AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


Promenade en famille

avatar
Ostracisé

On m'appelle Azeor Desnolancès


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Penjoie
MON AGE : 27 ans
Féminin
MESSAGES : 722
AGE : 23
INSCRIT LE : 07/06/2012
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 271
Posté dans Promenade en famille   - Sam 14 Juil 2012 - 11:20

Le soleil matinal brûlait déjà le désert depuis quelques heures lorsqu'une silhouette se profila à travers l'horizon trouble et éblouisant. Survolant le sable doré dans un bourdonnement discret, un long-courrier fendit l'air et se mit à ralentir. Face à lui, deux grandes falaises s'élevaient, laissant seulement un passage impossible à franchir pour ce gros vaisseau. Ses propulseurs se coupèrent, et il se posa doucement à proximité du passage, sous le contrôle vigilant de quelques Veilleurs Pourpres. La porte principale s'abaissa, et les passagers s'empressèrent de descendre. Le Festival de Bonne-Entente était commencé depuis une petite semaine mais il attirait toujours autant de monde. A l'abri de la chaleur étouffante de la Ceinture de Feu, le festival était le pôle principal du troc et des ventes. Et les nouveaux arrivants tout juste atteris ne perdirent pas une minute pour se joindre à la foule. Sauf l'un d'eux. Descendant le dernier du vaisseau, il laissa ses yeux pourpres s'habituer au soleil et scruta les alentours, attentivement.

Azeor avait l'habitude de se rendre ici. Tous les ans, et durant les trois semaines, il venait y faire un tour. Le plus souvent pour présenter , à l'aide de sa famille, leur élevage de Draoma. Ils étaient connus à Korrul pour ça, mais les matroscien eux, n'en savaient rien. Et même si l'achat des bestiaux étaient très rares en raison du climat différent de Matroos, cela leur permettait de faire découvrir cette bête qui faisait leur richesse. Le travail n'étant pas excessif, Azeor avait donc le temps de profiter du festival en tant que visiteur. Et il adorait ça. Malgré sa répugnance pour les matrosciens, il semblait plus tolérant ces quelques jours, et prenait plaisir à découvrir leur culture. Il avait toujours eu soif de connaissance. Et tant que l'on ne lui demandait pas de tenir une discussion avec un marchant matroscien, alors tout allait bien.

Déambulant à travers les allées de stand et d'échoppes proposant diverses créations, boissons ou nourritures, le jeune cultivateur laissait trainer son regard et sa curiosité. Une fois attiré par un drôle d'objet qui servait en fait à cuisiner, une autre fois par une plante qui se révélait aphrodisiaque. Il ne pu s'empêcher de sourire légérement. Un sourire invisible quasiment. Il acheta un échantillon de cette plante et se promit de l'offrir à sa cousine, Lalah. Et à Xeliera. Se remettant en marche, il leva les yeux vers le ciel et jaugea à peu près l'heure qu'il était. Il avait rendez-vous avec Lalah, qui devait le retrouver près de leur échoppe favorite, qui faisait d'excellents plats matrosciens et de haute qualité. Il tourna au coin d'une allée, et s'y rendit, sans se presser. Il se doutait qu'elle n'y serait, de toute façon, pas encore. Et il ne pu que se féliciter intérieurement de la connaître aussi bien, puisqu'une fois arrivé, il ne la vit pas. Soupirant doucement, il s'adossa à l'une des tables précaires installées pour l'occasion et leva de nouveau les yeux vers le ciel. Il aimait ça. Observer le ciel. Le jour, la nuit, n'importe quand. Et il se laissa plonger dans ses pensées, coupant totalement avec le brouhaha incessant autour de lui.


DC: Enaïa Lysean Vara'Da & Kezaël Lysereän & Esheban Ondeluire & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï


Merci Erhenyce pour l'avatar ! <3
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Promenade en famille   - Ven 20 Juil 2012 - 3:05


Au Temple d'Arish.

La tendresse et la compréhension de sa compagne le rassérènent quelque peu, même si un sentiment indéfinissable s'est insinué en lui, mélange confus d'insatisfaction, de gêne, et de maladresse. L'amour immense que Ylaria lui porte ne suffit pas à le réconcilier avec lui-même. Pourquoi est-ce si difficile de s'abandonner à son désir, de soumettre son corps à ce que réclame son cœur ? Ainsi que le dit sa compagne, il existe certes des choses bien plus graves que cette attente, que tant de préoccupations diverses et contraignantes leur imposent, et Ruyn les guidera quand l'heure sera venue. Certes, Malhek se doit en priorité à son peuple, à la mission dont il est investi. Il est Chamane, avant d'être un homme. Mais il brûlerait volontiers quelques étapes, il penserait volontiers un peu plus à elle, à lui, à eux, après tant d'années d'un sacerdoce inlassablement répété et renouvelé. Cette réflexion le surprend. Elle le met mal à l'aise. Jamais il n'aurait émis un tel souhait quelques jours auparavant, il en est conscient. La venue de Ylaria occupe son esprit bien plus qu'il ne l'aurait imaginé, au point, visiblement, de le troubler, de l'inciter à se disperser davantage. Il faudra qu'il prie avec plus de ferveur et de conviction si cette attirance physique et sentimentale pour la belle Korrulienne venait à tempérer quelque peu sa foi inébranlable en son guide spirituel.

Ruyn, aide-moi.

La Dévouée lui tend la main, elle est impatiente de lui présenter sa famille, et Malhek chasse ces tourments si déroutants tout en lui rendant son baiser, du bout des lèvres, également. Le revoici Celui qui Insuffle. Le revoici disciple de Ruyn. Oui, préparons-nous, mon cœur. Notre présence s'impose à ce Festival et je serai heureux de découvrir les tiens, les célèbres Desnolancès, et aussi de prêcher la bonne parole et de me rendre utile en cas de besoin.

Le Chamane et sa compagne se préparent en hâte. Malhek est heureux de cette escapade, heureux pour lui et surtout pour Ylaria qui va revoir ses proches. Il l'absorbe tellement depuis son arrivée au Temple qu'elle n'a pas eu l'occasion de les rencontrer. Il n'a pas pensé à leur rendre visite avec elle, et il se sent un peu coupable. Les voici prêts. Celui qui Insuffle a revêtu son éternelle cape blanche. Il est repérable de loin, ce qui fait aussi partie de sa tâche. Il se doit d'être abordable à tout moment, en dépit de l'escorte qui l'entoure lorsqu'il se rend au milieu d'une foule dense, où toutes les races sont représentées. Allons-y, mon cœur ...

Départ.

Ils rejoignent leur vaisseau, posé face au temple, sur une piste d'envol destinée à cet effet. L'escorte et l'équipage sont déjà à pied d’œuvre. Malhek les connaît depuis longtemps, il les apprécie et les salue aimablement. Le décollage et le vol sont sans histoire, le Chamane ne quittant guère sa compagne des yeux, afin de capturer chacune de ses réactions quant à ce voyage qu'elle attendait avec beaucoup d'impatience. Le soleil est haut dans le ciel lorsque les falaises avoisinant l'emplacement du Festival se découpent dans l'azur immaculé. Le pilote pose délicatement l'appareil et le range parmi ceux qui stationnent déjà à proximité du Passage Ardent. La foule semble dense, et quelques patrouilles de veilleurs pourpres déambulent en observant attentivement les visiteurs.

Entourés d'une demi-douzaine de gardes, Ylaria et Malhek franchissent les barrages et s'approchent des bâtiments et des tentes abritant les étals et les stands surpeuplés.

avatar
Cultivateur

On m'appelle Lalah Desnolancès


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : (ex : Muertiga - Les Gargans
MON AGE : 18 ans
Féminin
MESSAGES : 414
AGE : 26
INSCRIT LE : 06/02/2012
PSEUDO HABITUEL : Saya / wasp
Joyaux : 23
http://www.ile-joyaux.com/t537-vestiges-d-une-vie-ennuyante-lalah-desnolances http://www.ile-joyaux.com/t536-famille-cultivatrice-desnolances#12862
Posté dans Re: Promenade en famille   - Ven 20 Juil 2012 - 6:53

Elle avait attendu ce jour avec impatience ! Tant de nuits d’insomnies à imaginer les nombreuses échoppes les unes à cotés des autres et la masse de personnes qui seraient présentes. Depuis toujours, elle était allée à chaque Festival de Bonne-Entente. Jamais seule, elle se promenait principalement avec ses parents. Mais cette année, elle avait eut la permission spéciale. La permission qu’elle attendait depuis très longtemps. Bien sur, l’accord avait été donné sous condition. Elle ne devait pas s’aventurer seule le soir dans les coins les plus sombres et elle devait rester avec un membre de la famille. Ainsi, elle avait opté pour son cousin Azeor. Proche depuis toujours, elle aimait passer du temps en sa compagnie.

Lalah s’était levée aux aurores, alors que le soleil commençait à peine à filtrer les volets de sa chambre. Elle avait pris un bain puis avait changé de tenu une dizaine de fois. Elle avait opté au final pour une robe légère blanche qui faisait un merveilleux contraste avec son teint halé. Pratique pour marcher une journée dans le sable, elle n’en restait pas moins habillée et la jeune femme ajouta par-dessus une multitude de bijoux en tout genre. Pour finir, elle s’aspergea délicatement de parfum, l’un des rares cadeaux de son demi-frère. En pensant à lui, la jeune fille se sentit soudainement démoralisée. Elle aurait tant aimé passer ces quelques semaines en sa compagnie. Il aurait pu lui faire rencontrer des Matrosciens, et tout deux auraient pu faire du commerce à merveille !
Mais peut-être qu’elle le trouverait au festival… sur cette note positive, elle afficha un grand sourire et partie en direction du vaisseau familiale.

Lorsque ce dernier se posa en amont du passage, elle aperçu au loin une foule grandissante. Trépignant d’impatience, elle attendait devant les portes du vaisseau. A peine fut-il posé qu’elle sauta à terre, ignorant les exclamations scandalisées de ses parents et partie au point de rendez vous qu’elle avait fixé avec Azeor.

Tandis qu’elle marchait, elle ne pouvait s’empêcher d’observer les alentours. Elle passa devant une échoppe de cuisine et une douce senteur d’agrumes lui teint compagnie pendant quelques pas. Elle tourna entre deux échoppes, dont l’une était entièrement brulée. Visiblement, certains ne ferait pas affaire aujourd’hui. Lalah se poussa, laissant passer deux enfants qui se battaient pour un bout de pain surement volé. Dans une autre ruelle, elle eut droit à des commentaires salaces d’une bande de jeunes hommes. Il n’était même pas midi que les hommes étaient déjà en train de cuver.

Enfin, elle arriva sur le lieu de rendez vous et chercha son cousin du regard. Plissant les yeux, elle se protégeait d’une main contre le soleil. Elle le vit au fond, adossé contre une table de fortune. Tel un apollon, il attirait le regard d’une multitude de jeunes femmes présentes, notamment des Marchandes et Bourgeoises de hautes sociétés. Lalah lui fit un grand signe de main et poussant les gêneurs, elle le rejoins tant bien que mal.

« Azeor ! Alors par quoi commençons-nous ? J’ai entendu parler d’une nouvelle échoppe ! Il parait qu’ils fabriquent des filtres d’amour. Tu entends ça ? J’aimerai bien qu’on aille y jeter un coup d’œil ! Oh et il faudrait dans un moment rejoindre notre stand, il faudra bien surveiller les Droamas… D’ailleurs ça me penser qu’il faut absolument qu’on s’arrête vers cette sublime petite échoppe que j’ai vue en te cherchant « ! »

Elle continua comme ça quelques instants. Lalah était une grande bavarde et ne s’arrêtait de parler que si on lui coupait la parole. Ce que fit Azeor sans ménagement.


 


Kit par Thélador ♥
avatar

On m'appelle Ylaria Desnolancès


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Penjoie
MON AGE : 26 ans
Féminin
MESSAGES : 404
AGE : 45
INSCRIT LE : 15/06/2012
PSEUDO HABITUEL : /
Joyaux : 30
http://www.ile-joyaux.com/t786-ylaria-desnolances
Posté dans Re: Promenade en famille   - Sam 21 Juil 2012 - 14:43

Ylaria Desnolancès (Cultivatrice)
Le Festival de Bonne Entente bat déjà son plein quand Malhek et Ylaria quittent leur vaisseau. Dans le Spatioport improvisé pour l'évènement, juste avant les hautes falaises qui annoncent le défilé du Passage Ardent, elle s'émerveille, comme à chaque fois, de la variété des aéronefs qui reflète celle des participants à cette fête hors du commun. Une foule bigarrée se presse déjà dans les allées qui conduisent à la foire provisoire, sous les rayons éclatants d'un soleil brûlant, déjà haut dans le ciel. Cependant grâce à l'escorte discrète mais efficace qui les encadrent, les badauds s'écartent pour leur permettre d'avancer. De part sa grande taille et sa cape blanche traditionnelle, le Chamane ne passe pas inaperçu, les Korruliens le regardent avec déférence, les Matrosciens avec curiosité. Elle admire l'assurance et la prestance avec laquelle il circule, serein au sein du marché coloré et bruyant. Ylaria se tient à ses côtés, attentive, affirmant ainsi fièrement et aux yeux de tous, son statut de compagne dévouée et fidèle.

Pas question, cette année, de flâner à sa guise dans les allées, de s'arrêter devant chaque étal de nourriture aux parfums alléchants, devant les échoppes étincelantes des artisans joailliers, ou celles chatoyantes des tisserands. Ylaria suit Malhek en admirant son assurance et sa prestance, "Celui qui insuffle" est impressionnant au milieu de son peuple, il sourit, rassure ... L'homme hésitant et empli de doute a disparu, il se donne entièrement aux gens qu'il rencontre au hasard de la promenade. Ce qu'elle l'aime, il est si fort, et pourtant si fragile ...

Ylaria se doute que retrouver les membres de sa famille dans ce dédale de ruelles, d'éventaires, de magasins de toile ou de bois, ne va pas être simple. Sa nièce et son neveu vont souvent dans une espèce de cantine où l'on déguste des mets raffinés de Matroos, si différents de ceux de Korrul. Le tout c'est de la localiser ! Ils avancent au coeur de la foire, l'escorte reste vigilante dans cette masse de chalands bruyants, mais Ylaria a fini par les oublier et elle goûte cette balade avec Malhek, leur première sortie officielle en quelque sorte. Soudain une allée lui semble familière, une enseigne danse au gré du vent chaud, mais surtout une tignasse blond cendré attire son regard, elle presse la main de son compagnon :

- Regarde, si je ne me trompe pas, c'est mon neveu Azeor qui se trouve là bas, sa crinière si particulière est reconnaissable entre mille, tu crois qu'on peut aller jusqu'à lui ? demande-t-elle, excitée à l'idée de revoir ce jeune homme si attachant, coqueluche des demoiselles de Penjoie. Ma nièce, la jolie Lalah doit être aussi dans le coin, c'est un peu leur quartier général cet endroit, et puis ils sont souvent ensemble, je me demande si Thélador sera présent cette année, après l'attaque dont Lalah et lui ont été les victimes ...


Calyth Montivelle, Pilote / Angélyne Montaigu, Hors la loi / Janalya Hermontrick, Maître armurier


Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Promenade en famille   - Dim 22 Juil 2012 - 6:42

A new day has come
[frist post]
    Gwë n'aurait jamais pu dire réellement si elle avait eu hâte de ce festival ou non. A dire vrai, tellement plongée dans ses plans farfelus, ces trois jours étaient arriver sans crier gare, lorsqu'on la chargea d'accompagner les troupes de Veilleurs Pourpres pour la sécurité. Ce fut seulement à ce moment là qu'enfin la mécano se souvint… Mais, le Festival de Bonne-entente !

    Adossée contre un vaisseau, elle sourit tendrement en pensant à sa famille. Beaucoup d'entre eux devraient être là. Il y avait peu de chance pour qu'ils manquent une si belle chance de commercer. Et puis, Lalah avait sûrement envie de s'amuser. Brwngwën avait envie de la voir. Le reste de la famille aussi, certainement. Enfin, plus ou moins. Il y avait beaucoup trop d'hommes à son goût chez les Desnolancès. Après un bâillement de six mètres de long, la femme s'étira et se mit en marche pour trouver Lalah. De toute façon, elle s'ennuyait ; il n'y allait sûrement pas y avoir de drame aujourd'hui et elle n'était pas vraiment utile dans ces cas là. C'était plus un bonus, un cas-où. C'était toujours frustrant d'être mise de côté ; et puisqu'au contraire des soldats elle n'avait pas à patrouiller, autant aller se changer les idées !

    Bien que tentant de le cacher, Gwë possédait toujours un air hébété quand elle croisait une personne de Matroos. Ils étaient différents physiquement et, même si elle avait déjà été au festival plusieurs fois devant sa vie, elle n'arrivait toujours pas à s'y faire. Elle était à la fois admirative et méfiante, ne sachant pas trop quoi penser de tout ça. Curieuse, bien évidemment, mais pas suffisamment pour réellement s'intéresser à leur culture avec un air passionné. A la rigueur, ce qui la tentait vraiment, c'était d'aller voir leurs machines…
    Cependant, tous les visages étaient heureux. Il n'y avait pas besoin d'une raison supplémentaire pour faire sourire la demoiselle. En se promenant, Gwë finit par repérer une tête familière : son cousin Azeor. Elle fit une courte grimace et entreprit de le suivre discrètement, de loin. Il allait sûrement rejoindre Lalah. Un peu jalouse, elle mit ses mains dans les poches avec un air boudeur… Savoir calculer ne vous rend pas plus mature.
    Finalement, Gwë arriva peu de temps après que Lalah vienne à la rencontre de leur cousin. Aucune raison de se taper le pilote si Lalah n'était pas dans les parages. Une bonne dose de mauvaise foi.

    « Yo ! » lâcha-t-elle simplement d'un signe de la main.

    Sa voix bien que grave était étrangement féminine et allait pour une fois de paire avec son physique ; habillée en uniforme, on ne voyait que ses bras musclés car les manches retroussées. Sinon, elle le portait plus large, comme d'habitude, avec sa queue de cheval. Bref, elle montrait clairement qu'elle tirait au flanc plutôt que rester aux machines.

    « J'avais envie de venir à votre rencontre… » avoua-t-elle en lançant un court regard rempli de défi à son cousin. « Ha, ce n'est pas notre Tante là-bas ? »

    Elle venait d'apercevoir une silhouette familière un peu plus loin, détachant soudainement son attention du pilote. Mais elle ne connaissait pas l'homme à ces côtés. Était-ce le fameux Chamane, son époux ? Comme une enfant émerveillée, les yeux de Gwë se mirent à briller d'admiration.
avatar
Ostracisé

On m'appelle Azeor Desnolancès


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Penjoie
MON AGE : 27 ans
Féminin
MESSAGES : 722
AGE : 23
INSCRIT LE : 07/06/2012
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 271
Posté dans Re: Promenade en famille   - Dim 22 Juil 2012 - 15:22

Perdu dans ses pensées. Au calme à l'abri de ses réflexions. Azeor du pourtant se soustraire de ses idées lorsqu'il entendit son nom surgir de la foule. Il baissa la tête, cligna des yeux et les posa automatiquement sur une jeune fille qui jouait des coudes pour le rejoindre. Lalah. Impassible, il la regarda approcher et lui adressa un sourire presque invisible. En fait, il n'y avait qu'elle pour les voir, et les comprendre. A peine arrivée, il n'eut pas le temps de la saluer d'un signe de tête qu'elle se mit à parler. Elle était tellement excitée à l'idée de découvrir de nouvelles échoppes et de nouveaux trésors uniques qu'elle ne s'arrêtait plus. Le jeune homme fronça les sourcils et soupira. Accrochant au visage d'ange de sa cousine un regard faussement désespéré et emprunt de son intensité habituel, il leva la main et décocha une pichenette sur le front de cette dernière avant de souffler de sa voix suave et profonde :

" Tu parles trop. "

Il la fixa dans les yeux, soutenant d'un air sévère son regard vexé, avant de sourire imperceptiblement. Fier de l'effet de sa remarque, il lui passa une main tendre dans les cheveux et lui ebourriffa gentimment, avant de déposer un baiser sur son front. Il avait l'habitude. Sa cousine. Sa petite cousine. Il ferait tout pour elle. Elle était la perle de la famille. Et elle était surtout, secrètement, celle qui l'avait libéré de son mutisme à la mort de son père. Elle ne le savait pas, et ne le saurait sûrement jamais. C'était le secret de sa vie.

Se redressant de la table où il était adossé, Azeor s'étira. Il ignora au passage quelques exclamations d'admiration de la part de deux femmes étrangères à qui le charme ne semblait pas anodin, et reporta son attention sur Lalah. Sortant de sa sacoche en cuir un petit paquet, il en sortit la fleur achetée précédemment et la tendit à la jeune fille.

" C'est un cadeau. Je pense avoir trouvé le stand de philtre d'amour dont tu parles. Mais nous pouvons y retourner ensemble si tu le souhaites. Cette fleur en fait partie, je te l'offre. Elle a des vertues aphrodisiaques, bien que tu n'ais pas besoin de ça pour séduire, elle est ravissante, comme toi. "

Il lui adressa un clin d'oeil complice et lui désigna une allée du doigt. S'apprêtant à s'y rendre en compagnie de sa cousine, il fut stoppé par un salut familier. Un soupir exaspéré lui échappa des lèvres. Il ne pourrait décidement jamais passer un moment tranquille avec Lalah. Il fit volte-face et tomba nez-à-nez avec , comble du hasard, son autre cousine. Brwngwën. Il n'avait jamais vraiment compris pourquoi, mais elle semblait ne pas vraiment le porter dans son coeur. Et son regard lui confirma ses pensées. Etrange. Et cela lui avait valu une certaine méfiance envers elle. Lui qui pourtant, l'appréciait pleinement. Elle faisait parti de la famille, était une jeune femme tout à fait respectable et qui plus est courageuse puisqu'elle était mécanicienne chez les Veilleurs Pourpres. Mais son ressenti ne semblait pas réciproque.
Le visage imperméable comme à son habitude, Azeor la salua à son tour polimment. S'apprêtant à prendre de ses nouvelles, il fut de nouveau coupé par la nouvelle arrivée. Décidément. Mais cette fois pour une bonne raison. En effet, en suivant le regard de Gwën, il aperçut sa tant, Ylaria. Il ne l'avait pas revu depuis quelques temps. Elle était devenue la compagne du grand chamane Malhek, et c'était un véritable honneur pour la famille. Azeor était extrèment fier de cette femme qui méritait amplement cette reconnaissance. Et c'est avec un regard brillant d'admiration et de joie qu'il la regarda approcher en compagnie de Celui qui Insuffle, tout deux escortés par une garde discrète mais efficace. Dès qu'ils furent à leur hauteur, il posa genoux à terre et les salua respectueusement, en baissant les yeux.

" Grâce à Ruyn. " Souffla t-il.

Et il attendit l'ordre de se relever, tout comme ses cousines, agenouillées à ses côtés.


DC: Enaïa Lysean Vara'Da & Kezaël Lysereän & Esheban Ondeluire & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï


Merci Erhenyce pour l'avatar ! <3
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Promenade en famille   - Lun 23 Juil 2012 - 4:33


Peu soucieux de circuler au centre de son escorte, même s'il compte sur la vigilance des cerbères qui l'accompagnent, en cas de danger inattendu, Celui qui Insuffle s'en écarte quelque peu pour ébouriffer gentiment la chevelure soyeuse d'une fillette, aussi brune que le pelage d'un styx des sables, lorsque Ylaria sursaute joyeusement et l'interpelle. Ma foi, Ruyn a guidé leurs pas à travers les enfilades d'échoppes et la foule bigarrée, et sa délicieuse compagne a déjà repéré la tignasse blond cendré, drue comme une touffe d'herbes sauvages, de son neveu Azeor. Le réputation de séducteur du jeune homme – que lui a relaté sa tante – n'est visiblement pas usurpée car il est entouré de deux charmantes demoiselles. A bien y réfléchir, la plus jeune d'entre elles doit sans doute être Lalah, dont Ylaria vient de citer le prénom à l'instant. D'après son uniforme, l'autre fait partie des Veilleuses Pourpres, et elle paraît s'octroyer un moment de détente, ce qui est certes bien compréhensible en raison de la chaleur intense qui écrase le festival. Sans doute est-elle une amie, ou bien est-elle également un membre de la vaste famille Desnolancès, aux multiples ramifications qui embrouillent un peu le chamane.

Les trois jeunes gens ont posé un genou à terre, et le saluent avec respect et humilité. Par Ruyn, si Malhek apprécie ce genre de comportement de la part d'étrangers, ou même de la meute chamarrée des commerçants qui couvent des yeux leurs étals joliment achalandés, il est loin d'exiger ce cérémonial de la part des proches d'Ylaria. Au contraire, il s'empresse de répondre à leur salut, le plus cordialement possible.

Relevez-vous, mes amis ! Inutile de vous agenouiller ainsi !

Englobant la Veilleuse dans ses considérations, au risque de se tromper, il poursuit en hochant chaleureusement la tête.

Votre tante n'a eu que des propos aimables à l'égard de sa famille, elle vous apprécie tous énormément, et sans vous connaître je me sens proche de vous, d'une certaine manière. Considérez-moi simplement comme un des vôtres, ça me réjouira vraiment. Si Ylaria vous aime autant c'est que vous le méritez tous, et je suis très content d'enfin faire votre connaissance.

Sans être un orateur particulièrement éloquent ou drôle, du fait que son interlocuteur principal a longtemps été Ruyn, son guide, Malhek se tourne néanmoins alternativement vers les trois jeunes gens, afin de détendre un brin l'atmosphère.

Te voilà joliment entouré, Azeor ! Sapristi je jalouserais presque ton succès, si ta tante ne me comblait pas de sa présence si rayonnante ... dit-il en souriant tendrement. Et toi tu es sans doute Lalah ? Charmant prénom, très musical ... ajoute t-il en dévisageant la plus jeune des Korruliennes. Tu as une bien jolie fleur à la main, est-ce le cadeau d'un admirateur ou d'un amoureux ? ... poursuit-il en lui adressant un sourire taquin. Se tournant ensuite vers la Veilleuse Pourpre, il s'informe gentiment : Tu es aussi une Desnolancès ? J'ignorais que cette belle famille à laquelle j'appartiens presque comptait dans ses rangs une fière représentante de l'ordre ! Heureux de te connaître également ! Les draomas mènent à tout, à la troupe comme au Temple ... termine t-il en lançant une œillade débordant de tendresse à sa compagne, dont il n'a pas lâché la main.

avatar
Cultivateur

On m'appelle Lalah Desnolancès


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : (ex : Muertiga - Les Gargans
MON AGE : 18 ans
Féminin
MESSAGES : 414
AGE : 26
INSCRIT LE : 06/02/2012
PSEUDO HABITUEL : Saya / wasp
Joyaux : 23
http://www.ile-joyaux.com/t537-vestiges-d-une-vie-ennuyante-lalah-desnolances http://www.ile-joyaux.com/t536-famille-cultivatrice-desnolances#12862
Posté dans Re: Promenade en famille   - Mar 24 Juil 2012 - 2:02

Devant les paroles de son cousin, Lalah pipa mot et afficha une mine renfrognée. Elle avait pourtant l’habitude des manières peu délicates d’Azeor. Néanmoins, lorsqu’il déposa un baiser son front, toute sa colère partie. A coté, elle entendit des jeunes femmes gloussaient de jalousie et s’en réjouit. Ensuite, il lui tendit un paquet et des petites étoiles dansèrent dans les yeux de Lalah. Elle avait toujours aimé les cadeaux, résultatc d’une enfance surement trop gâtée. Il sorti alors d’un petit sachet une Eros Filis et la lui tendit. Tout d’abord elle eut une exclamation de surprise suivit d’un son admiratif. Enfin, elle se mit à rougir brusquement en écoutant la suite.

« Merci beaucoup Azeor ! C’est justement de cette fleur que je parlais. Je crois que c’est une Eros Filis. J’ai entendu Elya, tu sais la fille Pogne… mais oui, ceux qui cultivent les Drakarose au sud de Penjoie. Oui et bien, je l’ai entendu en parler alors j’étais curieuse tout simplement. Ce n’est pas comme si j’allais m’en servir tu le sais bien…. »

Elle toussota légèrement, semblant changer de conversation. Ce fut sa cousine Gwën qui l’a sauva de cette situation. Cette dernière arriva sans crier garde et lâcha un bonjour familier.

« Oh Gwé ! Quel plaisir de te voir parmi nous ! »
Lança la jeune fille avant de s’interrompre. Au loin, elle aperçut sa tante Ylaria suivit d’un des Chamanes. Bien entendu, elle reconnu directement qui il était, Ylaria lui ayant déjà parlé de lui à une époque. Même si elle avait à peine fait mention de lui, Lalah s’en était souvenu. Grand, massif et à la peau sombre, il était somme tout, très reconnaissable. La jeune fille n’avait pas eut l’occasion de voir des Chamanes de près, mais elle les avait au moins tous aperçut une fois.

Hébétée, elle resta quelques secondes à les dévisager. Puis Azeor lui donna un coup de coude et lorsqu’il s’agenouilla pour saluer Celui qui Insuffle, elle en fit de même, suivit par Brwngwën.
Le Chamane semblait plus bavard qu’il n’en laissait paraitre. Avec grâce et complaisance, il les fit se relever et entreprit de faire la connaissance de chacun. La tradition voulait que l’ainé de la famille prenne la parole. Lalah se tut alors, laissant l’honneur à Azeor de parler le premier.

Néanmoins, quand il s’adressa directement à elle, elle eut beaucoup de mal à ne pas lui répondre. Rougissant légèrement des compliments du Chamane, elle lança un regard à Ylaria. Celle-ci paraissait aux anges, bras dessus bras dessous avec Malhek. Elle regardait Lalah avec douceur comme à son habitude et la jeune fille lui rendit cette attention.

Enfin, elle se tourna vers Azeor, un regard interrogateur. C’était un tel honneur de voir un Chamane s’arrêter et prendre le temps de parler avec le peuple. Autour d’eux, la place semblait s’être calmée, regardant avec attention la scène qui se déroulait. D’un autre coté, les étrangers Matrosciens ne semblaient pas comprendre l’importance de cette situation. Ils continuaient à vaquer à leur occupation, ne se souciant guère de l’agitation qui s’animait autour d’eux.

Lalah se demandait si d’autres Chamanes étaient dans le coin. Elle avait toujours voué une certaine admiration envers Muraco et Denken et aurait grandement aimé les apercevoir.



 


Kit par Thélador ♥
avatar

On m'appelle Ylaria Desnolancès


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Penjoie
MON AGE : 26 ans
Féminin
MESSAGES : 404
AGE : 45
INSCRIT LE : 15/06/2012
PSEUDO HABITUEL : /
Joyaux : 30
http://www.ile-joyaux.com/t786-ylaria-desnolances
Posté dans Re: Promenade en famille   - Mer 25 Juil 2012 - 6:25

La présence charismatique de Malhek a du bon, ils parviennent rapidement près des trois jeunes gens, qui saluent respectueusement le Chamane comme le veulent les usages. Ylaria a encore un peu de mal avec cette déférence qui accompagne chaque geste, chaque mot envers son compagnon. Elle, elle voit en lui l'homme adorable, plus que le guide spirituel du peuple de Korrul. Alors qu'ils ont un genou en terre, elle observe son neveu et ses nièces avec affection, et une certaine curiosité, car il y a trop longtemps qu'elle ne les a vus. Avant qu'elle ne rejoigne "Celui qui insuffle", elle les croisait presque tous les jours, ayant le même âge ou presque, ils ont grandi ensemble, il ne manque que Thélador pour qu'ils soient au complet, petit îlot de la famille Desnolancès au sein de l'océan multicolore du Festival ...

D'infimes changements se perçoivent sur chacun d'entre eux, Malhek ayant pris la parole, elle détaille tendrement les jeunes gens. Gwë est de plus en plus jolie, bien qu'elle ne veuille pas le reconnaître, son côté garçon manqué lui a toujours beaucoup plu, car elle est courageuse et fort intelligente, plus certainement que certains hommes qui la côtoient chez Les Veilleurs Pourpres, elle est heureuse que ses capacités exceptionnelles soient enfin reconnues, et l'assurance que semble avoir acquise la jeune mécanicienne la ravit.
Lalah, la si ravissante Lalah, quelque chose a changé chez elle, c'est comme si sa légèreté insouciante s'était envolée, bien sûr l'attaque dont elle a été la victime y est sûrement pour quelque chose, mais son sourire est toujours aussi chaleureux, et ses yeux splendides pétillent de curiosité et d'impatience, signes qu'elle meurt d'envie de les interroger et surtout qu'elle récupère !
Quant à Azeor, il a vite mûri le talentueux pilote, trop vite sans doute, perdre son père si jeune, quelle douloureuse épreuve pour toute la famille, mais surtout pour le petit garçon qu'il était alors. Ylaria a une tendresse particulière pour lui, et admire sa force de caractère qui lui a permis de devenir ce charmant jeune homme, un peu taciturne certes, mais ses rares sourires le transforment littéralement, éveillant la convoitise des femmes alentour, ce qui amuse beaucoup la jeune femme : celle qui trouvera le chemin de son coeur devra se montrer persévérante ...

Le trio s'est relevé à la demande du Chamane, qui devise gentiment avec chacun, soulevant la curiosité des Korruliens, et l'indifférence irritée des Matrosciens, obligés de contourner l'attroupement de curieux. Ylaria se détache ensuite de Malhek, pour aller embrasser et serrer dans ses bras, chacun d'entre eux :

- Par Ruyn, que c'est agréable de vous voir, que vous m'avez manqués ! s'exclame-t-elle joyeusement. Mais je manque à tous mes devoirs, Malhek, tu as reconnu Lalah et Azeor, voici Brwngwën, que nous appelons tous Gwë, notre talentueuse mécanicienne qui excelle chez les Veilleurs. Il ne manque que Thélador pour que l'équipe soit au complet ... L'un d'entre vous a-t-il de ses nouvelles ? ne peut-elle s'empêcher de demander, bien que le sujet soit sensible pour Lalah. Cette disparition étrange n'est pas dans le caractère du jeune Matroscien et inquiète tout le monde. Comment vas-tu Lalah ? Est-ce que nous aurons la chance de croiser vos parents ? Comment vont les affaires Azeor, et ton module, prêt pour la prochaine course ? Et toi, Gwë, est-ce-que tout se passe bien chez les Veilleurs ? Que se dit-il de la découverte de cette terre inconnue ? J'ai lu dans le Daily Jewels que le Général Jirkin devait rencontrer un dignitaire de Matroos ... Prenant soudain conscience que l'agitation joyeuse du Festival semble s'être arrêtée autour d'eux, Ylaria soupire avec un sourire malicieux :
- Je regrette parfois mon anonymat, nous éveillons la curiosité de tous, mais tant pis, ignorons les badauds et donnez-moi de vos nouvelles. J'espère que nous aurons bientôt l'occasion de tous nous réunir chez les Desnolancès, plus au calme ... A court de questions, Ylaria attend avec impatience les réponses de ses neveux, reprenant la main de Malhek dans la sienne, reformant ainsi aux yeux de tous, leur couple si particulier ...


Calyth Montivelle, Pilote / Angélyne Montaigu, Hors la loi / Janalya Hermontrick, Maître armurier


Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Promenade en famille   - Mer 25 Juil 2012 - 7:43

    Le soupir du cousin n'échappa pas à Gwë, qui immédiatement dépêcha une grimace pour montrer son enthousiasme à elle. En réalité, elle adorait son cousin, même si elle n'était pas capable de le comprendre. Elle aurait pu jalouser Lalah pour ça, mais pour elle c'était impossible ; elle rejetait tout sur le malheureux pilote. Ses relations avec les hommes étaient toujours tendues, surtout avec ceux qui lui étaient chers. Azeor n'échappait pas à cette règle ; elle l'admirait, et cherchait sans cesse à le dépasser dans une sorte d'honneur. Et si un jour elle arrivait à bâtir le meilleur vaisseau de course jamais vu, même si elle en profiterait pour le rabaisser, sûrement lui en ferait-elle cadeau pour témoigner son affection bien dissimulée.

    Le sourire de Lalah lui permettait de dissoudre toutes ses inquiétudes et elle acquiesça seulement d'un signe de tête, avant de remarquer sa Tante et son compagnon. Perdue dans ses pensées, admirative devant le Chamane, elle en avait presque oublié ses manières et s'agenouilla après Lalah et Azeor, retenant une grimace pour avoir été devancée par le garçon alors qu'elle les avait vu en premier.
    Elle n'osa pas parler, à dire vrai elle avait peur de se mettre trop en avant. Son cousin avait parlé pour eux trois ; pour une fois, elle ferait une exception et se laissait mettre dans le même sac que lui !

    Finalement, Gwë se releva, les yeux dirigés vers le sol, intimidée. Par réflexe, elle avait mit ses mains dans ses poches, montrant une attitude désinvolte non volontaire. Elle avait un large sourire sur le visage, rempli de tendresse à l'égard de sa Tante qui semblait avoir été élogieuse sur sa famille. Même sur elle. C'était rassurant et cela réchauffait le coeur de la mécano qui se montrait rarement aussi sentimentale. Mais c'est bien parce qu'elle connaissait son côté un peu brusque et sa manière de parler souvent trop familière qu'elle se tenait ainsi à carreau, passant du coup pour une grande timide alors que, finalement, c'était tout le contraire. Elle ne voulait juste pas paraître manquer de respect envers Celui qui insuffle. Lorsque Malhek lui adressa la parole, elle sursauta presque, et balbutia :

    « O… Oui ! J-Je suis mécanicienne ingénieur, pas vraiment un soldat, eheh… » répondit-elle avec un petit rire nerveux, passant sa main dans les cheveux.

    Elle lança un regard à Azeor, pensant puérilement et très fort : « Il s'est adressé personnellement à moi et pas à toi ! ». Ylaria les salua à son tour et leur posa des tas de questions ; elle avait bien un point commun avec Lalah : elles parlaient toutes les deux beaucoup !

    « Ça me fait plaisir de te revoir. Et de rencontre v-votre… compagnon… » ajouta-t-elle un peu intimidée, osant à peine regarder le Chamane. « Pour le moment, au sujet de la nouvelle terre, tout le monde est très méfiant… En tout cas, c'est plutôt bon signe si les deux armées des deux pays se réunissent même si c'est pour d'autres affaires. Cela permettra sûrement un soutien si jamais les choses venaient à dégénérer avec la nouvelle île. »

    Elle avait fait un effort énorme pour s'exprimer normalement et intelligemment, avec un petit sourire gêné. Elle n'en dit pas plus pour laisser les autres exprimer et aussi, pour ne pas avoir l'occasion de dire une bêtise…
avatar
Ostracisé

On m'appelle Azeor Desnolancès


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Penjoie
MON AGE : 27 ans
Féminin
MESSAGES : 722
AGE : 23
INSCRIT LE : 07/06/2012
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 271
Posté dans Re: Promenade en famille   - Ven 27 Juil 2012 - 13:10

Près de l'échoppe aux délicieuses senteurs, un petit attroupement de curieux s'était formé autour du cercle familial Desnolancès et de Celui qui Insuffle. Les Korruliens émerveillés par cette vision se bousculaient pour voir de plus près avant de repartir, heureux d'avoir pu apercevoir leur guide spirituel d'aussi près; et les matrosciens, parfois curieux, d'autres fois irrités par la gêne occasionnée sur le passage et ne comprenant pas cette soudaine attention pour un homme.
Un genou toujours au sol, Azeor attendit un quelconque ordre qui l'autoriserait à se relever. Et contrairement à ce à quoi il s'attendait, ce fut d'une voix chaleureuse et aimable que l'honorable chamane les pria de vite se redresser. Plus besoin d'une telle cérémonie lorsqu'il devait le saluer, ajouta-il. Ils faisaient parti de la famille de sa compagne après tout. Osant donc lever les yeux, le jeune homme posa sur Malhek un regard impénétrable, mais brillants d'admiration et d'honneur. Puis, hochant la tête pour signifier qu'il avait bien retenu l'information, il se releva. Il aperçu du coin de l'oeil ses deux jeunes cousines faire de même, quelque peu mal à l'aise. Quoi que son visage et sa posture puissent faire paraître, il n'était pas non plus dans une totale maîtrise de lui-même. Habituellement imperturbable, il garda un certain sang-froid malgré le trouble occasionné par l'importance de la personne face à lui. Etant l'aîné parmi les trois jeunes gens, il fut donc le premier à parler. Et ce fut d'une voix totalement contrôlée qu'il répondit au Chamane.

" Merci. Mes cousines sont la meilleure compagnie que l'on puisse espérer en tant qu'homme! " Il esquissa un très léger sourire, et reprit de sa voix basse et douce : "C'est un honneur de pouvoir enfin faire votre connaissance. Depuis le temps que nous voulions rencontrer celui à qui notre chère tante Ylaria voue tout son amour. "

Il posa sur la concernée un regard empli de tendresse, et écouta d'une oreille attentive les réponses de ses cousines. Ignorant un coup d'oeil défiant de Gwë lorsque Malhek s'adressa à elle, il préféra reporter son attention sur sa tante qui, se détachant de son compagnon, se dirigea vers eux. Chacun leur tour, elle les serra dans ses bras. Et Azeor déposa, comme à son habitude, un baiser sur son front halé. Laissant cette fois la parole, ce fut sa mécanicienne de cousine qui répondit la première. Ses prunelles pourpres brûlantes se fixèrent automatiquement sur elle, et il prêta une attention toute particulère à ses paroles. Etant une Veilleuse, elle savait énormement de choses concernant les affaires du pays. Et il était toujours interéssant de savoir ces choses là en avant-première. Surtout pour Azeor, qui raffolait de culture et de savoir. Gwë ayant fini de parler, Azeor lança un regard inquisiteur à Lalah, qui, surprenant de sa part, lui fit signe de parler. La remerciant d'un sourire, le pilote reporta son attention sur sa tante et souffla :

" Te revoir me fait énormement plaisir Ylaria, tu nous manques beaucoup au domaine. Comme tu peux le voir, je me porte plutôt bien. Les affaires aussi. J'ai conclu l'une d'elle il y a peu de temps, un gros acheteur. Le marché tourne bien. " Il s'interrompit un instant, n'ayant pas l'habitude de parler autant, et reprit : " Le module est prêt pour la course de clôture du festival. Quelques modifications ont été nécessaires, mais je suis plutôt content du résultat. Je fais parti des favoris. J'espère remporter la victoire. Lalah dit que cela ne fait aucun doute... "

Il sourit presque franchement, ses lèvres rosées s'étirant plus que d'habitude, et adressa un rapide coup d'oeil à sa cousine, comme s'il cherchait son approbation pour se rassurer. Puis soupirant, il se passa une main nerveuse dans les cheveux, luisant au soleil, signe qu'une histoire lui torturait l'esprit. En effet, en évoquant l'affaire qu'il avait conclu, il s'était aussitôt souvenu de la soirée qui avait suivie ce marché. Sa rencontre, avec Xeliera. Anodine pour quiconque à qui il l'aurait raconté. Pourtant, au fond de lui ce n'était pas le cas. Puisqu'il ne cessait d'y penser depuis ce jour là. Il comptait en parler à Lalah, mais il avait été pris de vitesse par l'arrivée des autres membres de la famille. Ylaria était la seconde personne à qui il confiait tout, et il savait qu'il avait besoin de son avis. Aussi, le visage imperméable à son habitude, il demanda à son tour :

" Et toi, ma tante ? Comment vas-tu ? Tu dois avoir tellement de choses à nous raconter. Comment se passent tes journées ? Vivre avec un chamane doit être très enrichissant ! "

Il adressa un sourire à Malhek qui les écoutait tous avec attention et vrilla son regard flambant dans celui doré d'Ylaria. Il n'avait pas besoin d'autre chose pour lui faire comprendre que quelque chose le gênait. Il espérait juste qu'ils auraient l'occasion de parler.


DC: Enaïa Lysean Vara'Da & Kezaël Lysereän & Esheban Ondeluire & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï


Merci Erhenyce pour l'avatar ! <3
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Promenade en famille   - Sam 28 Juil 2012 - 6:29


Chaleureuses et attendrissantes, ces retrouvailles entre les Desnolancès. Pas excessivement joyeuses, non, mais Malhek n'en est pas surpris. La présence d'un Chamane se révèle toujours intimidante, elle étouffe parfois les rires, elle tempère les effusions, elle endigue certaines confidences qui jailliraient comme sources vives à travers la rocaille sans la présence d'un élu de Ruyn. Chacun devine que le temps de Malhek et de ses frères et sœurs chamanes est compté, que leur rôle est primordial et que leur foi les absorbe énormément, et chacun met un frein à ses élans et à ses paroles. D'ailleurs, c'est indubitable, même s'ils s'efforcent tous de se montrer attentifs et compatissants, et même si pour sa part Celui qui Insuffle apprécie le contact direct avec le peuple de Korrul, parfois les propos trop anodins et superficiels l'obligent à s'éparpiller, à dilapider nombre d'heures si précieuses et si rares, alors que son sacerdoce l'accapare et le réclame tant et plus.

En l'occurrence, cependant, Ylaria parait heureuse, ce qui le ravit. Non, elle est heureuse, tout simplement, et Malhek le ressent dans chacun des gestes de sa compagne, chacun de ses sourires, et il accepte volontiers de passer un moment agréable auprès du neveu et des nièces de la Dévouée malgré l'amplitude de sa tâche. Elle mérite ces délicieux moments de bonheur, en échange de tout le bien-être qu'elle lui apporte au Temple, et d'ailleurs les trois jeunes gens lui sont également très sympathiques. Oui, elle les mérite et il s'arrangera pour lui en procurer bien d'autres. Il la dévisage affectueusement lorsqu'elle s'entretient avec chacun d'entre eux, il opine de la tête à chacune de ses phrases, même si la mécanique et les modules ne figurent pas parmi ses préoccupations premières. Et il approuve sincèrement cette idée d'une réunion familiale, ajoutant même : Vous pouvez également nous rendre visite à Arish. C'est avec plaisir que nous vous montrerons l'intérieur du Temple. Certains accès sont réservés à quelques privilégiés, mais en notre compagnie les portes vous en seront grand ouvertes. Et si vous le voulez, nous prierons Ruyn ensemble. Je doute toutefois qu'Il puisse te faire gagner les courses auxquelles tu participes, Azeor ... ajoute t-il en lui offrant un sourire malicieux.

Si Lalah se montre plutôt embarrassée et taiseuse, ses cousins font preuve de plus de volubilité, même s'ils sont visiblement intimidés par Celui qui Insuffle, particulièrement la jeune Gwë, également interrogée par Ylaria. En ce qui concerne cette terre nouvellement découverte, baptisée les Erfeydes, les Chamanes ont bien évidemment accès à tous les renseignements disponibles, d'autant plus que Malhek a désigné un de ses jeunes protégés, en qui il a pleine confiance, le Chamane Denken, pour superviser les débats. Mais tout ceci reste provisoirement secret, et Celui qui Insuffle évite de surenchérir aux propos de la mécanicienne, surtout au milieu de la foule, toujours aussi dense et bigarrée.

La plupart des visiteurs déambulant dans les allées du festival semble s'être accoutumée à la présence du petit groupe et de son escorte, mais l'incessant va-et-vient perturbe visiblement les gardes, dont certains ont le visage inquiet. Sans doute serait-il plus prudent de s'écarter un brin du passage, mais les six cerbères n'osent pas en faire la remarque. Voici une occasion pour Malhek d'entendre enfin la voix de Lalah. Il se tourne tout particulièrement vers elle, et l'interroge gentiment, souriant à nouveau.

Dis-moi, jeune fille, n'y aurait-il pas un endroit où nous pourrions prendre un rafraîchissement ? Peut-être une échoppe matroscienne, si tu en connais ? J'aime assez découvrir de nouvelles boissons aux goûts particuliers. Le Temple d'Arish est plutôt grandiose, mais la cuisine n'y est pas très raffinée. Tu sais, on peut être Chamane, se consacrer à Ruyn, et aussi à ta tante, et être un peu gourmand malgré tout ! Tu nous sers de guide, Lalah ? ... dit-il en emmêlant ses doigts à ceux de Ylaria, et en adressant un signe de tête discret à l'un des gardes.

avatar
Cultivateur

On m'appelle Lalah Desnolancès


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : (ex : Muertiga - Les Gargans
MON AGE : 18 ans
Féminin
MESSAGES : 414
AGE : 26
INSCRIT LE : 06/02/2012
PSEUDO HABITUEL : Saya / wasp
Joyaux : 23
http://www.ile-joyaux.com/t537-vestiges-d-une-vie-ennuyante-lalah-desnolances http://www.ile-joyaux.com/t536-famille-cultivatrice-desnolances#12862
Posté dans Re: Promenade en famille   - Sam 28 Juil 2012 - 8:58

Lalah écouta la conversation sans s’en mêler. Elle se mordait l’intérieur de la joue pour ne pas prendre part aux différentes discussions. Elle avait apprit à se tenir correctement en présence de personnes importantes et il était temps d’appliquer ses leçons. Elle suivit donc avec attention les échanges entre sa famille et le Chamane. Puis, Ylaria vint l’embrasser et elle lui rendit son sourire. Elle aimait beaucoup sa tante comme la plupart des membres de sa famille. Les Desnolancès étaient assez solidaires entre eux et il n’était pas rare de voir de nombreuses réunions de famille sur leur domaine.

Enfin, elle jeta un coup d’œil à sa cousine qui ne paraissait pas très à l’aise et sourit intérieurement. Ensuite, son regard se déplaça vers son cousin qui semblait on ne peut mieux, attirant tous les regards.
Pour finir, le Chamane se tourna vers la jeune fille et s’adressa à elle uniquement. Elle rosit et attendit un regard approbateur d’Azeor. Celui-ci lui fit un signe imperceptible de la tête et elle se lança alors dans un long monologue…

« Oh et bien, puisque vous me le demandez… je connais deux trois endroits. Bien sûre, il faut quelque chose qui sied à votre rang… hum donc non pas là bas… Ah ! Sinon, non loin à quelques rues il y a une terrasse ombragée et la patronne est adorable ! Elle fait les meilleurs beignets au monde ! Enfin les meilleurs du festival puisque je ne suis jamais allée nul part… »


Elle s’arrêta soudainement et rougit jusqu’aux oreilles.

« Pardon, je parle trop. »
Elle détourna le regard et fit attention à ne pas croiser celui de son cousin. Elle sentit néanmoins le large sourire d’Ylaria et de Gwén.

« Bref ! Suivez-moi ! »

Elle tourna ensuite les talons et d’un signe de la main, emmena la petite troupe.

(c’est court mais bon j’ai pas le temps xD)


 


Kit par Thélador ♥
avatar

On m'appelle Ylaria Desnolancès


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Penjoie
MON AGE : 26 ans
Féminin
MESSAGES : 404
AGE : 45
INSCRIT LE : 15/06/2012
PSEUDO HABITUEL : /
Joyaux : 30
http://www.ile-joyaux.com/t786-ylaria-desnolances
Posté dans Re: Promenade en famille   - Lun 30 Juil 2012 - 14:16

Ylaria est aux anges, cette rencontre fortuite se déroule pour le mieux et comme elle le pensait Malhek est d'une gentillesse adorable avec ses neveu et nièces. La discussion bien qu'un peu formelle chemine tranquillement, incluant chacun des Desnolancès présents. Mais l'attroupement de curieux qui ondule comme un serpent autour du petit groupe, commence à inquiéter les gardes qui craignent pour leur protégé, d'un signe discret, son compagnon leur indique qu'ils vont poursuivre la promenade. Ylaria prend abruptement conscience que cette escorte n'est pas là pour le folklore, ni pour la parade, que les Chamanes sont des cibles de choix pour celui qui voudrait déstabiliser Korrul, surtout en cette période troublée par la découverte de la nouvelle île ...

Alors qu'ils se remettent tous en marche, Lalah les guide habilement dans le dédale des allées encombrées du Festival, vers l'échoppe matroscienne dont elle a vanté les délicieux beignets, et la terrasse ombragée. Ylaria connait ce kiosque charmant, elle s'y est déjà restaurée. Elle profite d'être toute proche de "Celui qui Insuffle" pour lui glisser d'une voix douce : - Mon coeur, Azeor m'a semblé contrarié, tourmenté par quelque chose, tu veux bien que je lui parle seule un instant ? Il faudrait que tu occupes mes deux nièces qu'elles ne s'en aperçoivent pas, ça ne devrait pas être trop difficile vu qu'elles sont très impressionnées par ton charisme, conclut-elle malicieusement, plongeant ses prunelles dorées dans le regard fuligineux de son compagnon, guettant ainsi son approbation, avant d'agir. Puis elle serre tendrement la main brune, avant de dénouer lentement ses doigts des siens, et caresse discrètement son poignet pour le remercier.

Elle se laisse distancer, rejoignant Azeor qui fermait la marche, imperturbable du moins en apparence, car pour bien le connaître, Ylaria discerne cet émoi qu'il tente de dissimuler. Sa main qui passe nerveusement dans ses cheveux remarquablement clairs, ce regard grenat insistant qu'il lui a lancé, tout l'incite à penser qu'il a quelque chose d'important à lui confier. Elle espère que rien de grave n'est arrivé à sa famille, et c'est un peu inquiète qu'elle se range à son côté, prenant son bras. Elle l'observe à la dérobée un instant, admirant ce contrôle qu'il exerce sur ses émotions en toutes circonstances. Sous son oeil droit, un minuscule tatouage rend un hommage discret à son père et s'accorde à la couleur garance de ses prunelles.

Le jeune homme taciturne ne se lancera pas de lui même, Ylaria sait que le temps leur est compté, et lui demande à brûle pourpoint : - As tu d'autres nouvelles plus graves que tu voulais me confier en privé, Azeor ? Qu'est-ce-qui te tracasse ? Crains-tu de ne pas être prêt, malgré tous tes efforts, pour la course ? Tu sais très bien que nous admirons tous ton habileté et que nous te soutiendrons ... J'espère que je pourrai y assister avec Malhek ... Alors, éclaire-moi ... Elle ralentit encore le pas, restant cependant dans l'espace délimité par l'escorte vigilante, dévisageant son neveu, cherchant à lire dans ses yeux de braise ardente, un soupçon d'indice, tout en sachant pertinemment qu'il lui faudra attendre qu'il se dévoile pour découvrir ce qui le perturbe ...


Calyth Montivelle, Pilote / Angélyne Montaigu, Hors la loi / Janalya Hermontrick, Maître armurier


Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Promenade en famille   - Mar 31 Juil 2012 - 3:32

" Merci. Mes cousines sont la meilleure compagnie que l'on puisse espérer en tant qu'homme ! "

Entendant cette phrase de la bouche de son cousin, Gwë se demanda s'il se moquait d'elle où s'il était sérieux. Elle se sentait gênée quelque part, une sorte de culpabilité, qui fut vite oubliée lorsqu'elle prit la parole pour répondre aux question du Chamane, avec retenue et embarras, mais une grande sincérité. Lorsqu'elle s'arrêta de parler ce fut de nouveau Azeor qui reprit la parole et, en l'entendant parler, elle marmonna simplement « Évidemment que tu vas gagner… » d'une voix quasi incompréhensible, se demandant simplement pourquoi il doutait tant de ses talents. Parce qu'il était un Desnolancès, mais surtout parce qu'il était son cousin, il était évident pour Gwë qu'il gagnerait.
Et bien sûr, elle n'accepterait jamais que ce soit pour une quelconque admiration ou quoi que ce soit. Non non, la fierté de la famille. Bien sûr.

Les yeux toujours pleins d'admiration, la mécanicienne écouta attentivement le mari d'Ylaria, un grand sourire aux lèvres, et inclina légèrement la tête, se préparant à parler, tournant la langue trois fois dans sa bouche afin de parler correctement, comme sa mère lui avait appris autrefois.

« Ce serait un honneur de pouvoir prier à vos côtés. » remercia-t-elle, avant d'ajouter : « Même si je me doute que vous devez être très occupé, il est admirable de voir tant de gentillesse à l'égard de notre famille. »

Brwngwën se redressa alors, les mains toujours dans les poches, et observa autour d'elle. Normal qu'ils veuillent s'écarter un peu, ce rassemblement familial ne passait pas inaperçu avec Celui qui insuffle. La femme se demandait bien à quel point ce boulot pouvait être fatiguant, et se demandait à quel point la dévotion pouvait être grande, pour Malhek comme pour Ylaria. C'était vraiment admirable, en plus d'avoir de multiples talents cet homme servait sans cesse son peuple. Elle devrait en prendre un peu de la graine… Même si elle ne savait pas trop comment.
Suivant le mouvement, Gwë se mit derrière Lalah, et observa sa Tante se détacher de son mari pour parler à Azeor, en privé. Alors quoi ? Ca n'allait pas ? Fronçant les sourcils, la mécano se demandait bien de quoi il pouvait s'agir. Impossible pour elle de comprendre véritablement son cousin, elle s'inquiétait néanmoins pour lui et avait du mal à détacher son regard, vacillant entre le Chamane et Azeor accompagné d'Ylaria.

Gwë se sentait désolée d'être si inutile à sa famille.
Elle leva les yeux et observa le dos de Lalah, lâchant alors simplement :

« Laissez moi vous offrir des beignets. Ça fait longtemps que j'ai pas eu l'occasion de vous offrir quelqu'chose, à cause de mon travail qui me privait de votre présence.»

Ses mauvaises habitudes reprenaient le dessus au niveau de sa façon de parler. Elle se demandait si quelques beignets pourraient remonter le moral à Azeor et faire plaisir à Lalah… Sans oublier sa Tante et Malhek, bien sûr. Mais pour le moment, ce n'était pas ce qui la préoccupait.
Elle accordait cependant un sourire chaleureux aux deux personnes devant elle, insouciant en apparence.
avatar
Ostracisé

On m'appelle Azeor Desnolancès


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Penjoie
MON AGE : 27 ans
Féminin
MESSAGES : 722
AGE : 23
INSCRIT LE : 07/06/2012
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 271
Posté dans Re: Promenade en famille   - Mer 1 Aoû 2012 - 6:38

Porté par le conseil de Malhek qui avait suggéré de trouver un endroit tranquille pour parler sereinement, et au calme, la petite troupe se mit en marche. Escortée par la garde rapprochée du Chamane qui dispersa les curieux récalcitrants, les Desnolancès traversèrent donc la foule, guidée par l'entousiasme débordant de Lalah qui souhaitait les mener à l'une des échoppes matrosciennes qu'elle connaissait bien. Spécialiste des beignets d'après le commentaire de la jeune fille. Azeor ne pu réprimer un sourire amusé et laissa le petit comité prendre de l'avance. Il préférait rester en retrait, fermant la marche. Bien qu'heureux de retrouver sa famille presque au complet, ses pensées demeuraient ailleurs, et il trouvait préférable de s'isoler des conversations. Mais son amie solitude fut bien vite mise en retrait lorsqu'il aperçut sa chère tante Ylaria se détacher de Malhek pour venir le rejoindre. Elle passa son bras autour du sien, et lui accorda un rapide coup d'oeil inquiet. Comme pour la remercier de prendre le temps de venir s'inquièter, le jeune homme posa un main tendre sur celle douce et cuivrée de la Dévouée. Le regard fixé vers l'horizon, il ne laissa aucun mot s'échapper, ne parla pas tant qu'on ne lui avait rien demandé, comme si ses lèvres se refusaient à le laisser exprimer son trouble librement. Et pourtant, il en avait tellement besoin. Grâce à Ruyn pourtant, Ylaria le connaissait très bien et savait déceler son comportement. Aussi, elle ne tourna pasplus longtemps autour du sujet et demander de but en blanc si quelque chose de plus grave clochait. Elle le rassura quand à la course, et à ses aptitudes de pilote, priant pour pouvoir y assister en compagnie de Malhek. Ces quelques mots réchauffèrent le coeur du jeune homme, bien que ce soit pas là sa véritable inquiètude. Il y répondit malgré tout, n'osant pas se jeter dans le vif du sujet:

" Je te remercie ma tante. J'espère aussi avoir l'honneur de t'apercevoir dans les tribunes avec celui qui te rend si heureuse. Mais ce n'est malheureusement pas la course qui me rend anxieux... "

Il se tut. Pour la première fois, il sentit une véritable gêne l'envahir et réduire presque à néant son sang-froid. Serrant les lèvres, il déglutit difficilement et évitant de croiser le regard doré d'Ylaria, il reprit :

" Je ... La véritable raison de mon trouble est une femme. Je l'ai rencontré après avoir conclu cette fameuse affaire dont je t'ai parlé. A la Taverne des Garudas. Elle est ... unique. "

Son regard rencontra celui de sa cousine Gwë, qui marchait au devant. Curieuse, et peut-être inquiète de le voir distant, et parlant doucement avec leur tante, elle s'était retournée à plusieurs reprises pour les regarder. Le pilote lui offrit un regard brûlant, et une ombre de sourire, avant de baisser les yeux et de les fixer au sol. Il avait omis de préciser une chose à Ylaria, et il savait que c'était là, le détails le plus important. Prenant son courage à deux mains, il inspira et laissa échapper dans un murmure presque inaudible :

" C'est une danseuse ... "

Aussitôt, sa machoire se crispa, et ses prunelles pourpres se perdirent dans l'horizon. Il n'avait pas besoin d'en ajouter pour que sa tante comprenne l'ampleur de la situation. Il était cultivateur, son rang social élevé ne lui permettait de courtiser que des femmes de son statut. Pourtant, c'était au charme d'une danseuse de taverne qu'il avait succombé. S'il avait décidé d'en parler à Ylaria, c'est qu'il prenait cette histoire très au sérieux. Il n'avait fait qu'y penser depuis le soir où il avait raccompagné Xeliera chez elle. Il ne pouvait pas dire qu'il en était tombé amoureux, pas encore. Mais il savait que cela ne tarderait pas s'il la revoyait. Et il comptait le faire... Mais la fierté de sa famille passait pourtant avant tout. Ainsi, il voulait l'avis de sa tante, qu'il savait compréhensive et juste. Il voulait aussi son soutien, et surtout une oreille attentive qui l'écouterait. Maintenant qu'il avait dit ce qui lui pesait sur le coeur, Azeor osa un regard à la femme qu'il tenait au bras. Elle n'avait nullement l'air fâché par la nouvelle, et le jeune homme se rassénera quelque peu. Ses yeux continuèrent leur course jusqu'à ses cousines, devant lui, ainsi que sur Malhek. Devant le petit groupe, il apercevait déjà l'échoppe où voulait les mener Lalah. Et déjà, Gwë se proposait pour leur acheter ces fameux beignets. Le moment d'intimité devrait bientôt prendre fin ...


DC: Enaïa Lysean Vara'Da & Kezaël Lysereän & Esheban Ondeluire & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï


Merci Erhenyce pour l'avatar ! <3
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Promenade en famille   - Mer 1 Aoû 2012 - 10:14


Des beignets ! Voilà un mot tout aussi savoureux et musical que ton prénom, Lalah ! ... affirme le Chamane en lui offrant un sourire doux et bienveillant.

Entre-temps, les joues de la jeune femme ont rougi, comme celles d'un gamin coupable d'un mauvais tour et pris sur le fait. Sans doute estime t-elle qu'elle a la langue bien trop pendue, mais elle prend toutefois l'initiative de mener l'essaim bourdonnant formé par les Desnolancès, Celui qui Insuffle et ses six gardes, vers une jolie terrasse ombragée sommeillant sous une tonnelle gracieuse, autour de laquelle s'enlacent étrangement drakaroses de Korrul, dont les gerbes écarlates inondent les espaliers, et vitis de Matroos, aux lourdes grappes dorées et pendantes.

Ainsi que Ylaria le lui a murmuré, elle est restée un tantinet en retrait avec son neveu Azeor pour échanger quelques secrets ou confidences, et Malhek s'installe à la table, entre Gwë et Lalah. La charmante mécanicienne a proposé de leur offrir les beignets, et Celui qui Insuffle accepte volontiers. Le geste de la veilleuse est très cordial, et le Chamane s'en voudrait de décourager une telle initiative, car la générosité et le partage sont des qualités qu'il apprécie énormément.

C'est très gentil de ta part, Gwë. De mon coté je vais payer les boissons. Faites votre choix, votre tante et votre cousin feront le leur lorsqu'ils nous rejoindront. Malhek hèle alors un de ses cerbères, et lui tend une petite bourse de cuir au fond de laquelle tintinnabule une poignée de galons. Voici pour vous, mes amis. Par cette chaleur étouffante vous avez bien mérité un rafraîchissement également. L'un d'entre vous peut-il, par la même occasion, nous envoyer le responsable de cette échoppe ?

Il suit un instant du regard le garde qui s'éloigne, puis désigne du doigt la végétation colorée qui décore la tonnelle. Les racines et les pieds des arbustes baignent dans d'immenses vasques de pierre emplies de terre et de sable humide. Vous voyez ces fleurs et ces fruits, mes chers enfants ? Ils resplendissent ici, à la lisière de leur pays natal, et cohabitent sans heurts. Ils fraternisent et se nourrissent de la même substance. Ils ne sont plus ni de Matroos, ni de Korrul. Ils ne sont plus que des plantes réunies et croissant ensemble. Ruyn sait à quel point je suis attaché à mon peuple, à mon désert, à mon oasis, mais, entre nous, je me demande parfois si l'hostilité entre nos deux mondes est bien productive et avantageuse ? Le passé et les coutumes sont souvent un bien lourd carcan. Mais soit ! L'avenir nous l'apprendra, et nous ne sommes pas là pour philosopher ... mais pour manger des beignets ! Oublions ceci. Vois-tu, Gwë, je suis très touché par le fait que tu acceptes de venir prier au Temple avec nous. Ruyn t'en sera redevable, et moi aussi !

Malhek ne se sent pas naître une âme d'entremetteur, mais le Chamane Denken, un de ses protégés un peu trop turbulent parfois, s'assagirait sans doute s'il avait quelqu'un pour le calmer et le raisonner. Celui qui Insuffle a déjà fait part de cette idée à Ylaria, qui l'a jugée excellente. Hélas, Denken ne sera pas de retour au Temple avant un long moment sans doute, mais, par la grâce de Ruyn, rien n'est impossible. Le monde ne s'est pas construit en un jour. Donc ...

Et Malhek reprend, suivant toujours le fil de ses pensées. Je te présenterai aux autres Chamanes, Gwë, il y a parmi eux des personnalités très attachantes. Nous ne sommes pas tous sombres ou ennuyeux. Lalah, l'invitation vaut également pour toi, bien entendu.

avatar
Cultivateur

On m'appelle Lalah Desnolancès


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : (ex : Muertiga - Les Gargans
MON AGE : 18 ans
Féminin
MESSAGES : 414
AGE : 26
INSCRIT LE : 06/02/2012
PSEUDO HABITUEL : Saya / wasp
Joyaux : 23
http://www.ile-joyaux.com/t537-vestiges-d-une-vie-ennuyante-lalah-desnolances http://www.ile-joyaux.com/t536-famille-cultivatrice-desnolances#12862
Posté dans Re: Promenade en famille   - Ven 3 Aoû 2012 - 8:23

Tandis qu’ils marchaient, Lalah ne remarqua même pas que Ylaria et Azeor s’était détaché du groupe. Tellement fascinée par la venue du Chamane, elle ne prêtait guère attention à ce qui se passait autour d’elle. Fière, la tête haute, elle se dirigée d’un pas tranquille vers la taverne improvisée. Elle avait choisi en faisant attention à la prestance de l’établissement. Elle ne pouvait tout de même pas entrainer une Chamane dans des coins malfamés. Même si on était en pleine journée, il restait tout de même des zones sensibles au Festival.

Une fois arrivée sur place, elle prit place aux cotés de Malhek.

« Merci Gwen ! C’est tellement agréable de revoir toute la famille ! Cela faisait longtemps ! Dommage que Khasakham ne soit pas là ! Il fait partie lui aussi des Veilleurs Pourpres – ajouta t-elle pour Celui qui Insuffle. Et d’ailleurs, j’ai appris qu’il a été nommé Officier récemment ! Tu dois être fière de ton frère Gwen ! » Elle lui fit un clin d’œil empli de sous entendu et continua sur sa lancée « Bien sur, il manque d’autres personnes…je me demande si Thélador viendra au Festival… » fit-elle doucement. Une ombre passant légèrement sur son visage, elle se tourna et accueillis le serveur avec joie.

Puis Malhek pris la parole et fit une belle comparaison. Lalah lui rendit son sourire tout en hochant la tête à ses dires. La jeune fille avait toujours aimé Matroos et souhaité que les deux peuples soient plus proches. Les paroles du Chamane lui fit réchauffa le cœur, il n’était donc pas impossible que les relations Matroos-Korrul s’améliorent.

Enfin, il invita aussi Lalah à rencontrer d’autres Chamanes et elle crut mourir sur place. Elle ne put s’empêcher de dire :

« Oh ! J’aimerai beaucoup rencontrer Ysoa, Celle qui Entend. Son don envers les animaux est magnifique, à l’image de Ruyn ! »

On aurait presque pu apercevoir des étoiles dans ses yeux. Enfin, Gwen poussa de rire et Lalah en fit autant. Les deux cousines, très proches, étaient par ailleurs complices.

L’arrivée de Azeor et Ylaria à la table fit se rendre compte à Lalah qu’ils n’étaient pas présents. N’ayant pas remarqué leur absence, elle se demandait de quoi avait-ils bien pu parler. Elle les observa en silence, sa tante toujours aussi souriante mais son cousin paraissait un peu chamboulé. Ils prirent place à leur tour et un homme arriva. Il s'agenouilla devant Malhek et bredouilla des paroles d'hommages et de remerciement à Ruyn.

Autour d'eux, il y avait toujours autant une foule qui observait ce qui se passait tout en s'affairant à dévaliser les stands des environs. Au loin, une femme criait ses produits tandis que plus loin encore un homme faisait des démonstrations.
Vers la gauche, une troupe de cirque se frayait un passage se rendant au coeur même du Festival pour présenter leur spectacle et récolter quelques pièces. Vers la droite, on distinguait un rassemblement de Miliciens avec au centre quelques Veilleurs Pourpres. Chacun montrant ses dernières armes et essayant de valoriser au mieux son pays surement. Lalah eut un sourire envieux. Que donnerait-elle pas pour pouvoir faire partie de ces gens et pouvoir voyager !


 


Kit par Thélador ♥
avatar

On m'appelle Ylaria Desnolancès


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Penjoie
MON AGE : 26 ans
Féminin
MESSAGES : 404
AGE : 45
INSCRIT LE : 15/06/2012
PSEUDO HABITUEL : /
Joyaux : 30
http://www.ile-joyaux.com/t786-ylaria-desnolances
Posté dans Re: Promenade en famille   - Dim 5 Aoû 2012 - 9:03

Azeor amoureux ? Et bien si elle s'attendait à ça ! Ylaria est presque soulagée que ce ne soit rien de plus grave, bien que la situation que lui décrit son neveu adoré n'ait rien de simple. Elle comprend son trouble intense, ses inquiétudes sont fondées, la nouvelle risque de faire grand bruit chez les Desnolancès. Azeor, en tant qu'héritier mâle, est courtisé par de nombreuses jeunes filles de bonne famille. Il est si joli garçon qu'il fait tourner les têtes, mais jusqu'à présent, il était resté de marbre face à tous ces jolis papillons multicolores qui voletaient autour de lui. Et du coup, la Dévouée est très curieuse et impatiente de rencontrer celle qui le tourneboule à ce point. Elle mérite certainement l'intérêt qu'il lui porte, toute danseuse qu'elle soit ...

Toujours accrochée à son bras, Ylaria prend son temps pour parler, car elle sait que le jeune pilote analysera chacun de ses arguments. Devant eux se profile déjà la tonnelle fleurie de l'échoppe vantée par Lalah, leur absence a été remarquée par Gwë, et les gardes s'impatientent de les voir encore ralentir, mais c'est trop important pour Azeor, pour qu'elle lui réponde sans choisir ses mots avec soin. La tendre et rêveuse Ylaria lui conseillerait de foncer, mais la Desnolancès responsable devrait lui recommander de se méfier de ces femmes issues de milieu moins aisé ou peut-être poussées par l'appât du gain. Cependant elle est convaincue que ce n'est pas le cas de cette danseuse, si Azeor l'a remarquée ... Par Ruyn que le choix est difficile, mais pour elle, les sentiments priment sur la raison ...

- Mon cher Azeor, je n'ai pas la solution magique au choc que cette annonce risque de créer au sein de notre famille. Si Ruyn a permis à cette jeune femme de toucher ton coeur, ce n'est pas sans raison, et à ce que je lis dans tes yeux et sur ton visage, ce n'est pas une banale attirance ... commence-t-elle, en s'arrêtant à quelques mètres de l'échoppe matroscienne. Elle fixe de ses prunelles ambrées, les iris pourpres et troublés d'Azeor et poursuit essayant de rassurer le pilote : Tu sais très bien que je te soutiendrai auprès de ta mère et de Ian, si c'est ce que tu désires. Mon coeur a choisi Malhek lorsque je n'étais qu'une enfant, et je ne le regrette pas, crois-moi. Rien ne peut expliquer cela, si ce n'est la volonté de Ruyn ... Qui sait si ce n'est pas la même chose pour toi ? Ecoute, si tu veux, je te propose de rencontrer cette jeune femme, et même de demander à Malhek d'assister à cette entrevue. Son avis sur cette demoiselle serait le meilleur plaidoyer pour toi. Bien sûr il te faudra choisir un endroit convenable, un Chamane ne peut être vu dans une auberge ... Qu'en penses-tu ? Est-elle présente au Festival ?

Le reste de leur petit groupe est maintenant attablé sous les treilles fleuries de la gloriette accueillante. L'escorte vigilante se regroupe pour se désaltérer, elle aussi, avec la permission de "Celui qui insuffle", gardant un oeil sur les badauds attirés par le charisme de Malhek. Il ne reste que quelques minutes à Azeor pour conclure ce petit échange de confidences, et Ylaria espère sincèrement qu'il abondera dans son sens, que cette jeune femme est digne de lui et des sentiments qu'il lui porte, pourvu, surtout qu'il n'en souffre pas ...


Calyth Montivelle, Pilote / Angélyne Montaigu, Hors la loi / Janalya Hermontrick, Maître armurier


Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Promenade en famille   - Mer 8 Aoû 2012 - 7:41

La petite échoppe avait quelque chose de frais et d'agréable. En tout cas, rien à voir avec le paysage habituel de Brwngwën : du métal et du sable. Elle fit un petit sourire en pensant que cet endroit était parfait, et un peu à l'image de Lalah. Il n'y avait en effet pas un chat, l'idéal pour le Chamane et la famille de sa compagne, ainsi que les deux gardes du corps. La mécano s'assit à la table, plus décontractée à présent, se posant de manière très garçonne, les jambes écartées et les coudes sur les genoux.

« C'est vrai, j'aurais bien voulu revoir mon petit frère moi aussi. Même si je le vois plus souvent que toi, comme nous ne sommes pas dans le même secteur, on se croise plus qu'on ne passe du temps ensemble. » répondit-elle à sa cousine. Dans un murmure, elle lâcha aussi : « Dire qu'il est déjà un homme… »

Elle eut un bref sourire tendre, rempli d'affection en pensant à son petit frère. Puis son sourire fut un peu plus triste en pensant à Lalah : elle aussi, aurait aimé revoir son frère sûrement, même s'il n'était pas tout à fait comme eux. La famille restait importante. Dans ces moments là, Gwë se rendait compte de la distance qui pouvait la séparer de certains membres des Desnolancès. Pourtant, c'était certain, la femme ferait n'importe quoi pour eux ! D'ailleurs, elle avait entendu dire que Thélador aimerait rejoindre les Veilleurs Pourpres. Elle avait bien attention de l'aider au maximum à atteindre ce but, aidée de son petit frère si ce dernier était d'accord.
Un nouveau sourire : ils étaient, quand même, une famille merveilleuse. Ses songes finirent par se dissiper, buvant les paroles du Chamane avec admiration. Puis, en entendant sa cousine, Gwë se mit à rire ouvertement, la taquinant :

« Voyons, chaque Chamane est à l'image de Ryun ! » Elle rit encore quelques instants, plus calmement, et se tourna vers Malhek. « Je ne sais pas si je pourrai les rencontrer. Enfin si, je le pourrai sûrement, mais comment dire, je serai sûrement intimidée, et j'aurais peur de les souiller ou de les intimider. »

S'ensuivit un petit rire gêné, avec toujours cette peur d'en dire ou d'en faire trop. Heureusement, Ylaria et Azeor arrivèrent à cet instant, ce qui la sauva un peu, du moins de son point de vue. Elle accorda un regard à son cousin, se demandant bien ce qui pouvait le troubler, et désolée de ne pas être assez proche de lui pour partager ses douleurs ou le conseiller.
La mécano baissa alors les yeux, perdue un peu dans ses pensées, et faisant le tour de la table d'un coup de regard, attendant avec impatience ces fameux beignets !
avatar
Ostracisé

On m'appelle Azeor Desnolancès


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Penjoie
MON AGE : 27 ans
Féminin
MESSAGES : 722
AGE : 23
INSCRIT LE : 07/06/2012
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 271
Posté dans Re: Promenade en famille   - Jeu 9 Aoû 2012 - 9:23

Alors que le reste de la famille est déjà attablé à l'ombre de la tonnelle fleurie, Ylaria et Azeor s'arrêtèrent un instant, à l'écart. La discussion n'était pas encore close, et le jeune homme attendait beaucoup des paroles de sa tante. Lorsqu'elle répondit enfin, son coeur se sentit soudain libérer d'une entrave douloureuse et pesante. Elle l'encourageait dans ses actes, signe que cette relation n'était peut-être pas aussi futile et humiliante qu'il ne l'aurait pensé. Il acquiesca à ses dires, sachant pertinemment qu'il n'existait pas de miracle quand au choc que l'annonce produirait dans la famille. Si annonce il y avait ...
Pourtant, la proposition qu'elle fit en suivant redonna à Azeor de quoi espérer que Xeliera soit accepter par le reste de la famille le jour où il leur présenterait. Une entrevue avec sa tante, et supervisé par le chamane Malhek était un véritable honneur. Et si ce dernier donnait sa bénédiction à la jeune fille, alors le cultivateur ne se ferait plus prier pour la présenter officiellement. Mais il s'égarait. Ils n'en étaient pas encore là, et troublé par ses pensées déjà bien avancées, il soupira doucement. Puis, légérement gêné, il souffla :

" Je ne sais pas si elle est présente au Festival. A vrai dire, je ne l'ai pas revu depuis que nous nous sommes rencontrés l'autre soir ... " Et pourtant, il se souvenait d'elle comme si c'était hier. Mais reprenant une certaine contenance, il reprit : " Ta proposition est fort généreuse Ylaria. Je ne sais comment te remercier de te montrer aussi compatissante et efficace dans ce genre de situation. J'accepte volontier l'entrevue que tu proposes. Je me débrouillerais pour le lui faire savoir, je sais où elle vit et travaille. Quand à l'endroit digne de Malhek, un lieu calme durant le festival afin de parler sera assez complexe à trouver. Peut-être pourrions nous vous rendre visite à Arish si jamais l'occasion ne se présente pas de pouvoir parler avant ? "

Une ombre se sourire se dessina sur les lèvres du jeune homme, et il l'adressa aussitôt à sa tante, soulagé de lui avoir confier son trouble, et reconnaissant de lui être d'une aide aussi précieuse. Jetant un oeil au reste de la famille qui attendait les rafraichissements et les fameux beignets, Azeor se retourna de nouveau vers Ylaria et déposa un franc baiser sur son front tout en murmurant :

" Merci pour tout ma tante. "

Et la tenant toujours par le bras, il marcha en sa compagnie en direction de l'échoppe. En arrivant, il adressa un regard bienvaillant à sa cousine Gwë qui le regardait approcher, ainsi qu'à Lalah, qui ne semblait pas s'être aperçue de leur absence plus tôt. Commandant une boisson au passage pour sa tante et lui, il prit place face à Malhek et lui adressa un signe de tête accompagné d'un petit sourire, reconnaissant de lui avoir laisser l'occasion de parler à l'écart avec sa tante. Puis, tour à tour, il regarda les membres Desnolancès. Il était heureux de pouvoir partager un moment avec eux, et fier de faire parti d'une famille aussi solidaire, malgré quelques rivalités. Il pensa à son cousin absent, Khasakham. Ainsi qu'à Thélador. Il n'avait plus de nouvelles de ce dernier, et même s'il s'en portait très bien, il était peiné pour Lalah qu'il savait très proche de son demi frère.
L'arrivée de la serveuse portant beignets et boissons tira une exclamation de satisfaction à toute la tablée, et prenant la parole, Azeor leva son verre et déclara :

" Remercions Ryun de nous honorer de la présence de Malhek à cette table. Puisse t-il aimer cette famille comme si elle était la sienne. "

Adressant un sourire au concerné, il bu une gorgée de lait de capri parfumé et se rassit à sa place, tout son trouble mit de côté pour profiter de l'instant.


DC: Enaïa Lysean Vara'Da & Kezaël Lysereän & Esheban Ondeluire & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï


Merci Erhenyce pour l'avatar ! <3
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Promenade en famille   - Ven 10 Aoû 2012 - 10:10


Aaahh, voici nos deux petits cachottiers qui réintègrent le nid familial ... s'exclame en souriant Celui qui Insuffle lorsque Ylaria et Azeor prennent place à la table, à l'issue de leur conciliabule dans l'allée.

Malhek les dévisage avec un brin de curiosité dans le regard, cherchant à deviner à leurs expressions si un problème sérieux les contrariait ou si cet aparté était simplement motivé par quelques confidences, un peu puériles peut-être, d'un jeune homme profitant de l'oreille attentive de sa tante préférée. Le Chamane ne l'avouera pas, mais il craint, un peu égoïstement sans doute, que son indispensable âme sœur soit amenée à l'abandonner quelques jours afin de régler un grave souci chez les Desnolancès. Par Ruyn, c'est qu'il a de plus en plus besoin de la présence lumineuse et réconfortante de Ylaria à ses côtés, et qu'il est presque effrayé à l'idée de devoir se passer d'elle. Il garde le sourire, cependant. Il en saura plus, car Ylaria n'a pas de secrets pour lui. Il patientera. Il n'a hélas pas le don de s'immiscer dans les pensées de ses proches, pouvoir que détient Azaelle, sa sœur, qui le maîtrise encore tant bien que mal, mais que Ruyn guidera vers un épanouissement absolu, vers une maîtrise totale, avec son efficience habituelle.

Les iris fuligineux de Celui qui Insuffle semblent rassurés par le bonheur et la joie de vivre irradiant la tablée à présent réunie, par la gentillesse d'Azeor, et le Chamane reprend alors la parole, d'un ton réjoui et malicieux, s'adressant plus particulièrement aux deux retardataires. J'ai deux excellentes nouvelles, mes enfants. Vos exquises nièces et cousines nous feront l'immense plaisir de nous rendre visite au temple d'Arish pour y rencontrer mes frères et mes sœurs et pour prier en leur compagnie. Je suis intimement persuadé que Muraco, Ysoa et Azaelle se feront une joie profonde de leur parler de leur sacerdoce, ainsi que le fera mon ami Denken, s'il nous rejoint bientôt. Vous verrez, Gwë et Lalah, les autres Chamanes sont à mon image, souvent pressés car occupés à servir les intérêts de notre guide spirituel, Ruyn, mais ils ne sont nullement inaccessibles et prendront le temps de vous écouter et de communier dans la foi en notre protecteur. Et voici la seconde nouvelle, elle me comble également ... affirme t-il avec entrain et jubilation dans la voix, les observant tous l'un après l'autre, lentement, posément, afin d'accroître les effets que produiront ses paroles, et de susciter un élan de curiosité supplémentaire.

Voilà donc la deuxième nouvelle ... répète t-il encore une fois, en offrant un étrange sourire à sa compagne et aux trois jeunes gens ... Voilà : ces beignets semblent particulièrement délicieux, et nous allons nous régaler ... conclut-il en riant de bon cœur, heureux de sa plaisanterie.

Mais auparavant, adressons une courte prière à notre père à tous, pour le remercier de ce repas.

Redevenu sérieux, Malhek lève les yeux au ciel, ouvre les bras en signe de reconnaissance et de gratitude, et prononce quelques phrases d'une voix infiniment douce, absorbé par un mysticisme sans borne, et plongé dans une extase incomparable.

Nous te chérissons, Ruyn, pour la joie de ce repas partagé entre amis.
En mangeant le même pain, avec le même appétit,
Puissions-nous devenir une même famille,
Et bénéficier de ta lumière jusqu'à la fin de notre vie.


Il fait ensuite passer les plateaux entre les différents convives, ses yeux pétillant de plaisir et de gourmandise.
avatar
Cultivateur

On m'appelle Lalah Desnolancès


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : (ex : Muertiga - Les Gargans
MON AGE : 18 ans
Féminin
MESSAGES : 414
AGE : 26
INSCRIT LE : 06/02/2012
PSEUDO HABITUEL : Saya / wasp
Joyaux : 23
http://www.ile-joyaux.com/t537-vestiges-d-une-vie-ennuyante-lalah-desnolances http://www.ile-joyaux.com/t536-famille-cultivatrice-desnolances#12862
Posté dans Re: Promenade en famille   - Ven 17 Aoû 2012 - 8:11

[Et voilàà désolée à tous pour le retards, de la part de l’admine ça le fait pas Surprised]


Azaëlle se mit à sourire face à la pique de sa cousine. Certes, tous les Chamanes étaient à l’image de Ruyn mais certains étaient tout de même plus craints que les autres, ne serait-ce que Celui qui Meurt ou Celle qui Dépossède. Certaines parties de la vie, de notre existence comme de notre mort devrait rester un mystère. Néanmoins, la jeune cultivatrice se garda bien de faire part de ses réflexions à la table. A la place, elle continua de sourire jusqu’à l’arrivée de son cousin et de sa tante. Autour d’eux, flottait une aura de complicité qui fit jalouser la jeune fille. Elle aurait aimé savoir ce qui tracassait son cousin. N’était-elle pas assez proche de lui pour qu’il ose confier ses tracas à sa tante ? Bien que la curiosité ait une place importante dans son esprit, elle voulait aussi pouvoir apaiser Azeor. Quoiqu’il en soit, elle nota dans un petit coin de savoir de quoi il en ressortait.

La boutade du Chamane Malhek sorti Lalah de ses pensées. Pouffant à ses cotés, elle lui sourit gracieusement. Enfin, il proposa de rendre un hommage à Ruyn en remerciement du repas et de l’instant présent. Tandis que ce dernier se lève, les convives baissent leur tête et joignent leurs mains. L’instant religieux passa rapidement mais tous l’apprécièrent.

La jeune fille prit le plateau des mains du chamane et se servit généreusement. Ensuite, elle le fit passer à gauche et tous se servirent.

Le temps était doux, une brise légère passa autour de la table, rafraichissant les Cultivateurs au passage. Dans le coin du stand, le patron regardait d’un œil stressé l’échange. Toute la réputation de son enseigne était en jeu. Il suffisait que quelques uns fassent circuler la nouvelle, qu’un Chamane était venu se restaurer chez lui, et toute une ribambelle et Cultivateurs, plus riches les uns des autres viendraient ici. Au final, Lalah se réjouit d’avoir choisi cette échoppe. La qualité était digne d’un Chamane et elle avait toujours bien aimé le gérant.

La journée s’annonçait parfaite !
Brisant le silence elle se tourna vers Malhek et lui demanda simplement « Où comptez vous aller dans l’après midi ? Je suppose que vous allez faire un tour du festival avec Ylaria non ? »

Elle prit son verre d’eau fraiche et le sirota doucement, attendant la réponse du Chamane avec attention. D’un coup d’œil rapide, elle fit le tour de la table. Tout semblait se dérouler parfaitement bien. En pensant à cela, Lalah se promit d’organiser une grande réception chez les Desnolancès. Il fallait que toute la famille soit présente. Si Malhek acceptait de venir, il fallait inviter d’autres Cultivateurs aussi. Rapidement, la jeune fille se fit une liste mental de ce qu’il ne fallait pas oublier puis reporta son attention sur le Chamane, un sourire aux lèvres.


 


Kit par Thélador ♥
avatar

On m'appelle Ylaria Desnolancès


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Penjoie
MON AGE : 26 ans
Féminin
MESSAGES : 404
AGE : 45
INSCRIT LE : 15/06/2012
PSEUDO HABITUEL : /
Joyaux : 30
http://www.ile-joyaux.com/t786-ylaria-desnolances
Posté dans Re: Promenade en famille   - Mar 21 Aoû 2012 - 9:09

Rejoindre cette tablée à la fois joyeuse de se revoir et respectueuse du nouveau membre de la famille, c'est comme rentrer à la maison. On ne se voit pas pendant quelques jours, semaines, mois, mais l'affection est toujours là, intacte, confortable, les liens tissés dans leur jeunesse rejaillissent sur leur vie d'adulte, les maintenant dans le cocon familial, et leur permettant de se retrouver avec toujours le même plaisir enjoué. et démonstratif. Ils ont accueilli chaleureusement le nouveau venu, malgré l'importance de son statut, l'ont inclus dans leur clan, avec respect mais aussi amitié, même s'ils sont impressionnés par le serviteur de Ruyn. Ylaria en est très heureuse pour Malhek qu'elle le savait impatient de rencontrer les siens.

La Dévouée prend place entre Azeor et Gwë, qui semble bien pensive. Le Chamane les regarde avec un sourire chaleureux, quelque peu nuancé par la curiosité, voire l'inquiétude qui trouble les yeux d'ébène. Le rassurant d'un sourire tendre et complice, elle observe chacun des convives voulant graver cette rencontre dans sa mémoire, car elle sait que malgré les promesses échangées, le temps s'écoulera bien vite avant qu'ils ne se revoient ... Inclinant le front, mains jointes, elle se recueille avec reconnaissance envers tous les bienfaits dont Ruyn l'a gratifiée depuis quelque temps, alors que Malhek énonce de sa voix douce et profondément empreinte de dévotion, une prière simple, mais au sens fort. Elle se mêle ensuite à la conversation informelle comme si de rien n'était ne voulant pas ternir ce moment, par de sombres pensées, d'autant qu'Azeor semble avoir retrouvé une certaine contenance.

- Ne t'inquiète pas Gwë, je suis certaine que tout se passera parfaitement bien et que tu finiras par te sentir à l'aise avec eux. Après tout ils ne sont guère différents de Malhek, tu sais. Les deux jeunes femmes que j'ai déjà rencontrées brièvement m'ont semblé accessibles. Elles sont aussi jeunes que nous ... Ylaria enjolive un peu pour rassurer ses nièces, se gardant bien d'expliquer dans quelles circonstances dramatiques et mystérieuses, elles les a croisées. - Quoiqu'il en soit je serai très heureuse de vous accueillir tous, et j'ai bien dit tous, au Temple d'Arish, insiste-t-elle en fixant de ses yeux ambrés, Azeor, qui comprendra sans doute l'allusion à la jeune danseuse qui le trouble tant, à moins qu'ils aient la chance de se voir ici, au Festival. - Je n'ai moi-même, pas encore rencontré tous les serviteurs de Ruyn, et j'ai hâte de faire leur connaissance. Ils sont tous fort occupés au salut de Korrul et à prier Ruyn ... Mais goûtons vite ces merveilleux beignets qui, ma foi, dégagent une odeur fort appétissante, avant que ce gourmand de Malhek ne les dévore, termine Ylaria avec un clin d'oeil, gentiment moqueur envers "Celui qui Insuffle", et en se servant une part du festin odorant. Elle avale une gorgée du jus de drakarose très frais qu'Azeor a eu la délicate idée de lui commander, puis la jeune femme se tourne vers la jolie Lalah, pour lui répondre :

- Si les gardes du corps et les badauds veulent bien nous laisser circuler, j'aimerai bien faire le tour du Festival, il paraît que les tisserands de Matroos ont apporté des soieries et des brocarts du plus bel effet, cela peut paraître futile à ces messieurs, mais je suis sûre que toi, tu me comprends ... J'espère que nous nous retrouverons bientôt dans une de ces soirées que notre famille sait si bien organiser. Porter une jolie robe à cette occasion me comblerait ! Qu'en penses-tu Lalah ? Tu crois que je pourrais trouver quelque chose ? Connais-tu une échoppe où je pourrai trouver ce que je cherche ?


Calyth Montivelle, Pilote / Angélyne Montaigu, Hors la loi / Janalya Hermontrick, Maître armurier


Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Promenade en famille   - Ven 24 Aoû 2012 - 2:32

A la tirade de Malhek, Gwë baissa les yeux avec un timide sourire, ne sachant que dire ou rajouter. Elle était véritablement de l'égard apporté à sa famille par Celui qui insuffle. Tout le monde n'avait pas cette chance ; d'un autre côté, se sentir privilégiée provoquait aussi une sorte de malaise en elle. La mécano offrit alors un petit regard satisfait à Mlahek, acquiesçant simplement d'un signe de tête. Oui, après tout, même s'ils n'étaient pas vraiment comme les autres, les Chamanes restaient des êtres humains. Où même les plus humains.
Elle se mit à rire à gorge déployée à la seconde bonne nouvelle de Malhek, tentant tout de même de se retenir d'être trop bruyante, ce qui provoqua une légère toux, qu'elle s'empressa de taire en mettant son poing devant sa bouche. Brwngwën était définitivement pourvue d'élégance ou de féminité.

L'ingénieur sursauta presque lorsque toute la famille joignit ses mains. Et elle baissa la tête, respectant cet instant religieux. Cela fit bien longtemps qu'elle n'avait pas remercié Ryun pour un repas, elle qui se contentant généralement de peu, à des heures peu raisonnables, trop plongée dans ses plans ou ses réparations. Elle se sentit un instant un peu honteuse de ce laisser-aller et pria de toutes ses forces… Avant d'attraper le plateau que Lalah passait à toute la tablée. Gwë hésita quelques instants à prendre généreusement plusieurs beignets, par gourmandise, mais n'en prit finalement qu'un, préférant donner aux autres qu'à elle-même.

« Oh, tout se passera bien, je n'en doute pas. En tout cas, je ne permettrai pas le contraire. » répondit-elle à sa Tante en lui passant le plat.

Ecoutant Ylaria continuer de parler mais à Lalah tout particulièrement cette fois, elle prit une bouchée de ce beignet fort apétissant. Il était vraiment délicieux ! Gwë était totalement incapable de dire ce qu'il y avait dedans, mais une chose était sûre : c'était très bon. Puis, elle décrocha totalement de la conversation. Vêtements, tissus… Quoi ? Son expression devint un peu plus blasée, le beignet dans sa bouche.
Elle tourna la tête vers Azeor, comme si ses yeux voulaient lui dire « Tu veux pas parler vaisseau histoire qu'on ne se sente pas trop largués ? ». Elle baissa finalement les yeux, pensant que chacun avait le droit de parler de ce qu'il lui plaisait. Elle passait son tour pour cette fois, un sourire aux lèvres grâce à ces merveilleux beignets.

On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: Promenade en famille   -

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum