AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


« Folle est la doduche qui à l'ugron se confesse.

avatar
Citoyen

On m'appelle Günel


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Citoyen
MON AGE : 23 ans
Masculin
MESSAGES : 250
AGE : 27
INSCRIT LE : 29/03/2012
PSEUDO HABITUEL : Jezibaba
Joyaux : 952
Posté dans « Folle est la doduche qui à l'ugron se confesse.   - Lun 29 Juil 2013 - 14:19


    Un soleil radieux illuminait les pavés des rues de Sant Poseïnos en cette fraîche matinée. Les vitraux de la cathédrale filtraient les rayons lumineux qui allaient s'écraser sur le sol en pierre, formant de magnifiques mosaïques colorées et égayant les quelques lil'mydes chargés d'entretenir le hall principal destiné au public.

    - Qu'est-ce que c'est-y donc que ce vacarme ? On s'entend plus prier !

    Du fond de la salle, devant les immenses portes en bois sorcier, je testais l'efficacité de mon nouveau costume de Mae'Sin, fait maison, tout beau tout neuf. Mes talents de couturier gageaient à être connus, cela allait sans dire, les prêtres novices se turent et reprirent leurs activités dans un silence... Religieux.

    Debout devant mon chevalet je prenais l'air inspiré en badigeonnant ma toile avec mon pinceau imbibé d'une couleur que je ne me risquerais même pas à définir.

    Adieu, fais-toi catin.
    Va t’en gagner ton pain.
    Là bas ! Ma fille, là bas !
    À la grâce de Vama !

    Chantonner m'avait toujours aidé à décupler mes dons d'artiste. Mais le lieu ne prêtant guère aux paillardises, je contenais ma voix et gardais un air monotone, me donnant l'air de réciter quelque paragraphe du dernier best seller de la congrégation.

    - Frère, crois-tu vraiment que la Déesse apprécie ta technique ?
    - Bien sûr, frère ! Vois-tu, j'ai vu cette maison, là... Non, ça c'est la grand mère... Le rectangle violet, là... Voilà. Cette maison, je l'ai vue en rêve. La Vamissime est venue en... à moi et a déversé son amour dans mes songes. Et alors je me suis réveillé, nu comme un ver -alors que d'habitude je porte toujours une chemise-, et j'ai compris que mon destin était de peindre ce tableau qui traversera les âges et les esprits de manière tellement forte et rapide qu'on ne s'en rendra jamais compte... Tout le monde l'aura oublié ! Et qui dit oublié dit connu fut un temps, tu me suis frangin ?

    Mon semblable d'un temps porta sur moi un regard plein de doute et de méfiance, signe pour ma petite personne que mon temps ici était révolu. Dommage, les repas valaient le détour. Mais encore une fois je m'étais laissé aller à mon imagination qui avait fini par avoir raison de mon personnage. Il allait falloir revoir les limites à respecter.

    Tandis que le maestre quittait les lieux, sûrement pour aller faire part aux siens de ses inquiétudes, je cherchais le dernier petit plaisir que j'allais bien pouvoir me permettre en ces lieux.

    Je trouvai rapidement de quoi subvenir à mes envies : le confessionnal. Je m'engouffrai dedans en m'assurant que personne ne me remarquait et m'installai au mieux, la tête contre la grille qui séparait mon habitacle de celui généralement occupé par de pauvres âmes pleines de regrets. Le sommeil eut rapidement raison de moi et je m'endormis aussi rapidement qu'une voix me réveilla, je ne sais combien de temps plus tard. Collant mes yeux à la grille, je distinguai les traits d'une jeune femme toute en beauté. Toute fuite était impossible si elle avait décelé ma présence et décidait de me confesser ses crimes. Aussi je retins ma respiration, priant la première divinité venue pour que la visiteuse se lasse et choisisse d'utiliser une autre cabane en bois...



avatar
Bourgeois

On m'appelle Venycia Howk


Infos Personnage
RANG: Thélador Gotruscos, Elior Gotruscos, Solomon Valyssar, Varen Shei'Arcath, Coco du Rico, Jack Belfort, Delian Howk, Errol Parhelion (Moda l'Imposteur), Nodin Kellen (Günel), Miobë Shei'Arcath, Talis Hadmas, Neylie Valyssar, Hiempsal Saule, Ebenezer Eisenheim
VILLE & APPARTENANCE : Vuulte ● Famille Marchande Gotruscos / Famille Bourgeoise Howk
MON AGE : 18 printemps.
Féminin
MESSAGES : 378
AGE : 26
INSCRIT LE : 13/04/2013
PSEUDO HABITUEL : Kathy
Joyaux : 1356
http://www.ile-joyaux.com/t1523-cher-journal http://www.ile-joyaux.com/t1507-venycia-howk-gotruscos
Posté dans Re: « Folle est la doduche qui à l'ugron se confesse.   - Mar 30 Juil 2013 - 16:45

Venycia était encore toute retournée de l'épisode chez les Parhelion, et pour cause : c'était le lendemain. Elle avait une mine affreuse, n'étant pas parvenue à dormir avant les fines heures de la nuit, cloîtrée dans la chambre d'auberge qu'elle occupait pour encore deux jours. Elle avait posé tous les objets fagiles ou bruyants de la pièce sur le rebord de la fenêtre pour qu'il y ait du bruit si jamais elle s'ouvrait et, summum de la paranoïa, elle avait déplacé la commode devant la porte.

En ce beau matin ensoleillé sur Sant Poseïnos, elle avait donc dû commencer sa journée par pousser un meuble. C'était moins évident sans le secours de l'adrénaline, et je vous laisse donc imaginer la jeune Bourgeoise en corset et jupons déplacer le lourd élément de bois. Tout un spectacle.

Quoiqu'il en soit, elle avait ce matin-là une destination toute particulière. Elle était loin de chez elle, effrayée, malheureuse, et bien élevée. Le rapport ? Les jeunes filles bien élevées de Matroos sont croyantes, très croyantes. Peut-être trop. Il lui semblait comme une évidence que l'incident de la veille devait être un avertissement d'un prochain retour de karma, que quelque chose d'horrible pouvait potentiellement lui arriver. Il n'y avait qu'un seul moyen d'éviter ça : retrouver les bonnes grâces de la Dame de Justice. Elle se hâtait donc dans un froufroutement de tissus exaspérant vers le coeur de la capitale : la magnifique Cathédrale de Vama.

Son esprit futile lui fit remarquer la beauté des lieux bien avant la solennité qui y régnait ; ces vitraux-là seraient du plus bel effet chez elle. Quand elle se rendit compte de ses pensées, elle se signa. Quel blasphème que d'envier les possessions de la Déesse. Balayant la salle du regard, Venycia se fixa sur son objectif premier. Elle avait des choses à faire, et ça allait prendre du temps. Une confession dans les règles, s'il vous plaît, on ne prend pas de risques avec le destin ! Heureusement, un prêtre venait d'entrer dans une de ces étranges cahutes en bois, signe que le prêcheur était disponible pour les pécheurs.

Elle s'agenouilla sur le banc du confessionnal, malgré les couches de tissus qui n'étaient pas franchement des plus pratiques pour ce genre de mouvements, et prit une grande inspiration.

"Mon père, j'ose espérer que vous avez un peu de temps ; c'est là ma toute première confession, et j'ai honte de vous avouez que... Il y a matière."

Fort heureusement, ce genre d'entretien restait secret. Veny n'aurait pas du tout eu envie d'expliquer tout ce qui lui venait en tête à quelqu'un qui ne soit pas tenu au silence, évidemment. Surtout que même le peu de son habillement qu'il pouvait voir par le grillage ne pouvait la désigner que comme une représentante d'une classe supérieure de la population, en plus d'un bracelet de mariage en bois sorcier tout neuf et d'un discours en matroscien parfait.

"Je pense que j'ai péché. J'ai volé des biscuits à mon frère. J'ai partagé la couche de..."

Sur cet ordre des priorités plus que douteux, elle s'interrompit un instant. Rien ne coûtait de demander, de vérifier avant de s'avancer trop dans cette conversation qui n'allait pas manquer de lui rosir furieusement les joues :

"Mais vous êtes bien tenu de garder mes propos pour vous, de ne les divulguer sous aucun prétexte ? C'est une règle pour vous-autres prêtres ?"

On n'était jamais trop prudent, surtout quand on s'apprêtait à déballer tous ses petits secrets. Mais la protection de Vama valait bien ça, puisque le saint homme dans le confessionnal saurait sûrement comment l'aider à retourner dans Ses bonnes grâces, n'est-ce pas ?
avatar
Citoyen

On m'appelle Günel


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Citoyen
MON AGE : 23 ans
Masculin
MESSAGES : 250
AGE : 27
INSCRIT LE : 29/03/2012
PSEUDO HABITUEL : Jezibaba
Joyaux : 952
Posté dans Re: « Folle est la doduche qui à l'ugron se confesse.   - Ven 2 Aoû 2013 - 14:41


    Les frottements des tissus de la dame me rappelaient ceux émis par les jupons d'une bourgeoise qui m'avait gracieusement accueilli plus tôt dans la semaine et envers qui le pèlerin que j'incarnais s'était montré reconnaissant toute une nuit durant.

    Accoudé à l'étroit siège sur lequel je reposais, j'interrompis mes divagations pour suivre ce qui promettait d'être fort intéressant. Les quelques potins bourgeois et marchands m'avaient toujours été utiles à sortir lorsque je parvenais à fréquenter leur milieu. Il était toujours bon de savoir quels étaient les sujets, aussi futiles soient-ils, qui captaient leur attention et me garantissait un rôle crédible.

    - Je vous écoute, tendre enfant.

    À entendre son introduction, celle-ci semblait une source à ragots de premier ordre. Inconsciemment, je me penchais vers la grille qui nous séparait, l'observant de pied en cap. Bourgeoise ou marchande, elle avait en tout cas les moyens de s'offrir une toilette que même les doigts les plus agiles auraient du mal à défaire sans hésitations devant la complexité de ces... engrenages qui la maintenaient en place.

    - La couche de ?...

    J'étouffai mon élan de curiosité qui, je l'espérais, était passé inaperçu lorsque la donzelle souhaita s'assurer que je ne répèterais rien de ses confidences.

    - N'ayez crainte, fille, tout ce que vous direz n'atteindra que mes oreilles et celle de notre bien aimée Vama. Tout ce qui se dit en ces lieux reste en ces lieux et si ce n'est pas le cas, que celle que je sers me foudroie sur place.

    Une aubaine que celle que j'avais toujours servi était ma propre personne envers laquelle il m'était difficile d'être aussi cruel. Ma voix se voulait douce et rassurante pour détendre la dame qui semblait des plus anxieuse.

    - Parlez sans peur douce enfant, je ne pourrai absoudre vos fautes qu'en les connaissant...



avatar
Bourgeois

On m'appelle Venycia Howk


Infos Personnage
RANG: Thélador Gotruscos, Elior Gotruscos, Solomon Valyssar, Varen Shei'Arcath, Coco du Rico, Jack Belfort, Delian Howk, Errol Parhelion (Moda l'Imposteur), Nodin Kellen (Günel), Miobë Shei'Arcath, Talis Hadmas, Neylie Valyssar, Hiempsal Saule, Ebenezer Eisenheim
VILLE & APPARTENANCE : Vuulte ● Famille Marchande Gotruscos / Famille Bourgeoise Howk
MON AGE : 18 printemps.
Féminin
MESSAGES : 378
AGE : 26
INSCRIT LE : 13/04/2013
PSEUDO HABITUEL : Kathy
Joyaux : 1356
http://www.ile-joyaux.com/t1523-cher-journal http://www.ile-joyaux.com/t1507-venycia-howk-gotruscos
Posté dans Re: « Folle est la doduche qui à l'ugron se confesse.   - Lun 5 Aoû 2013 - 9:26

Oh, comme le saint homme était rassurant. Elle avait cru un instant qu'il manifestait de la curiosité, mais il ne tenait au final qu'à lui assurer toute sa discrétion, comme c'était admirable de sa part. Ainsi, il lui jurait sur Vama qu'il ne parlerait pas, et elle pouvait se laisser aller à la confidence sans en craindre les retours. Très bien.

Elle s'installa plus confortablement dans un froufrou de tissu, et espéra qu'il avait bien le temps. Venycia prit une grande inspiration et entama le résumé de ses péchés, du moins de ceux dont elle se souvenait.

"Je disais...? Ah oui. J'ai partagé la couche de plusieurs de mes amies, mais ça fait longtemps. Vous avez besoin des noms, ou la simple mention vous suffit ?"

Elle en parlait comme si c'était une demande de réhabilitation auprès de Vama avec un formulaire à remplir pour l'envoyer à l'autorité supérieure ; il valait mieux voir ça comme ça que réfléchir réellement à ce qu'elle disait, sinon elle aurait trop honte pour continuer.

"J'ai un peu de mal avec le vin dans les soirées, et je fais des bétises, c'est pour ça."

Ne pas oublier de se justifier, très important, et surtout très valable comme justification.

"J'ai... hm.. J'ai eu un... échange, du même genre, je veux dire, avec une korrulienne. Je ne sais pas son nom, donc je ne peux pas vous le proposer."

Cette aventure-là, elle en était un peu moins fière, forcément. Sur le moment, ç'avait bien sûr été agréable, mais dés qu'elle avait repris ses esprits, elle avait passé presque deux jours d'affilée à se laver. En résultat d'une éducation stricte visant à réduire le risque d'engendrer un sang-mêlé, Venycia avait une sainte horreur des korruliens, ce que ses rencontres avec un certain ostracisé psychopathe puis avec un vieux veilleur pourpre irascible n'avaient pas arrangé.

La suite était peut-être encore pire, et elle sentit ses joues s'enflammer avant de reprendre d'une petite voix.

"J'ai fréquenté un bordel, à Vuulte."

Fallait-il préciser que ce n'était pas en tant que cliente...? Oh, c'était presque pareil puisque elle ne s'était acoquinée que de femmes.

Elle en aurait presque compté sur ses doigts pour vérifier qu'elle n'oubliait rien.

"Alors... J'ai épousé le meilleur ami de mon cousin, mais nous n'avons pas consommé le mariage, nous voulions juste que nos parents nous laissent tranquille... Mais maintenant, ils pressent pour un héritier, et je ne sais pas trop que faire."

Cette dernière affirmation était complètement paradoxale au vu du reste, mais tant pis, c'était peut-être aussi un péché, et il fallait le dire.

"J'ai menti, mais tellement de fois que je ne sais plus. Enfin le plus gros mensonge c'est le mariage, donc je l'ai déjà dit, et... hm..."

Elle cherchait, il devait bien manquer quelque chose...

"Ah oui, j'ai fait du chantage à un politicien."

Voilà, ça devait être à peu près tout. Qu'est-ce qu'il ne fallait pas faire pour s'attirer les grâces de la déesse !

"Je vous raconte tout cela parce qu'un de mes amis a été blessé, chez lui, entouré de tous ses gens, et j'ai peur, mon père... On lui a lancé de l'acide au visage, vous rendez-vous compte ? Si ça peut arriver dans les demeures Marchandes, nous ne sommes plus en sécurité nulle part..."

Elle frissonna. Il lui faudrait du temps pour se remettre de l'évènement, mais elle était certaine que le religieux pourrait la rassurer.
avatar
Citoyen

On m'appelle Günel


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Citoyen
MON AGE : 23 ans
Masculin
MESSAGES : 250
AGE : 27
INSCRIT LE : 29/03/2012
PSEUDO HABITUEL : Jezibaba
Joyaux : 952
Posté dans Re: « Folle est la doduche qui à l'ugron se confesse.   - Lun 5 Aoû 2013 - 14:35


    La dame avait repris confiance et avait fini par me détailler chaque écart commis. Un filon, j'étais tombé sur un filon ! Ponctuant ses phrases de "je vois", "Mmmh hm" et autres "Oui oui oui oui oui oui...", je regrettais de ne pas avoir de carnet sur moi afin d'y noter chaque travers qu'elle citait. Je me penchai même sur la grille afin de mieux la regarder lorsque j'eus un léger doute : peut-on faire tout ça en étant aussi jeune ? Impressionnant ! Bordel, homosexualité ponctuellement korrulienne... Si ce n'étaient mes vêtements, on aurait presque pu me croire innocent à côté d'elle !

    J'écoutais donc -religieusement- le flot d'infractions énoncées quand ses mots me semblèrent familiers. Une fiole d'acide, comme celle que j'avais malencontreusement vue lors de ma livraison ? Non, juste une simple coïncidence, le regard de tueur que m'avait lancé Julhain lorsque j'avais posé mes yeux sur le récipient me hantant encore, je devais le rapprocher à tout ce que j'entendais... Mais de l'acide ? Attendez...

    - Hélas ! Nous sommes tous égaux face à Sa volonté ! Même ses plus opulents fidèles... Mais dites-moi mon enfant, qui a donc commis ce crime ?

    Je fis mon possible pour qu'aucune crainte ne se fasse entendre dans ma voix mais à l'idée que l'un des produits qui était passé entre mes mains avait servi pour commettre un méfait me retournait l'estomac. Non pas que je ne me sois jamais douté que les affaires de la Shadow avaient quelque-chose de reprochable, mais c'était bien la première fois que l'on me mettait devant le fait accompli.

    - L'avez-vous vu ?



avatar
Bourgeois

On m'appelle Venycia Howk


Infos Personnage
RANG: Thélador Gotruscos, Elior Gotruscos, Solomon Valyssar, Varen Shei'Arcath, Coco du Rico, Jack Belfort, Delian Howk, Errol Parhelion (Moda l'Imposteur), Nodin Kellen (Günel), Miobë Shei'Arcath, Talis Hadmas, Neylie Valyssar, Hiempsal Saule, Ebenezer Eisenheim
VILLE & APPARTENANCE : Vuulte ● Famille Marchande Gotruscos / Famille Bourgeoise Howk
MON AGE : 18 printemps.
Féminin
MESSAGES : 378
AGE : 26
INSCRIT LE : 13/04/2013
PSEUDO HABITUEL : Kathy
Joyaux : 1356
http://www.ile-joyaux.com/t1523-cher-journal http://www.ile-joyaux.com/t1507-venycia-howk-gotruscos
Posté dans Re: « Folle est la doduche qui à l'ugron se confesse.   - Mar 6 Aoû 2013 - 9:36

Par rapport à ce qu'elle venait de déballer, Venycia trouvait les intérêts du prêtre un peu étranges ; n'était-il pas sensé l'absoudre de ses péchés, plutôt que de s'inquiéter de l'attentat ? Néanmoins, elle pouvait bien comprendre sa curiosité. Si elle même n'avait pas été témoin de la chose, elle aurait été curieuse aussi.

Elle ne pouvait d'ailleurs pas lui donner les informations qu'il demandait, même avec la meilleure volonté du monde, puisqu'elle n'avait aucune idée des réponses.

« Je ne sais pas, l'enquête est toujours en cours... J'attends des nouvelles de monsieur Parhelion, puisque c'est de lui qu'il s'agit, le pauvre homme... »

Elle secoua la tête, chagrinée. Le spectacle avait tout bonnement été horrible, et elle en avait encore les images qui lui revenaient... Le pire était d'avoir été impuissante devant le crime, de n'avoir pas pu réagir assez vite. Elle se sentait encore en danger.

« J'ai vu un homme lui asperger le visage d'acide, mais il était masqué avec un espèce de foulard rouge... Mais ce que je trouve le plus étrange, c'est que pas un domestique n'ait réagi, comme si c'était quelque chose de tout à fait normal... »

Veny était perplexe, et elle avait retourné la situation dans tous les sens durant la nuit. C'était le point qui la froissait le plus, au final, et qui troublait le sentiment de sécurité qu'elle avait toujours ressenti, petite princesse enrobée dans ses jupons... Même l'intérieur des domaines Marchands n'était plus sans danger, et cela lui causait une grande détresse.

« Croyez-vous que je sois en danger, mon père ? Si je me repentis, Vama me protègera-t-elle ? »

Venycia était croyante, comme toutes les petites matrosciennes bien élevées, mais c'était là un cas bien représentatif de la foi du désespoir, où l'on se souvient de la déesse parce qu'on en a besoin. La jeune fille se mordit la lèvre inférieure. Il aurait peut-être fallu dire ses prières du soir un peu plus régulièrement.
avatar
Citoyen

On m'appelle Günel


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Citoyen
MON AGE : 23 ans
Masculin
MESSAGES : 250
AGE : 27
INSCRIT LE : 29/03/2012
PSEUDO HABITUEL : Jezibaba
Joyaux : 952
Posté dans Re: « Folle est la doduche qui à l'ugron se confesse.   - Jeu 8 Aoû 2013 - 14:12


    Celle qui avait eu tant à parler il y avait quelques minutes n'avait plus rien à dire dès que le sujet commençait à m'intéresser pour de bon. N'avait-elle donc rien vu qui puisse me permettre de dormir sur mes deux oreilles ? J'avais bien compté deux fioles lors de ma livraison, j'aurais été très embêté que la seconde me soit dédiée parce-que je m'aventurais à une association d'idée qui ne me paraissait pas tellement saugrenue... Et je n'apprécierais pas non plus de me voir lié à une affaire aussi sordide.
    Oh si elle savait combien je me moquais qu'aucun de ses domestique n'ait bougé le petit doigt pour sa petite personne ! La mienne m'intéressait bien plus !

    - Je ne saurais vous dire jeune enfant, notre Grandeur a souvent des desseins qui nous échappent. lui répondis-je pour paraître crédible.

    Des pas nerveux dénombrant de nombreuses paires de pieds se firent entendre, ainsi que des murmures de prêtres à la recherche de l'imposteur que j'étais. Je me tapissai instinctivement sur mon siège le temps qu'ils passèrent devant le confessionnal et me redressai lorsqu'ils furent suffisamment éloignés. Chose que je vérifiai en passant furtivement la tête par le rideau qui fermait mon antre.
    J'avais fini par les oublier ceux-là ! Aux vues des circonstances, je réalisai que ce n'était absolument pas le moment de me faire remarquer dans quelque lieu que ce soit, ce qui était légèrement compromis au sein de ce lieu de culte. J'étais donc condamné à jouer mon rôle encore un moment en espérant que les religieux ne se décident à aller voir ailleurs si j'y étais.

    - Je peux cependant vous absoudre, il ne vous restera qu'à prier la déesse chaque nuit pour qu'elle vous soit clémente... Compris ?

    Sentant ma voix hésitante et teintée d'une certaine nervosité, je me raclai la gorge, prétextant un temps un peu frais ces derniers jours.

    - N'avez-vous rien d'autre à vous reprocher, demoiselle ? demandai-je. Autant s'assurer encore un instant de répit dans ce placard à balai...



avatar
Bourgeois

On m'appelle Venycia Howk


Infos Personnage
RANG: Thélador Gotruscos, Elior Gotruscos, Solomon Valyssar, Varen Shei'Arcath, Coco du Rico, Jack Belfort, Delian Howk, Errol Parhelion (Moda l'Imposteur), Nodin Kellen (Günel), Miobë Shei'Arcath, Talis Hadmas, Neylie Valyssar, Hiempsal Saule, Ebenezer Eisenheim
VILLE & APPARTENANCE : Vuulte ● Famille Marchande Gotruscos / Famille Bourgeoise Howk
MON AGE : 18 printemps.
Féminin
MESSAGES : 378
AGE : 26
INSCRIT LE : 13/04/2013
PSEUDO HABITUEL : Kathy
Joyaux : 1356
http://www.ile-joyaux.com/t1523-cher-journal http://www.ile-joyaux.com/t1507-venycia-howk-gotruscos
Posté dans Re: « Folle est la doduche qui à l'ugron se confesse.   - Ven 9 Aoû 2013 - 14:44

Venycia eut un grand soupir de soulagement. Apparemment, ses fautes n'étaient pas graves, elle n'aurait qu'à prier pour les effacer ! Autant dire qu'elle s'y tiendrait !... Peut-être quinze jours.

« C'est compris mon père, je vous remercie grandement. »

Cependant, une certaine agitation se faisait sentir dans la cathédrale, alors que la jeune fille réfléchissait à si, vraiment, elle n'avait rien oublié. Certes, elle n'avait pas détaillé grand chose, mais à la grosse louche, tout y était... Peut-être un léger penchant pour le vin et les herbes à ajouter à la liste ? Mais avant qu'elle n'ouvre la bouche pour prononcer les mots qui l'enfonceraient un peu plus, une main se posa sur son épaule, la faisant sursauter.

« Mademoiselle, ce ne sont pas les heures de confession. »

Veny regarda le prêtre qui venait de la déranger, les yeux ronds. Comment ça, pas les heures de confession ? Mais alors... Verte de rage et de peur, elle regarda les religieux sortir l'énergumène de l'espèce de placard.

« Nous allons appeler les gardes de la ville, toutes nos excuses pour le désagrément, » reprit l'homme de Vama. Ils parlaient tous à voix basse pour ne pas attirer l'attention des autres fidèles. Il ne fallait pas être très malin pour deviner que c'était là un imposteur qui tentait d'apprendre les belles histoires de la haute société, et Venycia venait de lui offrir un récit de choix.

« Ce ne sera pas nécessaire pour l'instant. Pourrions-nous parler en privé, lui et moi ? »

Le calcul était vite fait. Quitte à ce qu'il sache des choses, elle préférait l'avoir sous la main. Elle avait parlé de sa voix la plus impérieuse, et les prêtres se regardèrent, interloqués, avant de pourtant les conduire à une sacristie, conscients finalement qu'elle avait bien plus à y perdre qu'eux. Après avoir assuré qu'elle appellerait en cas de besoin et accepté leurs énièmes excuses, Venycia porta toute son attention sur l'homme devant elle. Il avait pourtant l'air convainquant dans le costume, même en pleine lumière... Elle se tint debout à bonne distance, le scrutant d'un air curieux. Elle hésitait entre la colère et la honte, ses joues rouges pouvaient en témoigner, mais il s'agissait de bien jouer son jeu et de se le mettre dans la poche.

« Que demandez-vous pour votre silence ? »

Autant parler directement, il fallait que certaines choses restent cachées, quel qu'en soit le prix.
avatar
Citoyen

On m'appelle Günel


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Citoyen
MON AGE : 23 ans
Masculin
MESSAGES : 250
AGE : 27
INSCRIT LE : 29/03/2012
PSEUDO HABITUEL : Jezibaba
Joyaux : 952
Posté dans Re: « Folle est la doduche qui à l'ugron se confesse.   - Ven 9 Aoû 2013 - 15:48

Un silence s'était installé dans le confessionnal, la donzelle devant chercher quoi ajouter à la liste déjà longue de ses fautes. Impatient de me sortir de cette boîte pour retrouver ma liberté je tapais nerveusement des doigts sur l'accoudoir.

Soudain, j'appris qu'un prêtre de grosse carrure avait trouvé sa place en ces lieux saints puisque c'est lui-même qui me sortit avec une facilité déconcertante du confessionnal.

- Oh, bonjour confrère, tu serais gentil de ne pas trop tirer sur ma tunique tu vas la froisser...

Je n'eus droit qu'à un grognement de sa part. Mon sujet d'étude était elle aussi sortie, un air surpris plein le visage, curieusement. Et voilà que l'on faisait déjà des plans sur mon devenir, sans même me demander mon avis.

- Hé, tu me fais mal, tire moins fort ! Tu... AÏE !

La paluche du religieux enserra davantage l'épaule de ma tenue, ce qui eut pour effet de m'enserrer la gorge, chose très désagréable vous pouvez me croire. Trop occupé à tenter de me sortir vainement de là en tirant sur le col, je ne me rendis pas compte des paroles de celle qui avait toute les raisons de m'envoyer aux Brumes.

Le molosse me laissa lourdement tomber et s'éloigna avec le reste du groupe de prêtres qui me fusillaient du regard. La jeune femme, elle, espérait acheter ma discrétion... Quelle charmante idée !

- Hum, voyons... Vous pourriez me garantir un gîte et une assiette toujours bien garnie ?

À mon plus grand étonnement, la situation avait tourné en ma faveur sans que je n'aie à faire quoi que ce soit -de plus-. Autant en profiter !
Je présentais alors une mine satisfaite, un sourire amusé et un air d'enfant que l'on encourage à fauter.

- Je gage qu'une belle chambre chez vous est faite pour moi.



avatar
Bourgeois

On m'appelle Venycia Howk


Infos Personnage
RANG: Thélador Gotruscos, Elior Gotruscos, Solomon Valyssar, Varen Shei'Arcath, Coco du Rico, Jack Belfort, Delian Howk, Errol Parhelion (Moda l'Imposteur), Nodin Kellen (Günel), Miobë Shei'Arcath, Talis Hadmas, Neylie Valyssar, Hiempsal Saule, Ebenezer Eisenheim
VILLE & APPARTENANCE : Vuulte ● Famille Marchande Gotruscos / Famille Bourgeoise Howk
MON AGE : 18 printemps.
Féminin
MESSAGES : 378
AGE : 26
INSCRIT LE : 13/04/2013
PSEUDO HABITUEL : Kathy
Joyaux : 1356
http://www.ile-joyaux.com/t1523-cher-journal http://www.ile-joyaux.com/t1507-venycia-howk-gotruscos
Posté dans Re: « Folle est la doduche qui à l'ugron se confesse.   - Dim 11 Aoû 2013 - 4:06

Venycia le regarda d'un air interloqué. C'était bien la dernière demande à laquelle elle s'attendait. De l'or, sans doute, une aide quelconque dans les affaires qui pouvaient le pousser à s'infiltrer dans un lieu saint en usurpant l'identité des prêtres, ça oui, mais un toit au dessus de sa tête et de la nourriture ? C'était un voeu bien humble pour pareil personnage...

« Et où est le piège, dans ce que vous requérez ? »

La jeune femme toujours debout s'appuya contre le dos contre la table qui trônait au centre de la pièce, et croisa les bras. Il s'agissait de se montrer ferme en négociation.

« C'est plus que raisonnable, mais il me faudrait une bonne raison pour vous l'accorder sans connaître votre nom, et en me faisant une idée bien noire de vos activités après votre petite démonstration. Je ne vis pas toute seule, malheureusement, j'ai des comptes à rendre, je pourrais engager un serviteur, mais difficilement ramener un invité sans explications ni sans attirer les regards. »

Non pas que les regards qu'elle attirait habituellement soient plus cléments, avec la réputation qu'elle s'efforçait jour après jour d'étouffer, mais il fallait bien trouver quelque chose si c'était vraiment le prix de son silence. A vrai dire, elle avait bien une idée, mais encore faudrait-il que l'homme se montre crédible dans le rôle. Tout à trac, elle posa une question qui n'avait que peu à voir avec les précédentes en apparence.

« Savez-vous manier une arme, quelle qu'elle soit ? »

Drôle de conversation pour la sacristie d'une cathédrale, mais un arrangement était trouvable, s'il voulait bien y mettre un peu du sien et répondre à ses questions. Ils étaient tous les deux coincés au final, elle tenue par ses secrets, lui par la menace de filer droit à la prison de la Brume, même si lui n'avait pas trop l'air de s'en rendre compte.
avatar
Citoyen

On m'appelle Günel


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Citoyen
MON AGE : 23 ans
Masculin
MESSAGES : 250
AGE : 27
INSCRIT LE : 29/03/2012
PSEUDO HABITUEL : Jezibaba
Joyaux : 952
Posté dans Re: « Folle est la doduche qui à l'ugron se confesse.   - Lun 12 Aoû 2013 - 15:22

La dame eut une réaction plus que raisonnée alors qu'elle aurait très bien pu céder à la panique. L'écoutant attentivement, je comprenais parfaitement son raisonnement et m'en réjouissais d'avance. Je n'avais encore jamais joué le rôle d'un maître d'arme, et pour cause, ma seule spécialité en cas de conflit consistait à porter des coups bas et à filer loin le plus vite possible.

- Un piège ? Mais il n'y en a aucun, je peux vous l'assurer ! dixit l'homme en toge qui s'était fait passer pour un prêtre. On dira que je me débrouille avec les dagues, les petits pistolets, j'ai utilisé un marteau une fois... pour écraser les doigts d'un malfrat un peu trop insistant pour que je lui rende son argent.

Je lui adressai un sourire franc et satisfait.

- Ça suffira ?

Puis je réalisai...

- Mais... Pour quoi faire au juste ? Votre statut ne vous donne pas droit à une milice personnelle, cinquante gardes du corps ? Pas que je veuille me sous-estimer, mais à côté de ça, m'avoir en garde rapprochée... pfffrrrt, "rapprochée"... ... ne sera pas aussi efficace !



avatar
Bourgeois

On m'appelle Venycia Howk


Infos Personnage
RANG: Thélador Gotruscos, Elior Gotruscos, Solomon Valyssar, Varen Shei'Arcath, Coco du Rico, Jack Belfort, Delian Howk, Errol Parhelion (Moda l'Imposteur), Nodin Kellen (Günel), Miobë Shei'Arcath, Talis Hadmas, Neylie Valyssar, Hiempsal Saule, Ebenezer Eisenheim
VILLE & APPARTENANCE : Vuulte ● Famille Marchande Gotruscos / Famille Bourgeoise Howk
MON AGE : 18 printemps.
Féminin
MESSAGES : 378
AGE : 26
INSCRIT LE : 13/04/2013
PSEUDO HABITUEL : Kathy
Joyaux : 1356
http://www.ile-joyaux.com/t1523-cher-journal http://www.ile-joyaux.com/t1507-venycia-howk-gotruscos
Posté dans Re: « Folle est la doduche qui à l'ugron se confesse.   - Mer 14 Aoû 2013 - 10:45

Un marteau ? Mais quelle idée ! Venycia en frissonna, d'imaginer ce qu'il avait bien pu faire avec ça. Ce n'était cependant pas le sujet, et elle s'abstint de demander avant que cela ne la pousse à revoir le plan en gestation.

« J'imagine que ce sera suffisant... »

Elle laissa planer le silence un instant, un sourire sibyllin sur les lèvres, pendant qu'il se demandait où elle voulait en venir.

« Je ne suis pas importante dans la hiérarchie familiale, je ne suis qu'une fille au final... S'il devait y avoir des gardes du corps, ils entoureraient plutôt mon frère ou mon mari, ils sont moins facilement remplaçables que moi. Je suis loin de vous vouloir comme garde rapprochée, je n'ai pas besoin que quelqu'un me suive partout, de toute manière. »

Loin de là, plutôt. Il en savait déjà bien trop que pour en apprendre plus en la suivant dans ses petites escapades... Venycia Howk était passée maîtresse dans l'art de se faufiler hors de sa chambre, aussi bien dans le domaine Gotruscos que chez les Davil.

« Je veux plutôt apprendre à me défendre, ou à m'enfuir, en cas de besoin si je suis toute seule. J'ai déjà écrit à mes parents et beaux-parents sur ce sujet, juste après la... scène d'hier, mais si je leur dis que vous m'avez été recommandé par la famille Parhelion en excuses de l'incident, ils ne pourront pas refuser de vous accueillir. »

Oh, bien sûr, il faudrait éviter que ce point ne soit amené sur le tapis si les Parhelion rencontraient les Howk, mais cela n'était vraiment pas au programme. Et si ça le devenait, elle pourrait toujours dire que la recommandation émanait du domestique qui s'était occupé de la reconduire à son auberge après sa visite mouvementée.
avatar
Citoyen

On m'appelle Günel


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Citoyen
MON AGE : 23 ans
Masculin
MESSAGES : 250
AGE : 27
INSCRIT LE : 29/03/2012
PSEUDO HABITUEL : Jezibaba
Joyaux : 952
Posté dans Re: « Folle est la doduche qui à l'ugron se confesse.   - Jeu 15 Aoû 2013 - 4:28

Je haussai les sourcil en apprenant qu'une jeune femme de bonne famille seule n'avait nul besoin de garde rapprochée. Quelle proie facile elle devait faire ! Ah, c'était donc sûrement pour ça qu'elle cherchait à se défendre... Logique, quand tu nous tiens !

- Eh bien vous avez devant vous le roi de la fuite et le spécialiste en défense approximative, ma dame ! Me vantai-je dans une courbette exagérée. Je n'avais aucune idée de la famille dont elle me parlait mais elle devrait faire l'affaire.

Je défis ma toge pour apparaître en tenue du parfait petit escroc. Chemise ample, pantalon garni de poches et fermé par une ceinture à laquelle pendait bien cinq ou six bourses, bottes à revers et gilet à compartiments. C'est pas facile d'avoir du style lorsqu'on est une fille comme moué doit tout faire par soi même au dépens des autres, mais mon habit "civil" avait au moins le mérite d'être pratique.

Claquant des talons, je fis ce qui ressemblait vaguement à un salut militaire de mémoire.

- Recrue... Nodin Kellen pour vous servir ! Et profiter des draps propres et repas chauds que vous m'obtiendrez... Quelle est la suite des événements ?



avatar
Bourgeois

On m'appelle Venycia Howk


Infos Personnage
RANG: Thélador Gotruscos, Elior Gotruscos, Solomon Valyssar, Varen Shei'Arcath, Coco du Rico, Jack Belfort, Delian Howk, Errol Parhelion (Moda l'Imposteur), Nodin Kellen (Günel), Miobë Shei'Arcath, Talis Hadmas, Neylie Valyssar, Hiempsal Saule, Ebenezer Eisenheim
VILLE & APPARTENANCE : Vuulte ● Famille Marchande Gotruscos / Famille Bourgeoise Howk
MON AGE : 18 printemps.
Féminin
MESSAGES : 378
AGE : 26
INSCRIT LE : 13/04/2013
PSEUDO HABITUEL : Kathy
Joyaux : 1356
http://www.ile-joyaux.com/t1523-cher-journal http://www.ile-joyaux.com/t1507-venycia-howk-gotruscos
Posté dans Re: « Folle est la doduche qui à l'ugron se confesse.   - Jeu 15 Aoû 2013 - 14:06

Au tour de Veny de hausser un sourcil. Cette tenue était bien étrange, pas élégante pour un sou, mais certes pratique, quant au nom... L'hésitation le faisait sonner faux, mais le ton avait l'air convaincu. L'homme avait l'air habitué à changer de patronyme au gré de ses envies... Ou de ses magouilles ? Un imposteur. Restait à espérer qu'il soit talentueux.

La suite des évènements était un peu difficile à déterminer, mais elle improvisa rapidement : il n'avait qu'à suivre son agenda chargé, puisque c'était lui qui était le plus flexible. Enfin, au sens imagé du terme, elle le battait probablement à plate couture si l'on parlait littéralement, hem.

« Très bien, monsieur... Kellen, puisque j'imagine que je ne vous tirerai pas d'autre nom... Nous partons vers Vuulte cet après-midi, quoique je doive peut-être me rendre à Gernie pour y retrouver mes parents dans quelques jours...  »

La conversation se poursuivit à demi-mots alors qu'ils sortaient sous le regard surpris des prêtres, copains comme borzinets puisqu'ils y trouvaient leur intérêt. Ils finirent par tomber d'accord sur les détails, et la supercherie se mit en place.

~~~

Environ une semaine plus tard, domaine Davill, Vuulte.

Première leçon. C'était un peu comme quand Venycia avait commencé la harpe, elle n'était pas très convaincue, mais cette fois, elle était volontaire. Par chance, les Davil faisaient le commerce des armes entre autres choses, aussi l'armurerie était-elle suffisamment bien fournie pour que son maître choisisse ce qui lui conviendrait le mieux... Si toute fois il avait vraiment des compétences dans le domaine. Mais entre ce qu'elle soupçonnait être un escroc et la menteuse aguerrie qu'elle était elle-même, elle pensait ne pas être trompée en pensant qu'il pourrait assumer le rôle.

Habillée comme à son habitude d'encombrants jupons -si elle les portait tous les jours, autant qu'elle apprenne avec eux !- elle avait pourtant une tenue plus simple, qu'elle n'aurait pas mal au coeur d'abîmer si besoin en était. Dans la vaste salle où se donnaient habituellement les réceptions, dégagée pour l'occasion, ils auraient toute la place de manoeuvrer à leur aise. Plus qu'à attendre le professeur.
avatar
Citoyen

On m'appelle Günel


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Citoyen
MON AGE : 23 ans
Masculin
MESSAGES : 250
AGE : 27
INSCRIT LE : 29/03/2012
PSEUDO HABITUEL : Jezibaba
Joyaux : 952
Posté dans Re: « Folle est la doduche qui à l'ugron se confesse.   - Mer 4 Sep 2013 - 8:11


    Ah, quel bonheur de se réveiller dans des draps en satin, le petit déjeuner tout chaud préparé par les bons soins de ses domestiques ! Enfin, j'entends ceux de madame Howk... Après deux jours dans cette demeure j'avais déjà l'impression d'avoir passé ma vie dans des milieux comme celui-ci, chose que tout l'entourage de la dame pensait en me croisant dans les couloirs. À croire que les vêtements que l'on m'avait prêtés, bien que sobres, faisaient leur petit effet mais mon hôtesse n'avait pas encore été jusqu'à m'inviter à leur table lors des repas.

    Il avait été convenu que ma première leçon en tant que... maître d'armes commencerait ce jour là dans une immense salle de réception totalement dégagée de ses meubles et n'offrant que très peu d'échappatoires. Dommage, c'était mon domaine... Arrivé à destination, je lui lançai le trognon à la tête, l'inopportun rebondissant sur ses mignons petits cheveux pour glisser sur sa robe et finir par rouler par terre.

    - Règle numéro un ! Toujours surveiller l'entrée. D'une elle peut voir venir l'individu non souhaité, mais elle peut surtout vous servir de sortie.

    Un sourire satisfait trônait sur mon visage. Ce nouveau rôle promettait de me plaire...



avatar
Bourgeois

On m'appelle Venycia Howk


Infos Personnage
RANG: Thélador Gotruscos, Elior Gotruscos, Solomon Valyssar, Varen Shei'Arcath, Coco du Rico, Jack Belfort, Delian Howk, Errol Parhelion (Moda l'Imposteur), Nodin Kellen (Günel), Miobë Shei'Arcath, Talis Hadmas, Neylie Valyssar, Hiempsal Saule, Ebenezer Eisenheim
VILLE & APPARTENANCE : Vuulte ● Famille Marchande Gotruscos / Famille Bourgeoise Howk
MON AGE : 18 printemps.
Féminin
MESSAGES : 378
AGE : 26
INSCRIT LE : 13/04/2013
PSEUDO HABITUEL : Kathy
Joyaux : 1356
http://www.ile-joyaux.com/t1523-cher-journal http://www.ile-joyaux.com/t1507-venycia-howk-gotruscos
Posté dans Re: « Folle est la doduche qui à l'ugron se confesse.   - Jeu 5 Sep 2013 - 10:44

Venycia avait sursauté, ne s'attendant pas à une telle entrée alors qu'elle regardait le jardin par la fenêtre. Elle se tourna vers Kellen, les yeux ronds. Ce n'était pas tout les jours qu'elle se prenait des immondices sur la tête, quoique du point de vue de sa joueuse, cela lui aurait peut-être fait du bien. Immédiatement après, elle plissa les yeux, essayant de comprendre la règle numéro un. Elle aurait pourtant dû l'appliquer toute seule, à la réflexion, avec la nervosité qui l'avait habitée après l'attentat. Finalement, contenant l'énervement qui menaçait, elle hocha la tête en fusillant son maître du regard et écarta le déchet d'un coup de pied.

« J'essayerai de m'en souvenir. J'espère que la règle numéro deux n'a pas de rapport avec une poubelle, c'est moyennement agréable. »

Il ne faudrait pas que ça se reproduise trop souvent, histoire qu'elle ne lui arrache pas les yeux avec les ongles, mais bon ; là, elle était en faute. Elle passa une main pour lisser ses jupes.

« J'attends vos... enseignements »

Elle eut un sourire narquois, doutant un peu des compétences de l'homme. Enfin... Il devait sûrement être plus calé qu'elle dans tous les cas, aussi serait-ce probablement instructif quand même.
avatar
Citoyen

On m'appelle Günel


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Citoyen
MON AGE : 23 ans
Masculin
MESSAGES : 250
AGE : 27
INSCRIT LE : 29/03/2012
PSEUDO HABITUEL : Jezibaba
Joyaux : 952
Posté dans Re: « Folle est la doduche qui à l'ugron se confesse.   - Mar 10 Sep 2013 - 6:50

    Une poubelle ? Oh la bonne idée, j'aurais du y penser plus tôt ! Mais encore aurait-il fallu en trouver une, ces demeures bourgeoises étant beaucoup trop aseptisées pour en voir une en dehors des cuisines que je n'avais pas encore repérées. Qu'à cela ne tienne, je tenterai de m'accorder les faveurs de l'une de ces mignonnes petites femmes de chambre même si je devais leur offrir mon corps pour une telle information !

    - À voir avec la brunette...

    Tout à mes pensées je ne fis pas attention au regard meurtrier que le lança madame Howk mais tiquai au mot "enseignements". Mais quelle idée avais-je eue d'accepter de jouer les professeurs ? Ah oui, elle ne m'en avait pas tellement laissé le choix...

    - Hum, oui, voyons...

    J'observai la pièce à la recherche d'une idée mais ne trouvai rien d'autre que d'immenses tableaux et grandes fenêtres dans cette salle de réception. Qu'attendait-elle de moi dans une pièce à découvert sans aucun moyen de faire diversion ? Il me fallut me mettre en situation. Qu'aurais-je fait si la donzelle s'était avérée être l'un de ces costauds à qui je dois de l'argent ?

    - Par là !

    Je pointais du doigt la seule issue autre que la porte : une fenêtre ouverte donnant sur le jardin en contrebas et courus dans sa direction sans attendre l'avis de mon élève. Une fois à l'extérieur, n'ayant plus vue sur la salle, je criai :

    - Règle numéro douze : toujours trouver une issue de secours !



avatar
Bourgeois

On m'appelle Venycia Howk


Infos Personnage
RANG: Thélador Gotruscos, Elior Gotruscos, Solomon Valyssar, Varen Shei'Arcath, Coco du Rico, Jack Belfort, Delian Howk, Errol Parhelion (Moda l'Imposteur), Nodin Kellen (Günel), Miobë Shei'Arcath, Talis Hadmas, Neylie Valyssar, Hiempsal Saule, Ebenezer Eisenheim
VILLE & APPARTENANCE : Vuulte ● Famille Marchande Gotruscos / Famille Bourgeoise Howk
MON AGE : 18 printemps.
Féminin
MESSAGES : 378
AGE : 26
INSCRIT LE : 13/04/2013
PSEUDO HABITUEL : Kathy
Joyaux : 1356
http://www.ile-joyaux.com/t1523-cher-journal http://www.ile-joyaux.com/t1507-venycia-howk-gotruscos
Posté dans Re: « Folle est la doduche qui à l'ugron se confesse.   - Mer 11 Sep 2013 - 14:55

Venycia hésitait entre éclater de rire et partir tout de suite, voyant les compétences de l'homme autant en pédagogie que dans la matière proprement dite. Elle le regarda sortir par la fenêtre avec un certain étonnement ; il avait très visiblement le sens de la mise en scène, le gaillard.

Sans se presser, elle se dirigea vers la même fenêtre, s'assit sur le rebord et pivota vers l'extérieur, démontrant une certaine habitude du port de la jupe. C'était presque une compétence en soi, surtout pour entrer et sortir des étroits vaisseaux. Quoiqu'il en soit, elle finit par se planter devant lui sans s'être au préalable ridiculisée, bravo Veny.

« Vous êtes décidément un excellent professeur, monsieur Kellen, » lui dit-elle en minaudant faussement. « Aurais-je manqué d'entendre les quelques règles entre la première et la douzième ? »

La jeune fille croisa les bras, se demandant bien la raison pour laquelle ils atterrissaient dans le jardin. Elle était loin d'avoir la patience pour vertu cardinale, si tant est qu'elle eut de la vertu tout court. Enfin... Au moins, la vue était plaisante : c'était l'une des zones extérieures qu'elle préférait, décorée d'arbres aux fruits sucrés qu'elle pouvait cueillir sur certaines des branches les plus basses malgré sa petite taille. Ah mais... Peut-être qu'il cherchait après de nouveaux trognons. Elle se renfrogna à cette idée et attendit la suite.
avatar
Citoyen

On m'appelle Günel


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Citoyen
MON AGE : 23 ans
Masculin
MESSAGES : 250
AGE : 27
INSCRIT LE : 29/03/2012
PSEUDO HABITUEL : Jezibaba
Joyaux : 952
Posté dans Re: « Folle est la doduche qui à l'ugron se confesse.   - Sam 12 Oct 2013 - 3:39


    La lenteur avec laquelle cette dame m'avait rejoint me laissa perplexe. Était-ce donc comme ceci qu'elle comptait se débarrasser d'éventuels agresseurs ? Dès qu'elle eut atteint le sol je ne me fis pas attendre pour donner mes impressions.

    - Il va falloir revoir votre garde robe, madame Howk.

    À sa question je haussai les épaules. L'ordre des règles n'avait aucune importance, le principal était de les numéroter pour rendre la chose plus... scolaire.

    M'avançant vers l'arbre qui nous faisait profiter de son ombre, je ramassai à son pied deux branches, dont l'une que je tendis à mon élève avant de prendre une posture défensive.

    - Bien, voyons ce que vous feriez à l'heure actuelle face à un agresseur.

    Sans prévenir, j'abattis mon bout de bout vers elle, lui portant un coup vertical qu'elle aurait tout intérêt à parer ou esquiver si elle ne voulait pas se le prendre sur le sommet du crâne.



avatar
Bourgeois

On m'appelle Venycia Howk


Infos Personnage
RANG: Thélador Gotruscos, Elior Gotruscos, Solomon Valyssar, Varen Shei'Arcath, Coco du Rico, Jack Belfort, Delian Howk, Errol Parhelion (Moda l'Imposteur), Nodin Kellen (Günel), Miobë Shei'Arcath, Talis Hadmas, Neylie Valyssar, Hiempsal Saule, Ebenezer Eisenheim
VILLE & APPARTENANCE : Vuulte ● Famille Marchande Gotruscos / Famille Bourgeoise Howk
MON AGE : 18 printemps.
Féminin
MESSAGES : 378
AGE : 26
INSCRIT LE : 13/04/2013
PSEUDO HABITUEL : Kathy
Joyaux : 1356
http://www.ile-joyaux.com/t1523-cher-journal http://www.ile-joyaux.com/t1507-venycia-howk-gotruscos
Posté dans Re: « Folle est la doduche qui à l'ugron se confesse.   - Sam 19 Oct 2013 - 14:57

A la remarque, Venycia se renfrogna. Ce n'était pas la première fois qu'un professeur lui faisait la réflexion que ses vêtements étaient un rien trop encombrants pour la tâche assignée. Le problème s'était posé lorsqu'elle avait commencé à apprendre à jouer de la harpe, et qu'elle ne parvenait pas à garder l'instrument contre elle à cause du renflement de ses multiples jupons. Elle avait obtempéré, mais cette fois-ci c'était beaucoup plus sérieux : elle tentait d'apprendre quelque chose qui lui servirait de manière imprévisible dans son quotidien... Il faudrait donc changer la dite garde-robe pour de bon, pas simplement pour des occasions planifiées. Cette conclusion fit que Veny adressa un regard absolument meurtrier à Kellen.

Elle allait répliquer, et puis sans préambule, elle se retrouvait avec un bâton en mains. Et le second bâton, dans les mains du précepteur, s'approchait à une vitesse dangereuse de son crâne.

« Mais att... »

Par réflexe, elle leva son bâton pour intercepter le coup, mais elle n'avait pas assez de force que pour le retenir entièrement, aussi ne put-elle que le freiner. Les deux branches firent un poc bien sonore sur la petite tête rousse. Quoiqu'elle ait au moins réussi à ne pas se faire assommer, ce n'était pas une victoire. Elle recula, et se frotta la tête sans aucune grâce. Elle a les yeux fusil laser, elle a le regard qui tue...

« MAIS ! Qu'est-ce qu'il vous prend, bon sang ? Vous vouliez me blesser ? »

Il faudrait qu'elle sache ce qu'elle veut, oui, nous sommes d'accord.
avatar
Citoyen

On m'appelle Günel


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Citoyen
MON AGE : 23 ans
Masculin
MESSAGES : 250
AGE : 27
INSCRIT LE : 29/03/2012
PSEUDO HABITUEL : Jezibaba
Joyaux : 952
Posté dans Re: « Folle est la doduche qui à l'ugron se confesse.   - Lun 18 Nov 2013 - 5:31


    À la molle défense de mon élève j'affichai un air déçu, baissant et secouant la tête de gauche à droite en claquant de la langue.

    - Ma p'tite dame, si j'avais voulu vous blesser j'aurais moins fait de manières et vous seriez déjà en train de boiter.

    Derrière j'entendis les gloussements de deux jeunes servantes qui semblaient amusées de la situation. Leur adressant un sourire charmeur je regrettai de ne point pouvoir exercer ma verve en leur compagnie et espérai les retrouver, elles ou d'autres de leurs jolies semblables, quand je serai libéré de mes obligations.

    Un signe d'impatience de la part de mon élève me fit revenir à la réalité. Resserrant mon bâton je le tendis en direction de la bourgeoise et me raclai la gorge.

    - Bien. Croyez-en mon expérience, face à un ennemi de taille, la fuite est votre meilleure alliée. Mais pour avoir le loisir de prendre vos jambes à votre joli petit gosier, encore faut-il que vous surviviez aux attaques que l'on vous porte.

    Je levai mon bâton et mimai le même coup que je lui avais porté avec mon bras vaquant, le déviant de mon arme de fortune dès qu'il y eut contact.

    - Et pour ça, rien de mieux que de dévier le coup. Ça déstabilise temporairement l'agresseur et ça vous sauve accessoirement la vie.

    Je relevai mon arme et la fit descendre, au ralenti cette fois, droit sur mon élève.

    - Faites-moi voir ce que vous avez compris !



avatar
Bourgeois

On m'appelle Venycia Howk


Infos Personnage
RANG: Thélador Gotruscos, Elior Gotruscos, Solomon Valyssar, Varen Shei'Arcath, Coco du Rico, Jack Belfort, Delian Howk, Errol Parhelion (Moda l'Imposteur), Nodin Kellen (Günel), Miobë Shei'Arcath, Talis Hadmas, Neylie Valyssar, Hiempsal Saule, Ebenezer Eisenheim
VILLE & APPARTENANCE : Vuulte ● Famille Marchande Gotruscos / Famille Bourgeoise Howk
MON AGE : 18 printemps.
Féminin
MESSAGES : 378
AGE : 26
INSCRIT LE : 13/04/2013
PSEUDO HABITUEL : Kathy
Joyaux : 1356
http://www.ile-joyaux.com/t1523-cher-journal http://www.ile-joyaux.com/t1507-venycia-howk-gotruscos
Posté dans Re: « Folle est la doduche qui à l'ugron se confesse.   - Mar 3 Déc 2013 - 6:12

Devant la distraction de Kellen, ce fut au tour de Venycia de claquer de la langue. Qu'il revienne à ses lesbos, bon sang. Il n'était pas là pour draguer les servantes. Et puis les bâtards de domestiques, ça faisait sale dans le décor.

Mine de rien, Veny apprenait des choses, même si le cours n'était pas spécialement orthodoxe. Drôle de spectacle qui attirait les gens aux fenêtres... Elle sentait ses joues s'enflammer presque autant que ses cheveux, mais ce n'était rien. Ce serait utile. Elle n'était pas vraiment sûre de pouvoir arriver à quoi que ce soit, en fait, mais elle allait essayer quand même. Elle hocha la tête, serrant les mains autour de son bâton avec un air déterminé. Survivre, ça semblait sensé ; c'était même plutôt le but.

Observant le mouvement de démonstration, elle tenta de le reproduire juste après son injonction à le faire... avec un peu trop de force par rapport à la lenteur délibérée du geste, et peut-être pas assez de visée. Non seulement elle trébucha, alors que le but était de déstabiliser l'adversaire, mais le bout de son arme de fortune finit en plein dans la tête de son professeur, et pas avec douceur.

« Oups... »

Elle resta un instant figée, les yeux écarquillés, et puis elle décida que l'exercice devait être entier. Elle s'enfuit en courant vers l'autre bout du jardin, comme une grosse gloussante emplumée. Le pire, c'est que sans tout ça, elle aurait pu être agile. Là, elle était juste empotée. Mais elle avait quand même... Plus ou moins... réussi ?
avatar
Citoyen

On m'appelle Günel


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Citoyen
MON AGE : 23 ans
Masculin
MESSAGES : 250
AGE : 27
INSCRIT LE : 29/03/2012
PSEUDO HABITUEL : Jezibaba
Joyaux : 952
Posté dans Re: « Folle est la doduche qui à l'ugron se confesse.   - Lun 23 Déc 2013 - 12:52

Ça partait bien pourtant, mais cette doduche réussit à se déstabiliser toute seule, comme une grande gloussante qu'elle était, me faisant atterrir son bâton dans le nez. Cette maladresse m'arracha un cri et ma main se porta vers mon nez dont coulaient les premières gouttes de sang. Je relevai la tête pour faire face aux deux billes avec lesquelles elle me fixait, semblant appréhender la suite.

- Ça c'était...

Mais je n'eus pas le temps de terminer ma phrase qu'elle avait déjà pris ses jambes à son cou. Me redressant et laissant mon nez endolori à l'air libre, je regardais cette masse de tissus inutiles s'éloigner en sautillant. Les jardiniers se retournaient sur son passage, semblant peu habitués à voir autant d'action se dérouler entre leurs plants.
J'adressai un sourire à un jeune valet à quelques mètres.

- Elle apprend vite.

Lui adressant un signe de tête, je pris congé de lui et me mis à trottiner en direction de mon élève qu'une course avec un tel handicap que ses froufrous avait dû épuiser. Arrivé à sa hauteur, j'applaudis bruyamment.

- Ça, c'était bas. Très bien improvisé, on progresse ! Je me penchai vers elle. Comment vous sentez-vous, madame Howk ?



avatar
Bourgeois

On m'appelle Venycia Howk


Infos Personnage
RANG: Thélador Gotruscos, Elior Gotruscos, Solomon Valyssar, Varen Shei'Arcath, Coco du Rico, Jack Belfort, Delian Howk, Errol Parhelion (Moda l'Imposteur), Nodin Kellen (Günel), Miobë Shei'Arcath, Talis Hadmas, Neylie Valyssar, Hiempsal Saule, Ebenezer Eisenheim
VILLE & APPARTENANCE : Vuulte ● Famille Marchande Gotruscos / Famille Bourgeoise Howk
MON AGE : 18 printemps.
Féminin
MESSAGES : 378
AGE : 26
INSCRIT LE : 13/04/2013
PSEUDO HABITUEL : Kathy
Joyaux : 1356
http://www.ile-joyaux.com/t1523-cher-journal http://www.ile-joyaux.com/t1507-venycia-howk-gotruscos
Posté dans Re: « Folle est la doduche qui à l'ugron se confesse.   - Jeu 16 Jan 2014 - 14:53

Veny ne s'attendait pas vraiment à des félicitations, loin de là. Même s'il la prenait très clairement pour une gamine – qu'elle n'était pas, non non – c'était relativement gratifiant de se voir félicitée, et elle laissa apparaître l'ombre d'un sourire. Elle était un brin essoufflée, mais au moins elle semblait faire des progrès involontaires. La pensée lui traversa l'esprit que si elle portait une tenue plus appropriée, elle serait peut-être vraiment efficace, mais elle la repoussa bien loin. Il ne fallait pas pousser bobonne dans les ronces non plus. Elle fit mine de trouver la question un brin insultante, malgré ces difficultés à respirer.

« Je vais très bien... Mais il me semble que c'est l'heure de la pause. »

Définitivement, courir, ce n'était pas spécialement son truc. Surtout qu'elle était fort serrée dans son corset. Kellen lui semblait un peu plus disgracieux que quelques minutes auparavant, avec les espèces de taches noires qui lui couraient sur le visage. Vraiment curieux.

Elle était en fait toute blanche, bien plus blanche encore que d'habitude. Et sans crier gare, elle tomba là, dans un « pouf » de tas de tissus qui s'affaisse.

Leçon du jour : pas de sport quand on est déguisée comme une marquise.
avatar
Citoyen

On m'appelle Günel


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Citoyen
MON AGE : 23 ans
Masculin
MESSAGES : 250
AGE : 27
INSCRIT LE : 29/03/2012
PSEUDO HABITUEL : Jezibaba
Joyaux : 952
Posté dans Re: « Folle est la doduche qui à l'ugron se confesse.   - Lun 3 Fév 2014 - 10:50

- Une pause ? Croyez-vous qu'un mercenaire sans foi ni loi s'octroie des pauses ?

Evidemment que non, ça lui donnerait des faux airs de fonctionnaire, et c'était pas des plus vendeurs face aux parrains des mafias matrosciennes.
Fixant de nouveau cette affreuse robe trop volumineuse pour laisser à d'autres apprécier des courbes féminines, j'exprimais encore une fois mon avis quant à cette tenue avant de voir flancher la bourgeoise.

En galant homme que j'étais, ou plutôt habitué à jouer les galants pour m'accorder les faveurs de jolies donzelles, je rattrapai celle-ci dans un geste aussi héroïque que ma posture, un genou à terre et une main noyée dans la crinière rousse de mon élève, supportant sa petite tête. Toujours avoir le sens du spectacle, c'était l'un de mes principes. Mes yeux dans les siens, je lui adressai un sourire charmeur pour coller à la situation, mais sans plus. Bah oui, elle est mariée et on se frappe dans les jardins de Monsieur, j'suis pas fêlé à ce point. Quoique ç'aurait été fendard.

- Ça, c'est pas la meilleure technique pour fuir un assaillant.



On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: « Folle est la doduche qui à l'ugron se confesse.   -

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum