AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


Réception chez les Desnolancès

avatar
Cultivateur

On m'appelle Lalah Desnolancès


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : (ex : Muertiga - Les Gargans
MON AGE : 18 ans
Féminin
MESSAGES : 414
AGE : 26
INSCRIT LE : 06/02/2012
PSEUDO HABITUEL : Saya / wasp
Joyaux : 23
http://www.ile-joyaux.com/t537-vestiges-d-une-vie-ennuyante-lalah-desnolances http://www.ile-joyaux.com/t536-famille-cultivatrice-desnolances#12862
Posté dans Réception chez les Desnolancès   - Jeu 13 Sep 2012 - 14:24

Rappel du premier message :

Citation :
[ Le RP se positionne deux semaines après le Festival de Bonne-Entente , soit quelques jours avant le départ des VP. De plus, le rôle des parents de Lalah donc Ian & Mary sera joué par vous tous. Enfin je veux dire que vous pouvez faire genre vous parlez avec XD Je les ferais jouer dans mes postes aussi mais bon on va les laisser de côté sinon. TANT PIS POUR EUX.]

C’était un de ces jours où le temps semblait filer à une de ses vitesses. Il faisait une chaleur étouffante et on entendait au loin le tonnerre gronder. Bien qu’il fasse plutôt gris pour une fois, les Desnolancès ne craignaient pas qu’il pleuve. Il était bien rare de voir de la pluie tomber sur l’immense Désert de Korrul. Néanmoins, les majestueux éclairs dans le ciel rendaient l’atmosphère humide et désagréable.

Au cœur de Penjoie, dans le domaine des Desnolancès, tous semblait sur le qui-vive. Le domaine tout entier était animé d’une étrange frénésie. Les domestiques courraient çà et là, transportant des nappes et des meubles à tout va. Les cuisines battaient à leur plein, et des odeurs de pains levés et de galettes de sucre aux drakarose se faufilés dans les cheminées pour parfumer l’extérieur du domaine. L’enclos des Draomas était fermé, rassemblant ainsi toutes les créatures au même endroit et laissant la cour principale propre et dégagée. De longues tables bordés le chemin de pierres qui menait jusqu’à la porte d’entrée. Sur les tables, des chandeliers étaient disposés de sorte à faire un chemin de table. Les couverts d’argent étaient entreposés sur une deuxième petite table et deux domestiques étaient occuper à les essuyer. A l’extrémité de la seconde table, d’autres domestiques ré agencés le salon d’extérieur, ajoutant des canapés et des fauteuils.

Non loin de la scène, une jeune femme surveillait chacun des allés et venus des domestiques. De son œil vigilant, elle vérifiait que tout prenait forme. Elle faisait des allés retour, vérifiant sans cesse l’argenterie ou encore la qualité des chaises. Ensuite, elle faisait un tour en cuisine et gênait plus qu’autre chose la cuisinière qui n’osait bien entendu lui faire comprendre. Enfin, quand le soleil commença à changer d’inclinaison, elle fila dans la demeure se préparer.

Deux femmes de chambre attendaient la jeune Desnolancès. A peine entrée dans sa chambre, Lalah défit ses vêtements qu’elle laissa tomber négligemment sur le sol et entra doucement dans la baignoire. L’eau était fraiche et parfumée d’une agréable odeur de vanille. Tandis qu’elle se lavait, sifflotant pour elle-même, dans la pièce d’à côté, les deux servantes préparaient la tenue de leur maitresse. L’invitation avait été donnée à tout le gratin de Penjoie, ainsi elle se devait d’être resplendissante.
Sortant de son bain, Lalah enfila une robe de chambre en soie fine et s’installa devant sa coiffeuse. Perdu dans ses pensées, elle dénoua lentement ses longs cheveux. Ensuite, elle se redressa et à l’aide des deux femmes, enfila sa tenue. Elle portait une robe en soie légère et près du corps d’une couleur jaune qui faisait ressortir incroyablement son teint hâlé. La robe se terminait en dessous des genoux et elle compléta le tout par une paire de sandale à talon et par de nombreux bijoux de cheville. Ensuite, elle prit dans une petite boite la parure que ses parents lui avaient offerte quelques semaines plus tôt. Le collier était entièrement fait de pierres précieuses d’un vert émeraude et les boucles d’oreilles étaient assorties. Elle laissa cependant ses poignets sans aucuns ornements.

Enfin, elle appela une des servantes qui lui coiffa les cheveux. Au vue de la chaleur environnante, elle décida de s’attacher les cheveux sans pour autant les monter. Elle opta donc pour une tresse collée qui lui donnait un air bon enfant mais aussi aguicheur.

Parée comme une diva, Lalah était enfin prête, bien qu’une heure en avance. Elle décida donc de faire le tour de la demeure afin de vérifier si tout était bien en place. Elle donna des ordres ça et là à quelques domestiques un peu trop flemmard puis alla rejoindre ses parents, confortablement installés dans un des canapés. Elle soupira et s’installa entre les deux, posant ses jambes sur les genoux de son père tandis que sa mère lui baisait les cheveux.

Heureuse et sereine, Lalah attendait avec impatience de revoir sa famille et ses amis, mais plus que tout, elle se demandait si Thélador serait là car l’invitation était restée sans réponse…


 


Kit par Thélador ♥

Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Réception chez les Desnolancès   - Lun 1 Oct 2012 - 1:47

Wirïan ne put retenir un sourire amusé en notant que sa parole avait fait mouche. D'un côté, une approche un peu osée pour une journée comme celle-ci, et de l'autre, une teinte rosée excessive. Alors il esquissa un sourire incontrôlable puis hocha la tête dans un signe entendu.

Puis alors que Lalah lançait l'appel au repas, le jeune Khasakam se fit de nouveaux entendre. L'avait-il pardonner pour sa réponse précédente excessivement froide ? Peut-être... Ou alors ce n'était que pure politesse... Quoi qu'il en soit, cela restait courtois. Alors, s'appuyant sur sa canne, et commençant à suivre leur hôte, il se pencha un peu vers lui :

"Je ne suis pas un bon pilote au point que tout Korrul doive me connaitre (il sourit d'un air malicieux). J'ai bien évidemment entendu parler du pilote de la famille Desnolancès. Un très bon pilote à ce que j'ai cru comprendre. Ce serait un plaisir de faire une partie contre lui. Et ce serait avec bien plus de joie encore que je vous accueillerai comme spectateur. Surtout si les spectacles de modules ne sont pas dans vos habitudes."

Il rejoignit donc la table en boitant près du jeune Kasakham, et en observant les différents invités. L'arrivé d'un petit groupe qui se trouvait dans un recoin caché confirma à Wirïan le fait que tous avaient leur petit secret apparemment. Cela l'amusa un instant et il se promit d'y réfléchir. Après tout, c'était un jeu passionnant. Il en profita également pour observer un peu plus cet Azeor, le pilote de la famille. Il était légèrement plus jeune que Wrïan, peut-être deux ou trois années tout au plus. Son allure correspondait finalement assez à la sienne. On pouvait y retrouver la similitude d'un corps svelte et pas vraiment celui d'un cultivateur pur et dur. Son regard avait certaine ressemblance avec celui de sa cousine, Lalah. On y retrouvait cet air assez sombre, fier, et mystérieux. Un point fort en charisme. Et bien évidemment, l'on reconnaissait le blond platine qui lui rappelait ceux de Khasakam son neveu. Une allure intéressante qui ne devait pas passer inaperçu auprès des femmes.

Wirïan hocha la tête vers lui en signe de salutation, puis rejoignit afin la table ronde. Il découvrit sa place rapidement, comme étant placé entre justement cet Azeor (Quelle chance !) et la délicieuse Lalah. Feintant de chercher encore, il se permit un rapide tour de table, boitillant, le dos droit, et traçant mentalement le plan de table. Certains noms lui étaient inconnus. Mais les autres lui permirent de se faire une idée rapide de la chose. Le cousin de Lalah se trouvait en face. Une place de choix pour que le jeu de Wirïan s’exécute à merveille. Le jeune Khasakam était aussi plus loin. C'était dommage. Son frère Kezaël et sa belle-soeur se trouvaient sur sa droite, un peu plus loin. Suffisamment proche pour communiquer facilement avec eux, mais surtout assez proche pour que son frère espionne ses conversations. Mais peu importe !

Il s'affala finalement sur sa chaise, déposa sa canne argenté à son coté, et tendit la jambe infirme sous la table, massant lentement sa cuisse.

Le repas serait amusant..
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Réception chez les Desnolancès   - Mar 2 Oct 2012 - 12:57

D’un même mouvement fluide, les convives s’avancèrent vers la table. C’est avec une certaine surprise que Thélador constata qu’il avait été placé entre Khasakham, et Brwngwen. Non pas que la place lui déplaisait, loin de là, mais il se demandait si il s’agissait là de le montrer comme étant un membre du corps des veilleurs, ou si la manœuvre avait eu comme premier but de l’éloigner de Lalah- qui originellement n’avait montré aucune joie à son retour-…
D’ailleurs était-ce elle, ou ses parents qui avaient composé ce plan de table ?
Impossible de le savoir. Mais quand Wirïan prit place à la gauche de la jeune femme, les trippes du matroscien s’écorchèrent sur la griffe impitoyable de la jalousie, et pour parfaire la scène, il remarqua du coin de l’œil qu’Azeor été réapparu flaqué d’Ylaria et de Malhek.
Si cet isolement semblait avoir servit à soigner la main du pilote qui ne portait plus le moindre bandage, Thélador redoutait aussi que son cousin se soit plaint de leur altercation auprès leurs ainés … Et si cela s'avérait exacte, qu’en avait-il dit ? Surement bien des choses qui dé serviraient l’intérêt du matroscien...

Mais une nouvelle fois, il n’eut que des suppositions, et pas de réponses.

*Presque à croire que je deviens parano …*

Il se glissa sur la chaise, impatient que ses cousins et cousines lui donnent matière à réfléchir autre que les préoccupations qui lui rongeait ses quelque miettes de bonne humeur. Et par précaution, il s’appliqua à ne croiser le regard, ni du chamane, ni de sa compagne et encore moins de son cousin.
Cela réduisait bien des possibilité, et il se retrouva à fixer son assiette encore vide, en priant pour que ce dîner ne s’éternise par la nuit durant.
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Réception chez les Desnolancès   - Mer 3 Oct 2012 - 5:30


Nul n'est parfait en ce vaste monde, bercé depuis des millénaires par les soupirs du vent et par les tourbillons safranés du sable qui l'accompagne dans sa course. Bercé aussi, il est vrai, par quelques incompréhensions familiales.

Non, nul n'est parfait, même le plus charismatique, le plus respectable, et – n'ayons pas peur des mots – le plus chamanique des chamanes. A sa foi profonde en Ruyn, en effet, Celui qui Insuffle associe – c'est plus fort que lui – quelques manquements abyssaux tels qu'une curiosité gigantesque mais aussi un appétit féroce, que l'on pourrait même qualifier d'extrême gourmandise.

Il presse donc le pas lorsque Lalah – lalala – donne le signal attendu de début du repas. D'ailleurs les domestiques s'ébrouent, et de somptueuses odeurs s'évadent des cuisines pour se disperser dans le soir et titiller les narines des convives. Une immense table est dressée dans la cour intérieure, et chacun se dirige vers elle, s'installant selon les instructions reçues. Devant son assiette vide – hélas – Malhek adresse une pensée silencieuse à Ruyn, leur Guide, le remerciant pour sa générosité, et pour l'opportunité qu'il lui a offerte de faire partie d'une si belle famille.

Il hésite un court instant à prendre la parole, mais il s'abstient, car les conversations vont bon train de chaque côté de la nappe. Malhek ne désire nullement s'imposer, ni contrarier le service, et, de plus, il a grand faim. N'ayant pas identifié les fumets prometteurs, il se penche discrètement vers Ylaria, dont il tient tendrement la main, et il s'enquiert, peut-être d'une voix un peu trop perceptible à son gré par ceux qui les entourent : Sais-tu ce que nous mangeons ce soir, ma chérie ?

avatar

On m'appelle Ylaria Desnolancès


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Penjoie
MON AGE : 26 ans
Féminin
MESSAGES : 404
AGE : 45
INSCRIT LE : 15/06/2012
PSEUDO HABITUEL : /
Joyaux : 30
http://www.ile-joyaux.com/t786-ylaria-desnolances
Posté dans Re: Réception chez les Desnolancès   - Lun 8 Oct 2012 - 9:14

Lorsque Lalah donne le signal de passer à table, Malhek, Azeor et Ylaria ont rejoint les invités. Suivant leurs charmante hôtesse, chacun trouve sa place. Et les conversations vont bon train entre les convives qui ont pris le temps de faire connaissance. Le délicieux vin de Gernie délie aussi les langues ... La Dévouée aurait voulu trouver le temps de parler quelques instants avec Thélador, à propos de son désaccord avec Azeor, mais l'heure est aux réjouissances et à la fête, elle s'entretiendra avec lui plus tard, s'il le veut bien, car pour l'instant, il semble éviter de croiser son regard ...

A sa grande surprise, Lalah n'est pas entourée de ses deux chevaliers servants habituels, peut-être a-t-elle eu vent de leur dispute ? Toujours est-il que sa nièce, très souriante, est assise à côté de l'homme sombre qui est arrivé au moment où Ylaria s'éclipsait avec Azeor, elle ne l'a donc pas salué comme il convient. Elle a beau chercher dans sa mémoire, si le visage ne lui est pas inconnu, son nom lui échappe. Aussi lorsqu'elle croise le regard doré de l'inconnu, elle lui adresse un franc sourire de bienvenue ainsi qu'un signe de tête.

Une voix grave et chaude à son oreille la questionne sur les mets qu'ils vont partager ce soir et qui embaument l'air d'odeurs plus qu'alléchantes. Malhek le gourmet ! Qui aurait cru qu'un homme si pénétré de ses devoirs envers Ruyn, puisse être aussi gourmand de nourritures terrestres ! Alors, connaissant les habitudes de la maison, elle se doute que seront servis les mets les plus raffinés, cuisinés avec dextérité, le menu sera à la hauteurs des espérances de "Celui qui Insuffle". Taquine, elle donne quelques indices appétissants, pour attiser la gourmandise de son compagnon, tout en jouant avec les doigts sombres qui enserrent tendrement les siens :

- J'ai entrevu ce qui se préparait en cuisine, mon coeur, et je pense qu'on ne va pas tarder à voir arriver les entrées. Probablement composées de salades variées et hautes en couleur, parfumées au soleil de minuit peut-être, ou épicées comme tu les aimes. Elles seront servies avec de petits pains tièdes dont l'odeur exquise se fait sentir jusqu'ici. Viendront ensuite les viandes, et je pense que nous aurons des brochettes de matsucoalte aux fleurs bleues et poivrées de galets, et des hetefers rôtis, accompagnés de frites de galets des dunes et d'une fricassée d'oras ... Ensuite ce seront les desserts ... Mais je ne t'en dis pas plus, ce sera la surprise !


Calyth Montivelle, Pilote / Angélyne Montaigu, Hors la loi / Janalya Hermontrick, Maître armurier


avatar
Ostracisé

On m'appelle Azeor Desnolancès


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Penjoie
MON AGE : 27 ans
Féminin
MESSAGES : 722
AGE : 23
INSCRIT LE : 07/06/2012
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 271
Posté dans Re: Réception chez les Desnolancès   - Lun 8 Oct 2012 - 12:45

L'esprit plus à même de se joindre à la fête, Azeor suivit les pas de sa tante et de Celui qui Insuffle, retrouvant à nouveau l'ambiance enjouée du jardin extérieur. Leur arrivée se fit juste à temps, pour qu'il puisse entendre sa jeune cousine annoncer le passage à table. Souriante, et même resplandissante comme à son habitude, il était impossible de deviner que quelques minutes plus tôt avait eu lieu une affreuse dispute de famille. Lalah était tout simplement parfaite, et prenait son rôle d'hôtesse très au sérieux. Il devait en faire autant. Alors, collant sur son visage halé un sourire presque parfaitement crédible, il s'approcha de la table, tandis que les invités s'y installaient, chacun à la place lui correspondant. Il jetta au passage, un oeil à ses voisins de repas et soupira doucement. Il n'était pas à côté de Lalah. En revanche, il avait l'honneur d'être installé à côté de Denken, et du cadet Lysereän, Wiriän. Qu'il n'avait toujours pas salué ! Remédiant aussitôt à la faute, il s'approcha du cultivateur et le salua chaleureusement

- Monsieur Lysereän, c'est un plaisir de vous rencontrer ! Je suis Azeor Desnolancès, le cousin de notre charmante hôtesse. Et l'un de vos futurs adversaires peut-être !

Lui adressant un sourire amusé, et complice, il lui désigan sa chaise, l'invitant à prendre place. Puis, le suivant, il s'installa à son tour, paré à la discussion, et les narines frémissantes d'odeurs alléchantes.


DC: Enaïa Lysean Vara'Da & Kezaël Lysereän & Esheban Ondeluire & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï


Merci Erhenyce pour l'avatar ! <3
avatar
Cultivateur

On m'appelle Lalah Desnolancès


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : (ex : Muertiga - Les Gargans
MON AGE : 18 ans
Féminin
MESSAGES : 414
AGE : 26
INSCRIT LE : 06/02/2012
PSEUDO HABITUEL : Saya / wasp
Joyaux : 23
http://www.ile-joyaux.com/t537-vestiges-d-une-vie-ennuyante-lalah-desnolances http://www.ile-joyaux.com/t536-famille-cultivatrice-desnolances#12862
Posté dans Re: Réception chez les Desnolancès   - Mar 9 Oct 2012 - 12:54

Surveillant du coin de l’œil tous ses convives, la jeune femme s’installa à son tour. Elle n’avait pas fait le plan de table, laissant sa mère organiser cela comme elle le souhaitait. Ce fut donc avec une agréable surprise qu’elle constata qu’elle se trouvait aux cotés de la jeune épouse du représentant des Cultivateurs. Tournant la tête, elle remarqua ensuite que le pilote Lyserean se trouvait de l’autre coté. En face d’elle se tenait Thélador. Elle était un peu triste de ne pas être à ses côtés, mais il valait mieux qu’il en soit ainsi.

Laissant le représentant parler avec sa jeune épouse, Lalah se tourna du côté de Wirian. Avec un sourire elle lui dit :

« Quel plaisir de vous trouver à mes côtés monsieur Lyserean ! »

Enfin, elle se décala sur le coté et un domestique se chargea de remplir son vin de délicieux Vieux Vin de Gernie. Une fois tous les invités servit à leur tour, la jeune femme se leva et levant son verre aux yeux de tous, elle déclara, une fois le silence installé :

« Buvons tous à la santé de nos chers Veilleurs Pourpres qui s’en vont bientôt pour une mission mystérieuse. Nous prierons chaque jour que Ruyn fait pour que vous reveniez le plus tôt possible auprès de nous. » elle inclina son verre en direction des concernés puis, adressant un regard aux deux Chamanes elle poursuivit : « Rendons grâce à Ruyn aussi pour la venue parmi nous de deux tant respectés Chamanes, Malhek et Denken. Merci de nous honorer ainsi de votre présence. » Enfin, elle se tourna vers les Lyserean et continua : « Toutes nos félicitations une nouvelle fois par votre mariage monsieur Lyserean. Je gage que votre jeune épouse et vous aurez une très belle famille à l’avenir ».

Enfin, souriant à l’assemblée, elle se rassit, et porta son verre de vin à ses lèvres, ne quittant pas du regard ses invités, et les invitant à faire de même.


 


Kit par Thélador ♥
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Réception chez les Desnolancès   - Mar 9 Oct 2012 - 14:14

Enfin, tout le monde s'assit. L'odeur de nourriture prenait possession des narines, et l'on pouvait discerner certain repas. Des épices... de la viande... A bien sentir, Wirïan crut y reconnaitre du matsucoalte et des hetefers... Il ferma les yeux en laissant tomber sa tête en arrière, le dos droit. Il put finalement mieux sentir les délices odorants de ce futur repas. Il reconnaissait maintenant de l'oras. Sans doute une sauce aux.. aux Fleurs bleues. et du poivre, évidemment, devaient accompagner ces viandes. Ces dernières supplantaient toutes les odeurs si bien qu'il ne put deviner autre chose.

" Monsieur Lysereän, c'est un plaisir de vous rencontrer ! Je suis Azeor Desnolancès, le cousin de notre charmante hôtesse. Et l'un de vos futurs adversaires peut-être !"

Le jeune homme à sa gauche le coupa dans sa dégustation odorante. Il ouvrit doucement les yeux et hocha de la tête.

"Monsieur Desnolancès. Votre jeune cousin m'a justement déjà proposé cette éventualité. Il sourit en le désignant du pommeau de sa canne. Je suis persuadé que vous êtes un pilote merveilleux et je serais ravi de jouer contre vous."

Il respira doucement et répondit d'un sourire enchanté à Mademoiselle Lalah Desnolancès, avant qu'elle ne se lève et félicite...et félicite un peu tout le monde en fait. Un rapide discours, clair, précis, polis. Rien de mieux pour une hôte. Malgré son jeune âge, cette belle femme avait de l'éducation. Elle était intelligente et savait s'adapter aux situations. Elle n'avait su caché un petit instant d'émoi quand son demi-frère l'avait embrassé mais rien d'autre ne laissait transparaître une quelconque gêne. Une femme forte et belle, intelligente et gracieuse. Tout le monde leva son verre et Wirïan se dépêcha à faire de même mais le sien vide. Mais peu lui importait. Il sourit, comme tous, et attendit qu'elle se rassoit pour se pencher à nouveau vers cet Azeor...

"Dites-moi cher adversaire, commença t-il en souriant et en déposant son verre vide. Seriez-vous par hasard venu avec votre module ? Peut-être pourra t-on terminer ce repas dans une petite mais néanmoins attrayante course autours du domaine ?"
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Réception chez les Desnolancès   - Mer 10 Oct 2012 - 5:45


Comment le formuler pour éviter de passer pour un horrible goinfre profondément malpoli ? Le fils aîné de Ruyn ne peut se le permettre, bien entendu. Mais les effluves engageants qui viennent taquiner ses narines ont atteint leur but : Celui qui Insuffle est affamé. Ses boyaux crient bien fort leur détresse, et Malhek, un tantinet honteux, en est réduit à espérer que ses voisins n'entendent pas les récriminations et les jérémiades de son système digestif.

Pour sûr, s'il était forban, il maugréerait à l'intention de sa compagne : « J'ai les crocs, ma cocotte, il est grand temps qu'on amène la bouffe sinon je fais un carnage ! » Mais non, il ne le peut.

S'il était veilleur pourpre, il s'arrangerait pour faire du bruit avec sa gamelle, afin qu'on la remplisse, et plutôt deux fois qu'une, et il sifflerait la servante. Mais il ne le peut point.

S'il était un agriculteur prospère et bien élevé, il se hâterait de terminer son verre et proposerait qu'on en vienne aux choses sérieuses, par une boutade du genre : « Ces odeurs sont exquises ! Nous allons très bientôt nous régaler, mes amis ! » Mais il ne le peut pas non plus.

Par Ruyn, le menu que la Dévouée énumère à son intention n'arrange rien. Bien au contraire. C'est le coup de grâce. Il en salive discrètement, s'essuyant la bouche avec une serviette. Et lorsque Ylaria cite les viandes, Celui qui Insuffle est prêt à défaillir. Il voit gambader dans le jardin une ribambelle de matsucoaltes bien dodus, mais curieusement déjà découpés en menus morceaux et enfilés sur des brochettes ! Il voit atterrir dans son assiette un énorme hetefer dépouillé de son joli plumage, et cuit à point, tendre et goûteux ! Ruyn, ne m'abandonne pas ...

Ce sont les gentilles paroles de Lalah – lalala – qui le ramènent à la réalité. Malhek la remercie d'un large sourire, et lui rétorque que c'est un immense plaisir pour lui d'être là. Mais il n'en fait pas des tonnes. Il répond brièvement.

Car son assiette est toujours désespérément vide.

avatar

On m'appelle Khasakham Desnolancès


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Penjoie / Veilleur Pourpre
MON AGE : 22 ans
Féminin
MESSAGES : 157
AGE : 23
INSCRIT LE : 01/08/2012
PSEUDO HABITUEL : Haerith
Joyaux : 0
http://www.ile-joyaux.com/t909-kasakham-desnolances
Posté dans Re: Réception chez les Desnolancès   - Mer 10 Oct 2012 - 6:19

Il serait probablement incongru de décrire la réaction de Khasakham lorsque sa chère cousine, adorée de tous, annonça qu'il était temps de passer à table. Affamé, le jeune homme s'empressa de s'approcher de l'imposante table ronde, autour de laquelle les convives s'attablaient déjà. Peu lui importait de passer pour un rustre, un goinfre, un malpoli. Lui pouvait tout se permettre -ou presque- contrairement à son oncle Malhek, qui trépignait littéralement. Avec un soulagement non feint, il remarqua que son cousin Azeor n'était pas à proximité de lui, de même que le dénommé Wirian, dont il venait juste de faire la connaissance, et dont le regard sombre l'angoissait un peu. A ce propos, quelque-chose le dérangeait, mais il était incapable de mettre le doigt dessus, aussi préféra-t-il laisser tomber, et poursuivit son inspection: sa soeur était aux côtés du jeune chamane Denken, il se souvint les avoir vu converser un peu plus tôt. Sa grande soeur avait même légèrement rougi, s'il ne s'était point trompé. Pourtant, cela ressemblait peu à Brwngwen de glousser de la sorte, si bien que Khasakham songea que cette rencontre n'était peut-être pas totalement le fruit du hasard. Se demandant bien qui pouvait être le responsable, il avisa Thélador, qui s'approchait. S'asseyant à sa place, Khasakham écouta le petit discours -parfait, comme toujours- de sa cousine d'une oreille peu attentive. Les grandes phrases ne l'avaient jamais vraiment intéressé, même s'il fit semblant d'être parfaitement subjugué par les mots de Lalah, pour ne pas être impoli. Reportant son attention sur Thélador, il se demanda pourquoi son cousin prenait toujours un air méfiant vis à vis de lui, comme s'il se préparait éternellement à assister à l'une de ses bêtises. Il n'en faisait pas tant que ça, c'était vraiment n'importe quoi. Offensant, même. Comme lorsqu'il avait échangé quelques mots avec Wirian tout à l'heure -l'impression qu'il avait ressenti un peu plus tôt revint subitement, quelque-chose clochait, oui mais quoi ?-. A sa gauche devrait se tenir Glwadys, jeune femme dont il avait déjà entendu parler, qu'il avait probablement du déjà croiser à quelques reprises, mais dont il peinait à se rappeler. Il espérait juste que l'intéressée n’accourrait pas vers lui en frétillant "Oh Khasakham! Comme je suis siiiii contente de te revoir! Ça fait siiiii longtemps, par Ryun, te rappelles-tu ce que nous nous sommes dit la dernière fois ? Oh, comme tu m'as fait riiiire!". Certes, il avait un don pour s'attirer des ennuis, et se tirer des situations les plus improbables grâce à une pirouette, mais là il doutait d'être à la hauteur si jamais la jeune femme décidait de passer à l'action. Se raclant la gorge, il détourna le regard, et croisa une nouvelle fois Wirian. L'impression ressentie se fit plus forte, comme si un détail lui échappait. Et puis, il sut ce qui le dérangeait. Contemplant le jeune homme, la bouche presque béante, il mit quelques secondes à s'ébrouer, et se pencha vers Thélador, qui prenait place à ses côtés. Il n'avait jamais été réellement "proche" de son cousin, néanmoins il appréciait son côté réservé, et puis il enviait secrètement l'azur de ses yeux. On avait beau lui répéter que lui-même avait de jolis yeux, ceux de Thélador remportaient la palme haut la main.

"Dis-moi... ça va paraître bizarre comme question mais... comment il fait Wirian pour piloter avec une jambe en moins ?"




Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Réception chez les Desnolancès   - Mer 10 Oct 2012 - 13:08

Thélador sentit un mouvement à sa gauche. Khasakham venait de se pencher vers lui pour lui glisser une question. A vrai dire le matroscien s'était attendu à se voir interroger sur le contenu du menu -qu'il ignorait-, mais encore une fois, son cousin le surpris avec une question qu'on pouvait juger ... "Bizarre" pour reprendre son terme.

Une jambe en moins ?

Mais Wirïan avait bien ses deux jambes... Thélador n'avait pas remarqué le moindre moignon, bien que le pilote soit munit d'une canne. Imperceptiblement il fronça les sourcils, et s'adonnant à l'art du prohibé des messes basses, il se pencha vers Khasakham à son tour pour lui signaler perplexe :

-Il n'a pas de jambe en moins.

Puis brusquement, il eut comme une illumination sur le sens de la question de son cousin. Ils échangèrent un regard, et Thélador lui demanda :

-Tu crois qu'il porte une prothèse en bois ? Qu'il n'a plus de vraie jambe ?

Rien que d'imaginer l'objet, le matroscien sentit un frisson dérangeant lui parcourir l'échine et il retint une grimace de dégoût. Son cousin avait vraiment l'art pour attirer l'attention sur des choses qu'on préférait ignorer ! Mais cela dit... Sa question devenait judicieuse si tel était le cas. Et Thélador dut réprimer l'envie qu'il le tarauder de vérifier ,d'un coup d'oeil discret sous la nappe, si la cheville de Wirïan, était de chaire ou de bois.

-Peut être que ... C'est du bois sorcier...

Ajouta-t-il toujours aussi bas et de plus en plus pensif. Puis il eut un moue accompagné d'un mouvement d'épaule signalant qu'il ne voyait pas d'autre réponse plausible.

Leur petite conversation fut alors interrompu par un raclement de gorge désireux d'attirer l'attention des convives.
Ian venait de se lever, son verre à la main, un sourire flottant sur ses lèvres, il énonça d'une voix claire qui portait sans mal :

- A l'instar de ma fille, je vous remercie tous de vous être joins à nous pour ce dîner, car c'est un plaisir de vous recevoir sous notre toit ! Je désirerais, porter un nouveau toast, avant de contenter votre appétit (il eut un petit coup d'oeil complice pour la chamane Malhek, compagnon de sa jeune soeur ), en l'honneur de notre Fils Thélador, né de matroos qui a pourtant choisit de revêtir l'habit rouge pour servir le beau pays qu'est le notre. C'est un grand honneur pour notre famille de compter autant de ces fières défenseurs qui nous protèges des forbans. (Il eut un signe de tête à l'adresse des deux autres veilleurs de la famille ).

Il leva alors son verre, imité par les autres convives, (alors que Thélador se tordait mal à l'aise sur sa chaise, le visage éclairé d'un timide sourire de fierté), puis ajouta :

-Sur ce, je vous souhaite un bon appétit !

Et à peine ses mots furent prononcés que les serviteurs commencèrent à ramener les mets sur la table, et que les plats aux milles couleurs, et milles parfums furent dévoilé aux yeux de tous.



avatar

On m'appelle Khasakham Desnolancès


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Penjoie / Veilleur Pourpre
MON AGE : 22 ans
Féminin
MESSAGES : 157
AGE : 23
INSCRIT LE : 01/08/2012
PSEUDO HABITUEL : Haerith
Joyaux : 0
http://www.ile-joyaux.com/t909-kasakham-desnolances
Posté dans Re: Réception chez les Desnolancès   - Jeu 11 Oct 2012 - 14:09

En entendant la réponse de son cousin, Khasakham ne put résister à la tentation de passer à l'action et de jeter un coup d'oeil sous la nappe, de manière plus ou moins discrète. Pour ne pas se tromper, il prit le temps de bien observer la jambe de Wirian: certes, c'était de la bel ouvrage, une belle jambe, Ryun devait être content, se dit-il avant de se raviser. Enfin, pas si content que ça, le Ryun, après tout Wirian était à moitié infirme alors... Le jeune homme coula un regard inquiet vers l'intéressé, presque craintif qu'il ai perçu sa pensée. Wirian n'avait pas vraiment l'air d'apprécier qu'on parle de son infirmité.
Khasakham sentit son orgueil croître lorsque Thélador émit l'hypothèse que Wirian possédait une jambe de bois. Oh, lui même en était persuadé depuis le départ bien sûr, mais la réaction de l'invité l'avait momentanément fait douter. Mais si Thélador rejoignait son opinion, c'est que ça devait être vrai. Un sourire en coin, il répondit:

- Ça, ou bien un menuisier très doué (non, il n'avait toujours pas abandonné cette idée. Et, il le savait, un simple fabriquant de poupées n'avait pas du être à la hauteur des attentes de Wirian, tout ça, c'était n'importe quoi). Quelqu'un du rang d'un Lyserëan doit bien pouvoir s'offrir les services du meilleur artisan de la région... avec de la peinture... les outils adaptés, et un travail de qualité, très fin, très soigné..." ajouta-t-il, pensant à voix haute. Soudain, il se tut, pris d'une illumination soudaine (l'une des rares...): "Mais... peut-être que le mécanisme n'est pas sur la jambe, mais dans le module." Son regard dévia vers Azeor et, soudain, il regretta que son sale cousin prétentieux fut si loin. Lui aurait peut-être su lui répondre, c'était somme toute le spécialiste de la maison. Oh, il y avait Gwen bien sûr, mais elle lui aurait juste ri au nez en levant les yeux au ciel. Azeor pourrait se moquer de lui, mais au moins il lui répondrait. Hésitant à se lever pour lui poser la question directement, il se retint toutefois, cela n'aurait pas été très convenable.

Plongé dans ses réflexions, Khasakham n'avait pas prêté attention aux plats qui arrivaient pas vagues sur la table, ni au ballet incessant des domestiques. Son estomac le rappela à l'ordre, et sa main se porta à sa fourchette, si bien qu'il du se retenir. La politesse voulait probablement que les invités soient servis en premier. Probablement. Khasakham n'en était plus très sûr.




avatar
Ostracisé

On m'appelle Azeor Desnolancès


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Penjoie
MON AGE : 27 ans
Féminin
MESSAGES : 722
AGE : 23
INSCRIT LE : 07/06/2012
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 271
Posté dans Re: Réception chez les Desnolancès   - Ven 12 Oct 2012 - 14:10

Le visage accueillant et inhabituellement ouvert, Azeor laissa son regard dériver sur le cadet Lysereän qui se tenait à ses côtés. Une stature droite dont émanait une véritable présence et qui incitait au respect. Si le jeune homme n'avait pas été celui qu'il était, il se serait sans doute sentit intimidé. Sans doute. En l'occurence, à l'heure actuelle, il ne voyait en face de lui qu'un acolyte, un compagnon de course. Et il ne pu s'empêcher de rire doucement lorsqu'il lui proposa d'ailleurs une potentiel course autour du domaine.

"Ce serait en effet une très bonne idée ! Mais je doute que mon oncle et ma tante soient tout à fait d'accord. Je tenterais néanmoins de leur soumettre l'idée, ce serait là une course unique en son genre."

Jetant un rapide coup d'oeil aux parents de Lalah, il les trouva assez occupés sans qu'il n'ait besoin de les interrompre pour cela. D'ailleurs, il devrait faire sa demande plus tard puisque sa jeune cousine se levait et portait un premier toast. Le regard flamboyant d'Azeor se ralluma dès qu'il posa les yeux sur elle, et il se demanda si elle lui en voulait beaucoup... Encore une question à poser. Vint le tour de Ian, le chef de famille de saluer le courage de Thélador qui s'était engagé précédemment chez les Veilleurs Pourpres. Accompagnant le reste des convives, le pilote leva son verre à son honneur tandis que ses yeux se posèrent sur son cousin. Une discussion ne serait peut-être pas de trop avec lui non plus... Mais à mesure qu'il divaguait dans ses pensées, la vague impression d'être observé se fit sentir. Il en tarda pas longtemps avant qu'il s'aperçoive que son autre cousin, Khasakham, parlait à voix basse avec Thélador, et que le premier, le regardait maintenant sans que le concerné ne sache de quelle manière il devait prendre cette fixation. Aussi, haussant les sourcils, il lui rendit son regard, se demandant ce que pouvaient bien conspirer ces deux là.


DC: Enaïa Lysean Vara'Da & Kezaël Lysereän & Esheban Ondeluire & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï


Merci Erhenyce pour l'avatar ! <3
avatar
Cultivateur

On m'appelle Kezaël Lysereän


Infos Personnage
RANG: Représentant des Cultivateur - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 37 ans
Féminin
MESSAGES : 269
AGE : 23
INSCRIT LE : 09/08/2012
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 567
http://www.ile-joyaux.com/t934-kezael-lyserean
Posté dans Re: Réception chez les Desnolancès   - Ven 12 Oct 2012 - 15:11

Apparemment, le fait que Kezaël s'inquiète pour son frère n'était pas au goût de ce dernier, qui le renvoya paître poliment en lui assurant que sa jambe allait très bien. Le Représentant soupira longuement et secoua doucement la tête; son cadet était désespérant avec sa fierté mal placée, et les rares discussions posées et affectives qu'ils avaient ensemble étaient celles passées recluses dans son bureau. Aux yeux de tous, leur relation semblait tendue. Et cela exaspérait le chef de famille au plus haut point. Son frère devrait faire un effort. Mais pour le moment, il n'avait pas la tête à cela. Laissant son odorat suivre les effluves gourmandes qui s'échappaient des cuisines, Kezaël entraîna sa jeune épouse à sa suite lorsque Lalah leur annonça qu'il était temps de passer à table. Et quelle table ! Une agréable présentation, digne des convives. D'ailleurs, le chef Lysereän eut l'honneur de se trouver à côté de Celui qui Insuffle, et ce fut avec un large sourire qu'il s'installa à ses côtés. Attentif aux discussions qui se tenaient autour de lui, il posa une main douce et délicate sur la cuisse de sa femme, tandis que son sourire s'agrandissait à mesure qu'il entendait Malhek, impatient de goûter aux plats. Et il n'avait pas tord, le menu avait l'air fameux d'après ce qu'émettait Ylaria. Un instant de concentration lui fut pourtant demandé lorsque tour à tour, Lalah et son père portèrent un toast auquel Kezaël se joignit chaleureusement. Ce fut ensuite une farandole de plats qui défilèrent sous ses yeux et atterrirent sur la table, pour le plus grand délice des yeux et des narines. Il ne manquait plus qu'à y goûter ! Reposant son verre de Vieux Vin de Gernie, le Représentant attendit que les domestiques le servent et souffla, complice à Malhek :

" Heureusement que je n'ai que très peu mangé ce tantôt ! Ruyn m'a préservé de ma gourmandise pour que je puisse profiter de ces délices !"

Joignant à ces mots un clin d'oeil, il empoigna sa fourchette et voyant les autres convives déjà lancés, il ne se fit pas prier pour goûter subtilement au premier plat.





DC : Enaïa Lysean Vara'Da & Azeor Desnolancès & Esheban Ondeluire & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï & Céléno Thogen & Kaïlindra
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Réception chez les Desnolancès   - Ven 12 Oct 2012 - 17:48

Il hocha doucement la tête, un sourire aux coins des lèvres, ravi de partager les mêmes avis que son collègue de course, Azeor.

"Je vous laisse vous charger de ces négociations frauduleuses. Il lui fit un clin d’œil et ajouta avant de se réinstaller sur son siège. Tenez-moi au courant et à votre signal, je cesserai toute activité pour démarrer mon module."

Une bonne chose de faites. Il ne fallait plus qu’espérer que l'autorité familiale accepte un tel divertissement. Les discours d'avant-repas étaient fait et les plats furent apportés par les servants. Le jeune homme put confirmer ce qu'il avait cru sentir un peu plus tôt. Il y avait bel-et-bien du matsucoalte et des hetefers. Il avait même vu juste pour la sauce aux Fleurs bleues.
Il resta tout aussi froid qu'à son habitude lorsque l'assiette se remplit devant lui, et lorsqu'il refusa d'un geste qu'on lui serve un quelconque vin. Il se pencha sur la table pour se servir simplement de l'eau, puis porta son verre à ses lèvres.
Les convives se jetèrent, affamés, sur les délicieux petits plats, aussi vite que la courtoisie le permettait. Il sourit en imaginant le jeune homme aux cheveux blancs. Il le supposait s'y jeter, lui, sans aucune retenue. Après tout, cela correspondait bien à l'apparence qu'il lui avait offert tout à l'heure. Il but une gorgée et ne put se retenir de jeter un œil vers ce Khasakam, enfin de confirmer ses doutes. Il le rabaissa immédiatement. Ces chers Thélador et Khasakam semblaient partager quelques secrets... Peut-être sur Azeor... peut-être sur Lalah... Mais peut-être aussi sur lui-même. Que pouvaient-ils bien dire ? Était-ce vraiment important ? Non.. non, après tout. Et puis, de toute manière, il ne pourrait pas le deviner pour l'instant alors autant laisser tout ceci de côté et continuer son petit jeu. Il déplaçait petit à petit les pièces sur l'échiquier. Il déposa son verre et se pencha vers Lalah, tout en jouant du pouce avec sa bague dorée.

"Ainsi donc votre frère s'en va avec les Veilleurs... Etais-je mal renseigné ou est-ce réellement une surprise ?"

Il esquissa un sourire et posa son regard sur le fameux Thélador à plusieurs reprises, évitant de croiser son regard. Il le fit d'une telle manière que l'on aurait pu croire qu'il ne voulait pas que celui-ci remarque que Wirïan l'observait.

"J'ose croire que c'est une bonne nouvelle et que vous en êtes fière. Si ça ne tenait qu'à moi, je crois que j'aurais fait comme lui."

Il tourna finalement la tête complètement vers la jeune demoiselle. Le collier émeraude entourant son cou brillait contre le teint mâte de sa peau douce, surplombant à merveille l'échancrure de sa robe en soie ivoire. Il était assortie aux deux pierres pendant à ses délicates oreilles. Il en oublia un instant le repas si imposant. Si bien même que, par dessus l'odeur de viande, de sauce, de salade, et de poivre, il prit le temps de sentir le doux parfum de vanille qui émanait de son corps. Elle s'était faite on-ne-peut-plus belle et attirante pour cette journée, cela était évident. Mais Wirïan était curieux de savoir si elle se pomponnait autant chaque jour. Quoi qu'en parcourant la forme de son visage, les traits de sa mâchoire et la profondeur de ses yeux, à n'en pas douter, l'on pouvait deviner que dans le plus simple apparat, elle restait une jeune femme magnifique.

Il attendit sa réponse, un sourire charmeur aux lèvres, faisant tourner sa riche bague dorée de son majeur et délaissant son festoyant repas pour le goût mélodieux de ses mots...

Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Réception chez les Desnolancès   - Sam 13 Oct 2012 - 10:28

Cette histoire de jambe de bois et de module semblait vraiment intriguer Khasakham ! Thélador quand à lui, ne pouvait s'empêcher de penser qu'ils réfléchissaient à ce qui ne les regardait pas... Même si, il devait se l'avouer, ce Wirïan attirait irrémédiablement son intérêt, et attisait sa jalousie ...
Pourquoi donc ? Parce qu'il était assis à côté de Lalah ? Allons Allons, ce motif était vraiment futile !
Et Thélador le sentait... Il n'avait jamais réagit comme ça avec les autres potentiels prétendants... Alors pourquoi se mettait-il si subitement à surveiller les moindres gestes de celui ci ? Pourquoi cherchait-il à lui trouver mille est un reproche ? Pourquoi le moindre sourire que Lalah pouvait lui faire, lui crispait l'estomac et lui donnait la furieuse envie de quitter la table ?

L'ombre d'une réponse se dessina dans son esprit, mais il l'a rejeta résolument. Ça ne pouvait pas être être ça ... Ça ne DEVAIT pas être ça.
Il s'éloigna de cette idée, comme on recule devant l'ombre d'un sable mouvant, car il lui apparu que s'y y mettait le pied, alors il serait fatalement englouti tout entier par la profondeur de ses sentiments inavoués. Il y avait là un danger insoupçonné... Un terrain instable qu'il avait refusé de surveiller... Et quelque part en lui, il cru entendre l’écho sinistre du glas de la fatalité qui s'abattrait bientôt sur lui ainsi que le rire moqueur de la destinée qui lui murmura, cynique, que "c'est déjà trop tard "...

Non. Non ce n'était pas trop tard. Voulut-il se persuader. Il allait rentrer chez les veilleurs, s'éloigner de Lalah, et tout rentrerait dans l'ordre. Il vivrait sa vie, elle vivrait sa vie et ...

-ARRG ! S'écria-t-il, violemment arraché à ses réflexions par une projection de sauce brûlante qui venait de lui dégouliner sur l'épaule. Agar et surprit il releva les yeux et remarqua la pâleur d'une des domestiques qui, visiblement, avait trébuché et laissé glisser le plat qu'elle tenait entre les mains sur le convive.
La pauvresse commençait à se reprendre en excuse, alors que le matroscien constatait que de 1 sa veste avait prit de l'épaule jusqu'au coude sans oublié qu'une grande partie du liquide s'était rependu sur son torse , que de 2 la sauce chaude commençait dangereusement à se frayer un chemin entre les fibres de ses vêtements pour bientôt accéder sa peau, et qu' enfin 3 ; tout le monde s'état retourné vers lui.
Rha, il détestait vraiment être au centre de l'attention !
Et le flot confus de parole que déblatérait la jeunefemme ne faisait qu’accroître le catastrophique de la scène.
Se levant, il assura à la jeune que ce n'était pas grave, ce n'était qu'une veste qu'il suffisait de changer, allons allons, qu'elle ne se mette pas dans cet état (et surtout qu'elle arrête d'attirer les regards bon sang !!), enfin il s'excusa auprès des convives, et s’éclipsa (non sans avoir prit soin de glisser à Gwen, qu'il fallait qu'elle garde un oeil sur son frère).

MP : Ylaria, je fais le sujet annexe ce soir si j'ai le courage ^^"


avatar

On m'appelle Ylaria Desnolancès


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Penjoie
MON AGE : 26 ans
Féminin
MESSAGES : 404
AGE : 45
INSCRIT LE : 15/06/2012
PSEUDO HABITUEL : /
Joyaux : 30
http://www.ile-joyaux.com/t786-ylaria-desnolances
Posté dans Re: Réception chez les Desnolancès   - Lun 15 Oct 2012 - 3:20

Le ballet incessant des serviteurs empressés autour d'eux, est impressionnant de maestria, et Ylaria admire Lalah pour le sens de l'organisation dont elle a fait preuve pour cette soirée. Les conversations se nouent, les rires fusent, les sourires animent certains visages alors que d'autres sont plus graves. L'annonce de son frère Ian concernant son neveu Thélador surprend toute la famille et explique la disparition soudaine du jeune homme. Si la Dévouée se réjouit qu'il ait trouvé sa voie, elle ne peut s'empêcher de craindre la réaction de Lalah, peut-être que ce départ mettra enfin un terme à la rivalité qui oppose les deux cousins ...

Perdue dans ses pensées, Ylaria touche peu à son assiette, se contentant de goûter à tous les plats qui lui sont proposés, elle suit d'une oreille distraite les discussions, embrassant la tablée de son regard ambré. Des cris, une chaise repoussée brutalement la tirent de sa rêverie. Une serveuse a renversé un plat chaud sur ce pauvre Thélador !

Ce n'est vraiment pas son jour, songe-t-elle, avant de murmurer à l'intention de Malhek : - Je vais aller voir si Thélador a besoin de soins, je te ferai prévenir, mon coeur, si je ne peux pas me débrouiller seule ... Veuillez m'excuser un instant, termine -t-elle en quittant la table prestement. Rassurant Lalah d'un sourire, elle se dirige vers la grande demeure, se guidant au son des excuses plaintives de la jeune servante ...


Calyth Montivelle, Pilote / Angélyne Montaigu, Hors la loi / Janalya Hermontrick, Maître armurier


avatar
Cultivateur

On m'appelle Lalah Desnolancès


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : (ex : Muertiga - Les Gargans
MON AGE : 18 ans
Féminin
MESSAGES : 414
AGE : 26
INSCRIT LE : 06/02/2012
PSEUDO HABITUEL : Saya / wasp
Joyaux : 23
http://www.ile-joyaux.com/t537-vestiges-d-une-vie-ennuyante-lalah-desnolances http://www.ile-joyaux.com/t536-famille-cultivatrice-desnolances#12862
Posté dans Re: Réception chez les Desnolancès   - Lun 15 Oct 2012 - 9:15

En parfaite maitresse de maison, Lalah surveillait toute l'organisation du repas du coin de l'oeil. Elle s'assura que tout était en place, et qu'il y avait assez de vin sur la table. Enfin, son père se leva et prononça lui aussi un discours. Prise au dépourvu, la jeune fille afficha un sourire serein, comme si l'intrusion de Ian était prévue depuis le début. Avec attention elle écouta le discours de son père et ne pu masquer sa surprise. Ainsi Thélador s'en allait chez les Veilleurs Pourpres... un sentiment de fierté assailli le corps de la jeune fille en même temps qu'une terrible douleur. Pourquoi voulait-il s'engager dans cette voie ? et surtout, pourquoi lui avoir caché cela ? Indécise, Lalah ne savait toujours pas commenter digérer la leçon, mais une chose était sûre, il était impératif qu'ils aient une discussion à la fin du repas.

La jeune korrulienne afficha un visage impassible, espérant que sa réaction de surprise n'avait pas été trop apparente sur son visage. Elle se contenta donc d'éviter Thélador du regard, et fit comme ci cela lui importait peu. Mieux valait paraitre indifférente que trop affligée.

Ce fut son compagnon de droite qui la sorti de ses pensées. S'adressant directement à elle, il glissa une note subtil dans sa question. Oui il avait remarqué l'air étonné de la jeune femme et s'en étonnait un peu.

"Huum à vrai dire c'est un peu une surprise mais qui ne m'étonne guère. Je suis honorée qu'un membre en plus de notre famille rejoigne les rangs des valeureux Veilleurs Pourpres."

Adressant son plus beau sourire, elle prit la bouteille de vin sur la table et resservie son hôte, puis elle au passage. Portant son verre aux lèvres, elle but à petite gorgée puis décida de changer de conversation.

"Oh mais voilà un nouveau plat qui arrive ! Prenez en donc mon cher Lyserean ! C'est un délice ! " elle attrapa les immenses cuillères du plat et servit généreusement Wirian sans lui laisser le temps de rouspéter. L'aspect appétissant des petits beignets de légumes et d'hetefers offrait déja la promesse d'un plat délicieux. Lalah se servit aussi puis tendit le plat sur sa gauche. Alors qu'elle s'apprêtait à parler de nouveau, un incident éclata en face d'elle.

Une jeune domestique venait de renverser de la sauce sur Thélador. Celui ci, jurant dans sa barbe, quitta la table précipitamment suivit de Ylaria. Lalah lança un simple coup d'oeil à la servante qui comprit tout de suite le message : il valait mieux pour elle qu'elle quitte la table et reste en cuisine. Demain, elle s'occuperait de son cas.

"Et bien, pardonnez la maladresse de cette jeune enfant ! Trouvez du personnel compétent devient de plus en plus dur !" sur cette petite phrase adressée à tous les convives elle se mit à rire suivit par ses invités.
En deux temps trois mouvements, le repas reprit son cours l'air de rien.


 


Kit par Thélador ♥
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Réception chez les Desnolancès   - Mar 16 Oct 2012 - 15:14

Il hocha la tête et se laissa servir son verre de vin. Il sourit à la regardant boire puis admira cette habile transition (Si DISCRÈTE !). Que d'histoire dans cette famille ! Absolument fabuleux. Puis, comme si tout ceci ne suffisait pas, elle lui servit le nouveau plat. Voulait-elle l'engorger ?

Il lui sourit et la remercia par un hochement de tête, et posa son verre lequel il n'avait pas touché. Il s'apprêta à finalement, ajouter quelque chose, mais fut interrompu par le brouhaha du demi-frère. Il cria, grogna, puis finalement s'excusa et sortit de table... Étrange... Il fut finalement suivit par une autre femme qu'il crut reconnaître comme sa.. tante. Très étrange. Une réaction qu'il trouva légèrement sur-évalué pour un futur Veilleur. Si une simple sauce lui donnait autant de douleur, qu'en serait-il fasse à un des sauvages de l’Île Blanche ? Étrange...
Quoi qu'il en soit, tout ceci stoppé le jeu... Il allait falloir changer les règles...

Et l'hôte en profita finalement pour lancer une petite boutade, afin de relancer les discutions et le calme de l'assemblée. Vraiment très astucieuse cette jeune femme. Il joua avec sa bague, accoudé à sa chaise et parcouru les invités du regard. Il salua respectueusement les chamans, si ceux-ci croisaient le sien, et appuya un peu plus son observation sur le fameux Khasakam. Il lui sourit puis continua son tour de table mental. Il lança son visage le plus charmeur à la femme de son frère, et finit enfin par jeter un clin d'oeil à celui-ci. A la fois pour le taquiner sur sa femme, mais également avec un air de "J'ai quelques projets, je ne sais pas si tu en serais vraiment ravi". Son frère resterait certainement perplexe.. embêté de ne pas savoir s'il rigolait simplement et s'il tramer réellement quelques affaires.

Il se tourna finalement sur sa gauche et dit d'un air complice à son (peut-être) futur adversaire :
"Voilà une sacré nouvelle que celle-ci n'est-ce pas ? Votre cousin, Veilleur Pourpre ! Vous étiez sans doute au courant et cela vous enlève très certainement toute la surprise mais, vous ne devez pas moins en être fier."
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Réception chez les Desnolancès   - Mer 17 Oct 2012 - 4:08

Cataclysmes et catastrophes ! Comment avait il pu oublier qu'il y aurait bientôt le départ des Veilleurs alors qu'il l'avait lui même donné l'accord des Chamanes. Il se retient de justesse de pousser un long soupire donnant dans le style « Ooooooh oui c'est vrai ! », pour ne pas paraître si à côté de la plaque ce soir. Malgré tout, ses sourcils se levèrent comme pour confirmer sa demi-surprise. N'avait il pas l'air bête à présent avec son cadeau dans les mains ? Fort heureusement celui-ci n'était ni un bijou, ni quelque chose de très féminin, il pouvait donc l'offrir à l'un des veilleurs pourpres qui partiraient en mission. Pour cette décision, il n'eut pas besoin de réfléchir très longtemps, Gwen était -jusqu'à preuve du contraire- une délicieuse jeune femme qui en plus avait été la première à lui faire la conversation. Avec un large sourire, ses yeux sombre se plissant de malice, il lui tandis donc la précieuse boîte dont le bois était joliment travaillé et qui renfermer en son sein, une petite longue vue aux couleurs pourpre et or, reposant sur un tissu doux et d'un rouge sanguin.

"A vrai dire... Je le savais bien. Je me demandais simplement comment j'allais vous l'offrir et vous m'avait de loin, mâchée le travail si je puis dire. Voici pour vous, avec mes sincères encouragements pour votre voyage loin de notre terre. Après tout, ce n'est pas tous les jours qu'une aussi jolie fleur s'éloigne autant de notre si doux Korrul."

Denken loin d'être avare sur les compliments, était aussi un grand patriotique pour qui, rien ne pouvait être plus beau et plus saint que Korrul. Matroos étant à ses yeux une région de damnés, l'île Blanche pouvait bien être un nouveau monde encore saint et pure bien que moins parfait que Korrul. Après qu'il eut offert son présent à la jeune veilleuse, il lui offrit son bras pour gagner la table. Geste qui était tout simplement courtois venant de lui du moment que l'on sait qu'il aimait séduire l'espèce féminine.

Une fois à table, Denken fut surprit un court instant de la place qu'on lui avait assigné. Il était loin de Malhek, bien trop loin à son goût comme il était tout aussi loin de Gwladys avec qui il n'avait pu converser encore. Elle n'avait pas même prit le temps de le saluer, lui ? Lui qui l'avait laissé rentrer au Temple d'Arish et qui la nuit venue l'avait rejoint dans ses rêves... Inutile de vous dire à quel point il était déçu et chiffonné. C'est d'ailleurs probablement pour cette raison que par la suite du repas, Denken favorisa la conversation qu'il entretenait avec sa voisine en parlant avec elle de choses diverses. Le sujet qui plaisait le plus à Denken était sans contre façon le domaine des Veilleurs Pourpres, car s'il n'avait été Chamane, il aurait tout fait pour les rejoindre. Il aurait aussi bien aimé converser avec Azeor sur les courses de modules et autres produits mécaniques, car il en faisait aussi son passe temps et aimait particulièrement voir les courses, mais le jeune homme semblait déjà fort afféré avec un pilote de renommé, que Denken connaissait vaguement de nom, celui-ci n'étant pas son favori. Profitant d'un temps de pause, il observait son aîné Chamane et se doutait bien qu'ils partageaient la même faim comme probablement bons nombres des invités présents. Tout en faisant une petite boulette de pain entre ses doigts, il essayait de lire sur les lèvres d'Ylaria qui était plus ou moins en face de lui. Hélas il ne réussi qu'à capter quelques mots inutiles pour assouvir sa faim si ce n'est le mot « brochette ». Désireux dans savoir plus, il essaya d'envoyer discrètement la petite boulette de pain sur Malhek pour capter son attention afin qui lui révèle de quelle viande ils auraient au dîner. Malheureusement, la boulette terminait sa course en frôlant le bout du nez de Kezael, ce qui étira subitement les lèvres de Denken dans un sourire malgré la gêne et la honte qu'il pouvait ressentir à ce moment en ayant mal visé. Rapidement, il engageait une nouvelle discutions avec Gwen pour se donner un alibi, mais il avait tellement de mal à garder son sérieux qu'il finit par avouer à la jeune femme de quoi il venait d'être coupable à voix base. Alors qu'ils étaient plutôt proche afin que peux d'oreilles n'écoutent leur conversation, Thelador venait de s'excuser de sa sortie de table et fit comprendre à la voisine de Denken, de garder un œil sur le troisième veilleur.

Le repas avait enfin commencer au grand soulagement des convives et pourtant, Denken ne semblait plus en proie à ce genre d’appétit. Il mangeait certes, mais d'une manière bien équilibrée comparée à sa faim habituelle. Pour cause, Gwen semblait attirer toute son attention, ou plutôt toutes les bêtises qu'y pouvait être dites. Enjoué, Denken lui demandait d'un ton curieux pourquoi elle devait surveiller l'homme qui était à une place après elle.

"Si ce n'est pas trop indiscret. Pourquoi tu dois veiller sur lui ?"

D'un petit signe du menton, il avait désigner Khasakham, se permettant au passage de la tutoyer. Denken n'était pas trop partisan pour qu'un fils de Matroos porte les couleurs de Korrul et il serait probablement le premier à l'accuser de trahison envers son peuple dans le cas où les choses se passerait mal entre Matroos et Korrul. Mais ça, c'était avant tout parce qu'il ne le connaissait pas et parce qu'il avait une sainte horreur de Matroos, ou plutôt une sainte horreur de la Milice de Matroos. Il les trouvait trop mou, trop ceci, trop cela... un rien était bon pour les comparer aux Veilleurs Pourpres qui pour le Chamane, étaient de véritables guerriers et élite digne d'un grand courage. Passant ce détail, il fit une seconde petite boulette de pain et la lançait discrètement sur Khasakham. Celle-ci finit plutôt sa course sur le dos de la main du jeune homme et une fois que Denken avait capté son attention, avec un large sourire emplit de malice, il lui mima des gestes lui indiquant que sa sœur le surveillait de près et que lui en revanche surveillait sa sœur. Taquin, il fit alors un câlin à Gwen tout en faisant un clin d’œil à Khasakham. Bien entendu, il ne pensait pas à mal, simplement à s'amuser un peu en ayant pour complice la jeune femme qui mangeait à côté de lui en attendant le dessert. Enfin il lui vint à l'esprit l'hypothèse que s'il avait était mit à cette place, c'était probablement parce qu'il avait était le Chamane qui s'était rendu au QG. Trouvant ceci flatteur, il arborait un sourire victorieux tout en se défaisant de l'étreinte qu'il avait donné à Gwen.
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Réception chez les Desnolancès   - Ven 19 Oct 2012 - 10:17

Bien que surprise, Gwë accepta le cadeau du Chamane, un peu déstabilisée mais avec un sourire sincère. Elle était encore un peu tendue, l'imaginant bien plus comme Malehk, c'est-à-dire imposant, chaleureux mais froid en même temps. Quelqu'un qu'on sait d'important juste au premier coup d'oeil. La mécano s'inclina légèrement et s'excusa un instant, cachant la boîte dans ses affaires, préférant découvrir ce qu'elle contenait plus tard, et revint vers Denken.
Elle semblait insensible à la flatterie, c'était plus au moins vrai ; bien que ravie dans un sens, elle ne le prenait pas vraiment pour elle, plus comme un usage. Gwë ne se trouvait pas belle car à ses yeux, une femme belle était une femme féminine.

Quoi qu'il en était, l'heure de passer à table vint et la dame accepta le bras du Chamane, avec une brève hésitation. Après tout, elle restait une femme de la famille… C'était un honneur que de pouvoir marcher aux côtés d'un Chamane. Elle sourit calmement, bien qu'un peu troublé il fallait l'avouer. Découvrant que Denken serait assis à côté d'elle, son sourire s'élargit et elle s'exclama :

« Heureusement que je crois au Hasard ! » Elle laissa échapper un rire et prit place.

Le repas se déroula normalement et Gwë était de fort bonne humeur. Il fallait dire que Denken était une personne vraiment sympathique et absolument pas fermé. Le courant passait bien, sûrement parce qu'il avait quelque chose de plus naturel, de plus semblable aux "gens comme elle". Bientôt, la mécano ne retint plus ses rires, devenue totalement naturelle et chahutant en retour. Par ailleurs elle ne pensait pas qu'un Chamane lancerait des boulettes de pain ! Elle pouffait, pour éviter de rire bruyamment.

« Il s'agit de mon petit frère. Il est Veilleur lui aussi, et un peu le deuxième vilain petit canard de notre famille - le premier, c'est moi, comme quoi il a de qui tenir finalement. Même si bon il aurait pu éviter, quand même. »

De nouveau, Gwë rit de bon coeurs aux mimiques du Chamane. En temps normal, elle serait devenue plus sérieuse puisque le sujet s'était tourné vers sa famille, et pourtant, elle oublia vite le sujet. L'heure n'était pas aux jérémiades. Le dessert arrivait et Gwë réalisa l'heure qu'il était. Elle se leva et salua proprement la tablée.

« Je dois partir et j'en suis navrée. Il me reste encore beaucoup de choses à préparer et vérifier au niveau des machines et du matériel avant de partir… » Elle adressa un regard chaleureux aux parents de Lalah, puis à tous les membres de sa famille. Elle avait un pincement au coeur. « J'ai déjà hâte de tous vous revoir. »

Elle s'inclina et parti discrètement. Attrapant ses affaires et la petite boîte, elle sourit et fit un signe à Denken en montrant la boîte, en signe de remerciement, et fila vers la porte d'un pas décidé.
avatar

On m'appelle Khasakham Desnolancès


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Penjoie / Veilleur Pourpre
MON AGE : 22 ans
Féminin
MESSAGES : 157
AGE : 23
INSCRIT LE : 01/08/2012
PSEUDO HABITUEL : Haerith
Joyaux : 0
http://www.ile-joyaux.com/t909-kasakham-desnolances
Posté dans Re: Réception chez les Desnolancès   - Mar 23 Oct 2012 - 8:17

Les nombreux plats qui couvraient la table et les plateaux portés par les servantes étaient parvenus à détourner l'attention de Khasakham qui, affamé, en avait oublié Wirïan et sa mystérieuse jambe. Incitant les domestiques à remplir son assiette dès que celle-ci se vidait, le jeune homme sentait son estomac se tendre au fur et à mesure. Tant mieux! se disait-il en sirotant son verre de vin de Gernie, tant mieux. La boustifaille de l'île blanche ne serait certainement pas aussi délicieuse. Une pensée en entraînant irrémédiablement une autre, il en vint à se questionner sur les habitudes gastronomiques des autochtones de ces contrées encore inconnues: peut-être chassaient-ils du gibier ? Ou bien se nourrissaient-il exclusivement de poisson ? A cette pensée, Khasakham grimaça: il n'avait jamais été un grand amateur de poisson. C'était trop compliqué à manger.
Au moment où il levait les yeux, il faillit s'étouffer avec son vin. Denken passait négligemment son bras autour des épaules de Gwen. Essuyant son menton avec précipitation, le jeune homme avisa alors l'attitude fanfaronne du chamane aux cheveux de feu. Peut-être avait-il abusé d'alcool ce soir, il ne voyait que ça. Sa soeur n'était pas vraiment le genre de fille qui... enfin, qui attirait les hommes. D'ordinaire, ces derniers avaient plutôt l'habitude de lui jeter de bonnes claques dans le dos comme si elle était l'une des leurs. Au fond, cela arrangeait bien Khasakham: avoir une soeur comme Gwen, ça évitait d'avoir à supporter quelques situations embarrassantes: tomber sur un corset en train de sécher dans le jardin familial, par exemple. Parfois, le jeune Veilleur se demandait vraiment comment Thélador faisait pour cohabiter avec Lalah (qui était tout de même l'archétype universel de LA femme!) .

Khasakham bougonna quand il comprit que sa soeur avait gardé un oeil sur lui tout le long du repas. Se retrouvant seul entre Glwadys (qui n'avait pas l'air d'humeur bavarde) et du siège vide de son cousin, Khasakham commençait à trouver le temps long. Les conversations allaient bon train autour de la table mais, désoeuvré, sans plus personne à embêter, ou sur qui fonder de sombres rumeurs hypothétiques, et voyant le soleil décliner, il décida que l'heure était venue pour lui de s'en aller. Il n'avait jamais été extrêmement doué pour les adieux (pour les bonjours, un peu plus), aussi se contenta-t-il d'aller saluer respectivement chacun des membres de la famille desquels il était proche: Lalah, évidemment, qu'il serra dans ses bras en respirant son parfum fleuri, mais aussi Azeor (qu'il ne serra pas dans ses bras, toutefois), Malhek et Ylaria. S'arrêtant après son petit tour de table, il regretta que Thélador ne soit pas revenu. Il aurait aimé pouvoir échanger encore deux ou trois banalités avec son cousin, et était peiné de manquer son entrée chez les Veilleurs pourpres: il manquait là de bonnes occasions de le charrier. Au bout de quelques secondes d'hésitation, il finit par bafouiller: "Bon, ben... je dois y aller. Prenez soin de vous et... à bientôt."
Sachant pertinemment que plus il attendrait, plus la séparation serait difficile, il ravala l'inquiétude et la tristesse que lui inspiraient ces adieux, et s'éloigna de la tonnelle, d'une démarche gauche et raide, légèrement étourdi par le vin autant que par le repas copieux. Il laissait derrière lui sa famille, qui comptait également parmi ses plus proches amis. Il ignorait quand il les reverrait. Avec un pincement au coeur, il ravala sa peine et prit la direction de la caserne.




avatar
Cultivateur

On m'appelle Lalah Desnolancès


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : (ex : Muertiga - Les Gargans
MON AGE : 18 ans
Féminin
MESSAGES : 414
AGE : 26
INSCRIT LE : 06/02/2012
PSEUDO HABITUEL : Saya / wasp
Joyaux : 23
http://www.ile-joyaux.com/t537-vestiges-d-une-vie-ennuyante-lalah-desnolances http://www.ile-joyaux.com/t536-famille-cultivatrice-desnolances#12862
Posté dans Re: Réception chez les Desnolancès   - Jeu 25 Oct 2012 - 13:15

Le repas s’était plutôt bien passé. Lalah avait ri et bavardé avec tous ses invités. Elle avait appris beaucoup de choses – notamment de bons potins. La soirée s’était doucement bien avancée et il était désormais tant que les convives rentrent chez eux – ou rejoignent leurs appartements pour ceux qui logeaient ici. La première à quitter l’attabler vue sa cousine, à qui elle tendit ses bras et lui fit promettre de prendre soin d’elle. Ensuite, Khasakham était parti à son tour. Il l’avait pris dans ses bras et lui avait assuré que tout se passerait bien et qu’il ne ferait pas de bêtises. Pour cette dernière partie, Lalah n’était guère rassurée mais elle ne pouvait avoir mieux, ainsi s’en contenta-t-elle.

Son cousin et sa cousine devaient partir d’ici quelques jours, alors le départ de ces derniers n’étonna personne. Ce fut ensuite au chamane Denken de se lever et de saluer grandement la foule. Lalah le remercie une nouvelle fois de sa visite et lui assura qu’il serait toujours le bienvenue à Penjoie. Elle serait heureuse de lui en apprendre plus sur les draomas. Enfin, elle lui glissa qu’elle tâcherait de lui envoyer des nouvelles de Gwé si elle parvenait à en avoir. Assurément, le Chamane serait mieux au courant qu’elle.

Citation :
[On abrège pour libérer tout le monde ;3 J’ai pris la liberté de faire partir Denken après vue que tu rp au conseil, donc les prochains manifestez-vous ** ]


 


Kit par Thélador ♥
avatar
Ostracisé

On m'appelle Azeor Desnolancès


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Penjoie
MON AGE : 27 ans
Féminin
MESSAGES : 722
AGE : 23
INSCRIT LE : 07/06/2012
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 271
Posté dans Re: Réception chez les Desnolancès   - Ven 26 Oct 2012 - 14:02

Le semblant de sourire d'Azeor manqua disparaître pour de bon lorsque son voisin de table, Wiriän, dirigea la conversation sur le sujet houleux de la soirée. L'intégration de Thélador parmi les Veilleurs Pourpres. S'il était prêt à répondre à n'importe quelle question, le jeune homme se retrouva désarmé devant celle-ci, et c'est avec une véritable sincérité qu'il secoua la tête, perplexe et qu'il répondit :

" A vrai dire, j'étais bien loin de m'imaginer un scénario comme celui-ci. N'en ayant jamais reçu le moindre mot ou la moindre idée, je peux vous assurer que ma surprise est totale." Il s'interrompit le temps de quelques secondes, puis reprit, sûr de lui et de ses mots : "Mais c'est une fierté en effet, de compter un soldat de plus dévoué parmi nous. "

Détournant son regard flamboyant de son interlocuteur, il le posa sur son cousin, et l'observa, comme s'il cherchait à se convaincre lui-même des paroles qu'il avait pourtant pensé. Mais son instant de bonté charitable se retrouva coupé par le malheureux incident qui s’abattit sur Thélador. Une jeune servante malhabile lui renversa un plat de sauce brûlante dessus. Et si l'aspect gênant de la scène ne l'avait pas retenu, Azeor n'aurait sans doute pas pu s'empêcher de sourire. Au moins par vengeance personnelle. Mais ses bonnes manières reprenant le dessus, il ne fit aucun commentaire et continua à déguster les délicieux mets qui circulaient, tandis que d'un oeil, il aperçu sa tante quitter la table pour rejoindre l'accidenté.

Le repas se poursuivit dans la joie et la bonne humeur, et Azeor eut tout le loisir de discuter sérieusement avec ses voisins de table. Malheureusement, toute les bonnes choses ont une fin, et c'est avec regret qu'il porta les yeux sur sa cousine Gwë qui s'était levée pour annoncer son départ. Il ne la reverrait sans doute pas avant un très long moment, et bien qu'il n'avait jamais été très démonstrateur avec elle, il ne pouvait s'empêcher de s’inquiéter. Pourtant, c'est avec discrétion et retenue qu'il la salua, lui souhaitant bonne chance et la bénissant au nom de Ruyn. Peu après vint le tour du jeune frère de la mécano, et c'est avec quelques mots que Khasakham quitta aussi l'assemblée. Les convives commençaient à se lever et se disperser peu à peu, et après de chaleureuses poignées de mains, le pilote s'éclipsa discrètement, grimpant à l'étage de la demeure principale. Il devait avoir une discussion avec Thélador.


DC: Enaïa Lysean Vara'Da & Kezaël Lysereän & Esheban Ondeluire & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï


Merci Erhenyce pour l'avatar ! <3
avatar
Cultivateur

On m'appelle Kezaël Lysereän


Infos Personnage
RANG: Représentant des Cultivateur - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 37 ans
Féminin
MESSAGES : 269
AGE : 23
INSCRIT LE : 09/08/2012
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 567
http://www.ile-joyaux.com/t934-kezael-lyserean
Posté dans Re: Réception chez les Desnolancès   - Ven 26 Oct 2012 - 15:47

Le repas était bien plus délicieux et à la hauteur qu'aurait pu l'imaginer le jeune Représentant des cultivateurs. Les Desnolancès faisaient honneur à leur classe sociale grâce à ce dîner superbement réussi, et il ne manqua pas de les tarrir d'éloge à ce sujet. Les conversations allaient bon train, les rires fusaient et parfois, des débats animaient sérieusement la table, le tout dans une ambiance festive et détendue, malgré les quelques pensées récalcitrantes accrochées à l'idée de la mission vers l'île blanche.

La bonne ambiance de la soirée se retrouva quelque peu bafouée lorsqu'une servante maladroite renversa la sauce brûlante sur la veste de Thélador, le cousin de l'hôtesse de maison. La douleur lui arracha un grognement, mais s'excusant platement, il disparut dans la villa, sans doute pour se changer en vitesse. La voix de Lalah retentit et les discussions reprirent leur cour, comme si rien ne s'était passé. Les plats et les bouteilles de vin continuèrent à circuler parmi les convives, ravissant papilles et narines, et Kezaël, lorsque le dernier plat de dessert fut terminé, ne put retenir un soupir d'aise. Cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas savouré un repas pareil !

Bientôt, l'heure des au revoirs s'annonça. Ce fut la jeune Gwë la première, qui amorça les départs. Saluant l'assemblée, elle embrassa ses proches qu'elle ne reverrait sans doute pas avant longtemps, et disparut. La suivant de peu, son frère l'imita. Finalement, le chef Lysereän, posant une main sur la cuisse de sa compagne, attendit qu'elle lui donne son approbation, et finit par se lever à son tour.

" Bien, mes chers amis, il est temps pour Nirinïa et moi de vous souhaitez la bonne nuit. Ce fut un repas exquis, et je ne manquerais pas de revenir ! " Il rit de bon coeur, et fit le tour de la table pour saluer chacun des invités personnellement. Arrivé près de Ian et Mary, il les embrassa chaleureusement, comme il avait l'habitude de le faire avec ses amis, et s'approcha de Lalah. " Tu es une hôtesse de maison des plus excellente ! Vivement que tu trouves un époux, il sera comblé, autant par ta beauté que tes nombreuses qualités. "

Lui adressant un clin d'oeil qui se voulait complice et fraternel, il lança un dernier salut collectif et disparut dans la villa, sa main glissée dans celle de son épouse. Leur chambre rejoint, ils ne tardèrent pas à quitter vêtements en trop et à se glisser sous les draps soyeux, qui les emportèrent gracieusement dans les bras de Morphée. Non sans quelques baisers auparavant.





DC : Enaïa Lysean Vara'Da & Azeor Desnolancès & Esheban Ondeluire & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï & Céléno Thogen & Kaïlindra
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Réception chez les Desnolancès   - Sam 27 Oct 2012 - 11:13

Il était maintenant plus ou moins seul, son adversaire l'ayant quitté un moment. Quelques invités avaient également quitté la table, la soirée se terminant. Son frère et sa belle-soeur, à leur tour, se levèrent et saluèrent l'assemblé.

Il se leva donc également, non sans être un peu embêté de ne pas avoir pu concourir contre Azeor, mais se décida de rentrer avec sa famille. Il fit donc un tour de table. Il ne connaissait pas tout le monde et se contenta pour la plupart d'une salutation rapide. Plus respectueuse envers les chamans. Plus charmante envers les dames.

"N'hésitez pas à me donner votre réaction concernant mon cadeau, finit-il avec Lalah. Je serais ravi d'apprendre que mon choix n'aura pas été vain. (Il s'inclina doucement en forçant sur sa canne plus que sa jambe.) En attendant, ce fut un repas délicieux et une soirée excellente. Ravi d'avoir eu la chance d'être en votre compagnie durant ce repas. Vous saluerez, je vous prie, votre cousin, votre tante et votre frère de ma part !"

Il salua une dernière fois l'assemblé de la tête puis boitilla jusqu'à son module, bien plus loin.
avatar

On m'appelle Ylaria Desnolancès


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Penjoie
MON AGE : 26 ans
Féminin
MESSAGES : 404
AGE : 45
INSCRIT LE : 15/06/2012
PSEUDO HABITUEL : /
Joyaux : 30
http://www.ile-joyaux.com/t786-ylaria-desnolances
Posté dans Re: Réception chez les Desnolancès   - Sam 3 Nov 2012 - 2:20

C'est à contre-coeur, qu'Ylaria quitte la chambre de Thélador, non sans avoir jeté aux deux jeunes hommes un regard d'avertissement. Elle referme tout doucement la porte, et reste quelques instants derrière, épiant les voix masculines. Pas de cris, ni de bruits suspects. Elle laisse donc ses deux neveux tenter d'apaiser leur querelle. C'est évident qu'ils ne seront jamais très proches, trop de rancoeur et d'animosité les séparent, mais qu'ils aient accepté de discuter est déjà, en soit, une petite victoire. Et leur tante se réjouit qu'ils en aient enfin eu l'opportunité ...

Ylaria se dirige vers les jardins, elle croise dans le hall d'entrée, Gwë qui est déjà sur le départ, et l'embrasse avant de lui souhaiter bonne chance. Elle n'a pas fini de prier Ruyn de protéger ces courageux jeunes gens, mais surtout ses neveux ... Khasakam arrive aussi sur ces entrefaits, elle a juste le temps de le saluer alors qu'elle regagne la table. Mais le départ des deux jeunes Veilleurs a donné le signal des adieux, le Chamane Denken, les Lysereän, quittent les jardins embaumés à leur tour, regagnant leurs chambres.

Prenant la main de Malhek dans la sienne, Ylaria sonde son regard d'onyx, d'un sourire de connivence, elle l'invite à saluer le reste de la tablée. L'excitation de la soirée retombe et la fatigue de cette longue journée l'enveloppe soudain comme une lourde houppelande, et elle n'a plus qu'une envie retrouver le calme douillet de leur chambre. Aussi salue-t-elle Lalah, avec les félicitations qui s'imposent, car elle a vraiment réussi cette soirée. Elle dépose un baiser sur sa joue, et Malhek fait de même.

Lentement le couple remonte, main dans la main, dans le corridor où la lumière ambrée des chandelles vacille au gré de l'air tiède, la nuit est déjà bien avancée ...


Calyth Montivelle, Pilote / Angélyne Montaigu, Hors la loi / Janalya Hermontrick, Maître armurier


On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: Réception chez les Desnolancès   -

Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum