUDO HABITUEL : Sumire
Joyaux : 7200
http://www.ile-joyaux.com/t732-fjolan-kallhjarta#16739 http://www.ile-joyaux.com/t2021-faction-erfeydienne-les-shaas-d-argent
Posté dans Re: Une nouvelle pas forcément bonne.   - Dim 19 Oct 2014 - 13:35

Déception. Ce fut le principal sentiment de la guerrière. Ses épaules s'affaissèrent, un air hébété s'était peint quelques secondes sur son visage. Elle tiqua brièvement, s'humectant les lèvres, essayant de choisir précisément ses mots pour riposter à ce flot d’inepties. Quand son esprit rassembla correctement son ressenti, elle reprit aussi calmement que possible l'une des phrases qui l'avait le plus frappée :

-L'Histoire, Peottre, nous la forgeons tous à cet instant même. Nous sommes perpétuellement face à de nouvelles directions que nous nous devons de choisir très soigneusement. Nos actes, nos paroles, nos accomplissements sont les fils de l'infinie tapisserie qu'est le destin. Et nous Höns, Haneks et Oracles en sommes actuellement les principaux tisserands. Nous ouvrons la voie, nous donnons de nouveaux chemins.

D'un pas lourd, elle avança et se saisit de l'épaule de l'Oracle pour le retourner vers elle. Une flamme animait son regard, trahissant la rage amère qu'avait générée cette réaction apathique. Peut-être allait-elle regretter ce geste un peu trop familier, mais ce n'était pas le genre de chose qu'elle préméditait. De toute manière, la tirade qui allait suivre était bien plus dangereuse que ses agissements impulsifs.

-Et tu oses me dire que tu ne peux rien faire à tout cela ? Rester aussi passif et défaitiste ? J'avais grands espoirs en tes capacités et ta motivation, mais tes paroles me déçoivent. Avec tout le respect que je te dois, tu es d'une mollesse et d'une complaisance affligeante. Tu as bien eu temps de remarquer comment et quand le Gardien s'adressait à toi, je peux le croire, mais en attendant nous sommes dans l'urgence. Tu le connais, tu sais au moins ce qui lui déplaît, alors il va falloir parfois agir sans le consulter. Il aurait tôt fait de t'avertir au moindre écart, je suppose, non ?

Agazhar avait tressaillit dans son sommeil, mais ne s'était pas réveillé malgré ces éclats de voix. Fjölan soupira, sa poigne se fit plus douce, devenant simple main posée sur la clavicule de son interlocuteur, sans qu'elle ne songe à l'ôter. Au contraire, elle lui permettait de garder la parole tandis qu'elle sentait la colère monter en Peottre Ses yeux ne quittèrent pas les siens, devenant peu à peu implorants :

-Bon sang mais réveille toi ! Est ce que tu te rend compte de tout ce que nous pouvons accomplir pour le peuple en alliant nos forces ? Ton influence, mon ambition, notre fierté ! Est ce que tu arrives à imaginer l'ampleur que peut avoir la moindre de tes décisions ? La moindre de tes paroles ? L'inaction gâche justement cette puissance que te prête le Gardien ! Je te demande simplement d'user pleinement de ce qui est à ta portée.

Elle recula finalement pour s’asseoir et se servir un verre d'hydromel, qu'elle vida cul-sec d'aussitôt. Avec emphase, elle insista sur sa dernière phrase en frappant sa chope sur la table :

-Nous sommes la solution à ce chaos.





avatar
Oracle

On m'appelle Peottre Tiasgasthorn


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : - Oracle
MON AGE : 32 ans
Féminin
MESSAGES : 154
AGE : 26
INSCRIT LE : 24/10/2012
PSEUDO HABITUEL : Saya
Joyaux : 1010
http://www.ile-joyaux.com/t1124-peottre-l-oracle-de-la-proprete-d
Posté dans Re: Une nouvelle pas forcément bonne.   - Dim 19 Oct 2014 - 14:19

Le contact forcé que lui infligea Fjolän le parcourut de frisson. Lorsqu'il se tourna malgré lui et qu'il croisa le regard désespéré et dégoutté de la Hön, Peottre sentit un pincement serrer son cœur qu'il croyait dès lors geler. Le regard hagard quelques secondes, la colère reprit sa place comme à son habitude. Comment osait-elle lui parler de la sorte ? Comment osait-elle remettre en question un élu du Gardien ? Était-elle devenue folle ou simplement suicidaire ?

L'Oracle de feu serra les poings contre son corps. Il l'a dépassé d'une bonne tête et pourtant, la Shaas le dominait littéralement. Sa présence englobait l'atmosphère déjà tendue et Peottre avait l'impression d'être un simple jeune homme devant elle. Un bref instant, il fut subjugué par sa force et sa prestance. De toute évidence, Fjolän était une femme d'une rare beauté. Intelligente, franche et juste. Et malgré le discours peut flatteur qu'elle tenait sur lui, il ne pouvait que lui donner raison. Cela faisait des mois que le doute assaillait le rouquin. Il se sentait las et faible. Inutile et fatigué. Il se battait sur tellement de fronts à la fois. Les Erfeydes étaient sa raison de vivre. Il aimait ce pays comme personne sur cette terre et pourtant, il était incapable de la défendre, incapable de sortir son peuple de là. Des villages entiers avaient été capturés dans le sud des terres. Et au nord, l'ennemi était bien décidé à rattraper son retard. Que devait-il faire ? Il était le seul sur les trois Oracles à être encore sur pied. Le seul en qui le peuple avait confiance.

Le désespoir menaça de le submergeait, mais comme à son habitude, Peottre le camoufla dans une zone bien protégée de son esprit - Non, respire, calme-toi. Tu n'as pas le droit à l'erreur. Tu n'as pas le droit d'abandonner ton peuple. Il compte sur toi. Respire. Détends-toi. Tu es l'élu. Tu es un oracle. Il ne t'abandonnera jamais. Respire.

Enfin, lorsque la main de Fjolän quitta son épaule, l'erfeydien sentit la colère monter de nouveau en lui. Elle ne mâcha pas ses mots, le rabaissant pour mieux le réveiller. C'était un erfeydien, et comme tout erfeydien il était toujours prêt à relever un défi et elle le savait. Elle tentait de lui faire du mal pour qu'il se ressaisisse et qu'il prouve aux yeux de tous qu'il n'était pas faible. Qu'il n'était pas un lâche... et cette technique marcha bien évidemment.
Alors, tandis que la Shaas alla se servir un verre. Peottre planta son regard déterminé vers elle :

« Ne me prends pas pour plus faible que je ne suis Fjolän. Jamais je n'abandonnerais les erfeydiens ! JAMAIS ! M'entends-tu ?! Je suis l'élu, je suis là pour les guider. Pour VOUS guider tous ! Et je compte bien le faire ! Ce n'est pas parce que nous avons perdu du terrain que la partie est terminée ! Non ! Mais ne parle pas du Gardien comme si tu le connaissais ! Tu ne sais pas de quoi tu parles, ni de qui tu parles. Tu penses, comme tous les autres, que nous papotons gaiement toute la journée et que nous chantons pâquerette ?! CONNERIES ! Nous ne sommes que des réceptacles pour sa volonté, mets-toi bien ça dans le crâne une bonne fois pour toute. J'aime le Gardien comme tous les erfeydiens qui se respectent. Que... Que crois-tu que je fais chaque jour ? » Sous le coup de la colère, Peottre butait sur quelques mots, laissant échapper le peu de maîtrises qu'il avait encore sur son corps qui ne demandait qu'à se défouler. Il fit craquer son cou et continua : « Kataleyah n'est plus une Oracle. Elle a été reniée et sera déclarée déserteuse dès demain. Agazhar n'a plus toute sa tête. Le peuple n'a que moi. Tu n'as plus que moi Fjolän Kallhjärta, fille de Kallhjärta, Hön des Shaas d'Argent. Que ne rêve-je pas de partir moi aussi au front ? De massacrer ces salops qui foulent nos terres sans vergogne ?! NON ! Je dois rester ici à dicter des ordres-ci et là ! A... »


Brutalement, Peottre s'arrêta, comme essouffler, puis Il prit la parole :

« Mon doux Peottre, ton amour pour le peuple et ta dévotion envers moi me fascine tellement. Mais la femelle a raison mon cher, l'inaction est bien pire que l'action. Le double lien que je vous ai ouvert devrait vous servir. Uses de ton intelligence pour trouver comment maintenant... Je ne doute pas de toi. Garde la femelle avec toi, au moins, elle saura te remettre sur pied... Il est l'heure désormais. Il est temps que je me réveille. »

Et aussi soudainement qu'il était apparu, le Gardien libéra l'esprit de l'Oracle, le laissant suffoquant. La conversation n'avait duré que quelques secondes, mais assez pour que la Shaas comprenne ce qu'il s'était passé. Alors, Peottre laissa échapper un simple :

« Je ne comprends pas... »


avatar
Peuplade

On m'appelle Fjölan Kallhjärta


Infos Personnage
RANG: Peottre, Nivilk, Agazhar, Dhungaärd, Hermine, Alenoä, Edörja, Niklas, Oönvüla.
VILLE & APPARTENANCE : Ystenhaim, Shaas d'Argent, Clan Kallhjärta
MON AGE : 26 ans
Féminin
MESSAGES : 1002
AGE : 23
INSCRIT LE : 05/05/2012
PSEUDO HABITUEL : Sumire
Joyaux : 7200
http://www.ile-joyaux.com/t732-fjolan-kallhjarta#16739 http://www.ile-joyaux.com/t2021-faction-erfeydienne-les-shaas-d-argent
Posté dans Re: Une nouvelle pas forcément bonne.   - Jeu 30 Oct 2014 - 9:44

Spoiler:
 


Un étrange sourire se forma sur les lèvres de l'Erfeydienne en voyant l'Oracle perdre sa contenance. Il n'était pas qu'énervé, il était réellement blessé, elle avait appuyé là où ça fait mal. Une délicieuse sensation de satisfaction la fit frissonner, avec un arrière goût de puissance. Le menton levé, l'air goguenard, la Hön ne cacha même pas sa fierté, soulagée d'avoir fait autant d'effet. Le voir désarmé, les nerfs à vif lui donnait presque un côté attendrissant, si sa sombre colère ne rappelait pas qu'il restait une des personnes les plus à craindre de l'Île. Mais visiblement, le seul être au dessus de lui parvint à le tranquilliser, ou plutôt à le laisser pantois. Fjölan était curieuses de raisons de cette brutale accalmie, mais elle doutait pouvoir arracher un mot à l'Oracle sur cette curiosité. Alors, elle se contenta de profiter de cette occasion pour continuer sur sa lancée, comme si de rien n'était, le silence de Peottre étant une trop belle opportunité pour la laisser passer.

-Même sans toi, Oracle Tiagasthorn, j'ai su tracer ma route, atteindre certains de mes objectifs. J'ai bâtis une des meilleures faction d'Argenlac et avant l'arrivée de ces étrangers, notre prospérité était presque complète. J'ai su m'attirer la confiance et l'admiration des miens et j'arrive encore à étendre mon influence. Les Shaas et leurs alliés, je peux m'appuyer sur eux. Pourtant, je dois admettre que, certes, aujourd'hui, tu es probablement la seule et unique personne qui puisse m'aider à aller plus loin et protéger concrètement ce qui m'est cher.

Malgré ces aveux, un dernier point lui restait en travers de la gorge. Kataleyah allait être déclarée déserteuse. Encore quelque chose qu'elle allait peiner à éclaircir. Plutôt que d'essayer de le sermonner sur la bêtise de cet acte; car quand bien même il y'avait forcément une raison à une telle extrémité, il était tout sauf temps d'évincer un des rares Oracles restants, elle ne fit qu'évoquer brièvement ce point en l'amenant à lui :

-Mais toi, maintenant que tu as chassé ta sœur, ta seule et unique tangible alliée, qui as tu ? Qui assure tes arrières et galvanise tes forces ? Tu es seul, tu es déboussolé et le Gardien ne semble pas être aussi présent que tu l'aimerais.  Quel est l'intérêt d'avoir autant de pouvoir si tu ne parviens pas à te focaliser sur ce qui est primordial ? Cet exil fratricide pourra te coûter bien cher.

Elle se releva, revenant vers lui d'un pas lent mais assuré :

-Rassure toi. Désormais je suis là. Et je t'aiderais à voir avec les yeux du peuple.

Sa gorge se serra, ne la laissant que murmurer ces paroles qu'elle osa à peine prononcer, mais dont elle ressentait l'envie brûlante de partager. Elle en tremblait presque, fébrile.

-A nous deux, nous pouvons créer un empire, Peottre, une véritable civilisation qui tiendra debout. Fais moi confiance, j'ai déjà des idées pour pallier à certains problèmes majeurs. Non seulement nous chasserons ces étrangers, mais nous mettrons en place l'ordre et la sérénité que mérite notre pays.

Sa main s'approcha brièvement du menton de l'Oracle, sans pourtant le toucher. Comme si ce contact avorté n'avait jamais existé, elle lui tourna le dos avec l'envie de brutalement enchaîner sur autre chose, sûrement pour éviter de trop déborder sur ses ambitieux projets. Son « nous » n'était qu'un « je » déguisé destiné à rassurer le tempétueux rouquin, bien que ce dernier aurait très clairement une part importante dans ses plans.





avatar
Oracle

On m'appelle Peottre Tiasgasthorn


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : - Oracle
MON AGE : 32 ans
Féminin
MESSAGES : 154
AGE : 26
INSCRIT LE : 24/10/2012
PSEUDO HABITUEL : Saya
Joyaux : 1010
http://www.ile-joyaux.com/t1124-peottre-l-oracle-de-la-proprete-d
Posté dans Re: Une nouvelle pas forcément bonne.   - Jeu 30 Oct 2014 - 12:21

<3:
 

Peottre était encore muré dans un silence emplit d'incompréhension. Une multitude de question lui taraudait l'esprit et l'erfeydienne ne lui laissa pas le temps d'en faire le tri. Elle changea de ton et d'attitude soudainement et si l'Oracle avait été plus concentré, il aurait sans doute perçu la perfidie des femmes là dessous, mais cette fois-ci il se laissa baigner dans ses promesses. Lorsqu'elle parla, elle franchit sa zone d'intimité, se plaçant tout près de lui. Il pouvait même sentir son souffle venir lui chatouiller le visage. Elle défia ses choix tout en lui susurrant ses ambitions qui dans la foulée devinrent les siennes. Si Fjolän était une guerrière hors pair, le jeune homme n'avait jamais vu en elle une si bonne manipulatrice. Parfaite dans ce rôle, elle lui souffla ses projets et ses envies qu'il accepta, faisant mûrir dans son esprit des rêves de gloire qu'il croyait profondément enfoui. Et puis, les derniers dires du Gardien lui revinrent en esprit. Ne lui avait-il pas dit de rester avec la « femelle » ? Sans nul doute qu'il parlait de la Shaas. Alors, lorsqu'elle s'éloigna de lui et lui tourna le dos, le charme sembla se rompre. Ses belles promesses et ses encouragements laissèrent place à l'amertume. Qui était donc cette femme qui était persuadée qu'il avait besoin d'elle ? Se croyait-elle si indispensable à la survie des Erfeydes ? En bon erfeydien, la fierté du rouquin pointa le bout de son nez et s'installa dans son esprit, comme on attise un feu qui est en train de mourir.

Une rafale de vent siffla dehors et le crépitement de la petite cheminée trancha bruyamment dans le silence qui demeurait entre les deux erfeydiens. Enfin, Peottre brisa cette paix, le regard un peu vague :

«Lorsque je n'étais qu'un enfant, le Gardien est venu à moi. Je me souviens être parti dans les hauteurs en quête d'une fleur aux couleurs arc-en-ciel. Je voulais montrer à tous qu'une telle merveille existait bien et je voulais surtout l'offrir à Edjä. Cette fleur reflétait pour moi la beauté de ses yeux. Tantôt d'un vert émeraude, tantôt d'un bleu lagon. Il était tôt et le soleil sortait tout juste lorsque j'ai quitté mon village, une longue marche m'attendait et je ne savais pas quand est-ce que je reviendrais, mais une chose était sûre ; il était hors de question pour moi de remettre les pieds là-bas sans cette beauté. » L'Oracle marqua un temps d'arrêt, le regard toujours perdu au milieu de ses souvenirs. Un léger rictus, semblable à un sourire d'enfant naissait tout doucement au coin de sa bouche. « Une dizaine de jours après, je suis tombé dessus. Un champ vide de toute végétation et au milieu, une fleur aux mille couleurs. Alors, je me suis approché et j'ai voulu la prendre. Encore aujourd'hui, je ne sais ce qui m'a retenu. Je l'avais cherché pour mon amie et une fois devant moi, il m'était impossible de la saisir. Impossible d'arracher à ce sol immaculé la seule trace de vie qu'il y avait. Et alors Il est venu à moi. Tel un murmure, j'ai senti sa présence m'envahir et grandir dans mon corps. J'ai senti son souffle contre moi, j'ai senti sa force. Sa haine, sa détresse, sa rage, son amour et sa puissance. Tant de sentiments qui m'ont submergé. Tant de sentiments inconnus et effrayants à la fois. Je n'étais qu'un jeune garçon qui n'avait encore rien connu de la vie si ce n'était que des déceptions. Et tout d'un coup, le bonheur et l'amour pour cette divinité tant mystérieuse a mûrit en moi. J'ai su dès lors que je faisais partie des élus. Que j'avais était choisi. J'étais un Oracle et je ferais tout pour mon peuple. Tout pour le sauver et lui rendre sa grâce d'antan... » Il eut comme un petit rire amer et continua « Je me souviens encore aujourd'hui de ses paroles.... »

« Car sur cette terre, nul n'appartient aux hommes et les hommes n'appartiennent à rien. Quand vous mourrez, la terre vous englouti et il ne reste que le souvenir de votre existence. Comme ton corps, cette fleur appartient au monde. Et j'appartiens à ce monde autant que ton âme est à moi désormais Peottre Tiasgasthorn. »

Peottre sourit lorsque le Gardien lui renvoya l'image de leur première connexion. Il était visiblement présent à chaque instant.

« Car sur cette terre, nul n'appartient aux hommes et les hommes n'appartiennent à rien. Quand vous mourrez, la terre vous englouti et il ne reste que le souvenir de votre existence. Comme ton corps, cette fleur appartient au monde. Et j'appartiens à ce monde autant que ton âme est à moi désormais Peottre Tiasgasthorn. » Il répéta mot pour mot et à quelques secondes d'intervalles ce que lui transmis le Gardien, puis il continua : « Mon corps et mon âme appartiennent au Gardien, Fjölan, Hön des Shaas d'Argents. Je ne saurais faire passer mes besoins au-dessus des siens, mais si par ce moyen nous réussissons à chasser les étrangers, soit. Te voilà bien plus ambitieuse que tu ne le laisses paraître femme aux yeux de glace. » Dans une atmosphère électrique, Peottre s'était rapprocher de la jeune femme tout en parlant. Désormais, il se trouva dans son dos. Depuis qu'il avait prit la parole, elle ne s'était pas retournée, le laissant à sa tirade de souvenirs. Le souffle rauque de l'homme glissa lentement contre la nuque a demi couverte de la Hön. Avec une douceur et une délicatesse insoupçonnée, il posa sa main contre la nuque de l'erfeydienne et remonta jusqu'à son menton, puis au creux de sa joue droite, puis il lui glissa à l'oreille, dans un murmure.

« Ne confond pas tout, ma douce amie, ce sera mon empire où tu pourras peut-être y régner si tu respectes ta part. »


avatar
Peuplade

On m'appelle Fjölan Kallhjärta


Infos Personnage
RANG: Peottre, Nivilk, Agazhar, Dhungaärd, Hermine, Alenoä, Edörja, Niklas, Oönvüla.
VILLE & APPARTENANCE : Ystenhaim, Shaas d'Argent, Clan Kallhjärta
MON AGE : 26 ans
Féminin
MESSAGES : 1002
AGE : 23
INSCRIT LE : 05/05/2012
PSEUDO HABITUEL : Sumire
Joyaux : 7200
http://www.ile-joyaux.com/t732-fjolan-kallhjarta#16739 http://www.ile-joyaux.com/t2021-faction-erfeydienne-les-shaas-d-argent
Posté dans Re: Une nouvelle pas forcément bonne.   - Mer 5 Nov 2014 - 15:01

Spoiler:
 

Le début de son récit fut plaisant, bien qu'assez longuet pour Fjölan quand on savait que ce n'était nullement ce qui l'intéressait sur l'instant. Mais les paroles qui suivirent ne la déçurent pas. Il venait là de déclarer explicitement qu'il partageait ses idées. Elle dû fournir un effort colossal pour ne pas jubiler trop distinctement, que cela soit de ces aveux ou l'attitude plus tactile que l'Erfeydien commençait à adopter. Elle se délecta du souffle chaud qui coulait sur sa peau. Avait-elle réussit ce qu'elle avait alors maladroitement planifié ?
Un sourire immense déforma ses lèvres. Non, c'était bien trop facile, elle touchait là ses rêves du bout des doigts ! Jamais elle n'aurait espéré que l'Oracle soit si coopératif, si facilement amadoué. Le voilà bercé par les mêmes ambitions qu'elle. Elle avait ici son allié inespéré dans le creux de sa paume. Son cœur battait la chamade. Était-elle encore en train d'halluciner ?
"TON empire ? Mais oui, petit Oracle, garde bien ça en tête, espère le, crois-y dur comme fer. Car c'est une nation à mon image que je bâtirais, et tu n'auras que la futile illusion d'un règne. Tu seras un plaisant pantin me servant à rallier et rassurer les foules. Tu auras un grand pouvoir, mon cher Peottre, mais aucun contrôle dessus. Rêve, je me charge du reste."
Alors, fébrile, l'Erfeydienne se cala contre le grand rouquin, se saisit de sa main, qu'elle serra délicatement. D'une voix étrangement calme, elle répondit à sa tirade :

-Ma part, je la respecte déjà. C'est en sacrifiant ma propre vie que je sers mon pays. Je n'existe que pour le bien des miens et use de toutes mes capacités pour eux.

Elle se retourna vivement, son rictus calmé, mais l’œil toujours brillant. Fjölan le fixait attentivement, tirée entre nervosité et enjouement, guettant la moindre de ses expressions. Il lui fallait éviter la précipitation, la docilité de Peottre ne lui était pas encore complètement assurée. Elle se devait encore de confirmer son adéquation totale avec ses idées. Extrême comme elle l'était, il n'était pas si sûr qu'il adhère à tout ce qu'elle proposerait. Le contact semblait le rassurer, et en vue de la beauté incontestable de l'homme, il était tout sauf désagréable, ce qui fit qu'elle se permit de prendre doucement son visage entre ses mains. Alors, elle posa sa dernière question, celle qui déterminera la solidité de leur alliance :

-Notre seule condition véritable est la victoire, et pour cela, nous nous devrons d'user de moyens contestables, mais d'une efficacité redoutable. Mes idées sont nombreuses, mais avant de t'en offusquer, tu devras les écouter attentivement. Te sens tu prêt à user pleinement de ton pouvoir, au détriment de certains usages anciens, afin d'accroître nos chances ?





avatar
Oracle

On m'appelle Peottre Tiasgasthorn


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : - Oracle
MON AGE : 32 ans
Féminin
MESSAGES : 154
AGE : 26
INSCRIT LE : 24/10/2012
PSEUDO HABITUEL : Saya
Joyaux : 1010
http://www.ile-joyaux.com/t1124-peottre-l-oracle-de-la-proprete-d
Posté dans Re: Une nouvelle pas forcément bonne.   - Mer 12 Nov 2014 - 7:01

Il sentit le corps de l'erfeydienne se calquer sur le sien. Lorsqu'elle attrapa sa main un léger sourire naquit sur les lèvres du rouquin. Pourquoi souriait-il ? Il ne su se l'expliquer mais il ressentit un profond sentiment de calme et de bonheur l'envahir. Il n'était plus tout seul. Non, désormais, elle sera là pour l'aider à accomplir de grandes choses. Pourtant si manipulateur, Peottre était loin de se douter des intentions réelles de la jeune femme. Il pensait sincèrement l'avoir sous sa coupe et surtout, avoir trouvé une personne digne de confiance. Que ferait-il lorsqu'il apprendrait qu'il avait été si aisément amené là où elle le souhaitait... ?

Et puis, la Shaas se retourna et posa avec une délicatesse insoupçonnée ses mains entre son visage. Il sentait chacun de ses doigts sur sa peau et un frisson le parcourut. Alors, il posa son regard émeraude sur la jeune femme et se laissa bercer par ses paroles. Qui aurait cru qu'elle était une site bonne oratrice ?

Leur visage n'était qu'à quelques centimètres l'un de l'autre. Une pulsion sauvage et barbare envahi le corps de l'Oracle. Il voulu l'embrasser et la prendre immédiatement, comme si ce moyen permettait de sceller leur alliance mais il n'en fit rien. Il avait apprit à contrôler ses émotions et ses envies depuis longtemps. Le jeune homme se contenta donc de poser sa main sur celle de Fjolän, toujours sur son visage, et avec une légère caresse il répondit :

« Je suis prêt à faire le maximum pour les Erfeydes. Je suis prêt à me sacrifier s'il le faut pour notre peuple Fjölan. »

Ils restèrent quelques secondes sans bouger. Se perdant dans le regard de l'autre jusqu'à ce que Peottre se détache doucement d'elle. Il recula et fit un coup de tête en direction de l'Oracle Agazhar qui dormait toujours.

«  Je vais m'occuper de lui. Il a surtout besoin de repos je pense. Nous reparlerons demain. »

C'était une manière de la congédier, lui ordonnant par la de quitter la tente. S'il elle restait plus longtemps, Peottre savait qu'il ne serait plus maitre de ses actes. L'erfeydienne avait vue en lui en quelques minutes bien plus que n'importe quel erfeydien.


avatar
Peuplade

On m'appelle Fjölan Kallhjärta


Infos Personnage
RANG: Peottre, Nivilk, Agazhar, Dhungaärd, Hermine, Alenoä, Edörja, Niklas, Oönvüla.
VILLE & APPARTENANCE : Ystenhaim, Shaas d'Argent, Clan Kallhjärta
MON AGE : 26 ans
Féminin
MESSAGES : 1002
AGE : 23
INSCRIT LE : 05/05/2012
PSEUDO HABITUEL : Sumire
Joyaux : 7200
http://www.ile-joyaux.com/t732-fjolan-kallhjarta#16739 http://www.ile-joyaux.com/t2021-faction-erfeydienne-les-shaas-d-argent
Posté dans Re: Une nouvelle pas forcément bonne.   - Sam 15 Nov 2014 - 9:49

Spoiler:
 

La tension était palpable, mais des erreurs de précipitation n'étaient pas à commettre. La présence de l'Oracle était bien plus qu'agréable et Fjölan se sentait enivrée par ces petites victoires qui s'enchaînaient . Pourtant, il aurait été d'une bêtise sans nom de céder à d'impardonnables écarts, du moins, pour l'instant. Ce fut donc avec soulagement qu'elle vit Peottre s'éloigner enfin d'elle.
Il y'avait aussi des idées à mûrir, car elle ne s'était absolument pas attendu à ce que son plan fonctionne aussi bien. Là où elle avait voulu un peu de confiance et de coopération, elle avait finalement gagné une certaine emprise qu'elle se devait de mesurer. Quand bien même la guerrière souhaitait profiter des avantages que pourrait lui offrir une amitié avec un Oracle, c'est en aucun cas qu'elle ne voulait lui faire de tort. Il avait certes autant soif de pouvoir qu'elle, mais il partageait surtout ses intérêts. Fjölan n'avait aucune envie de nuire à quiconque désirant l'évolution et la paix pour les Erfeydes. Il lui fallait encore calculer ses actes, afin de mettre à profit ce qu'elle avait à disposition sans tomber dans l'excès. Comment réussir à gagner sans le faire trop perdre ? Sans l'humilier ? Que cela soit de sa propre volonté, mais surtout pour sa propre sécurité. Comment réagirait le peuple s'il la voyait trop proche de lui ou trop influente ? Prendre son temps et méditer, c'est tout ce qu'il fallait faire désormais, et une bonne nuit de sommeil aiderait nettement à tout cela.

La Hön inclina la tête, toujours son petit sourire ancré sur les lèvres. Il était tant de le quitter, et sur de bonnes paroles :

-Ce fut en tout cas un réel plaisir que de converser avec toi. En ces heures sombres, il est toujours agréable de savoir à ses côtés des personnes d'envergure pour vous soutenir. Nous aurons tout le temps de nous entretenir de nouveau, Peottre. Occupe toi bien de ton aîné et passe une nuit sereine.


Avant de quitter les lieux, elle s'autorisa un dernier contact en embrassant son front. Baiser chaste, presque insignifiant, mais qui de la part de la chef des Shaas d'Argent signifiait beaucoup. Un affront clair et assumé aux conventions qui interdisait toute proximité avec un Oracle. En ces temps de transition, beaucoup de règles allaient mourir et c'est avec grand plaisir qu'elle aiderait à l'élimination des usages les plus archaïques. C'est aussi par de petits actes que peu à peu, le monde se transformera.





On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: Une nouvelle pas forcément bonne.   -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum