AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


Tout homme qui marche peut s'égarer

avatar
Veilleur Pourpre

On m'appelle Khéops Aanka'Leï


Infos Personnage
RANG: Solaris Aanka'Leï, Eyföhl Aanka'Leï, Hinaë Aanka'Leï, Esmeor Aanka'Leï, Asher Aanka'Leï, Erhenyce Khar'ayn
VILLE & APPARTENANCE : Ofägar
MON AGE : 28 ans
Féminin
MESSAGES : 280
AGE : 24
INSCRIT LE : 23/09/2013
PSEUDO HABITUEL : Mowiel Solverre
Joyaux : 338
http://www.ile-joyaux.com/t2390-journal-de-bord-de-kheops-aanka-lei http://www.ile-joyaux.com/t1900-kheops-aanka-lei
Posté dans Tout homme qui marche peut s'égarer   - Lun 16 Juin 2014 - 14:42

Le pas sûr mais l'esprit ébranlé par la discussion qu'il avait eu avec sa jeune sœur quelques instants plus tôt, Khéops se dirigea vers ses appartements, qu'il n'avait pas habité depuis presque sept jours. Fidèle à lui-même, l'homme avait quitté son épouse et le Domaine Aanka'Leï le lendemain de sa nuit de noce, submergé par la culpabilité et le remord. Pour justifier son départ précipité, il avait expliqué aux membres de sa famille qu'il devait rendre une petite visite à son fils, qui désormais avait une belle-mère, aussi jeune soit-elle. Loin de porter de l'affection à Asher, Khéops avait en vérité passé plus de temps seul avec ses livres qu'avec le petit garçon. Ce qu'Eyföhl n'avait pas manqué de lui faire remarquer à son retour.

- Hayder, faites apporter du thé au Lotus dans mes appartements.
- Bien Monsieur, répondit l'homme sur un ton solennel.

Lorsqu'il entra dans ses appartements, ce que découvrit Khéops le plongea dans le silence. Face à la fenêtre, baignée par la lumière froide de la lune, Solaris observait les étoiles qui parsemaient le ciel obscur. Elle était comme une déesse, avec ses longs cheveux blancs. Sa fine silhouette suggérait la fragilité et la grâce d'une femme à peine sortie de l'enfance. Parfaitement inconsciente de la fascination dont elle faisait l'objet, elle n'avait pas remarqué la présence de son époux dans la pièce.

Le désir l'envahit en un instant. Cependant, bien qu'éprouvant une envie presque irrésistible de prendre Solaris contre lui, de caresser son corps jusqu'à ce qu'elle soumette entièrement, il ne fit rien. Il resta debout sans bouger, chassant au mieux ses pensées déviantes. S'il ne ressentait aucun amour pour elle, il la désirait pourtant toujours autant que cette nuit-là, le soir de leurs noces.

Le domestique frappa à la porte. Khéops lui ordonna d'entrer, dévoilant enfin sa présence, restée secrète jusqu'à présent. Le laissant déposer le thé sur la petite table installée non loin de Solaris, près de la fenêtre, il l'observa silencieusement, remarquant cette froideur glaciale dans le regard de son épouse. Lorsqu'enfin le domestique quitta la pièce, Khéops verrouilla la chambre et s'approcha de Solaris.

- Ces longs jours passés loin de vous ne vous ont pas suffi pour prendre le temps de me pardonner ? Avez-vous seulement quitté votre chambre depuis notre mariage ? Appris à faire connaissance avec les membres de ma famille ? Pris votre petit déjeuner au lieu de vous laisser mourir de faim ? Vous êtes si pâle et maigre que s'en est affolant. Que voulez-vous que l'on pense de moi ? Que je vous interdis de vous nourrir lorsque vous ne me montrez pas de respect ?


Guide de Korrul
avatar
Cultivateur

On m'appelle Solaris Aanka'Leï


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Ofägar
MON AGE : 17 ans
Féminin
MESSAGES : 161
AGE : 28
INSCRIT LE : 23/09/2013
PSEUDO HABITUEL : Nanaya
Joyaux : 3348
Posté dans Re: Tout homme qui marche peut s'égarer   - Mar 17 Juin 2014 - 14:11

Ce jour... Solaris l'avait attendu patiemment. Perdue dans la contemplation du paysage, elle réfléchissait, et attendait avec un calme divin qui cachait habilement la haine qui l'avait rongée pendant plus d'une semaine. Khéops allait revenir, il serait à ses côtés bientôt... pour respirer son air, lui lancer des paroles cinglantes, et agir comme un goujat qui camouflait ses sentiments comme un enfant qui refusait d'avouer une bêtise.  Serrant les poings de colère suite aux pensées qui s'étaient dirigées vers son époux, la jeune femme prit une bonne bouffée d'oxygène en saisissant un fruit dans une coupole.  Regard lumineux, un fin sourire sadique posé sur les lèvres, elle se délecta de sa trouvaille tout en imaginant tous les scénarios possibles.  Peu lui importait d'aller à la confrontation, elle ne le craignait pas, et n'allait sûrement pas garder ses pensées pour elle afin de donner un semblant de douceur au tableau mensonger qu'était leur mariage. Non cette fois ci, elle allait montrer son vrai visage, si l'homme frisait de nouveau l’imbécillité.  

Complètement absorbée par ses envies, et les souvenirs de ces derniers jours, elle sursauta alors légèrement lorsqu'elle entendit quelqu'un frapper... Mais avant qu'elle ne puisse se retourner, elle l'entendit... Sa voix... Cette voix...

*depuis combien de temps est-il... ?*

Faisant comme si de rien était, Solaris se retourna avec élégance, pour fixer son époux d'un regard déstabilisant, puis pour remercier la domestique qui s'éclipsa aussi rapidement qu'une ombre...

Rapidement, l'ambiance devint... étrange. Et les paroles de Khéops ne vinrent en rien apaiser la fureur bien cachée de celle qui le dévisageait avec froideur.  Aussi choquée que blasée par les questions qu'il lui balança à la figure avec maladresse, elle attendit alors un long moment, avant de commencer une réponse d'une voix faussement amicale.

« Très bien. Avant de répondre à votre salve de questions bien maladroite, je vais d'abord être claire. Les illusions sont terminées. »

S'avançant d'un pas, elle releva la tête avec dignité pour reprendre sur un ton plus dur.

« Vous ne me connaissez pas, Khéops Aanka'Leï. Je n' oublie jamais, et ne pardonne pas les affronts dont j'ai fait l'objet.  Comme tous les autres, vous ne voyez pas au delà des apparences, et vous serez sûrement bien déçu de voir que je ne suis pas celle qui approuvera tous vos paroles et vos actes. Enfin. Surtout vos actes. »

Approchant toujours plus de l'homme en se préparant à subir un nouveau geste dégradant, elle reprit, avec cette légèreté aux couleurs assassines pour mettre fin à son monologue.

« J'ai quitté cette chambre, le plus souvent possible, et vous devez savoir pourquoi. Oui, j'ai fait des rencontres, autant avec votre famille, qu'avec d'autres personnes tout à fait respectables, malheureusement, je n'ai pas eu le temps de m'entretenir avec mon Père, un détail que je compte corriger rapidement. Aussi, une crise m'est survenue il y a quelques petites heures, vous savez, la Fièvre Bleue à la naissance, je vous avais parlé de ce petit soucis il me semble, rien à voir avec un problème de nourriture. Et ce que l'on pense de vous... Cela ne sont pas mes affaires mais les vôtres. »

Prête à toutes les réactions, Solaris se tenait aussi droite et fière qu'une Reine. Le regard flamboyant planté dans celui de son époux, elle ne réfléchissait même plus. Plus jamais elle ne ferait en sorte d'apaiser les choses en passant pour ce qu'elle n'était pas. Certes, cela l'avait toujours arrangé, et elle avait su en tirer profit... Mais face à Khéops Aanka'leï, elle devait se montrer au naturel, telle qu'elle était... même si cela n'avait rien à voir avec l'image de la jeune fille faiblarde qui pouvait se briser d'un simple contact.







Solaris Aanka'Leï

 



avatar
Veilleur Pourpre

On m'appelle Khéops Aanka'Leï


Infos Personnage
RANG: Solaris Aanka'Leï, Eyföhl Aanka'Leï, Hinaë Aanka'Leï, Esmeor Aanka'Leï, Asher Aanka'Leï, Erhenyce Khar'ayn
VILLE & APPARTENANCE : Ofägar
MON AGE : 28 ans
Féminin
MESSAGES : 280
AGE : 24
INSCRIT LE : 23/09/2013
PSEUDO HABITUEL : Mowiel Solverre
Joyaux : 338
http://www.ile-joyaux.com/t2390-journal-de-bord-de-kheops-aanka-lei http://www.ile-joyaux.com/t1900-kheops-aanka-lei
Posté dans Re: Tout homme qui marche peut s'égarer   - Jeu 19 Juin 2014 - 4:09

- Vous allez être ma femme tout le long de votre vie, marmonna Khéops, rongé par la colère et la culpabilité. Il faudra bien apprendre à me pardonner, car cela ne sera pas le premier, ni le dernier affront que je vous ferai.

Il était parvenu à se contrôler, mais la colère bouillait en lui comme la lave au creux d'un volcan. S'il n'avait pas eu cette conversation houleuse avec sa soeur quelques instants plus tôt, il lui aurait sans nul doute asséné une gifle monumentale. C'était à cause de cette femme que tout avait basculé, se dit-il la rage au cœur. Si elle n'était pas responsable de la décision des chefs de famille Aanka'Leï et Desnolancès, il n'empêche qu'elle n'avait rien fait pour y échapper.

- N'approuvez pas mes décisions si cela vous chante. Contrariez-moi si cela vous amuse. Combattez-moi autant que vous voudrez, si ainsi votre colère peut disparaître. Mais si vous venez à m'humilier en public, à causer du tort à ma famille, alors je ne donne pas cher de votre peau. Vous m'avez bien comprise ?

Le ton avec lequel il prononça ses derniers mots trahirent l'immense nervosité qui l'habitait. Il se savait pleinement responsable du comportement rebelle de son épouse. Néanmoins, il ne s'était pas attendue à ce qu'elle se montre sous son vrai visage sous prétexte qu'il l'avait prise avec sauvagerie la nuit de leurs noces, ne lui laissant aucun droit au plaisir.

Souhaitant rester seul un moment, il délaissa son épouse pour rejoindre la salle d'eau, de laquelle il ferma la porte. Glissant le long du mur, il se recroquevilla sur lui-même pour réfléchir, en proie au ressentiment et à la frustration.

Que croyez-vous faire, Solaris ?

Il n'avait oublié l'intention de son épouse d'aller rendre une petite visite à son père dans les prochains jours. Il la savait prête à tout pour se venger, peut-être pour l'humilier, le frustrer, ou tout autre mesquinerie bien digne d'une femme. Mais ce dont il avait le plus peur, c'était bien de Rhuc Desnolancès. Cet homme avait un incroyable pouvoir au sein des Veilleurs Pourpres, un pouvoir suffisamment puissant pour lui causer du tort si cela lui venait à l'esprit. Qu'une femme se fasse violenter ou forcer à remplir ses obligations d'épouse n'était pas quelque chose de rare, bien au contraire. Mais beaucoup de parents, notamment des pères, se montraient très protecteurs lorsqu'il s'agissait de leur fille.

Enfonçant son poing dans le mur, Khéops poussa un cri de rage.


Guide de Korrul
avatar
Cultivateur

On m'appelle Solaris Aanka'Leï


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Ofägar
MON AGE : 17 ans
Féminin
MESSAGES : 161
AGE : 28
INSCRIT LE : 23/09/2013
PSEUDO HABITUEL : Nanaya
Joyaux : 3348
Posté dans Re: Tout homme qui marche peut s'égarer   - Jeu 19 Juin 2014 - 15:22

Le cœur battant, Solaris s'était attendue à un geste déplacé... Le geste déplacé de trop qui lui aurait valu de s'insurger d'avantage. Toutefois, il n'en fut rien, et ce fut un Khéops bien malmené qui prit la parole pour répondre à celle qui venait de le provoquer en usant de sa franchise.

Face aux flots de paroles contenant autant de colère que de remord, la jeune resta pourtant imperturbable. Entre aveux et menaces, elle contint sa joie autant que sa haine, jusqu'à ce que Khéops décide de la fuir pour rejoindre la salle des bains. Suivant la silhouette d'un regard d'or gorgé de détermination, elle fronça cependant les sourcils, lorsqu'elle perçut un bruit sourd ponctué par un cri de rage.

Soupirant alors en fermant les yeux, la jeune mariée croisa les bras, puis se dirigea lentement vers le plateau afin de servir une tasse de thé de lotus. Toujours aussi stoïque, elle enchaîna les gestes lents et gracieux, puis, sans dire un mot, sans afficher un seul sourire, elle marcha vers la porte qu'on venait de lui claquer au nez, avec légèreté.

Entrer dans la salle fut donc chose facile, mais la vision de l'homme collé au mur en pleine déroute en fut une autre... Elle avait réussi... Elle avait réussi à écorcher légèrement cette carapace immense qui l'entourait... Pourtant, elle n'en retira aucune satisfaction, bien au contraire... Cela ne lui faisait ni chaud, ni froid... A vrai dire, elle ressentait même de la pitié en plus de cette douce colère qui la rongeait toujours... Ainsi, elle s'accroupit en face de lui, la tasse entre ses mains...

« Je pense... que vous ne m'avez pas bien comprise... »

Une voix plus douce, et plus calme s'était faite entendre... Traduisant clairement qu'elle ne souhaitait pas l’accabler d'avantage, mais plutôt expliquer quelques détails sur une note plus légère.

« Je ne voudrais jamais aucun mal à votre famille, tout simplement car c'est à vous que je suis mariée, et à vous seul. Je crois sincèrement que personne n'a à payer pour les fautes des autres. »

D'un geste lent, elle posa la tasse à côté de son époux, puis l’observa une dernière fois d'un regard toujours aussi intense.

« Mais sachez que lorsque quelqu'un s'attaque à moi personnellement... De toutes les manières possibles... Je m'arrange toujours pour répliquer dans l'ombre. Les affaires privées ne regardant aucunement ceux qui ne sont pas concernés. »

Terminant sur une note plus amicale qu'elle ne l'aurait voulu, elle se releva doucement sans quitter Khéops des yeux... Oh, elle allait le désapprouver, le contrarier... le combattre même... Mais seulement si lui venait à lui jeter la première pierre... Détail qu'elle venait sûrement de lui faire comprendre... Ou du moins, elle l'espérait même si elle avait de quoi répliquer au fin fond de ses pensées.







Solaris Aanka'Leï

 



avatar
Veilleur Pourpre

On m'appelle Khéops Aanka'Leï


Infos Personnage
RANG: Solaris Aanka'Leï, Eyföhl Aanka'Leï, Hinaë Aanka'Leï, Esmeor Aanka'Leï, Asher Aanka'Leï, Erhenyce Khar'ayn
VILLE & APPARTENANCE : Ofägar
MON AGE : 28 ans
Féminin
MESSAGES : 280
AGE : 24
INSCRIT LE : 23/09/2013
PSEUDO HABITUEL : Mowiel Solverre
Joyaux : 338
http://www.ile-joyaux.com/t2390-journal-de-bord-de-kheops-aanka-lei http://www.ile-joyaux.com/t1900-kheops-aanka-lei
Posté dans Re: Tout homme qui marche peut s'égarer   - Sam 21 Juin 2014 - 3:44

- Alors vengez-vous, qu'on en finisse, cracha-t-il en détournant la tête, rongé par le mécontentement. Je connais les raisons de votre colère plus que quiconque et n'ait pas à m'excuser pour ce que je vous ai fait. J'ai accompli mon devoir et l'accomplirai à nouveau jusqu'à ce que le Quartier Général fasse appel à moi. Je le ferai différemment, mais je le ferai, car c'est là l'une des raisons qui a poussé nos deux familles à nous marier, n'est-ce pas ?

Serrant les mâchoires, Khéops planta son regard dans celui de Solaris, espérant y trouver les réponses à toutes ses questions. Les raisons qui avaient poussées son père à le marier à cette enfant lui paraissaient bien obscures. Il en avait vite conclu que ce n'était là qu'une nouvelle raison de le mettre en colère, de le provoquer et de lui rappeler qu'il n'était que Khéops Aanka'Leï, et non Esmeor Aanka'Leï.

- A moins que vous ne sachiez quelque chose que moi j'ignore, ajouta-t-il. Quoi qu'il en soit, je ne vous laisserai pas mettre en péril ma descendance par pur caprice.

Elle pouvait lui en vouloir autant qu'elle le voulait, jamais il ne renoncerait à lui faire un fils, puis un autre et encore un autre. Car elle était, bien malgré elle, sa seule chance de donner aux Aanka'Leï de nouveaux enfants, de futurs cultivateurs, de futurs miliciens, de futurs Mestres de la Congrégation de Vama, de futures jeunes femmes à marier et donc de futurs contrats. S'il le fallait, alors il s’adoucirait. Il apprendrait à se montrer plus conciliant, plus patient, plus attentionné à l'égard de son épouse, aussi faible soit l'affection qu'il a pour elle. Mais en aucun cas il ne laisserait à cette petite effrontée le loisir de détruire sa réputation au sein de sa famille par quelques exigences que ce soit !

- Je veux vous l'entendre dire. Je veux vous entendre me promettre que jamais vous ne chercherez à vous soustraire à vos obligations.

Il se leva et la domina de toute sa taille. Il était important pour lui qu'elle le fasse. Important pour lui qu'à nouveau il entende les mots qu'elle avait prononcé le premier jour de leur mariage.


Guide de Korrul
avatar
Cultivateur

On m'appelle Solaris Aanka'Leï


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Ofägar
MON AGE : 17 ans
Féminin
MESSAGES : 161
AGE : 28
INSCRIT LE : 23/09/2013
PSEUDO HABITUEL : Nanaya
Joyaux : 3348
Posté dans Re: Tout homme qui marche peut s'égarer   - Dim 22 Juin 2014 - 12:25


Il ne regrettait rien. Oh non, il ne regrettait rien, comme si penser à des excuses le rongeait de l'intérieur. Effarée par un tel comportement puéril, Solaris ne laissa rien transparaître et resta sur place, à le regarder de ses yeux d'or. Piqué au vif, égoïste, paranoïaque, et ne pensant qu'à lui-même, Khéops Aanka'Leï se montrait sous un jour que la jeune femme n'avait pas eu l'occasion de voir encore... Un jour qui la dégoûtait franchement et fit revenir cette colère qu'elle avait réussi à mettre de côté pour le rejoindre. Comment... Mais comment avait-elle pu penser qu'il y avait du bon en lui ? Jamais elle n'avait fait une aussi grosse erreur de jugement... Jamais.

Ainsi, lorsqu'il lui demanda de lui faire part de nouveau des vœux qu'elle avait soumis lors de son mariage en la toisant de toute sa hauteur, la demoiselle à la chevelure de nacre ne baissa par le regard une seule seconde et leva la tête avec détermination, pour répondre d'une voix d'une douceur glaciale. Il n'était plus question de jouer les jeunes mariées soumises, la meilleure méthode étant la franchise la plus horrible qui soit.

« Oh non... Je ne chercherai jamais à me soustraire à mes obligations, tout comme vous. Sachez que je n'éprouve aucun amour pour vous, ni aucune once d'amitié, et par conséquent, je ne prendrai aucun plaisir à faire ce qui doit être fait. Toutefois, n'ayez crainte, cela sera bien fait. »

Jetant un dernier regard à son époux, elle fit un pas en arrière pour faire demi-tour... puis lança une dernière phrase en prenant un ton désolé et dur à la fois.

« Mais... Les illusions sont terminées... »

Plus question de le comprendre, l'homme semblait perdu et incapable de se remettre en question pour arranger les choses. Tel un feu qui s'était embrasé il y a des années, un feu qui consumait tout sans pouvoir être arrêté..; Solaris ne pouvait le dompter, elle en avait eu la certitude quelques secondes plus tôt...







Solaris Aanka'Leï

 



avatar
Veilleur Pourpre

On m'appelle Khéops Aanka'Leï


Infos Personnage
RANG: Solaris Aanka'Leï, Eyföhl Aanka'Leï, Hinaë Aanka'Leï, Esmeor Aanka'Leï, Asher Aanka'Leï, Erhenyce Khar'ayn
VILLE & APPARTENANCE : Ofägar
MON AGE : 28 ans
Féminin
MESSAGES : 280
AGE : 24
INSCRIT LE : 23/09/2013
PSEUDO HABITUEL : Mowiel Solverre
Joyaux : 338
http://www.ile-joyaux.com/t2390-journal-de-bord-de-kheops-aanka-lei http://www.ile-joyaux.com/t1900-kheops-aanka-lei
Posté dans Re: Tout homme qui marche peut s'égarer   - Dim 22 Juin 2014 - 14:23



Elle voulut quitter la salle d'eau, mais il la retint en lui posant la main sur le bras. Sa proximité, son animosité, étaient pour lui à la fois une douceur et un tourment sans fin. Elle lui en voulait terriblement et il était le seul à Ofagär à lui faire éprouver ces choses. D'une voix inhabituellement douce, il la questionna :

- Qu'attendiez-vous au juste de moi ? Qu'attendiez-vous de votre mariage ?

Comme pour prouver son pouvoir sur elle, il l'enlaça par la taille et l'entoura de ses bras, éprouvant un délicieux désir à la vue de la peau pâle de son décolleté. Tremblant à son contact, il évita soigneusement son regard lourd de reproches, plongeant la tête dans le creux de son cou. Elle était brûlante. Brûlante de colère.

- Qu'espériez-vous vivre à mes côtés ? Dites-le moi.

Sa phrase s'était achevée dans un souffle enroué, révélant qu'il était loin d'être aussi maître de la situation qu'il ne voulait le laisser paraître. Jusqu'à ce jour, Khéops n'avait jamais laissé l'occasion à son épouse de s'exprimer, la traitant comme si elle n'avait pas plus de valeur qu'un meuble de salon. Elle était pourtant un membre à part entière de sa famille et il se devait de la traiter comme telle.

Il se devait de la protéger. Comme il se devait de l'aimer.

Curieusement, ce fut en prenant conscience du véritable statut de Solaris au sein du Domaine Aanka'Leï qu'il sentit s'amenuiser sa colère, sa rancune, sa culpabilité et même ses propres forces. Ses doigts se perdirent dans son dos, cherchant sa peau sous les multiples couches de tissus.


Guide de Korrul
avatar
Cultivateur

On m'appelle Solaris Aanka'Leï


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Ofägar
MON AGE : 17 ans
Féminin
MESSAGES : 161
AGE : 28
INSCRIT LE : 23/09/2013
PSEUDO HABITUEL : Nanaya
Joyaux : 3348
Posté dans Re: Tout homme qui marche peut s'égarer   - Dim 22 Juin 2014 - 15:10

Aussi fourbe qu'un petit demandant le pardon, Khéops avait arrêté Solaris dans sa course afin de la prendre dans ses bras avec la douceur qu'elle avait connu lors de sa rencontre. Se crispant littéralement en sentant les bras de son époux l'emprisonner, elle attendit qu'il finisse de parler avant de prendre du recul afin de le force à se détacher d'elle tout en saisissant ses mains entre les siennes. Non... Cela ne marchait pas comme cela. Pas du tout même.

« Je demande juste un minium de respect... »

Plus douce, mettant sa froideur de côté, la demoiselle s'était exprimée avec une certaine gentillesse malgré le message qu'elle voulait faire passer. Toutefois, elle refusa de prolonger l'étreinte plus longtemps, et se détacha lentement de son époux...

« Je ne vous comprends pas, encore une fois... Pourquoi vous faites ça... ? Pourquoi être doux alors que la colère vous rongeait il y a quelques secondes... Est-ce le pardon que vous cherchez ?  »

Plus aucune animosité ne venait se glisser dans sa voix... Aussi sérieuse que mélodieuse, elle avait posé ses questions avec douceur... Sans se précipité et en mettant de côté son air hautain. Il fallait dire qu'elle le voyait comme un enfant... Un enfant qui se cachait habilement et usait de sa bouille angélique pour attendrir n'importe quoi. Cependant, cela ne prenait pas avec Solaris... Pas après tout ce qu'il lui avait fait vivre jusqu'à maintenant.. Car non, on ne balayait pas de mauvais souvenirs à coups de câlins et belles paroles...







Solaris Aanka'Leï

 



avatar
Veilleur Pourpre

On m'appelle Khéops Aanka'Leï


Infos Personnage
RANG: Solaris Aanka'Leï, Eyföhl Aanka'Leï, Hinaë Aanka'Leï, Esmeor Aanka'Leï, Asher Aanka'Leï, Erhenyce Khar'ayn
VILLE & APPARTENANCE : Ofägar
MON AGE : 28 ans
Féminin
MESSAGES : 280
AGE : 24
INSCRIT LE : 23/09/2013
PSEUDO HABITUEL : Mowiel Solverre
Joyaux : 338
http://www.ile-joyaux.com/t2390-journal-de-bord-de-kheops-aanka-lei http://www.ile-joyaux.com/t1900-kheops-aanka-lei
Posté dans Re: Tout homme qui marche peut s'égarer   - Dim 22 Juin 2014 - 15:52

Ne me le faites pas dire à voix haute, Solaris. Je vous en prie.

Jamais il ne s'était excusé auprès de qui que ce soit, pas même lorsqu'il causait du tort aux membres de sa famille. Lorsqu'il faisait une erreur, Khéops s'entêtait à convaincre son entourage qu'il avait pris la bonne décision et qu'il n'était donc pas utile de remettre en cause ses agissements. Hors aujourd'hui, la situation était tout à fait différente de toutes celles qu'il avait connu jusqu'à ce jour. Il avait une nouvelle épouse ; une femme de caractère qui ne comptait pas se laisser abuser, y compris par l'homme à qui elle devait obéissance. De leur entente dépendraient les bonnes relations entre Aanka'Leï et Desnolancès. Une nouvelle erreur de sa part n'était donc pas permise.

- Je m'excuse pour ce que je vous ai fait subir cette nuit là. Je m'excuse pour tous les autres jours où je vous ai blâmé, rabaissé et humilié alors que vous aviez un comportement irréprochable et digne d'une épouse Aanka'Leï.

C'était une terrible humiliation pour un Officier aussi orgueilleux. Mais il n'avait pas d'autre choix que de tout faire pour améliorer ses relations avec sa jeune épouse. Il n'était pas seulement question de son avenir. Il était également question de l'avenir des Aanka'Leï et de sa réputation auprès des autres familles Cultivatrices.

Le ventre noué, Khéops se détourna de Solaris et observa le bassin encore fumant malgré les longues minutes qui s'étaient écoulées. C'était au dessus de ses forces d'offrir à sa femme le plaisir d'entendre de sa bouche qu'il était sincère. Pourtant, il avait prononcé ces mots sans aucune once de malhonnêteté.

- Nous allons passer le reste de notre vie ensemble. Quelques semaines. Un an. Peut-être quarante longues années, voire plus si Ruyn le veut bien. J'en veux au monde entier de m'avoir retiré cette chance avec Aminä. Tout comme j'en veux au monde entier de croire que je puisse l'oublier et passer à autre chose d'un simple claquement de doigts. Vous n'y êtes pour rien. Vous n'êtes en fait que la malheureuse victime de mon égoïsme.


Guide de Korrul
avatar
Cultivateur

On m'appelle Solaris Aanka'Leï


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Ofägar
MON AGE : 17 ans
Féminin
MESSAGES : 161
AGE : 28
INSCRIT LE : 23/09/2013
PSEUDO HABITUEL : Nanaya
Joyaux : 3348
Posté dans Re: Tout homme qui marche peut s'égarer   - Lun 23 Juin 2014 - 10:15

Contre toute attente, alors que Solaris pensait sérieusement avoir parlé dans le vent, Khéops se mit à s'excuser, en faisant preuve d'une certaine sincérité. Etonnée par ce revirement de situation, la demoiselle cligna des yeux pendant quelques secondes, et mit même un moment avant de saisir parfaitement les paroles qui résonnaient dans la grandes pièces. Par Ryun, jamais elle n'en avait demandé autant...

Ainsi, lorsque son époux eut fini de parler après avoir mentionner Aminä, elle resta pensive... et silencieuse... Son ancienne femme était morte, tuée par des forbans d'après le peu d'informations qu'elle avait pu avoir durant ces derniers jours... mais elle ne savait pas plus, et ne voulait surtout pas en savoir plus. Le contexte lui suffisait amplement... et cet aveu soudain expliquait bon nombre de choses... Oh oui, et plus qu'il n'y paraissait.

« On oublie jamais, c'est impossible... »

Calme et légèrement mélancolique, Solaris s'était exprimée toujours avec cette même douceur qui lui était propre tout en gardant un côté sérieux.

« Je ne vous forcerai jamais à l'oublier, jamais... Je ne suis pas ce genre de femmes ... Pas du tout. »

Faisant de nouveau un pas pour quitter la salle de bain, la demoiselle se tourna vers Khéops avec grâce en laissant entrevoir une légère esquisse de sourire visant à apaiser ses mots.

« Prenez le temps qu'il vous faut, même toute la vie si vous voulez, je ne vous force à rien en privé, et ne demande juste qu'un minimum de respect. Maintenant, si vous souhaitez parler, sachez que je serai là pour vous écoutez. En tout cas, merci pour vos excuses... »

Des mots qui resteraient à jamais ancrés dans l'esprit de Solaris, tout comme l'acte commis lors de la nuit de noces. Accepter des excuses, pardonner pour apaiser l'esprit, c'était une chose, mais oublier, cela en était une autre...







Solaris Aanka'Leï

 



avatar
Veilleur Pourpre

On m'appelle Khéops Aanka'Leï


Infos Personnage
RANG: Solaris Aanka'Leï, Eyföhl Aanka'Leï, Hinaë Aanka'Leï, Esmeor Aanka'Leï, Asher Aanka'Leï, Erhenyce Khar'ayn
VILLE & APPARTENANCE : Ofägar
MON AGE : 28 ans
Féminin
MESSAGES : 280
AGE : 24
INSCRIT LE : 23/09/2013
PSEUDO HABITUEL : Mowiel Solverre
Joyaux : 338
http://www.ile-joyaux.com/t2390-journal-de-bord-de-kheops-aanka-lei http://www.ile-joyaux.com/t1900-kheops-aanka-lei
Posté dans Re: Tout homme qui marche peut s'égarer   - Lun 23 Juin 2014 - 11:09

- Vous êtes encore prête à m'écouter malgré tout le mal que je vous ai fait ? La patience n'est pas une fleur qui pousse dans tous les jardins, mais il semble qu'elle soit présente en grande quantité dans le votre.

La voyant s'éloigner, Khéops se saisit de ses mains. Il n'en avait pas tout à fait terminé avec elle. Il devait lui dire toute la vérité, car il était important à présent qu'elle sache pourquoi il avait pris la si soudaine décision de faire des efforts pour contrôler sa colère. Il n'était pas dans ses habitudes de faire preuve de retenue, pas plus que de modérer sa rage, son désir ou son chagrin.

- Vous me demandiez tout à l'heure pourquoi je me montrais doux avec vous, alors que quelques instants plus tôt, j'étais au bord de vous faire payer votre insolence.

Il se rapprocha inexorablement, surveillant chaque battement de cils, chaque tremblement de son épouse. Le souvenir de la douleur qu'il lui avait causé, la perspective du plaisir qu'il allait lui dispenser, enflammaient son corps. Mais il ne la toucherait pas tant qu'elle n'en émettra pas le désir.

- Une femme que j'admire m'a appris qu'un homme coléreux se fait à lui même un lit d'épines... chuchota-t-il dans le creux de son oreille, comme une confidence interdite. Elle est la seule ici qui ait eu le culot, avant vous, de s'opposer à moi. Mais je lui dois plus qu'à quiconque...La vie que j'ai, et celle que je mènerai.


Guide de Korrul
avatar
Cultivateur

On m'appelle Solaris Aanka'Leï


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Ofägar
MON AGE : 17 ans
Féminin
MESSAGES : 161
AGE : 28
INSCRIT LE : 23/09/2013
PSEUDO HABITUEL : Nanaya
Joyaux : 3348
Posté dans Re: Tout homme qui marche peut s'égarer   - Lun 23 Juin 2014 - 14:07

Khéops s'était approché, trop d'ailleurs au goût de celle qui se méfiait toujours... Ainsi, malgré les belles paroles et autres aveux,ignorant alors le frisson qui lui avait parcouru l'échine, Solaris resta inflexible lorsque son mari lui susurra quelques mots à son oreille. Toutefois, lorsqu'elle en eut saisi le sens, elle sourit, légèrement, par réflexe, et ferma les yeux en s'approchant de la nuque de l'homme.

« La colère ne mène jamais à rien de bon, elle a bien raison... En tout cas, je serai très honorée de rencontrer cette femme que vous admirez tant, si cela n'a pas été fait encore...  »

Laissant une once de malice s'immiscer dans son timbre de voix toujours un peu étrange, la demoiselle délaissa alors son époux pour rejoindre la pièce principale de la chambre une fois ses mots chuchotés à son oreille. Faisant aller les pans de sa robe dans les airs, elle s'approcha du thé de lotus pour s'en servir un verre, en prenant une bonne bouffée d'oxygène. Toutes ces émotions l'avaient fatiguée, surtout qu'une crise l'avait agitée seulement quelques heures plus tôt. Ainsi, elle saisit son pendentif, en versa un peu de son contenu dans son verre, puis observa le paysage en se délectant de la boisson... Un peu de calme ne lui faisait pas de mal après toutes ces explications.







Solaris Aanka'Leï

 



avatar
Veilleur Pourpre

On m'appelle Khéops Aanka'Leï


Infos Personnage
RANG: Solaris Aanka'Leï, Eyföhl Aanka'Leï, Hinaë Aanka'Leï, Esmeor Aanka'Leï, Asher Aanka'Leï, Erhenyce Khar'ayn
VILLE & APPARTENANCE : Ofägar
MON AGE : 28 ans
Féminin
MESSAGES : 280
AGE : 24
INSCRIT LE : 23/09/2013
PSEUDO HABITUEL : Mowiel Solverre
Joyaux : 338
http://www.ile-joyaux.com/t2390-journal-de-bord-de-kheops-aanka-lei http://www.ile-joyaux.com/t1900-kheops-aanka-lei
Posté dans Re: Tout homme qui marche peut s'égarer   - Mer 25 Juin 2014 - 14:08

La laissant aller, Khéops se dévêtit et entra dans le bain, accueillant avec plaisir l'eau encore chaude sur son corps fatigué et courbaturé. Il ferma les yeux, comme à son habitude, et vit le visage de Solaris. Ils devaient parler, pour apprendre à se connaître et à s'aimer, mais il ne savait quoi dire pour se faire pardonner.

Aucune femme sensée ne pardonnerait un tel acte, se dit-il alors qu'il enfilait une large chemise. Pas même une femme ayant perdu ses facultés mentales.

Khéops soupira intérieurement. Ce petit bout de femme cachait en vérité un être d'une grande intelligence, capable de répartie et d'un grand sens de l'observation. Elle n'était pas celles que l'on laissait au Domaine aux côtés des enfants et des autres épouses. Elle était au contraire tout à fait digne d'accompagner les hommes aux négociations avec les autres familles Cultivatrices.

Là était peut-être la solution à leur mésentente. Une négociation.

Sortant de la salle d'eau, les cheveux dégoulinants, il la rejoignit pour le thé.

Elle était là devant lui, dans l'ombre vague des rideaux, vêtue d'une robe aux multiples rubans. Le tableau était si ravissant que soudain l'air lui manqua. Si seulement il pouvait la convaincre de partager sa couche une nouvelle fois...Peut-être que cela mettrait un terme au désir qui le rongeait et à ses inquiétudes vis-à-vis de sa descendance ? Posant ses mains sur ses épaules, il joua avec les rubans, brûlant de les dénouer pour pouvoir libérer ses épaules de leur prison de soie.

- Vous l'avez déjà rencontrée.

Il la désirait surtout parce qu'elle l'avait rejeté. Son désir était probablement une réaction due à son égocentrisme démesuré. Sûrement pas la manifestation de sentiments naissants. Pas si tôt après l'avoir tant haï.

- Sa beauté dépasse celle de votre cousine dans toute sa gloire. C'est une femme intelligente, franche, au passé tumultueux et à l'avenir rayonnant. Elle est la perfection parmi l'imperfection, ajouta-t-il en espérant susciter sa jalousie, tirant délicatement sur un premier ruban. Jamais aucun homme n'est parvenu à obtenir son amour. Ruyn lui-même s'en mordrait les doigts.
avatar
Cultivateur

On m'appelle Solaris Aanka'Leï


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Ofägar
MON AGE : 17 ans
Féminin
MESSAGES : 161
AGE : 28
INSCRIT LE : 23/09/2013
PSEUDO HABITUEL : Nanaya
Joyaux : 3348
Posté dans Re: Tout homme qui marche peut s'égarer   - Mer 25 Juin 2014 - 15:05


Il ne fallut pas beaucoup de temps à Solaris pour comprendre qui était la femme qui avait eu une bonne influence sur son époux au caractère spécial. Le regard dans le vide, la boisson à portée de ses lèvres, la demoiselle sourit, puis, lâcha quelques mots dans un souffle.

« Votre sœur... »

Cette femme à la beauté éblouissante était la seule qui remplissait les critères de Khéops... Car oui, au départ, elle avait pensé à Hinäe... Mais au souvenir des échanges qu'ils avaient eu lors du repas caritatif, et aussi, sachant parfaitement qu'elle n'allait pas tarder à se marier, elle s'était rabattue sur celle qu'elle avait rencontré peu de temps avant son mariage...

« Je l'ai vue une fois... J'espère que je la croiserai de nouveau un jour... »

Buvant une gorgée de son breuvage en se tournant vers celui qui jouait un peu trop avec les rubans de sa robe à son goût , Solaris planta alors ses yeux d'or dans ceux de son époux.

«  Je pourrais lui dire merci de vous avoir ouvert les yeux sur certaines choses comme cela. »

D'un pas léger et gracieux, la demoiselle finit par s'approcher de la fenêtre , délaissant à nouveau celui qui jouait à un jeu totalement incompréhensible, pour sentir le vent chaud faire virevolter sa chevelure de nacre, et caresser sa peau avec douceur.

« Qu'est ce que vous voulez réellement, Khéops ? »

Dos à lui, le regard planté dans l'horizon brillant de détermination, Solaris avait fait entendre une voix plutôt énigmatique en posant une ultime question. En effet, elle n'était pas dupe, et loin d'être idiote par la même occasion... Et la méfiance régnait toujours vis à vis de cet homme au caractère si changeant...







Solaris Aanka'Leï

 



avatar
Veilleur Pourpre

On m'appelle Khéops Aanka'Leï


Infos Personnage
RANG: Solaris Aanka'Leï, Eyföhl Aanka'Leï, Hinaë Aanka'Leï, Esmeor Aanka'Leï, Asher Aanka'Leï, Erhenyce Khar'ayn
VILLE & APPARTENANCE : Ofägar
MON AGE : 28 ans
Féminin
MESSAGES : 280
AGE : 24
INSCRIT LE : 23/09/2013
PSEUDO HABITUEL : Mowiel Solverre
Joyaux : 338
http://www.ile-joyaux.com/t2390-journal-de-bord-de-kheops-aanka-lei http://www.ile-joyaux.com/t1900-kheops-aanka-lei
Posté dans Re: Tout homme qui marche peut s'égarer   - Jeu 26 Juin 2014 - 17:08

- Vous êtes tout ce que je veux, murmura Khéops, tandis que sa femme s'éloignait une nouvelle fois de lui. Je suis immensément riche et le serait très probablement jusqu'à la fin de mes jours. De part notre mariage, nous assurerons aux Aanka'Leï la naissance d'une toute nouvelle génération, qui lorsque nous nous ferons trop vieux, prendra le relais avec autant de soin que nous l'aurons fait. Quant à ma carrière, elle a de grandes chances de prendre un nouvel essor...

Khéops se détourna et rejoignit la grande commode, de laquelle il sortit l'un des nombreux bijoux qu'il avait offert à Solaris le jour de leur mariage. Il représentait une fleur de Leï parsemée d'une multitude de petites pierres précieuses. Acheté bien avant leur mariage, il ne l'avait jamais vu au cou de son épouse, alors qu'il était probablement l'un des plus travaillés de toute sa boîte à bijoux.

- Mais vous...vous je ne vous ai toujours pas. Qu'importe la manière dont je m'y prends, vous me fuyez comme la peste, refusant de croire que je puisse vous offrir plus que de la souffrance.

Fermant sèchement le tiroir après avoir replacé la parure dans son coffret, Khéops porta son regard sur l'élégante silhouette de Solaris, que la flamme d'une bougie éclairait à peine. En vérité, elle était plus belle encore qu'Eyföhl.

- Sachez que pardonner est une action bien plus noble et plus rare que celle de se venger, ajouta-t-il d'une voix étranglée. Bientôt, je rejoindrai les Erfeydes. Le temps me manque. Ce que je veux...Solaris, jamais je ne pourrai vous forcer de nouveau à...Mais allez vous me fuir longtemps ? Attendrez-vous qu'il soit trop tard pour enfin céder à mes avances ?


Guide de Korrul
avatar
Cultivateur

On m'appelle Solaris Aanka'Leï


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Ofägar
MON AGE : 17 ans
Féminin
MESSAGES : 161
AGE : 28
INSCRIT LE : 23/09/2013
PSEUDO HABITUEL : Nanaya
Joyaux : 3348
Posté dans Re: Tout homme qui marche peut s'égarer   - Dim 6 Juil 2014 - 5:40

Sincère, Khéops se lança dans un monologue empli de vérité pour répondre à la dernière question de Solaris. Toujours dos à lui, tenant fermement sa position, elle resta... silencieuse. Il ne l'avait pas pour lui,  cela semblait l'agacer... Oh oui elle refusait de croire qu'il était prêt à lui offrir autre chose que de la souffrance, mais il l'avait bien cherché, et elle n'était pas de ces femmes qui rampaient devant des maris autoritaires et violents. Contenant un soupir déconcertant, la demoiselle se mit à regarder dans le vide pour écouter la suite... Suite qui lui arracha un fin sourire jaune.

Pardonner était noble, bien plus noble que de se venger disait-il...  Car son départ aux Erfeydes était proche. A cet instant, il n'en avait fallu pas plus à la demoiselle pour comprendre là où il avait voulu en venir. Khéops avait peur... Peur de ne pas voir sa famille s'agrandir si jamais la mort venait à le cueillir là bas, sur l'Île Blanche...  

Prenant une bonne bouffée d'air, Solaris délaissa alors son balcon, pour marcher vers son époux en alliant grâce et légèreté. Optant pour la carte de la proximité étouffante, elle arrêta son visage à quelques centimètres du sien pour le contempler de ses yeux d'or afin de lui répondre d'une voix douce mais loin d'être compatissante.

«  Vous dîtes que je refuse d'admettre que vous pouvez offrir autre chose que de la souffrance, mais vous n'avez rien fait pour cela... Et Vous... Vous voulez que je vous pardonne pour ce que vous m'avez fait cette nuit là...»

Marquant une pause pour traduire la réflexion intense, la demoiselle reprit en fronçant légèrement les sourcils.

« Vos paroles sont-elles sincères ou sont-elles juste là pour m'adoucir afin que vous puissiez avoir ce que vous voulez afin de partir vers l'Île Blanche le cœur léger et l'esprit apaisé par l'arrivée d'un enfant à naître ? »

Directe, Solaris n'avait pas mâché ses mots  même si le ton de sa voix était resté calme et apaisant. Tourner autour du pot n'était pas la chose à faire avec cet homme qui la poussait à se montrer sous son vrai jour... Cet homme qu'elle n'arrivait toujours pas à cerner et dont le comportement ne cessait de lui ouvrir les yeux sur sa véritable nature.







Solaris Aanka'Leï

 



avatar
Veilleur Pourpre

On m'appelle Khéops Aanka'Leï


Infos Personnage
RANG: Solaris Aanka'Leï, Eyföhl Aanka'Leï, Hinaë Aanka'Leï, Esmeor Aanka'Leï, Asher Aanka'Leï, Erhenyce Khar'ayn
VILLE & APPARTENANCE : Ofägar
MON AGE : 28 ans
Féminin
MESSAGES : 280
AGE : 24
INSCRIT LE : 23/09/2013
PSEUDO HABITUEL : Mowiel Solverre
Joyaux : 338
http://www.ile-joyaux.com/t2390-journal-de-bord-de-kheops-aanka-lei http://www.ile-joyaux.com/t1900-kheops-aanka-lei
Posté dans Re: Tout homme qui marche peut s'égarer   - Ven 11 Juil 2014 - 14:34

Le fait qu'elle place la vérité au dessus de tout autre chose l'impressionnait, mais l'amertume qui persistait dans son regard l'emplit de colère. C'était une femme de caractère, pleine d'esprit, d'honneur et d'honnêteté. N'importe quel homme aurait tout donné pour l'avoir pour épouse, tant pour ses talents de négociatrice que pour sa beauté dévorante. S'il n'avait pas été fiancé à elle, sans doute serait-il tout de même tombé sous le charme de son beau visage à l'occasion de l'une de ses visites de courtoisie aux Desnolancès. Quant à son caractère rebelle, loin de convenir à ce que l'on attend d'une femme de son rang, il aurait été un frein bénéfique à ses ardeurs.

- ...

Comme il ne savait que dire, il s'approcha d'elle, la forçant à reculer jusqu'au mur, contre lequel il la plaqua. Il leva les bras et il crut un instant qu'il allait la frapper, mais au lieu de cela, il mit ses mains contre le mur, de chaque côté de son visage.

- Je pourrais vous forcer à nouveau. Je pourrais vous soumettre et évoquer avec votre famille votre manque d'éducation et l'importance qu'a la soumission totale d'une épouse envers son mari. Je pourrais vous tuer d'une seule main, si l'envie m'en prenait. Mais la seule idée de devoir me battre avec vous jusqu'à la fin de mes jours...

Il serra les poings, le coeur battant.

- ...me répugne.

La libérant enfin, Khéops se défit de ses vêtements, visiblement encore sous le coup de la colère et de la frustration. Jamais on ne lui avait montré autant de résistance, pas même au QG des Veilleurs Pourpres, où les nouvelles recrues étaient formées. Il avait pour habitude d'être admiré, respecté et surtout craint de ses hommes. Et voilà qu'une femme, à peine sortie de l'enfance et qui ne savait rien de la vie, s'opposait à lui comme si elle en avait le droit légitime.

- Croyez-vous que je n'ai que ça à faire, de faire la guerre à ma propre femme ?

Rejoignant le lit nuptial, Khéops s'y coucha. Il était épuisé de sa journée. Ses muscles étaient douloureux et sa blessure encore vive. Il n'avait pas le courage d'affronter Solaris. Pas cette nuit. Pas alors qu'Eyföhl avait tout fait pour le convaincre de se comporter autrement avec elle. Pas dans ces conditions.


Guide de Korrul
avatar
Cultivateur

On m'appelle Solaris Aanka'Leï


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Ofägar
MON AGE : 17 ans
Féminin
MESSAGES : 161
AGE : 28
INSCRIT LE : 23/09/2013
PSEUDO HABITUEL : Nanaya
Joyaux : 3348
Posté dans Re: Tout homme qui marche peut s'égarer   - Lun 14 Juil 2014 - 5:17

Le cœur battant même si elle ne laissait rien transparaître, Solaris savait qu'elle avait gagné. Sa dernière phrase cinglante lui avait donné la victoire sur un plateau d'argent face à ce mari si étrange qu'était Khéops Aanka'Leï. Toutefois, même si la demoiselle se sentait puissante, elle ne put s'empêcher d'être ébranlée par le dernier acte de son époux.  

En effet, contre toute attente, celui-ci s'était dirigé vers elle afin de la forcer à coller son dos contre le mur. Un air de défi sur le visage, elle avait donc serré les poings en le voyant planter ses mains de chaque côté de son corps. Ce fut donc à cet instant précis qu'il avait abdiqué... Clamant qu'il pouvait très bien se débarrasser d'elle d'une seule main et refusant de se battre contre elle jusqu'à la fin de ses jours tant l'idée le répugnait.
 
La demoiselle, qui n'en n'avait jamais demandé autant, resta alors contre le mur, et regarda l'homme rejoindre le lit nuptial sans dire un mot. L'envie de l'imiter n'était pas vraiment au rendez-vous tant la colère contenue continuait de lui ronger les entrailles... Comment... Comment avait-il pu oser parler de manque d'éducation la concernant et de soumission ? Repensant alors aux dernières paroles qu'ils venaient de s'échanger, Solaris ressentait le besoin d'exploser... Il lui fallait quitter cette chambre, prendre l'air, être seule et surtout ne croiser personne sur son chemin.  

Ainsi, d'un pas léger, elle se dirigea vers sa table de nuit, afin de saisir le long voile qu'elle posait sur ses épaules lors de ses sorties nocturnes.  Sans tourner la tête vers Khéops qui se trouvait tout proche d'elle, elle fit alors entendre une voix aussi douce que glaciale.

« Je vais prendre l'air, ne m'attendez pas pour... »

Figée d'horreur, Solaris interrompit alors sa phrase en portant une main à sa poitrine. Elle l'avait tant redoutée, et tellement repoussée... Mais voilà que la crise lui revenait de plein fouet à la figure tant elle s'était contenue tout le long de l'altercation avec son époux... Ainsi, elle sentait... Ce souffle chaud qui se transformait en râle sifflant, cette douleur lui déchirant les poumons à chaque bouffée d'air, cette faiblesse soudaine et ces tremblements incessants qui commençaient à l'agiter...

*Non, pas maintenant... pas maintenant... pas maintenant... *
« Pour... dormir...»  

Dans un dernier acte, la demoiselle tenta de se rattraper pour faire comme si de rien était en grimaçant sous le coup de la souffrance soudaine. Reculant d'un pas en prenant son pendentif entre des doigts devenus moites, elle constata alors que la poudre si bienfaitrice pour sa santé lui manquait... Non... C'était impossible...  Pourquoi cela arrivait-il maintenant ?  

Ne sachant plus quoi faire, et sentant que la crise était bien violente, Solaris commença à s'asseoir par terre, afin de poser son dos contre le rebord du lit qu'elle agrippait d'une main. Luttant contre la souffrance qui transformait chaque inspiration en sifflement angoissant, elle se retenait de pleurer de rage... Bien trop fière et humble, surtout après toutes les paroles qui avaient résonné  dans la chambre, la demoiselle au visage blême refusait de crier à l'aide. Un acte idiot qui pouvait très bien lui coûter la vie en plus d'effacer cette petite victoire qu'elle avait eu sur Khéops Aanka'leï.







Solaris Aanka'Leï

 



avatar
Veilleur Pourpre

On m'appelle Khéops Aanka'Leï


Infos Personnage
RANG: Solaris Aanka'Leï, Eyföhl Aanka'Leï, Hinaë Aanka'Leï, Esmeor Aanka'Leï, Asher Aanka'Leï, Erhenyce Khar'ayn
VILLE & APPARTENANCE : Ofägar
MON AGE : 28 ans
Féminin
MESSAGES : 280
AGE : 24
INSCRIT LE : 23/09/2013
PSEUDO HABITUEL : Mowiel Solverre
Joyaux : 338
http://www.ile-joyaux.com/t2390-journal-de-bord-de-kheops-aanka-lei http://www.ile-joyaux.com/t1900-kheops-aanka-lei
Posté dans Re: Tout homme qui marche peut s'égarer   - Jeu 17 Juil 2014 - 10:37


- Solaris ? Que…

Il ne lui fallut tout au plus que quelques secondes pour sortir du lit, se vêtir et rejoindre son épouse, visiblement souffrante. Portant une main à son front pour vérifier si elle n'avait pas de fièvre, il lui murmura :

- Doucement...Ça va aller. Respirez calmement. Il faut que vous vous battiez. Tout se joue dans la tête.

Malgré ses encouragements, la respiration de la jeune femme empirait de seconde en seconde. Plus elle essayait d’inspirer et d’expirer sans un bruit, plus elle était bruyante. Troublé, Khéops glissa des coussins dans le dos de Solaris pour la redresser et l’aider à respirer. Jamais encore il n’avait été confronté aux effets indésirables de la maladie de son épouse. Ils étaient plus violents, plus effrayants que tout ce qu’il avait pu imaginer jusqu’à ce jour. C’était comme si à chaque instant, Solaris était susceptible de mourir dans ses bras. La peur l’étouffa, pesante. Dépassé par les événements et la rapidité avec laquelle son état se dégradait, Khéops hurla pour attirer l’attention d’un domestique. Il n'était plus question d'attendre que cette crise s'arrête seule.

Lorsqu’enfin une jeune femme se présenta à la porte, Khéops ne lui laissa pas le temps de l’interroger sur l’origine de toute cette agitation et lui ordonna d’aller quérir le médecin de la famille. Ce qu'elle fit sans attendre, parfaitement consciente de l'importance de sa mission.

- En sera-t-il ainsi tout le long de votre vie…?

Allait-elle mourir de sa maladie ? Allait-elle s'affaiblir de jour en jour, sans que personne ne puisse rien y faire ? Pourquoi donc fallait-il que cela arrive à la femme qui, parmi des dizaines d'autres, avait été choisi pour devenir son épouse ? Bientôt, il partirait aux Erfeydes. Pour quelques mois. Peut-être pour plusieurs années. Allait-il la perdre elle aussi, faute d'amour et de prudence ?

Il fallait à tout prix qu’il l’empêche de partir. Un faible sourire apparut dans le coin de ses lèvres. Pourquoi ne partirait-elle pas, après tout ? Il avait tout fait pour la convaincre qu’il la tenait dans la plus basse estime et, pour couronner le tout, il venait de la menacer des pirates sévices, même s’il n’en pensait pas un mot. Il ne pouvait pas la forcer à reste au Domaine Aanka’Leï si elle n’en avait pas envie. Il ne pouvait pas la forcer à vivre si elle n'en avait pas la force. La violente bouffée de haine qui l’envahit lui arracha un cri. La pensée de Solaris happée par la maladie fit trembler son corps entier. Pourquoi ne voyait-elle pas où se trouvaient ses intérêts ? Pourquoi n'était-elle pas de bonne constitution, comme bien d'autres femmes de riche naissance à Korrul ? Jamais, de toute sa vie, Khéops n’avait été renversé ainsi par une femme.


Guide de Korrul
avatar
Cultivateur

On m'appelle Solaris Aanka'Leï


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Ofägar
MON AGE : 17 ans
Féminin
MESSAGES : 161
AGE : 28
INSCRIT LE : 23/09/2013
PSEUDO HABITUEL : Nanaya
Joyaux : 3348
Posté dans Re: Tout homme qui marche peut s'égarer   - Jeu 17 Juil 2014 - 11:33

Le temps passait, pourtant Solaris avait la nette impression qu'il s'était arrêté la concernant. En effet, Khéops avait fini par être alerté, à son grand malheur, cependant, elle n'arrivait à penser à rien, ni à percevoir parfaitement les mots qui sortaient de sa bouche. L'esprit focalisé sur cette fichue poudre qui lui manquait et les râles incessants qui lui donnaient l'impression d'agoniser, elle restait là, à contempler son verre au loin les yeux illuminés par une certaine colère...

Une idiote, une faible, une bonne à rien... Voilà ce qu'elle pensait d'elle alors que le monde tournait trop vite tout autour d'elle. Le sentiment de honte la rongeait au point de rendre chaque seconde qui passait encore plus insupportable que la précédente... Pourquoi ? Pourquoi avait-il fallu que cela lui arrive maintenant ?

Complètement obnubilée par la crise et cette mise à nue si violente, la demoiselle fut néanmoins ramenée à un semblant de réalité par la voix de son époux, Khéops... Dans sa colère contre elle même, elle en avait oublié celle qui l'avait agitée quelques instants plus tôt... Il fallait dire que l'homme avait rapidement pris les choses en main en faisant preuve de douceur malgré l'inquiétude, ce qu'elle n'aurait sans doute jamais imaginé après leur... échange houleux.

Ainsi, lorsque le médecin de famille fraîchement arrivé se précipita vers elle, elle commença à reculer, doucement.

« Respirez calmement, ne vous inquiétez pas, venez par »
« Non, je... »

Pointant d'un doigt tremblant une commode au loin, elle glissa quelques mots entre deux inspirations sifflantes.

« La poudre... Elle... »

Rapidement, l'homme de sciences comprit où elle voulait en venir. De ce fait, il se glissa habilement près du meuble en question, afin d'en retirer plusieurs petites poudres... Des poudres qu'il connaissait bien depuis qu'il connaissait la demoiselle. Ce ne fut donc que lorsque le tout fut mélangé avec minutie qu'il tendit le tout à Solaris.

« M...merci... »
« Tenez, attendez, il va vous falloir de... »

La douleur étant trop désagréable, la souffrante avala alors le remède, en se fichant bien du goût pâteux et désagréable qu'elle allait avoir dans la bouche pendant quelques minutes. Un acte qui fit, contre toute attente, réagir le spécialiste.

« De l'eau ! Il vous faut de l'eau ! »
« Non, ça... va »
« Si, je vais devoir vous examiner, je... »
« Laissez moi. »
« mais »
« Laissez moi je... »
« Je ne peux pas vous... »
« SORTEZ D'ICI !!! »

Les larmes avaient fini par couler sur ses pommettes blafardes et ce fut dans un cri sifflant et à demi voilé que Solaris avait hurlé sa colère. Toujours dans son coin, les yeux illuminés par la haine fixant celui qui venait de la contrarié en souhaitant l'examiner, elle pleurait, de rage. Il ne savait pas, il ne la connaissait pas et il n'avait rien compris ! Elle n'était pas faible, les crises n'étaient rien que des séances de torture parfaitement contrôlables la plupart du temps, cela ne servait à rien de faire un diagnostic !

Épuisée, complètement ébranlée, la demoiselle laissa le silence s'installer une fois son nouvel ennemi disparu. Ne prenant même pas la peine d'essuyer ses larmes tant elle était tombée bien bas, elle se tourna alors vers Khéops pour s'exprimer de façon plus claire mais aussi beaucoup plus compréhensible maintenant que les sifflements se faisaient de plus en plus faibles.

« Il en sera... ainsi... Pour toujours...»

Marquant une pause, elle prit le temps de bien inspirer pour reprendre sur un ton monotone et épuisé.

« C'est impressionnant... Cela effraie, mais... ce n'est pas grand chose... vraiment... en tout cas... merci...»

Parler aussi ouvertement de son problème n'était pas une habitude chez la jeune épouse... Mais elle ne voulait surtout pas que Khéops la prenne pour une femme faible, une femme malade dont il fallait s'occuper à longueur de journée. Car elle était normale. Parfaitement normale. Son problème n'était qu'un détail, un détail qui avait une solution radicale mais qui pouvait être très gênant parfois... Ainsi, elle avait essayé de se montrer rassurante, et n'avait même pas senti ses lèvres s'écorcher en prononçant des remerciements... L'Aanka'leï avec qui elle se retrouvait liée avait peut être dépassé certaines limites la concernant... Il n'en restait pas moins humain dans le fond, et sans son aide, elle n'osait pas penser à ce qui aurait pu arriver.








Solaris Aanka'Leï

 



avatar
Veilleur Pourpre

On m'appelle Khéops Aanka'Leï


Infos Personnage
RANG: Solaris Aanka'Leï, Eyföhl Aanka'Leï, Hinaë Aanka'Leï, Esmeor Aanka'Leï, Asher Aanka'Leï, Erhenyce Khar'ayn
VILLE & APPARTENANCE : Ofägar
MON AGE : 28 ans
Féminin
MESSAGES : 280
AGE : 24
INSCRIT LE : 23/09/2013
PSEUDO HABITUEL : Mowiel Solverre
Joyaux : 338
http://www.ile-joyaux.com/t2390-journal-de-bord-de-kheops-aanka-lei http://www.ile-joyaux.com/t1900-kheops-aanka-lei
Posté dans Re: Tout homme qui marche peut s'égarer   - Sam 19 Juil 2014 - 11:32

Du bout de ses doigts, Khéops lui souleva le menton et l'embrassa avec une passion sincère, la retenant par la nuque si l'envie lui prenait de le fuir. Puis il la souleva délicatement dans ses bras et, ignorant ses protestation, l'emmena jusqu'au fond du jardin où reposaient une petite fontaine et un bac à bascule, tous deux très prisés des Aanka'Leï les jours de fortes chaleurs.

- Plus tard vous me direz comment nous pourrons éviter qu’une telle situation se reproduise à nouveau, chuchota-t-ik, la gorge serrée par l'angoisse. Je ne veux pas vous savoir vulnérable, pas alors que j'ai pourtant eu le choix de renoncer à ma mission sur l'Ile Blanche, pas alors que j'ai eu le choix de vous protéger.

Il l'assit sur ses genoux et la berça, lui laissant toute le loisir de calmer sa respiration encore sifflante. La fraîcheur de la petite fontaine et de la nuit étoilée allaient sans aucun doute contribuer à l'apaiser.

- Mais pour le moment, je vous dois des excuses. Quand j’ai vu que vous vous refusiez de nouveau à moi, j’ai cédé à la colère et…Et encore une fois je ne me suis pas contrôlé...

Il souleva sa longue chevelure et posa un petit baiser dans le creux de son cou encore brûlant.

- Et j’ai dit des choses que je ne pensais pas.

Solaris semblait reprendre quelques couleurs. Dégageant son visage d'une mèche de cheveux rebelle, Khéops s'autorisa pour la première fois un sourire. Si tout semblait être rentré dans l'ordre, le coeur de l'officier n'en battait pour autant pas moins fort. Il y avait bien longtemps qu'il n'avait pas eu une pareille peur.


Guide de Korrul
avatar
Cultivateur

On m'appelle Solaris Aanka'Leï


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Ofägar
MON AGE : 17 ans
Féminin
MESSAGES : 161
AGE : 28
INSCRIT LE : 23/09/2013
PSEUDO HABITUEL : Nanaya
Joyaux : 3348
Posté dans Re: Tout homme qui marche peut s'égarer   - Dim 20 Juil 2014 - 7:45

Si Solaris avait imaginé tous les scénarios possible dans son esprit suite à sa crise, jamais elle n'avait pensé, une seule seconde, que Khéops allait agir ainsi.  

Totalement prise au dépourvu, la demoiselle n'eut même pas le temps de réagir lorsqu'elle le vit s'approcher d'elle pour l'embrasser tendrement. Encore ébranlée par ce qu'elle venait de vivre, et vidée de toutes ses forces, elle se laissa alors porter vers l'extérieur, en observant l'homme comme si elle cherchait à lire dans ses pensées. Décidément, elle était face à une énigme qu'elle ne pouvait résoudre dans son état... Ainsi, elle ne dit pas un mot, et ne d'adonna à aucune observation... Vivant l'instant présent, elle écouta alors les mots de son époux, ses yeux cernés plongés dans le décor.

Il ne voulait pas la sentir vulnérable... Il regrettait son comportement... et s'excusait même... de lui même cette fois-ci. Entourée de ses bras, bercée lentement au rythme du vent, Solaris se laissait faire cette fois, sans se forcer. Complètement exténuée, elle mit alors un moment avant de s'exprimer d'une voix douce, encore un peu éraillée par cette gêne qu'elle ressentait au niveau de sa gorge.

"La colère nous fait souvent dire des absurdités... Jamais une telle situation ne se reproduira... Je vous fais confiance pour cela maintenant..."

Beaucoup de choses avaient changé durant la soirée, même s'ils avaient fini par dépasser les limites, chacun de leur côté... Posant alors sa tête contre l'épaule de Khéops, Solaris luttait pour ne pas s'endormir dans une telle position... De ce fait, elle finit par souffler quelques mots...

" J'accepte... vos excuses..."

Fermant définitivement les yeux après avoir susurré sa phrase, la demoiselle prit une nouvelle bouffée d'air en laissant entendre quelques sifflements imperceptibles, puis s'endormit quelques secondes après, l'esprit libéré.  Certes, elle n'oublierait sans doute jamais cette nuit de noces sordides... Toutefois, elle avait vu le vrai visage de son époux, après l'avoir poussé à bout, et aussi, après avoir craquée à son tour...  C'est pourquoi elle avait accepté ses excuses, et s'était nichée au creux de sa poitrine pour s'endormir sans trop faire attention...

Une nouvelle chance synonyme de nouveau départ venait d'être donnée.







Solaris Aanka'Leï

 



On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: Tout homme qui marche peut s'égarer   -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum